Franck Ribéry, vu d’Allemagne

Critiqué en France, adulé en Allemagne: c’est la vie de Franck R. Une nouvelle fois impérial en Ligue des Champions avec le Bayern Munich, Ribéry montre de semaine en semaine qu’il est bien à même de porter le même titre que Franz Beckenbauer, quand il est mis six pieds sous terre dans son pays. Au fond, lui a l’air de s’en foutre, parce qu’outre-Rhin, il a trouvé ce dont il avait le plus besoin: de l’amour.

Modififié
9 31
C’est une histoire que l’on connaît tous. L’histoire du mec qui adore faire la fête, adore s’amuser avec des gens qui l’aiment et qu’il aime. Seulement, le type habite encore chez ses parents. Et quand il rentre se coucher et qu’il se réveille le lendemain à 15 heures du matin, il arrive qu’il se fasse sermonner par sa maman: « Nan mais c’est à cette heure-ci que tu rentres? Où t’étais, encore? En train de faire n’importe quoi, hein? T’as cru que c’était un hôtel ici? Non, mais regarde toi, ça allait bien pour toi, et depuis quelque temps, tu as changé. Tu sors, tu rentres à pas d’heure, tu ne nous parles presque plus… Mais qu’est-ce qu’il t’arrive, enfin? »

Depuis quelques années, l’histoire entre Ribéry et la France, c’est un peu ça. A chaque fois qu’il apparaît dans les médias, il est décrié, détesté, moqué. C'est limite si certains n'ont pas envie de cracher sur leur télé rien qu'à sa vue. Mais que lui reproche-t-on au juste ? Ah oui, c’est vrai: le fameux combo Zahia/Knysna/claquettes/caprices en sélection/parler la France mal. On pourrait ajouter le fait qu’il s’appelle aussi Bilal suite à sa conversion à l’islam et qu’il ait ouvert un bar à chicha, quelque part, ça peut ne pas beaucoup plaire au téléspectateur qui n’y connaît rien, au mec qui pourrait s’extasier sur les commentaires de CJP devant son assiette de coquillettes et son poulet froid.

De la différence des mentalités

De l’autre côté du Rhin, c’est autre chose. Allemagne n’a pas mis beaucoup de temps à l’adopter suite à son arrivée en 2007 en Bavière. Que quelques mois, en fait. Le temps que Bild le renomme « Kaiser Franck » , n’en déplaise au « vrai » , Herr Beckenbauer. Très vite donc, Franck Ribéry et ses blagues à la con deviennent cultes. Son football aussi. « Ce n’est pas pour rien que Ribéry est le joueur préféré des supporters du Bayern. Il n’y a jamais de sifflets à son encontre; à chaque fois qu’il sort, c’est standing ovation pour lui » , explique Karlheinz Wild, journaliste à Kicker et qui suit le Bayern depuis deux bonnes décennies déjà. Si le joueur cartonne du côté de l’Allianz, c’est parce qu’il a trouvé un environnement qui lui convient parfaitement. Des fans qui l’aiment, donc, mais des dirigeants qui le chérissent également. « Il a le soutien d’Uli Hoeness, c’est très important. Hoeness est prêt à tout pour le défendre. Il l’a d’ailleurs défendu dans l’affaire Zahia » , dixit Wild.

Mais d’ailleurs, qu’est-ce qu’ils en pensent, les Allemands, de cette histoire? « Rien. Absolument rien. Cette affaire n’a jamais posé de problème ici » . Ah, d’accord. Donc en fait, si Ribéry est autant aimé en Allemagne, c’est parce qu’il remplit parfaitement son rôle, en fait. Il fait ce qu’on lui demande de faire: jouer au foot. Le reste importe peu. Ce qui renvoie à quelques clichés. On le sait, les Allemands, ce sont des Anglo-Saxons; donc, ce qu’ils demandent, c’est d’être performants, rien à faire de ce qu’une peut faire/être à l’extérieur. Les compétences priment avant tout. On parle ici d’un pays où un punk à l’ancienne avec sa crête, sa caisse de bière et son chien dirige des mecs en costard (véridique). On parle d’un pays où un mec qui détient le record du monde de piercings peut travailler tranquillement à la Deutsche Telekom.

