En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 25 Résultats Classements Options

Franck Dja Djédjé : « Si j'avais pu signer dans un club pour 10 ans, je l'aurais fait »

Formé au PSG comme Brice, son petit frère, Franck Dja Djédjé a ensuite connu des voyages incessants, quelques galères et quelques coups du sort. Arrivé au Qatar à l'approche de ses 30 ans, il regarde derrière tout en gardant ses ambitions pour le futur, sans oublier de mettre quelques points sur les I.

Modififié
Bonjour Franck, meilleurs vœux pour cette année. Qu'est-ce qu'on peut te souhaiter pour 2016 ?
Me souhaiter beaucoup de buts, et que je fasse monter mon club en première division comme je sais bien le faire.

Oui, on parle beaucoup de joueurs qui vont dans des équipes au Qatar, mais toi, tu joues dans une équipe de deuxième division. Ça donne quoi, le niveau de jeu ?
Il équivaut à un bas de deuxième division française.

Donc la première division qatarie ressemble selon toi à ce qu'on peut trouver dans les championnats européens ?
Tout à fait. Dans le temps, c'était plus faible. Mais maintenant, vu les joueurs de grande qualité qui viennent jouer ici, ce n'est plus des joueurs qui viennent pour la retraite. Ça ils ont compris, ils veulent plus. Ils prennent des joueurs jeunes qui en veulent encore pour pouvoir remonter le niveau du jeu. Et quand je regarde la première division à la télé, ce n'est pas ridicule.

Ça fait 6 mois que tu es au Qatar. Si on fait un premier bilan sportif, mais aussi sur ta vie en général, qu'est-ce qu'on retient ?
Au niveau du mode de vie, je suis venu avec ma famille, avec mes deux enfants. Côté famille, il n'y a rien à dire, c'est vraiment un pays familial, pour ma famille c'est top. Et niveau footballistique, j'y suis très bien, avec 8 passes décisives et 6 buts.

Tu dis que ta famille est venue avec toi. Tu as énormément voyagé, et c'est ton sixième championnat. Est-ce qu'ils t'ont suivi à chaque fois, ou parfois tu as dû les laisser en France ?
Ils m'ont toujours suivi. Ils m'ont suivi quand j'étais en Ukraine. Quand il a commencé à y avoir des problèmes, ils sont rentrés en France, et moi, je suis resté tout seul. En Biélorussie, c'est pareil, ils ne sont pas restés avec moi, ils sont juste restés quelque temps et ils sont rentrés. Sinon pour les autres pays, en Norvège ils étaient avec moi, en Écosse ils étaient avec moi...


Passer de l'Écosse à Doha, ça a dû être un sacré changement...
Oui ! Et quand je suis parti d'Écosse, ce n'était pas du tout prévu. Le club avait pour ambition de monter en première division. Je suis venu, j'ai peu joué parce qu'au premier match, je me suis blessé à la cuisse. Et quand je suis revenu de blessure, j'ai moins joué. J'ai eu l'impression d'être venu pour cirer le banc. Finalement, on n'est pas montés, et je ne sentais pas que le club avait envie de me conserver. Et je pense que le fait que je parte les arrangeait aussi. Mais moi, dans mon plan de carrière, je n'avais pas du tout prévu de venir jouer au Qatar.

Au Qatar, à Al Shahaniya, tu as retrouvé Álvaro Pérez Mejía, avec qui tu avais joué à Arles-Avignon...
Oui ! Justement, je suis avec lui en voiture ! C'est lui qui m'a contacté, qui m'a demandé si je voulais venir. Et vu ma situation en Écosse...

