1. //
  2. // Gr. A
  3. // France-Suisse (0-0)

France-Suisse débriefé par Kubilay Türkyilmaz

L'ancien attaquant de la Nati, passé (entre autres) par Bologne, les Grasshoppers et Galatasaray n'a pas vraiment apprécié les performances de la Suisse et de la France, même s'il estime que les deux équipes peuvent aller loin. Sinon, Kubilay Türkyilmaz est un grand nostalgique du fameux « numéro 10 » .

Modififié
129 14
Hier soir, la Nati a eu plus longtemps le ballon, mais n'en a pas vraiment profité...
C'était un match très bizarre. La Suisse n'a fait qu'assurer sa deuxième place, en fait.
« La France, elle, a beaucoup de bons joueurs, mais n'arrive pas à être une bonne équipe. »
D'autre part, j'ai vu une France plutôt arrogante. Alors oui, il y a de très bonnes individualités, mais ce n'est pas encore une équipe qui a trouvé la bonne route pour aller gagner l'Euro. Je trouve que cette équipe de France manque un peu d'humilité, ce qu'a par exemple l'Italie, ou même l'Albanie. Les Albanais n'ont peut-être pas les mêmes qualités que leur adversaires, mais ils jouent avec le cœur, et ils arrivent à faire de belles choses. La France, elle, a beaucoup de bons joueurs, mais n'arrive pas à être une bonne équipe.

Et la Suisse, sinon ?
La Suisse, on ne sait pas. Il y a de bons résultats, mais les joueurs importants n'arrivent pas encore à être décisifs. Je pense notamment à Admir Mehmedi, à Xherdan Shaqiri. Sinon, on n'a pas d'attaquant qui parviennent à faire la différence. On est bien organisés, on a un bon groupe, une bonne équipe, mais on n'arrive pas encore à montrer nos qualités.


C'est vrai que Shaqiri, c'est un peu le grand absent de la Nati pour le moment...
Shaqiri, on attendait tous beaucoup de sa part. On n'arrive pas à comprendre, on ne sait pas s'il est en forme ou non, s'il est content ou pas de jouer cet Euro... Je ne comprends pas comment un joueur de cette qualité n'arrive pas à faire juste un tout petit peu la différence. Devant, on est à la peine.

Surtout que tout devant, ni Seferović ni Embolo n'arrivent pour le moment à faire la différence.
On n'a pas d'attaquant. Embolo, c'est un milieu offensif. Et Seferović, je ne sais pas. Il n'a pas la vitesse, la coordination pour être un vrai buteur. Il fait du bon travail d'équipe, mais on a aussi besoin de quelqu'un qui marque les buts.

Peut-être qu'il faudrait que vous reveniez, en fait.
Ou Alex Frei, sinon. Il nous manque un joueur capable d'aller au but tout seul et de marquer. Xhaka, Džemaili, Behrami (ainsi que la défense) tirent l'équipe vers le haut, pour l'instant. Fort heureusement. Ce serait bien que les autres se mettent à jouer en huitièmes de finale.

S'il y a un joueur qui est très en vue en ce moment, c'est Yann Sommer.
Yann a fait des parades un peu bizarres hier, mais dans l'ensemble, il a été très bon.
« Peut-être qu'on était contents de ce qu'on avait fait jusqu'à présent. C'est un peu le problème de la Suisse : on se contente de ce qu'on a. »
Il a sauvé l'équipe à plusieurs reprises, d'ailleurs. Derrière et au milieu, on est solides. Faudrait que ça fonctionne devant, maintenant. Et puis sinon, on a eu un peu de chance jusqu'à présent : contre l'Albanie, Yann a sorti de superbes parades, contre la Roumanie, on a laissé un peu trop d'espace. Contre la France aussi, il y avait beaucoup d'espace. Peut-être qu'on a trop respecté la France, je ne sais pas. Peut-être qu'on était contents de ce qu'on avait fait jusqu'à présent. C'est un peu le problème de la Suisse : on se contente de ce qu'on a.


La Suisse a eu de la chance, la France ayant touché trois fois les montants ; néanmoins, certaines fautes n'ont pas été sifflées en faveur des Suisses...
La faute sur Džemaili, c'est un penalty. C'était net. Face à la Roumanie, Lichtsteiner a tiré le maillot de son adversaire, il y a eu penalty direct. On a eu de la chance d'un côté, de la malchance de l'autre : ça s'équilibre. Peut-être qu'au final, l'arbitre n'a pas vu la faute.