En France, pays latin par excellence, la mentalité est tout autre: beaucoup de choses se jouent déjà au niveau de l’apparence. Sinon, comment expliquer que, lorsqu’on postule pour un job (ou même lorsqu’on bosse dans une branche qui ne l’exige pas forcément, mais que voulez-vous, il y a des codes), on doive se trimballer avec un costume trois-pièces dont la valeur représente la tranche mensuelle du salaire que l’on négocie en entretien? Et c’est peut-être ça, le vrai problème de Ribéry en France: sa gueule. C’est vrai que l’expression « beau gosse » n'est pas forcément adaptée à lui. C’est peut-être d’ailleurs pour ça qu’en 2006, sa belle histoire était en fait une façon de le prendre en pitié. Le mec qui vient d’un coin paumé dans le Nord et qui se retrouve à jouer au côté de Zidane, c’est trop mignon, il est sur son petit nuage, et tout le tintouin. Sauf que depuis, la "belle histoire" a tourné au vinaigre. On ne lui pardonne pas ses performances en équipe de France, on ne veut pas lui pardonner ses comportements extra-sportifs. C’est bien connu, à toutes les époques de l’histoire, le vilain a toujours eu tort. « Je trouve d’ailleurs ça extrêmement dégueulasse qu’on juge quelqu’un à son physique. D’ailleurs, regardez, Messi est moins beau que Ronaldo mais il sera toujours plus fort » , toujours Wild. Si on ajoute à ça les problèmes affectifs qu’ont les Français pour l’Allemagne…

Parce qu’il le rend bien

Beau ou pas beau, Ribéry, au fond, s’en tape. En Allemagne, plus précisément en Bavière (ce qui est complètement autre chose pour les Allemands), il a réussi à trouver des gens qui l’aiment. Des gens qui ne le jugent pas à son physique. Des gens qui ne jugent pas ses fautes d’allemand non plus. A vrai dire, là-bas, on s’en fout que le verbe soit à la fin de la subordonnée ou non. Tout ce qu’ils veulent, c’est qu’il joue bien. Et pour cela, les Allemands ont trouvé la solution: lui donner de l’amour. « C’est quelqu’un de très professionnel, déjà, qui sait qu’il doit bosser pour bien jouer, mais c’est également quelqu’un qui fonctionne beaucoup à l’affectif. Regardez, avec Van Gaal, c’était n’importe quoi à la fin. Depuis que Heynckes est là, Ribéry va mieux. D’ailleurs, il le rend bien » .

Grâce à tout cet amour qu’on lui donne, Ribéry, c’est 66 buts et 92 passes décisives en 179 matchs avec le Bayern, toutes compétitions confondues. « C’est l’un des meilleurs, sinon le meilleur joueur de Bundesliga. J’en ai vu passer des joueurs au Bayern, et il fait assurément partie des plus forts » , conclut Wild. Une fois de plus, l’expression « Nul n’est prophète en son pays » trouve tout son sens. Remarque, comme disait le bouquin d’Erich-Maria, « A l’Ouest, rien de nouveau » . Outre-Rhin, en revanche…

Par Ali Farhat, à Bonn
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

RahXephon Niveau : CFA
Y a une différence entre mal parler l'allemand et mal parler le français, sachant que ce dernier est censé être sa langue maternelle. Mébon, c'est un détail.

Par contre, il y a aussi une différence entre ses prestations en club (bonnes) et ses prestations en EdF (médiocres). C'est peut-être aussi à cause de ça que la plupart des Français ne digèrent pas le côté extra-sportif...
Antarcticdonkey Niveau : Ligue 1
Ouah très bien vu le jeu de mots à la fin avec Erich-Maria Remarque...
"Nul n'est prophète en son pays" marche surtout pour la France où l'on a beaucoup de mal avec les gagnants ou les gens partis de rien et qui ont réussi...

