1. //
  2. //
  3. // Groupe F
  4. // Francfort/Bordeaux (3-0)

Francfort coule Bordeaux

L’Eintracht Francfort s’est facilement imposé (3-0) sur sa pelouse, face à des Girondins bien trop limités techniquement pour espérer rivaliser. Mauvaise entame donc, pour un collectif à la peine et inquiétant, en ce début de saison. Bonnes perspectives, en revanche, pour la formation allemande.

Modififié
8 25
Eintracht FrancfortBordeaux : 3-0
Buts : Kadlec (4e), Russ (16e) et Djakpa (52e) pour Francfort

Les Girondins sont bien entamés. C’est pas nouveau. Dans le moral, dans le jeu, et surtout dans le score. Parce que face à l’Eintracht Francfort, ils ont pris cher. Dans l’entame de match, surtout. Celle de la deuxième période, aussi. Trois buts au total : inscrits dès les 4e et 16e minutes de jeu, et peu après la reprise (52e). Plus un carton rouge récolté par Orban (61e), pour une poussette en tant que dernier défenseur. Bref, sale soirée pour les Aquitains qui, en plus, ont revu à la vidéo que le premier cageot était hors-jeu. Ça fait mal. Se faire secouer à chaque fois, d’entrée, ça laisse des traces. Rester passif, ça fait peur. Ceci étant, les meilleurs ont gagné. Logique, vu la qualité de jeu proposée, il ne pouvait pas en être autrement. Trop forts, les Allemands. Trop faibles, les sparring-partners.

La D2, ça fait la dif’

Oui, mais, avant que ça ne dégénère, c’était : « Bordeaux est favori par son histoire et son parcours européen en C1 en 2009, et ses titres de champions de France  » , d’un côté, et « Francfort, sur le papier, c’est l’équipe favorite pour sortir du groupe » , de l’autre… blablabla. Intox de circonstance, quoi, entre Armin Veh et Francis Gillot. Malgré deux techniciens respectueux des convenances et de l’adversaire. Nous, on verra bien dans quelques mois qui avait raison... En attendant, il fallait se la jouer un peu, histoire de ne pas passer pour des guignols. Et, là aussi, des deux côtés. Francfort, lui, a terminé 6e de Bundesliga l’an dernier. Bordeaux 7e de Ligue 1 ; merci la Coupe de France… Sauf que chez les Teutons, on n’oublie pas qu’il y a deux ans, c’était la deuxième division. Et ça, ça fait la dif’. Conséquence directe, on joue l’Europe à fond, parce qu’on l’a mérité. Sans Schwegler (le capitaine), Oczipka, Rosenthal, ni Schröck, tous blessés. Sans Meier (blessé), non plus. Mais ça, pour les Girondins, c’était bien, puisque lui, il en était à cinq buts en autant de matchs. Chez les Marine et Blanc, J-Lo a confiné Sané, Saivet, Savić, Mariano, Planus, Nguemo et Sacko dans le cocon moelleux du Haillan. Comme ça, pour le fun. En fait, non, c’est juste pour mettre une rouste à Lorient, dimanche. Ou pas.

Des occases et des regrets

Oui mais bon, l’équipe B, alignée par Droopy, on a vite vu que c’était celle qui avait le niveau L1 ; pas comme l’autre, 16e du championnat. Non, on plaisante, c’est pareil. Devant 50 000 spectateurs, dans une Commertzbank-Arena pleine et survoltée, ça a même été pire… À l’image de ce putain de premier quart d’heure de jeu. Enfin, oui et non, puisque les Girondins, après avoir été sonnés d’entrée, ont connu une phase de temps forts, qu’ils n’ont pas su concrétiser. Jussiê et consorts ont eu des situations et des occases, dans une première période au final assez équilibrée. C’est paradoxal, mais vrai. Vrai dans l’intensité, vrai dans l’impact, vrai dans le pressing. En revanche, ce sont les Rouge et Noir qui étaient le plus dans le vrai ; celui du tableau d’affichage. Inui, Kadlec, Russ ou Barnetta ont combiné facile, dominé dans la maîtrise technique, tenté, et pris de vitesse une défense bordelaise qui a mis du temps à se ressaisir. Bréchet, malheureux sur l’ouverture du score, s’est montré incisif dans ses interventions, et précis dans ses relances – première titularisation oblige. Les autres, pas toujours. Sinon, Poko devrait prendre des cours particuliers de cadrage ; sa tête, passée de peu à côté (25e), a peut-être été le déclic qui n’est pas venu pour les siens. Mais Trapp, le goal allemand, s’est employé pour ne pas y passer.

