1. // Ligue des champions féminine
  2. // Finale
  3. // PSG/Francfort (1-2)

Francfort prive les Parisiennes du sacre européen

Au bout du bout de cette rencontre, les Allemandes de Francfort sont parvenues à vaincre des Parisiennes passées à un détail près de remporter le premier titre européen de leur histoire. Rageant.

Modififié
3k 29
  • PSG - Francfort : 1-2

    Buts : Delie (40e) pour le PSG / Sasic (32e), Islacker (91e) pour Francfort

    On est dans le temps additionnel. Les Parisiennes sont toutes dans leur surface de réparation et tentent de maintenir le score à égalité. Alors qu'on pense qu'elles vont réussir à emmener les triples championnes d'Europe en prolongation, la joueuse de Francfort Islacker crucifie dans les tout derniers instants du match le Paris Saint-Germain devant son président Nasser Al-Khelaïfi. Delannoy, Boulleau, Delie sont en larmes. Cette bande qui avait tant vibré et fait vibrer cette année vient de passer à côté du plus grand moment de son histoire.

    Tête contre tête


    Les joueuses de Francfort démarrent bien cette rencontre. Plus grandes, plus puissantes, plus allemandes, elles exercent un très gros pressing qui fait perdre de nombreux ballons aux Parisiennes, à l'image d'une Laure Boulleau en difficulté dans son couloir (3e, 6e). À force de reculer, le PSG concède des fautes dont une qui aboutit sur un très bon coup franc de Marozsan, parfaitement repoussé par Kiedrzynek (8e). À l'image d'une Cruz orpheline de Seger, sa Thiago Motta à elle, les Parisiennes sont absentes des débats, comme paralysées par l'enjeu. Alors que Farid Benstiti hurle ses consignes sur le banc de touche, les Allemandes récitent leur jeu.

    Et réussissent à ouvrir le score. Sur un centre-tir, la joueuse elle-même ne sait pas ce qu'elle a fait, Celia Sasic fait parler son jeu de tête et inscrit son 14e but de la compétition (32e). Le PSG décide enfin de se réveiller. Sous l'impulsion d'une Kenza Dali en feu sur son côté droit (39e), les Parisiennes ne mettront pas dix minutes à revenir au score. Sur un corner joué à la rémoise, comme quoi, tout est possible, Marie-Laure Delie claque un coup de boule imparable pour la gardienne de Francfort (40e). En cette fin de première période, le spectacle devient agréable, le jeu n'est que très peu interrompu, si ce n'est pour que l'arbitre colle un jaune à Laudehr (43e). Bousculé mais vaillant, le Paris Saint-Germain rentre au vestiaire sur ce score de parité. Pas volé.

    À la fin, c'est toujours l'Allemagne qui gagne


    La seconde période reprend comme la première avait commencé. Les Allemandes évoluent toujours aussi haut sur le terrain. Sur une énième perte de balle d'Annike Krahn, la buteuse du soir, Sasic, oblige Kiedrzynek à sortir le grand jeu (49e). La portière du PSG récidive trois minutes plus tard en écœurant Kuznik (52e). Conscient des difficultés rencontrées par ses joueuses, le coach parisien fait entrer Laura Georges et Joséphine Hemming à la place d'Alushi (58e) et Boulleau (60e), toutes les deux gênées par une blessure. Ces changements entraînent une réorganisation tactique qui a le mérite de remettre les Parisiennes dans le bon sens. Le PSG évolue de manière bien plus compacte, tandis que Francfort n'arrive plus à se procurer de véritables opportunités.

    La tension est palpable en cette fin de rencontre. Les deux équipes tentent bien de se livrer, mais la peur du contre a raison des velléités offensives des 22 actrices. Laura Georges fait parler sa puissance et son expérience en défense, mais ses collègues de l'attaque ne trouvent pas le code du coffre-fort allemand. Alors qu'on se dirige vers 30 minutes de prolongation, Islacker vient doucher les espoirs des Parisiennes. Sur une remise de la tête dans le temps additionnel, l'Allemande reprend le ballon d'une reprise de l'extérieur du pied qui vient battre Kiedrzynek (90e + 1). Sur une ultime occasion, Shirley Cruz passe à quelques centimètres d'égaliser pour les siens (90e+4). Francfort remporte ainsi sa quatrième Ligue des champions.


