1. //
  2. // Match amical
  3. // France / Japon

Franck Durix : « Les Japonais couraient derrière le bus pour s’entraîner »

Aujourd’hui brocanteur, Franck Durix a été le premier Français à fouler les pelouses japonaises sous les ordres d’Arsène Wenger et avec l’immense Gérald Passi à ses côtés ; les joues évidemment bien rouges. Retour avec le principal intéressé – qui a un temps fait de l’ombre à Pixsi Stojković – sur une expérience marquante qu’il aurait aimée plus longue.

Modififié
Quelles sont les premières images qui vous reviennent de Nagoya ?
Au centre d’entraînement, il y avait plein, mais alors plein de fleurs. Partout. C’était magnifique.

Aujourd’hui, leur centre d’entraînement, c’est le Toyota Sports Centre, c’est immense et il n’y a pas que des fleurs…
Oui, ça a dû bien changer depuis. À mon époque, la pelouse était jaunie. Et bien, les Japonais, ils peignaient la pelouse en vert. Et ça tenait toute l’année. Ça ne tâchait même pas les chaussures. Je ne sais pas trop ce que c’était que cette peinture, mais ça faisait bien l’affaire.

On a l’impression que ce passage au Japon vous a particulièrement marqué…
Oui, culturellement, c’est autre chose. C’était extraordinaire en terme de respect. Par exemple, une fois, mon ex-femme avait oublié son portefeuille dans un taxi à Tokyo. On appelle la compagnie de taxi. Elle a passé toute la nuit à le rechercher. Et elle l’a retrouvé. Dedans, il y avait 15000 francs. Et bien, ils étaient bel et bien là quand on l’a récupéré.

Pourquoi tu n’y es resté que si peu de temps ?
Pour des raisons familiales. On jouait deux matchs par semaine, les déplacements, tout ça. Je n’étais pas souvent à la maison. Si ça n’avait tenu qu’à moi, j’y serais resté plus longtemps. C’est vraiment le regret de ma carrière. Je suis un peu amer quand même de me dire que j’ai raté quelque chose là-bas.

Dans les années 90, quelle notoriété vous aviez au Japon ?
Franchement, les étrangers, on était considéré comme des dieux. Un truc incroyable ! Les gens, ils faisaient la queue au restaurant pour avoir des autographes ou des photos. Et je sais qu’à l’époque, Pixsi (ndla : Dragan Stojković), ça l’énervait, hein (rires) ! Il revenait de blessure et il n’était pas adulé comme il l’est aujourd’hui. Je commençais à prendre un peu le dessus sur lui, au niveau des supporters, de tout ça et c’est vrai qu’il l’a un peu mal pris. Là, il me disait : « Ben maintenant, je vais me bouger, alors. » Moi, je les comprenais, ces gens, parce que c’est quand même eux qui vous font un peu vivre. Signer des autographes, faire des photos, ce n’est pas grand-chose. Après, une centaine de personnes qui attendent, ça fait du monde.

La famille, elle subissait aussi cette notoriété ?
J’avais des filles à l’époque, des blondes. Là-bas, ce n’est pas trop courant. Elles recevaient toujours des cadeaux par des gens qui passaient. Pour eux, c’étaient des poupées. C’est vrai qu’à un certain moment, c’était lourd pour elles.

Comment vous vous êtes retrouvés au Japon, au fait ?
J’avais été élu meilleur joueur en France par France Football. J’étais aussi dans les Oscars de l’année. J’avais été présélectionné en équipe de France et j’avais demandé à partir. Je voulais me remettre un peu en question, avoir un nouveau challenge. Ça faisait 7 ans que j’étais à Cannes. J’avais atteint un certain niveau et, à un moment donné, t’as envie de bouger, un nouveau challenge. À Cannes, ça marchait, on était européen, j’étais capitaine, mais pas un seul club n’était intéressé. Jean-François Larios s’occupait de mes intérêts. Il n’était pas trop bien vu dans le milieu. Ça m’a porté un peu préjudice dans ma carrière.

Et Arsène Wenger est passé par là…
Oui, la seule touche que j’avais. Au mois de novembre 1994, il m’appelle et me dit : « Je vais tenter l’aventure au Japon, est-ce que tu veux venir avec moi ? » Arsène, il m’a toujours apprécié. Quand il entraînait Monaco et que j’étais à Cannes, il avait essayé de me recruter, mais le président Campora voulait des noms. Et Durix, ça ne le faisait pas. Il a fallu qu’Arsène aille au Japon pour que ça se fasse. Et l’aventure japonaise me tentait vraiment.