P.S. : Pourquoi Bonn???
Je revendique le droit de ne pas aimer Ribéry pour ce qu'il est en dehors du terrain, et ça n'a rien à voir avec sa religion ou son apparence, c'est juste lui, son comportement, son jm'enfoutisme, sa façon de venir en EDF comme s'il allait au club med, et surtout le fait qu'il est archi-nullissime avec le maillot bleu depuis 6 ans!
@RahXephon
c'est vrai ce que tu dis là... mais quand même, vous les français (je suppose que t'en es un), vous avez l'art de transformer en drame national de petits détails.
Perso, je ne pense pas que les gens détestent Ribery en France. On se fout de sa gueule parce qu'il est completement teubé, c'est tout.
RahXephon Niveau : CFA
@zedgil
Perso, je m'en fous de Zahia, toussa. Par contre, je m'en fous moins qu'il joue mal en EdF (ou qu'il revendique de jouer où môssieur veut, etc.)... Mais oui, tu as raison, c'est devenu un drame national, et c'est un peu ridicule ; je pense néanmoins que, s'il n'avait pas déçu tant de fois en EdF, la donne serait différente, on n'en ferait pas tout un plat.
Imbécile heureux Niveau : District
Quand j'ai lu la partie sur sa convertion à l'islam, je suis tout de suite descendu voir le nom de l'auteur, et j'ai compris. A côté de la plaque.
Scotch_OMsoccer Niveau : Loisir
putain* mais Ali sérieusement, contente toi de commenter les valises de la Bundesliga chaque week end mais de grâce épargne-nous tes analyses socio culturelles nauséabondes

le mec a carrément dérapé, et nous fait une rapprochement sans honte avec les discriminations à l'embauche, le tempérament culturel, et j'en passe...

Merde*, faut recentrer le débat, on parle de Ribéry là, pas de modèles d'intégration comparés

Oui les allemands vont au delà de l'apparence mais simplement parce qu'ils ne le comprennent pas gros malin :
- il est analphabète mais le français n'est pas leur langue donc ils s'en tapent
- il se fracit des putes* mais en France, donc ils s'en tapent
- il joue mal et fait son défiant, mais seulement en sélection donc ils s'en tapent

c'est aussi simple que ça, va pas chercher plus loin avec tes pseudo considérations sur les différences des nations.
Au risque de nous faire encore une bonne vieille antinomie à l'ancienne, déjà bien alimentée par les vieux réac' et les extrémistes qui crachent sur Bruxelles
filoubifrance Niveau : CFA2
totalement d'accord avec les articles ci-dessus. L'affaire Zahia, c'est sale et moche, mais surtout pour lui et sa famille, on s'en fout globalement. C'est bien connu que certains joueurs de foot évoluent dans un autre monde avec des codes différents des nôtres.

Ce qui dérange par contre, et cela été très bien dit, ce sont ses performances (et son comportement en général) en équipe de France. La pilule de Krysna n'est effectivement pas passée, surtout avec des performances déceventes en sélection. Et le voir ainsi s'amuser en Allemagne avec des prestations de haut niveau, c'est limite frustrant.

Qu'il nous prouve ce qu'il vaut, qu'il nous fasse gagner, et il récupérera tout l'amour dont il a tant besoin !! ça va dans les deux sens...
Epictète Niveau : CFA
Ribéry au Bayern c'est 0,37 but/match et 0,5 assist/match (sur 180 rencontres disputées).

Ribéry en EdF c'est 0,12 but/match et 0,18 assist/match (sur "seulement" 57 rencontres).