Avec Alvaro, on peut comparer vos parcours. Vous avez été formés dans des grands clubs, le PSG pour toi, le Real pour lui, et derrière vous avez beaucoup voyagé et enchaîné les clubs. Comment tu expliques ces parcours ?
Ça tombe bien que je parle à un journaliste pour bien expliquer à tout le monde, parce qu'il y en a qui pensent que je change de club parce que j'ai envie de le faire. Pas du tout ! Ce n'est pas du tout mon envie, si j'avais pu signer dans un club pour 10 ans, j'aurais fait 10 ans. Mais regardez mon parcours : Nice me vend en Ukraine, c'est le football, un club te vend parce qu'il y trouve son compte, et que tu y trouves ton compte. Et en Ukraine, il y a eu des problèmes politiques au mois de février, après le dernier match contre Lyon en Ligue Europa. Et au mois de février, je ne pouvais jouer que dans un pays qui débutait son championnat. Il n'y avait que des pays nordiques comme le Danemark, la Norvège ou les États-Unis, la Chine, des pays comme ça. En Norvège, je me suis arrangé avec le club pour signer un contrat de quelques mois, car ce n'était pas dans mon plan de carrière d'aller jouer en Norvège. Du coup, j'ai terminé la saison là-bas, pour être sur le marché des transferts au mois de juin et pouvoir recommencer à zéro dans un nouveau club. À partir de là, les clubs se sont dit quoi ? « Il n'est pas bon, il a été jouer en Norvège, il n'a pas le niveau pour jouer dans un grand club ou dans un club normal. » Donc je n'ai eu aucune opportunité, à part dans des pays exotiques. Je ne voulais pas du tout retourner dans un pays de l'Est, et je n'avais que ça comme proposition. La Bulgarie, la Roumanie... J'ai préféré aller en Biélorussie dans un club qui jouait la Ligue Europa. Je me disais que je pouvais encore me relancer en jouant la Ligue Europa. En Biélorussie, tout s'est bien passé, j'ai fait mes matchs de Ligue Europa, et après ça, les gens on dit : « Il a joué en Biélorussie, c'est un championnat pas terrible, il n'a pas le niveau... » Comme d'hab', quoi ! Donc j'arrive encore à trouver un challenge en Écosse, avec un salaire... Je ne vous en parle même pas. C'était vraiment pour jouer. Et je n'ai pas joué ! C'est ça qui m'a le plus énervé, parce que j'avais fait un effort financier pour jouer, et je ne joue pas.

« Dans les pays de l'Est, il y a du racisme, on ne va pas se voiler la face »

Mais ce côté « footballeur itinérant » , qui change souvent de club, tu l'avais déjà en France, où tu as énormément bougé.
Oui, j'ai commencé à bouger en France. J'ai commencé au PSG, j'ai été prêté, je ne pouvais rien y faire. Quand tu es un jeune joueur qui sort du centre de formation, tu es prêté pour pouvoir jouer des matchs. Donc j'ai été prêté à Brest, je suis revenu, je me blesse à la malléole à l'entraînement. Je ne joue pas pendant plus de 6 mois. Je reviens de blessure, je suis prêté à Grenoble où tout se passe bien et Grenoble me rachète. Ensuite, je pars à Strasbourg au mercato d'hiver, où je ne joue pas non plus. Je suis prêté dans la foulée à Vannes, je finis la saison, puis je reviens à Strasbourg où le club dépose le bilan ! Ensuite, grâce à Courbis, j'arrive à Arles-Avignon où je fais une bonne saison vu les résultats qu'on a eus, et je suis vendu à Nice. Je suis arrivé en tant que troisième ou quatrième attaquant, mais j'ai pu jouer, et j'ai quand même marqué quelques buts, donc il y a l'Ukraine qui est venue aux infos et j'ai été transféré là-bas.

Quand tu étais là-bas, en Ukraine, et que la guerre est arrivée, ça s'est passé comment ?
Moi, j'étais à Odessa, une petite ville balnéaire d'Ukraine, c'était quand même moins intense, on le sentait moins qu'à Kiev.

Mais le conflit a quand même conduit à ton départ.
Oui, car le club a pris la décision de libérer les joueurs étrangers qui voulaient retourner dans leur pays. Pour ne pas se porter garants s'il y avait un souci sur le joueur.

Tu as dit tout à l'heure que tu ne voulais plus entendre parler des pays de l'Est. C'est uniquement dû à cette expérience, à la guerre, ou il y a d'autres choses qui expliquent ce choix ?
Ha non, il y a d'autres choses. Il y a du racisme, on ne va pas se voiler la face. Et puis ce n'est pas comme en France où tous les mois, tu regardes ton compte, et il y a ton salaire. En France, tu ne te poses même pas la question, parce que tu sais que tous les mois, tu auras ton salaire. Là-bas, il y a des clubs, même en étant premiers, ils ont des difficultés de paiement. Donc les pays de l'Est, ce n'est pas facile. Moi, je sais que je suis français, que j'ai toute ma vie en France. Et quand tu as des affaires à régler et que tu attends ton salaire, c'est pas facile.

