1. // Tottiday
  2. // 40 ans de Francesco Totti

Francesco Totti et les 40 pénos

Francesco Totti a inscrit 315 buts dans sa carrière professionnelle. 25% ont été inscrits sur penalty. En voilà 40. Avec des ratés aussi dans le lot.

Modififié
1k 17

40. Hellas Vérone-AS Roma 2014


Même à l'extérieur, sous les chants des supporters adverses, Francesco ne tremble pas. face au Hellas Vérone, il transforme son péno, peinard. Avant de recevoir des « Bouffon, bouffon  » en provenance des tribunes. La rançon de la gloire.

Youtube


39. AS Roma-Chievo 2014


Son virage de prédilection, c'est la Curva Sud. Mais s'il faut tirer un penalty sous la Curva Nord, habituellement occupée par les supporters de la Lazio, Totti n'aura pas la moindre hésitation non plus. Pan, le gardien du Chievo n'a rien vu.

Youtube


38. AS Roma-Torino 2008


Sur ce match, le penalty n'a aucune importance. Le Toro est déjà mené 2-0 et ce match de Coupe d'Italie est plié. Mais pour Totti, le penalty a une grande importance. En trompant Matteo Sereni, le Capitano s'offre son 200e but avec le maillot de la Roma.

Youtube


37. AS Roma-Torino 2009


Décidément, c'est face au Torino et à Matteo Sereni que Totti aime écrire les records. Un an après avoir inscrit son 200e but avec le maillot de la Roma face au portier du Toro, Totti inscrit son 178e but en Serie A. Il égale ainsi la légende Boniperti au classement des buteurs de toujours en Serie A. Et, par là même, il envoie le Toro en Serie B.

Youtube


36. AS Roma-Juventus 2011


C'est rare, mais il arrive que Totti rate des penaltys. En 2011, lors d'un Roma-Juventus, alors que le score est de 1-1, le Capitaine se fait hypnotiser par son grand pote Gigi Buffon. À noter le commentateur officiel de la Juve, Claudio Zuliani, qui indique à Buffon de plonger à droite. Bien vu.

Youtube


35. Milan-AS Roma 2015


San Siro ? Un jardin pour Francesco, qui y a écrit sa légende avec un but de malade contre l'Inter. Alors, lorsqu'il s'agit de tirer un simple péno, il ne frémit pas une seule seconde. Certes, Diego López l'a presque arrêté, certes, la Roma s'est inclinée 2-1, mais Totti s'en fout. Lui a accompli sa mission hebdomadaire.

Youtube


34. Lecce-AS Roma 2004


Au stadio Via del Mare de Lecce, Totti transforme sans trembler un penalty, au cours de la victoire 3-0 de son équipe. Gardien d'un côté, ballon de l'autre. Mais Vincenzo Sicignano, le portier, se vengera quelques mois plus tard (voir penalty classé 4e de ce top)

Youtube


33. Torino-AS Roma 2006


On l'oublie souvent, mais Christian Abbiati n'a pas passé l'intégralité de sa carrière à l'AC Milan. Il a notamment effectué une pige d'un an au Torino, en 2006-07. Ce qui lui a laissé le temps de repousser un penalty de Totti lors du dernier match de l'année 2006. Ce qui n'empêchera pas le beau Francesco d'ouvrir quand même le score dix minutes plus tard.

Youtube


32. AS Roma-Atalanta 2015


Totti, c'est en bas à droite. Neuf fois sur dix, c'est comme ça. Pourtant, les gardiens tentent encore des coups de poker, comme celui de l'Atalanta sur ce coup-là. Bah non, c'était bien en bas à droite. Classique.

Youtube


31. AS Roma-KAA Gent 2009


Lors du tour préliminaire de la Ligue Europa 2009-10, la Roma a du mal à démarrer face à Gent. Menée 1-0, elle parvient à renverser la vapeur, notamment grâce à un penalty de Totti. La victoire 7-1 au retour, elle, ne laissera aucun doute quant à la supériorité des Romains.

Youtube


30. Kosice-AS Roma 2009


Tiens, justement, au tour suivant, la Roma affronte Kosice. Comme contre Gent, le match aller est compliqué, la Roma est même tenue en échec 3-3. Totti en profite tout de même pour soigner ses stats en inscrivant un nouveau penalty. La victoire 7-1 au retour, elle, ne laissera aucun doute quant à la supériorité des Romains.