Pour le contrat ?
C’était de belles conditions, oui. Mais par rapport à maintenant, c’était de la rigolade. Le Japon, c’était surtout la seule touche que j’avais.

Quelles spécificités avaient les footeux japonais ?
Ce sont des bosseurs, des costauds ! Je me souviens qu’une fois, on s’entraînait à 5 kilomètres de l’hôtel. Et ben, t’en avais qui couraient derrière le bus pour rentrer à l’hôtel. Après l’entraînement. C’était pas pour faire les kakous. Ils avaient envie de faire plus. C’était vraiment impressionnant. Et pas que dans le foot. Les PDG, les salariés, ils restaient bosser jusqu’à 2-3 heures du matin, ils dormaient même parfois sur place. Il fallait que ça avance, qu’il y ait des résultats. Bon, c’est vrai aussi que le taux de suicide était élevé. Beaucoup de pression, beaucoup de tout. Mais bon, j’ai vraiment apprécié, c’est une autre culture.

Ils avaient bien des défauts, ces Nippons, quand même ?
Ouais, ils étaient un peu naïfs. Tu faisais quinze fois la même feinte, ils se faisaient toujours avoir. Il a fallu leur expliquer. Arsène, il a perdu quelques cheveux blancs là-bas.

Ça a changé depuis, non ?
Oui. J’ai l’impression qu’au niveau européen, ils commencent à rentrer dans le moule. Parce qu’à l’époque, c’était vraiment pas évident. Les joueurs étrangers, il y en avait beaucoup qui faisaient du cinéma. Sur des tacles, bah, les Japonais ils s’excusaient dix mille fois. Depuis, ils ont appris. Ils sont à des années-lumière de leur niveau des années 90.

Le foot au Japon, c’est aussi les traducteurs…
Ça aussi, ce n’était pas évident. Avec Arsène à Nagoya, le traducteur ne connaissait pas vraiment le football. Donc imaginez… Et puis au Japon, les joueurs ou les autres personnes, s’ils ne connaissent pas la langue parfaitement, ils ne parlent pas. Parce qu’ils savaient se débrouiller en anglais quand même.

On entend souvent que c’est une culture où on n’aime pas perdre la face…
Oui. Là-bas, il ne fallait pas montrer ses émotions. Ou alors, dans un autre genre, il ne faut pas se moucher en public. Interdit. C’est comme ça. Mais bon, je m’y suis senti quand même comme chez moi, comme je vois la vie. Pour moi, c’était un peu ça le football : la simplicité, le respect pour ses partenaires, l’équipe adverse, pour l’entraîneur, pour tout le monde. Regardez, en France, on ne peut pas laisser la fenêtre de sa voiture ouverte. Alors que là-bas, oui. Les gens sont ultra gentils, plus que corrects.

Il y avait des stars dans le football japonais à cette époque ?
Pas vraiment. Nakata était parti en Italie. Un ou deux joueurs étaient en France. Mais c’est tout. À l’époque, il y avait surtout beaucoup de Brésiliens : Leonardo, Carlos Mozer. Ce n’était pas très loin de chez eux. Après, dans les étrangers, faut avouer qu’il y en avait beaucoup qui venaient au Japon juste pour prendre de l’argent.

Vous suivez encore le foot japonais ?
Je regarde toujours où en est Nagoya. Je connais aujourd’hui quelques joueurs de la sélection, mais pas beaucoup. Personnellement, j’aime bien leurs profils. Ils sont vifs, ils sont biens. Au milieu de terrain, ils sont pas mal. L’équipe de France devra se méfier avec ce football nouveau. Ils ne sont jamais fatigués. Ce sont des guerriers, des samouraïs, même s’ils ne sont pas armés comme tels. Ils ont vachement progressé. Après faut voir, avec les petits soucis qu’ils ont chez eux, le nucléaire, les tremblements de terre, on peut pas dire qu’ils soient gâtés. Je me souviens, à l‘époque, il y avait des tornades, tout ça. Et ben, ils n’arrêtaient jamais le match. Le stade était complet du début à la fin de l’année. Les spectateurs disaient « Non, non, on vient. Si on doit mourir, au moins on mourra sur le stade en train de regarder le match. » Si ça doit arriver, et ben ça arrive. C’était leur idée.

Vous faites quoi aujourd’hui ?
Je travaille avec ma femme qui tient une brocante à Grasse. Il y a pas mal de touristes, pas mal de Japonais. Et ils sont surpris quand je parle leur langue. Je leur explique que j’ai joué à Nagoya. Là, ils sortent les appareils photos et c’est parti. Incroyable. Après, je leur dis à chaque fois de faire attention. En France, ils sortent leur porte-monnaie comme ça, ils sont naïfs.