On va revenir un peu sur le PSG. On parle beaucoup des difficultés de ce club à intégrer dans son groupe professionnel des jeunes qui sortent du centre de formation. Tu avais déjà connu ce problème à ton époque. Ça a dû empirer avec les Qataris depuis, à quoi c'est dû selon toi ?
La nouvelle politique du PSG, moi, je trouve qu'elle est bonne. Nous, quand on était au PSG, il n'y a pas eu tant de joueurs formés au club que ça qui ont joué. Badiane, Souleymane Bamba et moi. Et j'ai joué combien de matchs au PSG avant d'être prêté ? Je n'ai joué que deux matchs ! Deux bouts de matchs, même pas des matchs entiers. Ou trois matchs, je ne sais plus. Et quand Paul Le Guen est venu, la politique a un peu changé. Parce que c'est là que Mamadou Sakho est devenu capitaine, il jouait. Et Ngoyi... Il y a des joueurs qui ont fait de belles saisons au PSG, qui ont fait beaucoup de matchs. C'est Paul Le Guen, ça. Quand moi j'y étais, ce n'était pas du tout le cas. On était professionnels, on s'entraînait avec les pros, mais on jouait en réserve.

Ton petit frère, Brice, a aussi été formé au PSG. Aujourd'hui, il joue à l'OM, tu le chambres là-dessus ?
Non, on n'en parle même pas, parce que maintenant, la rivalité PSG-OM, franchement... Même vous, vous le voyez, ce n'est plus comme avant. Moi, le PSG, c'est mon club. D'autant plus que moi, j'ai signé professionnel au PSG, et pas Brice. Ils ne l'ont pas conservé. Je pense qu'il est un peu revanchard par rapport à ça.

Et avec Brice, tu es quel genre de grand frère. Le conseiller, le protecteur, le bon pote ?
Non, Brice est un grand garçon maintenant. Il est père de famille d'ailleurs. Mais je ne veux pas qu'il fasse les choix que j'ai faits, moi. Ce n'est même pas moi qui ai fait ces choix-là en fait. Parfois, je mets la faute sur moi, mais ce n'est pas moi qui ai décidé de partir des clubs. Sinon, je lui donne des petits conseils ou des petits trucs avec les agents, pour pas se faire avoir, par rapport à tout. Quand tu commences un peu à gagner de l'argent, il y a beaucoup de gens qui t'approchent. Moi, j'ai vécu ça, donc je lui en parle un peu. Après, côté football, c'est son travail.


Il a pour l'instant la chance de connaître la stabilité dans sa carrière. Tu penses que c'est la chose la plus importante à conserver ?
Oui, ça serait bien. De faire encore des matchs avec Marseille, puis aller dans un encore plus grand club, un plus grand championnat, ça serait génial.

Lors de tes premières années, tu avais même ta place dans les équipes de France jeunes. Tu as notamment participé à cet Euro des moins de 19 ans victorieux en 2005 aux côtés de Lloris, Cabaye, Gourcuff... Tu penses que ton instabilité a fini par te coûter ta place ?
Non. Moi, j'ai été sélectionné une fois en espoirs avec la France. J'ai joué contre la Suède, je marque un but dans ce match et je fais une passe décisive. On gagne 2-0, je me dis : « Ça y est, j'ai montré au coach que je suis là, je vais être appelé souvent. » Après il y a des sélections, il ne m'a pas appelé, et pour le tournoi de Toulon, ils ont appelé les réservistes. Ceux que l'on n'appelle jamais, je ne sais pas comment t'expliquer ça. Le reste du monde, quoi. Et la Côte d'Ivoire m'appelle dans la foulée pour me dire qu'ils font les préparations pour les Jeux olympiques. Je pensais que j'avais fait quelque chose que le coach avait vu, et je n'ai pas été rappelé, donc c'était un peu une revanche. Je voulais qu'on me prenne au sérieux, donc j'ai continué avec la Côte d'Ivoire.