Youtube


29. AS Roma-Napoli


Le Napoli est de retour en Serie A, et c'est donc le retour du derby du soleil. Un match qui va être extraordinaire. Lavezzi ouvre le score dès la 2e minute, puis Totti égalise sur penalty en trompant Iezzo. Six autres buts seront marqués, pour un score final de 4-4.

Youtube


28. AS Roma-Udinese 2007


Face à l'Udinese et Morgan De Sanctis, Totti choisit le côté gauche (une fois n'est pas coutume) et ouvre le score. Il plante là son 17e but de la saison. Il terminera à 26, avec le titre de meilleur buteur du championnat.



27. AS Roma-Reggina 2007


« Je vais te tirer le penalty à gauche / Bah vas-y tire-le moi ici.  » Cet échange entre Totti et Compagnolo intervient juste avant que Francesco ne s'élance. Il tire... à droite, et Campagnolo le stoppe. L'intox, ça ne marche pas toujours, Francè'.

Youtube


26. AS Roma-Atalanta 2006


L'Atalanta est l'une des victimes favorites de Totti. Sur action de jeu, sur coup franc, sur penalty, il a tout fait aux Bergamaschi. Déjà, en 2006, il y a dix ans, il leur faisait des misères. Sur péno, pour l'occasion.



25. AS Roma-Palermo 2006


Après avoir reçu une terrible gifle lors du derby romain (3-0), la Roma de Spalletti est amenée à réagir dès la semaine suivante face à Palerme. C'est chose faite : les Giallorossi démolissent les Rosanero, 4-0 avec, entre autres, un doublé de Toti, dont ce penalty. En bas à droite, évidemment.



24. Valencia-AS Roma 2006


Mestalla, Ligue des champions, Cañizares, Totti... Que des beaux noms pour cette rencontre de C1. Totti marque sur penalty, mais la Roma s'incline 2-1 sur des buts d'Angulo et David Villa.

Youtube


23. AS Roma-Manchester United 2014


Oui, même lors des tournées estivales aux États-Unis, Francesco Totti y va de son petit péno. En 2014, c'est face à Manchester United, lors de la Guinnes Cup. Pas suffisant pour empêcher la défaite des siens.

Youtube


22. Juventus-AS Roma 2010


Ce n'est pas la plus grande Juve de l'histoire. C'est même l'une des pires. La Juve de Delneri, celle juste avant l'arrivée de Conte. Pourtant, cette Juve-là va tenir en échec la Roma à domicile. Une Roma qui, menée au score, s'en remet comme souvent à son capitaine, qui provoque un penalty sur coup franc, avant de le transformer lui-même, comme un grand.

Youtube


21. AS Roma-Cagliari 2011


Après avoir inscrit son 200e toutes compétitions confondues avec la Roma sur penalty en 2008, Totti franchit également la barre des 250 lors de son exercice favori. Ce coup-ci, c'est contre Cagliari, et ça fait but, comme d'hab.

Youtube


20. Juventus-AS Roma 2014


Le match de toutes les polémiques. Celui qui va faire basculer Rudi Garcia dans la folie et la paranoia. Lors de ce choc-Scudetto entre la Juve et la Roma, trois penaltys sont sifflés. Deux en faveur de la Juve, un en faveur de la Roma. Celui pour les Romains est, faut-il le préciser, converti en but par Totti. La Roma s'incline finalement 3-2.

Youtube


19. FC Bâle-AS Roma 2010


176 jours de disette, c'est beaucoup trop pour Francesco Totti. Alors, quand sa Roma obtient un penalty sur la pelouse du FC Bâle, le Capitano ne se fait pas prier pour aller envoyer une frappe de poney et mettre fin à l'abstinence.

Youtube


18. Inter-AS Roma 2013


Des lasers dans les yeux ? Handanović le spécialiste des penaltys en face ? Un stade hostile autour de lui ? Il en faut plus pour déconcentrer Francesco Totti, qui transforme tranquillement son penalty lors de cette victoire 3-0 de la Roma face à l'Inter.

Youtube


17. AS Roma-Real Madrid 2001


Constellation d'étoiles au stadio Olimpico. La Roma championne d'Italie face au Real Madrid. C'est Figo qui ouvre le score d'un sublime coup franc, puis Guti qui double la mise. Totti, qui dispute là le premier match de Ligue des champions de son histoire, redonne espoir à la Roma sur penalty, en trompant un tout jeune Casillas. Mais la Roma ne reviendra pas, et s'incline 2-1. À noter que le match s'est disputé le 11 septembre 2001...