    Par Lhadi Messaouden
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    Honnêtement, je préfère ce scénario, à l'inverse de JMA qui leur a donné tous ses encouragements et même si j'éprouve un peu de déception pour cette Kosovare Asllani.
    Eomer fils d'Eomund Niveau : CFA2
    Osef (quoique non en fait le psg a perdu c'est toujours bon à prendre)
     //  20:37  //  Supporter de Lyon
    Message posté par popeye
    Honnêtement, je préfère ce scénario, à l'inverse de JMA qui leur a donné tous ses encouragements et même si j'éprouve un peu de déception pour cette Kosovare Asllani.


    Et pour Laure Boulleau
    Note : 17
    -Oh elle est trop mignonne ta fille ! Comment elle s'appelle ?
    -Kosovare
    -...
    GENERAL DE GOAL. Niveau : Ligue 2
    allez!!une interview de bernard lacombe^^
    J_Vous_Lavezzi Niveau : Ligue 1
    C'est donc pas pour ce match que Delie marque un but salvateur.
     //  21:00  //  Supporter de Lyon
    Note : 10
    Et d'ailleurs un peu déçu que vous ayez pas livé le match alors que vous aviez fait un direct pour la demie y me semble
    Elles sont passées à coté de leur match. Dès les premiers duels, on a compris qu'elles n'avaient pas les jambes; les allemandes couraient plus vite, plus longtemps, sautaient plus haut et gagnaient tous les duels. Elles ont été monstrueuses physiquement.
    Francfort en Champions League, sur les 2 matchs, c'est:

    9-0 en 1/8éme
    12-0 en 1/4
    13-0 (!!!!) en 1/2.

    Donc bon. Perdre 2-1 ca va quoi.
    L'intérêt du foot féminin sinon, franchement, au vu de tels résultats...
    A la limite, les sélections nationales quoi.
    Message posté par J_Vous_Lavezzi
    C'est donc pas pour ce match que Delie marque un but salvateur.


    Joli
    Message posté par Shaolin
    Francfort en Champions League, sur les 2 matchs, c'est:

    9-0 en 1/8éme
    12-0 en 1/4
    13-0 (!!!!) en 1/2.

    Donc bon. Perdre 2-1 ca va quoi.
    L'intérêt du foot féminin sinon, franchement, au vu de tels résultats...
    A la limite, les sélections nationales quoi.


    Ah ben c'est sûr, le football féminin, ce n'est pas le football masculin. En même temps, les résultats ne sont pas tellement différents dans le championnat espagnol masculin.
    dizzymusictv Niveau : CFA
    Note : 2
    Y a des nanas au fait sur sofoot ?
    Même la Ldc des bonnes femmes ils y arrivent pas...
    Note : 1
    Message posté par J_Vous_Lavezzi
    C'est donc pas pour ce match que Delie marque un but salvateur.


    Classieux.
    Coach Kévinovitch Niveau : Ligue 1
    Message posté par ankourage
    -Oh elle est trop mignonne ta fille ! Comment elle s'appelle ?
    -Kosovare
    -...



    Non Kosovare franchement....en plus elle est grave mignonne mais ce prénom-là est révolutionnaire!
    Message posté par dizzymusictv
    Y a des nanas au fait sur sofoot ?


    Non dehors. Un conseil à suivre.
    Alors quand-même, sans vouloir faire du pro-féminin ou de l'anti anti-féminin, déjà que beaucoup trop souvent les vannes sur la meuf qui empêche forcément le gars de profiter peinard de son visionnage de foot, qui comprend rien au hors-jeu (rohlala quel défi pour le cerveau), qui bien sûr gère les enfants, la promenade dominicale de merde, etc., t'empêche de manger autant de sale bouffe que tu voudrais (ouais, bizarre, pourtant quotidiennement tu es très beau eu tu sens très bon bien sûr, il est où le problème ?) ; les vannes pourries sur les meufs trop bonnes de joueurs, donc hein bon, on se comprend ; les métaphores de merde de dépucelage de score, de viol de cage, de défenseur qui se la prend bien profond (et donc qui a perdu son honneur, 2015 en France), c'est, excepté pour ceux qui maîtrisent un peu mieux la langue (oué oué j'vous vois) et l'humour, bien lourdingue et pas drôle du tout.
    Ce palabre à la con, c'est parce que l'occasion fait le larron, et n'est évidemment pas spécifiquement adressé à l'auteur de cet article.