Vous en avez fini avec le football alors…
Non, j’ai des contacts avec un entraîneur qui me plaît beaucoup : Jean-Marc Guillou. Il a plein d’académies à l’étranger, en Algérie, au Sénégal, en Thaïlande, au Viet-Nam. Il devait en ouvrir une en Inde, mais ça ne s’est pas fait. Ça m’aurait bien plu. En décembre dernier, je suis parti au Mali pour voir ce qu’il faisait. C’était un football comme je l’aime. Là-bas les joueurs, on les suit de 12 jusqu’à 18 ans. Pour les former à un football simple, comme le Barça quoi. Les petits jouent pieds nus. Quand ils atteignent un certain niveau, on leur offre les chaussures. Le projet me bottait, mais bon, le Mali c’est pas trop ça en ce moment. J’attends une autre destination. J’ai un traducteur japonais aussi qui me connaît bien, qui serait intéressé par ce genre de centre. Au Japon, le problème, c’est que les parents des jeunes doivent payer cher pour les centres. Avec Guillou, il y a des investisseurs et les familles n’ont rien à payer. J’espère que ça pourra se faire l’année prochaine.

Propos recueillis par Ronan Boscher
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Alessio Tacchikardi Niveau : District
Super interview, sans doute LA raison pour venir tous les jours sur ce site !
Sinon, j'étais sans doute trop jeune, mais je ne me souvenais pas que Durix était à l'apogée de sa carrière quand il est parti à Nagoya. Sacré bon joueur quand même !
nononoway Niveau : CFA
Note : 10
"J’avais des filles à l’époque"

Il les a bazardé depuis ?
"y avait surtout beaucoup de Brésiliens : Leonardo, Carlos Mozer. Ce n’était pas très loin de chez eux."

São Paulo-Tokyo: 18.531 km
Paris-Tokyo: 9.714 km

Donc en fait lui il jouait presque à côté de sa maison. Heureusement qu'il ne s'est pas reconverti en prof de géo.
L'interview so foot dans toute sa splendeur. Les anecdotes sont drôles en plus : les types qui s'excusent après les tacles !
Merci, merci :)
"Arsène a perdu des cheveux blancs" ?

Tu m'étonnes qu'ils galèrent les traducteurs si les mecs inventent des expressions à tout bout de champ...
le_prince_il_a_dit Niveau : Loisir
Excellente interview merci!
N'empêche, pour partir au japon, il a la science Durix.
nononoway Niveau : CFA
*bazardées
Au moins, eux, ils étaient à l'extérieur du bus.
Merci, excellente itw, avec de non moins excellents calembours en commentaires!
C'est le seul et unique article de qualité cette semaine. Sofoot 5€ pour lire de la merde c'est la crise...
Ca fait plaisir d'avoir des nouvelles de Durix.
Tu m'étonnes, il faisait partie de la dream team de Cannes à l'époque. Il a pas fini en Suisse après, au Servette ?
Hier à 12:36 NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars !
il y a 8 heures Valdés lance sa société de production 8 il y a 9 heures Zlatan à l'affiche d'un jeu vidéo 11
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 14:54 Un match arrêté par des jets d'œufs 11
Hier à 10:30 Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 30 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 33 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 53 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23 vendredi 28 juillet Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 23 vendredi 28 juillet Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 20 vendredi 28 juillet Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 8 vendredi 28 juillet Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 27 vendredi 28 juillet Ángel María Villar démissionne de ses postes à la FIFA et l'UEFA 25 vendredi 28 juillet Brandão retrouve Anigo en Grèce 15 jeudi 27 juillet Le triplé de Valère Germain 20 jeudi 27 juillet La boulette de la gardienne portugaise 29 jeudi 27 juillet Bob Bradley va revenir en MLS à Los Angeles FC 2 jeudi 27 juillet Leroy Sané se tatoue son portrait dans le dos 103 mercredi 26 juillet Le Dynamo Kiev et Astana rigolent, Ludogorets et le Celtic font la moue 30 mercredi 26 juillet Les supporters niçois déjà bouillants 2 mercredi 26 juillet Un joueur quitte son club à cause de la croix catholique sur l'écusson 139 mercredi 26 juillet Siniša Mihajlović enquille les lucarnes à l'entraînement 22 mercredi 26 juillet Les fans de San Lorenzo reprennent Despacito (via Brut Sport) mardi 25 juillet Ederson atteint d'un cancer des testicules 67 mardi 25 juillet Marca annonce un accord pour Mbappé au Real Madrid 164 mardi 25 juillet Droit de réponse "Mistral Gagnant" 33 mardi 25 juillet La praline de Castillo au Mexique 4