Si on ajoute les claquettes suivies de l'épisode du bus, ça fout la mort. Zahia n'est qu'un bonus !
Franchement, je lis sofoot depuis longtemps, je poste jamais, mais là, c'est ahurissant de voir un article qui fait autant d'amalgames et est teinté de mauvaise foi. Knysa, son coté "je joue ou je veux", ses mauvaises performances, son attitude de méchant présumé face à Gourcuff, tout ça a joué sur son image. Pas le fait qu'en France on aime pas les allemands ou qu'on tient compte de l'apparence. Alors le coup de l'islam...

Dur de lire un article aussi médiocre
Epictète, et si on ramène les stats de Ribery à celle du bayern et de l'équipe de France... (combien de buts à marqué le bayern sur l'ensemble de ces rencontres et combien la France a marqué de buts sur l'ensemble des rencontres qu'il a disputé), la différence est elle si criante?
Antarcticdonkey Niveau : Ligue 1
Ouais je trouve quand même que vous simplifiez les choses... Certes AF y va fort sur certains clichés sur les Allemands, il n'empêche qu'il a raison... Nasri on le fait un peu moins chier, non??? Pourtant il est encore plus nul que Ribéry ces derniers temps en EdF ET en club...

Oui ils ne le font pas chier parce qu'il parle très mal allemand après déjà 5 ans au club alors qu'en France au bout d'1 an, si tu ne sais pas utiliser le subjonctif, tu n'es pas bien intégré au club...
Spike Spiegel Niveau : CFA2
Je suis d'accord avec Om Soccer, la verve en moins. C'est vrai que dans l'absolu ce mec ne m'a rien fait personnellement qui mériterait qu'on lui en veuille à ce point. Mais Knysna c'est une catastrophe qui dépasse le simple football français, l'année dernière lors de mon Erasmus à Prague, les allemands, les polaks, les anglais, les espagnols, les italiens, tous se foutaient de notre gueule à cause de ça... Ce qu'ils ont fait était stupide. je suis pour le droit de grève, mais quand celle ci vaut le coup, pas pour défendre un mec qui a insulté son entraineur...µ


Ensuite Zahia j'avoue on s'en branle, il fait ce qu'il veut, s'il veut se taper des barbies grandeur nature en plastique, il fait ce qu'il veut !

Et enfin, les fautes de français les mecs ! Sérieux, tu ne peux pas tout laisser passer. Ce mec aurait besoin d'une transfusion de Bescherelle, d'un supo de Larousse, mais surtout de retourner à l'école. Parce que le mec c'est juste la pire publicité possible pour les "ch'tis".
RahXephon Niveau : CFA
@antarcticdgerrard
Tu pointes LE truc qui explique la différence de traitement (dans les médias surtout) entre Ribéry et Nasri : le premier est nul en EdF et bon en club, le second est nul dans les deux cas. Logique, donc, que Nasri soit moins décrié puisque, au vu de ses matchs avec City, on attend moins de lui...
Epictète Niveau : CFA
@ ILOVEBAYERN : je n'ai malheureusement pas la patience de réaliser de telles statistiques. Mais je pense que tout est lié.

On peut partir du principe que Ribéry marque moins avec les Bleus qu'avec le Bayern parce que les Bleus marquent moins que le Bayern. On peut aussi penser - ce qui est mon cas - que Ribéry étant un joueur majeur du Bayern, ses performances influent significativement sur le rendement de son équipe. Et que si Munich marque plus que l'équipe de France, c'est en partie parce que Ribéry marque plus avec son club qu'en équipe nationale.

Sur les 10 dernières rencontres des Bleus, l'équipe a souvent dominé, gagné, sans beaucoup marquer ni même sans très bien jouer. Ribéry provoque, tente des dribbles qui ne passent pas. Son jeu si efficace avec son club est un vieux pétard mouillé sous le maillot national.

Qu'en penses-tu ?
tout d'abord full disclosure: Je suis un schleu, un casque a pointe.
Alors tout ce que je vais écrire n'est sans doute pas objectif, et surtout y'aura sans doutes des fautes, mea maxima culpa.