En France, le club dans lequel tu es resté le plus longtemps reste Grenoble. Tu es aussi le premier homme à avoir marqué au stade des Alpes, lors de son inauguration. Tu en tires une petite fierté ?
(Rires) Non, ce match-là, c'était un match d'ouverture d'ailleurs, avec le nouveau stade, et un maillot spécial pour ce match. Ce match, pour nous, c'était très important de le gagner. C'était pas forcément de marquer le premier but, c'était de gagner le match. Dieu merci, ça tombe toujours sur moi de faire les premières dans les clubs ! Donc j'étais heureux de marquer. J'ai aussi été le premier joueur d'Arles-Avignon à marquer en première division. Le club était monté en Ligue 1 pour la première fois de son histoire, et j'ai été le premier à y marquer pour eux. Dès le premier match, d'ailleurs.

Grenoble galère pas mal ces derniers temps, tu ne te sens pas d'y retourner pour leur donner un coup de main ? Ils ont peut-être besoin d'un attaquant, Nassim Akrour commence à vieillir.
Je suis encore en contact avec eux. Grenoble, c'est chez moi. En juin prochain, j'ai 30 ans, je pense que j'ai encore une marge, je ne suis pas encore fini.

L'objectif premier pour les années qui restent, c'est donc de revenir en France ?
En France, j'aimerais bien. Et s'il faut, rester très longtemps. C'est bien de le dire, mais dans l'idéal, ce serait bien un club de deuxième division qui monte en première et qui a besoin d'un coup de main, d'un attaquant supplémentaire. Je serais pas mal dans ce profil-là. Le Qatar n'est pas beaucoup suivi, mais je suis un professionnel, je fais mes matchs, je mets des buts, je fais des passes décisives. Je travaille sur le terrain, en dehors, pendant et même avant l'entraînement. On a un entraînement par jour, moi je fais deux entraînements parce que je bosse aussi le matin. Côté physique, je suis toujours affûté. Le terrain, ça ne ment pas, si un jour ils veulent visionner un match.

Et à aucun moment, à force de déceptions, tu n'as songé à tout plaquer ?
Non. À certains moments, si j'avais refusé de partir, j'aurais peut-être joué, je ne sais pas, on ne sait jamais. Il y a des prêts où j'aurais quand même dû dire non, ou des transferts que j'aurais dû refuser. Mais je suis un passionné, je fais du foot depuis mon plus jeune âge. J'ai toujours baigné dans le football, il y a des moments où je pensais plus à jouer qu'à gagner ma vie. Je prenais des salaires pas mirobolants, mais mon but, c'était de jouer. Le football, c'est quand tu joues. Tu es dans un stade plein, il y a du monde, du spectacle... C'est ça, le football. Mais ce n'est pas pour toute la vie, donc il faut aussi gagner sa vie.