    Cette équipe aurait mérité un live sofoot, un article (UN SEUL pourtant jusque-là sur cette finale) bien plus sérieux, bla bla bla, de l'enthousiasme.
    Même s'il s'agit de la version gratuite en ligne, parmi les principes fondateurs de votre existence, il devait y avoir la nette volonté de vous démarquer de vos confrères. De la liberté de parole, vulgarité comprise, OK. Si c'est juste pour dire "enculer" quand L'Équipe n'y fait que correctement allusion, et coller soi-disant par esprit de dérision une photo de la compagne de CR7, heu pas trop en bas de l'écran, faudrait que les gens puissent vite cliquer dessus, ben non, parce que l'idée sous-jacente est la même et que du bas du plafond, ça reste du bas du plafond, thierry roland, avec un master de com, la maîtrise des médias sociaux et la fausse distanciation de mise, et un costard armani, ça restera toujours de la merde.
    Dans 10 ans, on verra encore poindre un article par-ci par-là se lamenter sur l'injuste manque d'engouement pour le foot féminin. Vous partagerez ces complaintes, comme tout le monde, tout en y ayant bien participé, comme tout le monde.
    Sauf que, vous, vous aviez et avez encore les moyens de vous y prendre différemment.

    (J'ai cherché un article qui aurait commencé directement par évoquer les larmes de ronaldo, pas trouvé).
    Message posté par dizzymusictv
    Y a des nanas au fait sur sofoot ?


    Non, que quelques gus qui font semblant parfois.
    Comme sur certains sites que tout le monde connaît...
    Message posté par hlin
    Alors quand-même, sans vouloir faire du pro-féminin ou de l'anti anti-féminin, déjà que beaucoup trop souvent les vannes sur la meuf qui empêche forcément le gars de profiter peinard de son visionnage de foot, qui comprend rien au hors-jeu (rohlala quel défi pour le cerveau), qui bien sûr gère les enfants, la promenade dominicale de merde, etc., t'empêche de manger autant de sale bouffe que tu voudrais (ouais, bizarre, pourtant quotidiennement tu es très beau eu tu sens très bon bien sûr, il est où le problème ?) ; les vannes pourries sur les meufs trop bonnes de joueurs, donc hein bon, on se comprend ; les métaphores de merde de dépucelage de score, de viol de cage, de défenseur qui se la prend bien profond (et donc qui a perdu son honneur, 2015 en France), c'est, excepté pour ceux qui maîtrisent un peu mieux la langue (oué oué j'vous vois) et l'humour, bien lourdingue et pas drôle du tout.
    Ce palabre à la con, c'est parce que l'occasion fait le larron, et n'est évidemment pas spécifiquement adressé à l'auteur de cet article.

    Cette équipe aurait mérité un live sofoot, un article (UN SEUL pourtant jusque-là sur cette finale) bien plus sérieux, bla bla bla, de l'enthousiasme.
    Même s'il s'agit de la version gratuite en ligne, parmi les principes fondateurs de votre existence, il devait y avoir la nette volonté de vous démarquer de vos confrères. De la liberté de parole, vulgarité comprise, OK. Si c'est juste pour dire "enculer" quand L'Équipe n'y fait que correctement allusion, et coller soi-disant par esprit de dérision une photo de la compagne de CR7, heu pas trop en bas de l'écran, faudrait que les gens puissent vite cliquer dessus, ben non, parce que l'idée sous-jacente est la même et que du bas du plafond, ça reste du bas du plafond, thierry roland, avec un master de com, la maîtrise des médias sociaux et la fausse distanciation de mise, et un costard armani, ça restera toujours de la merde.
    Dans 10 ans, on verra encore poindre un article par-ci par-là se lamenter sur l'injuste manque d'engouement pour le foot féminin. Vous partagerez ces complaintes, comme tout le monde, tout en y ayant bien participé, comme tout le monde.
    Sauf que, vous, vous aviez et avez encore les moyens de vous y prendre différemment.

    (J'ai cherché un article qui aurait commencé directement par évoquer les larmes de ronaldo, pas trouvé).



    Je crois que je suis d'accord avec toi, mais c'est un peu confus tout de même.
    Frenchies Niveau : CFA
    Sinon quand elles veulent pour nous pondre un calendrier "déesses du stade" au PSG ...
    lel
    Partenaires
    Olive & Tom Logo FOOT.fr
    3k 29