L'article est un peut court, d'ou une sensation un peu brouillonne, mais dans les faits, il y a pas mal de choses vraies. Les allemands ne se foutent pas du tout des affaires de moeurs, ou generalement de scandales éthiques. Le président allemand vient de demissionner pour des choses tellement bénines d'un point de vue francais.
Krysna a été très choquant pour les allemands, et la catastrophe a été très bien rendue dans les médias.

Mais voila, le truc c'est que le FCB (oui oui) c'est un club à part. Déjà et Ali le mentionne rapidement, c'est la baviere, que dis je l'état libre de baviere. Dans lequel il n'y a pas de secularisme et ou la réligion dominante est un catholicisme très conservateur. Ou l'islam c'est pas un grand pote à la base.
Mais à l'interieur de la baviere, il y a une forteresse encore plus imprenable. Le FCB. Ou Uli Hoennes et Rummenige regnent en maitre absolu. Détesté dans toute l'allemagne (Wir zieh'n den Bayern die Lederhosen aus) pour son pouvoir, sa richesse et sa domination sur le football. Un club qui va systématiquement acheté tous les meilleurs joueurs de la Bundesliga.
Qui a un palmares Qui le place dans l'histoire dans le carré Barca, Real, AC Milan.
et ces dirigeants on compris FB. Un mec simple, ok simplet, un génie et un abruti qui "vole" le bus de l'équipe pendant le stage a Doha. Et ont décidé de couver, de proteger ce type coute que coute parceque ce mec, ben quand il joue bien, il joue avec génie.

Et puisque vous semblez tous dire que sa réligion et ces frasques vous vous en foutez, regarder par qui il a été géré en EDF... Meme votre "président" n'est pas le leader que vous attendiez non franchement ?
Chez nous, les joueurs en équipe nationale savent que dire un mot contre le selectionneur et c'est la porte. Effenberg peut en dire quelquechose...
Ribeiry est donc non seulement entouré d'amour en allemagne, mais aussi d'un cadre, d'une discipline.

Qu'en pensez vous ?
PS: son allemand est surprenant. pas mauvais du tout. peut etre aussi bon que son francais. ^^
Bazibouzouk Niveau : CFA2
"On le sait, les Allemands, ce sont des Anglo-Saxons; donc, ce qu’ils demandent, c’est d’être performants, rien à faire de ce qu’une peut faire/être à l’extérieur" La similitude avec les anglo-saxon et leurs mœurs puritaine me paraît foireuse (va dire à Terry ou Suarez qu'ils ne sont jugé que sur leurs prestations footballistiques)

Alors oaui on peut dire qu'en Allemagne ils se foutent d'avantage de l'apparence (encore qu'en Bavière ça m'avait semblé un peu différent) et que ce ne sont pas des maniaques de scandales sexuels (ou alors il faut vraiment y aller fort comme quand Munich Re organisait des séminaires-orgie en Hongrie pour leurs employés). Mais là ce n'est pas si différent de chez nous. D'ailleurs on se fout que Benz ait sauté Zahia, parce que lui sur le terrain il est bon.
Bazibouzouk Niveau : CFA2
"On le sait, les Allemands, ce sont des Anglo-Saxons; donc, ce qu’ils demandent, c’est d’être performants, rien à faire de ce qu’une peut faire/être à l’extérieur" La similitude avec les anglo-saxon et leurs mœurs puritaine me paraît foireuse (va dire à Terry ou Suarez qu'ils ne sont jugé que sur leurs prestations footballistiques)

Alors oaui on peut dire qu'en Allemagne ils se foutent d'avantage de l'apparence (encore qu'en Bavière ça m'avait semblé un peu différent) et que ce ne sont pas des maniaques de scandales sexuels (ou alors il faut vraiment y aller fort comme quand Munich Re organisait des séminaires-orgie en Hongrie pour leurs employés). Mais là ce n'est pas si différent de chez nous. D'ailleurs on se fout que Benz ait sauté Zahia, parce que lui sur le terrain il est bon.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
9 31