Des Allemands faciles

C’est bête, mais on sentait bien que ça allait être compliqué pour les Bordelais, en seconde période. Bien vu, ça l’a été. Rapidement, même, avec ce coup franc enroulé victorieux de Djakpa, et cette sortie prématurée d’Orban. Pourtant, il y avait Matthieu Chalmé. Mais non… Pas d’efficacité, et une infériorité numérique qui ne s’est pas plus vue qu’en première mi-temps, quand il n’y en avait pas. L’Eintracht a géré, maîtrisé son sujet et fait tourner l’effectif. Fait tourner en bourrique ses hôtes français, aussi. Du coup, Gillot a fait pareil (on parle du turn-over, hein) parce que la Ligue 1, c’est important. Une seule équipe sur le terrain et des Girondins revêtus de chasubles blanches d’entraînement : conservation de balle, passes courtes, jeu collectif léché, soit la panoplie du mâle – sportif – dominant. Tout y est passé. Les frappes de loin (signe de confiance), également. En face : rien ! Traoré, Poko et Rolan transparents, S.O.S fantômes version C3. Bon, on va le dire quand même : l’Uruguayen a pris un carton jaune à la 80e pour… gain ou perte de temps ! À la limite, c’était drôle, pas comme la prestation de son équipe.

Les Girondins se sont encore une fois pris une toise par un club étranger, dont le classement est de milieu de tableau dans son championnat (13e) ou pire. Après le Rayo Vallecano, Osasuna, Aston Villa ou Parme, ils se sont encore fait défoncer. Ils ne méritaient de toute façon pas meilleur traitement. L’Eintracht, lui, tranquillement, a posé les jalons d’une campagne européenne qui pourrait s’avérer fructueuse pour lui. Finalement, maintenant, on sait peut-être qui est le favori du groupe F. Deutsch qualität

Eintracht Francfort : Trapp (cap) – Jung, Zambrano, Bamba, Djakpa – Rode (Celozzi, 69e), Russ, Aigner, Barnetta, Inui (Flum, 46e) – Kadlec (Lakic, 80e).

Bordeaux : Carrasso (cap) – Faubert (Chalmé, 46e), Henrique, Bréchet, Orban – Sertic, Poko (Ben Khalfallah, 69e), Ab. Traoré, Maurice-Belay (Poundjé, 64e) – Rolan, Jussiê.

Tous les résultats et les classements après cette première journée de C3, c'est par ici !

Par Laurent Brun
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

J'arrive pas à trouver de jeu de mots bidons avec saucisse et bouteille de vin.. si vous pouvez m'aider, merci ! Sinon la saison s'annonce bonne du côté des girondins..
Moi les soirees UEFA, ca me fait toujours plaisir, des grands moment de qualite footballistique des clubs francais, toussa.

Le meilleur moment c'est le lendemain matin, au bureau, dans un open space d'une compagnie internationale regroupant a peu pres toutes les nationalites d'Europe...

Merci les clubs francais...
Note : 6
Francfort

France faible

Sensational touch Niveau : District
Ca me gonfle au plus au point.
Tu te bats pour gagner ta place en coupe d europe => tu l obtiens => tu envoies ton equipe B pour pouvoir se preserver en championnat =>pour la encore te qualifier en coupe d'Europe => et ainsi de suite.

( Ce n'est pas contre bordeaux en general, je sais bien que l'an dernier ils ont bien défendu leurs couleurs en europa league. )
Laura Bordelaise Niveau : CFA2
Récapitulons la soirée: un maillot de merde rose immonde pour nous représenter en coupe d'europe, M6 actionnaire qui ne diffuse pas son propre club, 11 chèvres sur le terrain sans envie, sans talent et sans ambitions. Ah oui et une 16e place en championnat.
Je vais chercher la corde.
Oui, mais non, je suis pas vraiment d'accord. L'an passé, Bordeaux a été la seule équipe (avec Lyon) à jouer la C3 à fond, avec un effectif très limité (Gouffran est même parti au mercato d'hiver) Le bilan a été loin d'être dégueulasse... cette année, leur effectif s'est encore affaibli (Plasil, Trémoulinas) pour les seules arrivées de Bréchet et Orban alors que le secteur offensif est l'un des plus faibles de France. C'est un entraîneur qui fait de toute façon tourner, surtout quand ton prochain match a lieu dimanche à 14h!!! Au passage, ces calendriers sont minables, et les télés privilégient leurs profits aux performances européennes des clubs. Je me souviens que l'an passé, Bordeaux avait joué un dimanche à 14h face à Lyon après un déplacement le jeudi soir à... Kiev.
Bref, les actionnaires qui essaient de vendre alors qu'ils se font plein d'argent avec leurs émissions pourries sont les responsables de l'affaiblissement de l'effectif. Se retrouver à jouer avec une attaque Jussiê-Rolan! Diabaté et Saivet comme meilleures armes offensives! Ben Khalfallah toujours au club! Dur.
Plus de mots pour qualifier nos prestations.
Fond de jeu proche du néant voire inexistant, aucun esprit de rebellion apres le 1er ou le 2e but encaissé.
Un president qui se satisfait de la situation.

Silence on coule !
Laura nooon! attends au moins le prochain mercato! Ils annoncent un joueur de troisième division taïwanaise unijambiste.
Nan nan il est super Gillot, il fait du bon boulot. Holala, quel technicien.

Alors oui, on est d'accord, c'est pas lui qui met la main au portefeuille (qui ne la met pas, en l'occurrence). Mais on peut aussi dire qu'il peut à tout moment partir si ce qu'il a ne lui convient pas. Un peu comme le père Gourcuff, qui est resté après l'épisode du jeunot parti chez les Mars.