Le penalty à 3'09
Youtube


16. Lazio-AS Roma 2004


Au moment où il frappe le ballon, dix joueurs, dont quatre de la Roma, sont rentrés dans la surface de réparation. À retirer ? Tu parles, c'est le folklore du derby, on laisse jouer. Tout comme on laisse le Capitano faire mumuse avec la caméra.



15. AS Roma-Ascoli 2006


Peut-être la parade la plus folle sur un penalty de Totti. Le Capitano envoie une minasse, mais Gianluca Pagliuca, en pré-retraite à Ascoli, détourne sur sa barre avant que le ballon ne finisse sa course en corner. Un vrai cas où c'est le gardien qui détourne le penalty, et non pas l'attaquant qui le rate.



14. AS Roma-Genoa 2013


En marquant sur penalty face au Genoa, Francesco Totti inscrit son 225e but en Serie A et rejoint ainsi Gunnar Nordahl à la deuxième place du classement des buteurs de toujours. Il l'a depuis largement distancé.

Youtube


13. AS Roma-Bari 2001


L'année du Scudetto. Totti a vingt-quatre ans et tire déjà les penaltys décisifs. Face au Bari du tout jeune Cassano, la Roma est malmenée et concède l'ouverture du score. Le numéro 10 prend alors les choses en mains. Il obtient un penalty et le transforme lui-même. 1-1, un moindre mal pour la Roma ce jour-là.

Le penalty à 4'00
Youtube


12. AS Roma-Inter 2004


Face à Francesco Toldo, qui s'y connaît en matière de penaltys (les Pays-Bas en sont encore traumatisés), Totti n'a pas d'hésitation : ce sera juste en dessous de la lucarne. Le portier se détend, touche le ballon, mais ne peut empêcher celui-ci de rentrer. On joue la 89e minute, et la Roma inscrit là le 3e but d'un match qui se terminera finalement sur le score de 4-1.

Youtube


11. AS Roma-Bayern Munich 2011


En Ligue des champions, la Roma doit impérativement battre le Bayern Munich pour se qualifier pour les huitièmes. Ça démarre mal, puisque Mario Gómez marque deux fois. À l'orgueil, la Roma parvient à revenir à 2-2, puis Totti a la possibilité de lui offrir la victoire sur penalty. Même si Butt la touche, ça fait but. Victoire 3-2, pour le plus grand bonheur du stadio Olimpico.

Youtube

10. AS Roma-Sampdoria 2016


Quinze jours avant de fêter ses quarante ans, Totti est toujours l'homme providentiel de la Roma. Entré en jeu à la mi-temps du match contre la Sampdoria, le numéro 10 renverse la situation. Une passe décisive géniale pour Džeko, puis un penalty à la dernière minute pour offrir les trois points à son équipe.

Youtube


9. AS Roma-Lazio 2011


Dans ce derby dominé par la Lazio, la Roma ouvre le score contre le cours du jeu sur un coup franc dévié de Totti. Les Laziali poussent en fin de match et pètent un câble lorsque l'arbitre leur refuse un penalty qui semblait évident. D'autant que, quelques instants plus tard, l'homme en jaune fluo concède un péno en faveur de la Roma. Totti, lui, est bien au-dessus de toutes ces considérations. Il s'élance, et trompe Muslera pour le 2-0. Son premier doublé lors d'un derby.

Youtube


8. AS Roma-Sampdoria 2007


Luca Castellazzi regarde le ballon. Il sait déjà où Totti va tirer : ce sera en bas à droite, comme la plupart du temps. Alors, quand Totti s'élance, lui plonge, déterminé, sur sa droite. Dommage pour lui, Er Pupone a décidé de rentrer sa spéciale, à savoir le Cucchiaio. Celui-ci termine sous la barre.

Youtube


7. Torino-AS Roma 2016


À Turin, la Roma dispute le pire match de son année 2016 et s'incline 3-1. Mais Totti, lui, entre encore un peu plus dans l'histoire. Sur penalty, il inscrit son 250e but en Serie A. Silvio Piola, recordman du nombre de buts, n'est plus qu'à 24 longueurs. Jouable ?

Youtube


6. Udinese-AS Roma 2011


Samir Handanović est connu pour être un redoutable arrêteur de penaltys. La meilleure façon de le tromper ? La Panenka évidemment. Dans son exercice favori, Totti ouvre le score sur la pelouse de l'Udinese. Et Handanović de ruminer dans son coin.