Propos recueillis par Alexandre Doskov
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 16:47 341€ à gagner avec l'AS Roma & le Milan AC il y a 1 heure Tianjin Quanjian ne veut plus d'Aubameyang Hier à 14:52 139 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions ! 1
il y a 2 heures Infantino pense que le fair-play financier est un grand succès 18 il y a 3 heures Un joueur de Majorque sauvé en plein match 3 il y a 3 heures Mbappé et Dembélé nommés pour le Golden Boy 2017 7 il y a 5 heures Rafael Márquez reprend l'entraînement 5 il y a 5 heures Bony chante à sa gloire lors de son bizutage 2
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 17:08 Un joueur assassiné à l'entraînement 22 Hier à 16:02 Lyon-Duchère : club recherche supporters 17
Hier à 14:11 Un site de pari annonce un footballeur décédé comme possible coach de Birmingham 4 Hier à 11:51 Mâcon : il sauve son pote avec des ciseaux 20 dimanche 17 septembre Ligue 1 - 6e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Liga - 4e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Premier League - 5e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Serie A - 4e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Bundesliga - 4e journée - Résultas et Classements dimanche 17 septembre Rejoignez SoFoot.com sur Facebook ! dimanche 17 septembre Rejoignez SO FOOT sur Facebook ! dimanche 17 septembre Harry Redknapp remercié par Birmigham City 4 samedi 16 septembre Kurzawa offre son maillot sur le périphérique 17 vendredi 15 septembre 426€ à gagner avec le PSG, Milan AC & Juventus vendredi 15 septembre Un club allemand au tribunal pour défendre ses positions antinazies 25 vendredi 15 septembre Dernier jour : 110€ offerts chez Winamax au lieu de 100€ !!! 1 vendredi 15 septembre Dernier jour : 110€ offerts chez Winamax au lieu de 100€ !!! jeudi 14 septembre 130 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 4 jeudi 14 septembre Deux championnes du monde rejoignent la campagne de Juan Mata 3 jeudi 14 septembre Club América vient en aide aux victimes du tremblement de terre 2 jeudi 14 septembre Villas-Boas va faire l'objet d'une procédure disciplinaire 14 jeudi 14 septembre Vers une Liga Iberica en 2019 ? 29 jeudi 14 septembre Mondial 2018 : Les premiers billets sont en vente 15 jeudi 14 septembre FIFA : Infantino visé par une nouvelle plainte 9 mercredi 13 septembre Villas-Boas accuse son adversaire de sabotage 13 mercredi 13 septembre Tévez en surpoids 30 mercredi 13 septembre Eibar chambre Leganés 4 mercredi 13 septembre Ribéry énervé d'être remplacé 22 mardi 12 septembre 522€ à gagner avec Manchester City & Naples 1 mardi 12 septembre Barcelone, Chelsea et City dévoilent leur maillot third 36 lundi 11 septembre 255€ à gagner avec le PSG & Manchester United lundi 11 septembre C1/C3 : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 lundi 11 septembre Nouveau : 300€ offerts en CASH pour parier le cœur léger ! lundi 11 septembre Gignac et Kolodziejczak au secours des sinistrés mexicains 6 lundi 11 septembre Pourquoi faut-il succomber à l’offre Club VIP RueDesJoueurs 3 lundi 11 septembre Le magnifique coup franc de Veretout 7 dimanche 10 septembre Le but impossible de Diamanti 15 dimanche 10 septembre Huntelaar a de beaux restes 11 vendredi 8 septembre 768€ à gagner avec Lyon, Naples & Torino 1 jeudi 7 septembre Le club de Calais en voie de disparition 28 mercredi 6 septembre Čeferin pour un mercato plus court 7 mercredi 6 septembre LIVE : la conférence de présentation de Mbappé 34 mercredi 6 septembre Quand la télé péruvienne s'enflamme... 23 mardi 5 septembre Serge Aurier rend hommage au PSG 34 mardi 5 septembre Bibiana Steinhaus dans le grand bain dès ce week-end 13 mardi 5 septembre Un ticket Beckham-Ronaldo en MLS ? 15 mardi 5 septembre Dele Alli risque une suspension 32 lundi 4 septembre L'Allemagne déroule, l'Angleterre sur la voie royale 32 dimanche 3 septembre Mbappé titulaire avec les Bleus 20 dimanche 3 septembre Alessandrini régale encore Los Angeles 4 dimanche 3 septembre Quand Isco mystifie Verratti 21 samedi 2 septembre Augustin écarté du groupe France espoirs 22 samedi 2 septembre Une ligne d'appel pour les arbitres agressés 2 vendredi 1er septembre Le PSG se dit « surpris » par l'UEFA 89 vendredi 1er septembre L'UEFA ouvre une enquête sur le PSG 105 vendredi 1er septembre Le PSG envoie Guedes s'aguerrir à Valence 23 vendredi 1er septembre Mbappé sera présenté mardi au Parc 41 vendredi 1er septembre Un troisième maillot rétro pour les Hammers 10 vendredi 1er septembre Les folies du mercato anglais 20 vendredi 1er septembre L'improbable c.s.c d'Arturo Vidal 27 jeudi 31 août La volée magique de Thomas Lemar 14 jeudi 31 août Le joli but de Naby « Maradona » Keita 2 jeudi 31 août Griezmann perce la défense des Pays-Bas ! 6 jeudi 31 août Kylian Mbappé rejoint le PSG ! 66 jeudi 31 août Débat : De quoi la Juventus est-elle le nom ? jeudi 31 août Accord Benfica-OM pour Mítroglou 92 mercredi 30 août Pronostic France Pays-Bas : 580€ à gagner sur le match des Bleus ! 5 mercredi 30 août Xavi gagne à la loterie de sa banque 41 mercredi 30 août Bagarre enragée entre barras bravas au Costa Rica 27 mardi 29 août Abdennour débarque à l'OM 92 mardi 29 août Des enfants malades dessinent des crampons à Philadelphie 15 mardi 29 août Matt Pokora buteur en Coupe de France 34