Donc il endosse la responsabilité de ce merdier, ne serait-ce qu'en partie. Pour moi, ce mec ne vaut pas mieux qu'un vulgaire Jeannot Fernandez.
Alex_Magpie Niveau : CFA2
Une défaite tout sauf surprenante. On a été mangé par une équipe qui, comme les autres équipes allemandes, à la culture de la gagne et de l'offensive. Nous on se contente d'attendre et de jouer l'impact physique (m'enfin quand on voit le 1er but je me demande bien où il est l'impact physique...).

Bref, défaite lourde et logique, les matchs à venir s'annoncent douloureux...
Roberto Carlos Valderrama Niveau : DHR
Je conchie ces clubs français qui négligent totalement l'UEFA. On m'a déjà expliqué leur logique dix fois, et elle est tout à fait recevable, cohérente, mais c'est de la pure merde.

Ces clubs sont justes des PME qui jouent au foot comme on fait du carrelage.

Au moins, le carrelage, ça sert à quelque chose.

Qu'on les pende haut et court (c'est une image, je ne suis pas pour la peine de mort, même pour affront au sport et humiliation répétée de la patrie).
On devrait interdire les équipes qui privilégient le championnat coûte que coûte de participer à la coupe d'Europe. Merci à Gillot de plomber un peu plus notre indice UEFA (malgré la participation correcte en 2012-2013), merci aussi à Galtié et à Puel de s'être fait manger par des équipes d'un niveau faible.
Désolé les Bordelais mais je ne vous souhaite pas le meilleur contre Lorient juste pour faire comprendre à Gillot que cela ne se fait pas de dénigrer l'Europa League.
Toutefois, je doute que vous ne partagiez pas mon avis : un club qui nous a fait autant vibrer en coupe d'Europe avec les Giresse et Tigana et en 1996 avec Zidane, Liza et Duga peut pas se faire autant ridiculiser avec une équipe en bois comme ça.
Poko à Poko Niveau : DHR
Et c'est reparti... Putain de dénigrement quand la première mi-temps est équilibrée, le premier but est hors-jeu, Bordeaux met en difficulté la défense à diverses reprises, au moins deux hors-jeux sont sifflés à tort dont un alors que le joueur (Jussie ?)pouvait partir tout seul... Et en deuxième mi-temps avec un joueur en moins l'équipe tient la baraque quand même. Alors la défaite est logique, certaines critiques contre les Bordelais sont méritées, mais c'est complètement con de les défoncer comme ça (surtout pour accuser Bordeaux de mépriser la coupe d'Europe).
lepapierseulnesuffitpas Niveau : DHR
S'en prdre à Gillot les gars, c'est vraiment ne pas être conscient de la qualité et de la quantité de son effectif.
Le mérite de Bordeaux d'avoir fait une saison pareille l'année dernière (16èmes d'Europa League, 7ème de L1, Coupe de France) quand on voit la piètre qualité technique de certains joueurs, lui revient grandement.
Roberto Carlos Valderrama Niveau : DHR
Mon cher M. Pokora a Pokora, je les conchie. Et je renchéris.
mister-michel Niveau : Loisir
Délicieux souvenirs de Laurent Blanc snobant Anderlecht...
Poko à Poko Niveau : DHR
Message posté par Roberto Carlos Valderrama
Mon cher M. Pokora a Pokora, je les conchie. Et je renchéris.


Conchie donc, mais pour de bonnes raisons. Bordeaux est le club français avec le meilleur parcours en Europa League l'année dernière on ne peut pas leur reprocher de l'avoir méprisée, et aujourd'hui en dehors de BKF entré en cours de jeu les joueurs sur le terrain sont des joueurs de qui on espère encore quelque chose, même si ce n'étaient manifestement pas tous les plus expérimentés (qui étaient pour la plupart critiqués les précédents matchs eux aussi).
machete cortez Niveau : District
Ici ce n'est pas une question de négliger ou pas l’Europe league, Bordeaux n'a tout simplement pas le choix. Chaque année on s’affaiblit un peu plus. On avais plus d'attaque,mais avec une défense qui tenait on a réussi le miracle de gagner un coupe de France avec la chance d'avoir un parcours incroyablement simple. Cette année on a plus de défense non plus et des joueurs usés mentalement. Meme ceux qui pourraient Etre bon n'on plus aucune motivation dépité qu'ils sont d'avoir rejoint un bateau qui coule sans aucune réaction de la part des dirigeants et,plus étrange encore, des supporter.
Cette année on va bataillé sévère pour se maintenir, alors on a meme plus le luxe de se demander si on laisse l'europa league de coté ou pas. c'est elle qui nous laisse sur le coté.
Qu'il est loin le temps où Bordeaux tapait easy le Bayern en LDC...
Pierre du Bayern Niveau : CFA2
Y en a qui ont pas peur des mots ^^

La faute aux fameux nullards de DC du Bayern, avec Holger en formation en prime.

J'étais vraiment fou de rage après cette défaite... avec les défaites en finale de C1, vous comprennez pourquoi beaucoup se sont plus senti piss** ces derniers mois ^^
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
8 25