Youtube


5. AS Roma-Lazio 2013


Le derby. Le match qui transcende Francesco. La Roma est menée 1-0 suite à un but exceptionnel d'Hernanes. Le même Brésilien, en début de seconde période, a l'occasion de doubler la mise sur penalty. Mais il foire son péno en tirant à côté. Deux minutes plus tard, la Roma obtient à son tour un péno. Et Totti, lui, n'est pas du genre à flancher dans les moments décisifs. Il envoie un caramel au fond des filoches, pour le 1-1 final.

Youtube


4. AS Roma-Lecce 2004


La Panenka, ça ne marche pas à tous les coups. En 2004, Totti la tente face à Vincenzo Sicignano, le gardien de Lecce. Manque de bol, le portier avait tout anticipé, ne bouge pas et capte la balle. Forcément, dans ce genre de situations, on a l'air tout con.

Youtube


3. AS Roma-Torino 2016


Même à trente-neuf ans, Francesco est capable de procurer des émotions folles. Face au Toro, sa Roma est menée 2-1. Luciano Spalletti le fait entrer en jeu à la 86e minute. 30 secondes plus tard, il égalise acrobatiquement. Trois minutes s'écoulent et la Roma obtient un penalty. L'heure du Capitano, qui fusille Padelli et fait exploser le stadio Olimpico. En tribunes, un tifoso se met même à chialer de bonheur.

Youtube


2. Italie-Australie 2006


Le penalty de sa vie. 93e minute du huitième de finale de Coupe du monde Italie-Australie. Les Italiens ont été malmenés, ont frôlé l'élimination. À la dernière seconde, Fabio Grosso s'écroule dans la surface. Penalty. Francesco prend ses responsabilités. Il pose le ballon, fixe les yeux dessus, et envoie une praline dans la lucarne. Explosion de joie dans le groupe italien, qui s'envole en quarts de finale.

Youtube


1. Italie-Pays-Bas 2000


« Mo je faccio er' cucchiao » , a annoncé Francesco Totti à son pote de la Roma Gigi Di Biagio avant de s'avancer vers le point de penalty. Traduction : « Je vais lui faire une Panenka. » Di Biagio n'y croit qu'à moitié. Et pourtant, Totti, du haut de ses vingt-trois ans, va le faire. En demi-finales de l'Euro, à un moment fatidique, il vient claquer une délicieuse Panenka face à Edwin van der Sar. « Pour faire ce genre de geste, soit tu es fou, soit tu es bon. Et moi, fou, je ne le suis pas » , commentera Totti plus tard. Un peu, quand même.

Youtube


Bonus : À l'entraînement


Une petite sucrerie pour finir.

Youtube


Par Éric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Cafu cremes Niveau : CFA2
Voila ce qui arrive quand on laisse un supporter de la Lazio écrire des articles sur Totti.
Message posté par Cafu cremes
Voila ce qui arrive quand on laisse un supporter de la Lazio écrire des articles sur Totti.


On sent qu'il s'est fait plaisir sur cette série d'articles le petit Eric (et sa mauvaise foi).
Surtout dans les "40 choses que vous ne savez pas..."
Cafu cremes Niveau : CFA2
C'est de bonne guerre. Le prochain article sur la Lazio devrait être "pourquoi Re Cecconi est l'inventeur du Darwin award" ou "on a retrouvé des archives de la Rai prouvant que Chinaglia savait faire des passes ou être modeste";
Totti Chianti Niveau : CFA
Message posté par Cafu cremes
Voila ce qui arrive quand on laisse un supporter de la Lazio écrire des articles sur Totti.


Ah ah ah!
Laisse tomber!
Selon les plus grands entraîneurs Italiens et étrangers du Calcio, Totti est, avec Baggio (tiens, il en a marqué des tonnes lui aussi des pénos) et Rivera, le plus grand joueur Italien de l'après-guerre.
Oui oui, même devant Pirlo ou Del Piero - pourtant des légendes eux-aussi.
Ce n'est que l'avis de Lippi, Ancelotti, Zeman, Sacchi, Trapattoni, Capello, etc.
Je ne discute pas qui est le plus fort de ses supers joueurs là, je m'en fous en fait. Ils m'ont tous fait rêver de toute façon.
Mais c'est juste pour recadrer par rapport au fait de limiter Totti à un tireur de péno... faut pas déconner quoi!
(et puis pour les marquer les pénos, faut prendre ses responsabilités et les tirer!)
Georgesleserpent 2.0 Niveau : Ligue 2
Message posté par Totti Chianti
Ah ah ah!
Laisse tomber!
Selon les plus grands entraîneurs Italiens et étrangers du Calcio, Totti est, avec Baggio (tiens, il en a marqué des tonnes lui aussi des pénos) et Rivera, le plus grand joueur Italien de l'après-guerre.
Oui oui, même devant Pirlo ou Del Piero - pourtant des légendes eux-aussi.
Ce n'est que l'avis de Lippi, Ancelotti, Zeman, Sacchi, Trapattoni, Capello, etc.
Je ne discute pas qui est le plus fort de ses supers joueurs là, je m'en fous en fait. Ils m'ont tous fait rêver de toute façon.
Mais c'est juste pour recadrer par rapport au fait de limiter Totti à un tireur de péno... faut pas déconner quoi!
(et puis pour les marquer les pénos, faut prendre ses responsabilités et les tirer!)


Même si je suis franchement pas du tout avec l'affirmation selon laquelle Totti est le plus grand joueur italien de l'après guerre, je pense qu'il faut pas prendre au premier degrés ces articles.
Personne de censé n'osera nier le fait que Totti est un immense joueur et une légende, et encore moins M. Maggiori dont les articles, quoique pro-Lazio, sont en général très bons.
Totti Chianti Niveau : CFA
Message posté par Georgesleserpent 2.0
Même si je suis franchement pas du tout avec l'affirmation selon laquelle Totti est le plus grand joueur italien de l'après guerre, je pense qu'il faut pas prendre au premier degrés ces articles.
Personne de censé n'osera nier le fait que Totti est un immense joueur et une légende, et encore moins M. Maggiori dont les articles, quoique pro-Lazio, sont en général très bons.


Toi non. Mais eux oui.
Cafu cremes Niveau : CFA2
N'invoquez pas Sacchi, vous allez rameuter les farfelus qui vont nous expliquer que c'est une pipe et qu'il a tout pompé.
Caribou West Niveau : DHR
Francesco Penaltotti
Georgesleserpent 2.0 Niveau : Ligue 2
Message posté par Cafu cremes
N'invoquez pas Sacchi, vous allez rameuter les farfelus qui vont nous expliquer que c'est une pipe et qu'il a tout pompé.


Et que c'est un néo-nazi.
Totti Chianti Niveau : CFA
Disons que depuis 3/4 ans, on a tendance à ne faire de Totti "qu'un" joueur exceptionnel parce que fidèle. Or, il a été bien plus que cela.

Je ne vais pas te reporter toutes les déclarations sur Totti des mecs que je cite plus haut mais oui, c'est généralement l'avis des spécialistes du Calcio dont ils font partie. Selon eux le top 3 est bel et bien Baggio, Rivera et Totti - et pas toujours dans l'ordre que l'on pense sur SoFoot.
Après, je m'en fous, où on le place. 1er, 2ème, 5ème, 10ème...
Perso, de ce que j'ai vu (toutes nations et tous championnats confondus), c'est Baggio le joueur qui m'a donné le plus alors que je n'étais pas tifoso des équipes pour lesquelles il a joué. Donc je ne suis pas forcément d'accord avec Lippi, Sacchi ou Ancelotti.

Mais j'avoue que ça m'énerve un peu que sous prétexte de fidélité, certains oublient que c'est avant tout une vision du jeu hors du commun, un jeu en première intention incroyable, des passes qui transpercent les défenses depuis 25 ans, un instinct de buteur hors pair pour un 10, une frappe de mule associée à une technique fine et un physique hors norme pour tenir jusqu'à 40 ans qui ont aussi fait de lui une légende.
Donc, utiliser les déclarations des entraîneurs les plus importants de ses 30 dernières années dans le Calcio me permettait de le replacer là où est sa position. Parmi les légendes du Calcio. Peu importe à quelle place, tu captes?

Il a porté de la tête et des épaules mon club de cœur pendant 25 ans. Et je n'ai pas beaucoup d'autres exemples de joueurs ayant autant portés leur club respectif de cette façon - même pas Baggio à vrai dire.
À un niveau inférieur bien sûr (ci mancherebbe!), c'est comparable à ce que faisait Maradona avec Naples.
bah alors M. Maggiori, on s'est lâché un peu hein ! Allez on pardonne ta mauvaise foi volontaire (c'est de bonne guerre) vu qu'aujourd'hui est un grand jour le monde du football
Georgesleserpent 2.0 Niveau : Ligue 2
Message posté par Totti Chianti
Disons que depuis 3/4 ans, on a tendance à ne faire de Totti "qu'un" joueur exceptionnel parce que fidèle. Or, il a été bien plus que cela.

Je ne vais pas te reporter toutes les déclarations sur Totti des mecs que je cite plus haut mais oui, c'est généralement l'avis des spécialistes du Calcio dont ils font partie. Selon eux le top 3 est bel et bien Baggio, Rivera et Totti - et pas toujours dans l'ordre que l'on pense sur SoFoot.
Après, je m'en fous, où on le place. 1er, 2ème, 5ème, 10ème...
Perso, de ce que j'ai vu (toutes nations et tous championnats confondus), c'est Baggio le joueur qui m'a donné le plus alors que je n'étais pas tifoso des équipes pour lesquelles il a joué. Donc je ne suis pas forcément d'accord avec Lippi, Sacchi ou Ancelotti.

Mais j'avoue que ça m'énerve un peu que sous prétexte de fidélité, certains oublient que c'est avant tout une vision du jeu hors du commun, un jeu en première intention incroyable, des passes qui transpercent les défenses depuis 25 ans, un instinct de buteur hors pair pour un 10, une frappe de mule associée à une technique fine et un physique hors norme pour tenir jusqu'à 40 ans qui ont aussi fait de lui une légende.
Donc, utiliser les déclarations des entraîneurs les plus importants de ses 30 dernières années dans le Calcio me permettait de le replacer là où est sa position. Parmi les légendes du Calcio. Peu importe à quelle place, tu captes?

Il a porté de la tête et des épaules mon club de cœur pendant 25 ans. Et je n'ai pas beaucoup d'autres exemples de joueurs ayant autant portés leur club respectif de cette façon - même pas Baggio à vrai dire.
À un niveau inférieur bien sûr (ci mancherebbe!), c'est comparable à ce que faisait Maradona avec Naples.


Y a aucun soucis à ce propos, je suis totalement d'accord.
Simplement, tu balances la décla comme ça, sans la commenter, permets moi juste de dire que je suis pas d'accord.
Et tu as d'ailleurs le droit de penser comme ceux que tu cites, ce n'est pas un point de vue aberrant non plus.
Mais il est évident que si Totti est tant estimé, et est à sa place historiquement, c'est qu'il est un peu plus qu'un simple Marco Di Vaio, y a pas de contestation possible quant à ça, c'est tellement évident que c'en est factuel.
Suffit de voir ses buts pour comprendre la carrure du bonhomme.
Totti Chianti Niveau : CFA
Message posté par Georgesleserpent 2.0
Y a aucun soucis à ce propos, je suis totalement d'accord.
Simplement, tu balances la décla comme ça, sans la commenter, permets moi juste de dire que je suis pas d'accord.
Et tu as d'ailleurs le droit de penser comme ceux que tu cites, ce n'est pas un point de vue aberrant non plus.
Mais il est évident que si Totti est tant estimé, et est à sa place historiquement, c'est qu'il est un peu plus qu'un simple Marco Di Vaio, y a pas de contestation possible quant à ça, c'est tellement évident que c'en est factuel.
Suffit de voir ses buts pour comprendre la carrure du bonhomme.


Même si Di Vaio était quand même vachement fort!
https://www.youtube.com/watch?v=QNgqenMofnY
Fabrizio Salina Niveau : CFA2
Putain l'Italie Australie 2006, le parfum du scandale quoi. Abusé.
Totti Chianti Niveau : CFA
Message posté par Fabrizio Salina
Putain l'Italie Australie 2006, le parfum du scandale quoi. Abusé.


Pas plus que le pénalty sur Malouda en finale en fait.
Simulation dans les deux cas, l'arbitre pense qu'il y a faute, il siffle.
Point à la ligne.

Et comme disait Bozkov, avec son délicieux accent serbe (bon, il le disait en Italien lorsqu'il entraînait en Serie A mais peu importe, t'as compris le principe!). "Pénalty, c'est quand arbitre siffle".
Totti Chianti Niveau : CFA
Message posté par Fabrizio Salina
Putain l'Italie Australie 2006, le parfum du scandale quoi. Abusé.


Pas plus que le penalty sur Malouda en finale en fait.
Simulation dans les deux cas, l'arbitre pense qu'il y a faute, il siffle.
Point à la ligne.

Et comme disait Bozkov, avec son délicieux accent serbe (bon, il le disait en Italien lorsqu'il entraînait en Serie A mais peu importe, t'as compris le principe!). "Penalty, c'est quand arbitre siffle".
Totti Chianti Niveau : CFA
Sorry for the doublon!
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
1k 17