C'était un match très étrange, au final : des maillots déchirés (dont deux fois celui de Xhaka), un ballon crevé...
Concernant les maillots, je crois que Puma n'a pas réalisé une belle opération markting hier soir. Sinon, la Suisse réalise peut-être un parcours étrange, mais c'est le genre de parcours qui peut payer à la fin. Là-dessus, je suis très optimiste. C'est un parcours bizarre : on a de la chance, on passe quand même, on ne prend pas beaucoup de buts. On est sur le chemin pour faire quelque chose d'important.

Et la France, vous la voyez aller jusqu'où ?
« Là aussi, la Suisse a eu de la chance : si le terrain était en parfait état, la France aurait pu faire beaucoup mieux. »
Je pense que c'est l'équipe où il y a le plus de qualités. Il y a tout dans cette équipe, à tous les niveaux. Il ne lui reste plus qu'à faire preuve d'un peu d'humilité et se trouver un esprit d'équipe. Mais attention à la Suisse, hein, on pourrait se retrouver en finale ! Sinon, la pelouse, c'était un désastre hier. Ce qui fait que les joueurs techniques n'ont pas pu s'exprimer. Là aussi, la Suisse a eu de la chance : si le terrain était en parfait état, la France aurait pu faire beaucoup mieux.

Vous trouvez que la France a plus de qualités qu'une équipe comme l'Espagne, par exemple ?
Il y a plein d'équipes qui ont montré de belles choses : la Croatie, l'Espagne, ou encore l'Italie, qui est probablement l'équipe qui s'adapte le mieux à ses adversaires. Et puis ils sont très solides derrière, ils possèdent un vrai noyau. Si le Portugal se réveille, pourquoi pas, ou encore l'Angleterre. L'Allemagne, je trouve que c'est un peu comme la Suisse : les joueurs qui doivent faire la différence sont encore un peu en dedans pour le moment. Mais on sait bien que les Allemands répondent toujours présent quand il faut. Et l'Espagne, c'est la meilleure équipe pour l'instant. Mais si l'Espagne affronte l'Italie par exemple, il n'y aura pas les mêmes espaces que contre la Turquie.


Ça faisait longtemps qu'on n'avait pas eu un tournoi aussi ouvert que celui-ci...
On n'a pas vu grand-chose, je trouve. Les numéros 10 me manquent, d'une manière générale. Gheorghe Hagi, Lajos Detari, Andreas Möller... Quand j'allume ma télé, je cherche le vrai 10, c'est ce genre de joueur qui me fait vibrer. Aujourd'hui, on n'a que des demi-attaquants, des je ne sais quoi, pfff... Après, le football a changé... Vous savez, le football, c'est très simple. Et nous, on le complique.

Vous comptez revenir un jour dans le football professionnel ?
Non, je n'ai pas envie. Ce sont des enfants, et il faudrait que je joue au père de famille.


Propos recueillis par Ali Farhat
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

La dernière réponse est excellente.
Totti Chianti Niveau : CFA
 //  14:30  //  Tifoso della AS Rome
Note : -1
Ah bin tiens, lui aussi il a joué à Brescia...
(lien avec le tu sais que tu es fan de Marek Hamsik)
gwynplaine76 Niveau : CFA2
Ah tiens, le coup de la "France arrogante", ça faisait longtemps. Surtout que je ne comprend pas très bien à quoi il fait allusion, le Kubilay. Parce que si c'est pour pointer du doigt notre manque de jeu collectif (ce que personne ne conteste), c'est plus une question de QI footballistique et d'automatismes que d'humilité.
A mon avis, quand il parle d'arrogance, ça pourrait se traduire par "suffisance", ce qui ne serait pas complètement faux.
gwynplaine76 Niveau : CFA2
Message posté par Papa Ours
A mon avis, quand il parle d'arrogance, ça pourrait se traduire par "suffisance", ce qui ne serait pas complètement faux.


Bah, je suis désolé, mais à part peut-être dans la body language de Pogba, quand je vois les Bleus, je vois plus de la fébrilité et de la méthode Coué pour se rassurer que de la suffisance.
TheGoatKeeper Niveau : Ligue 2
 //  16:02  //  Amoureux de Lyon
Note : -1
Message posté par gwynplaine76
Ah tiens, le coup de la "France arrogante", ça faisait longtemps. Surtout que je ne comprend pas très bien à quoi il fait allusion, le Kubilay. Parce que si c'est pour pointer du doigt notre manque de jeu collectif (ce que personne ne conteste), c'est plus une question de QI footballistique et d'automatismes que d'humilité.


Cest completement gratuit.

Son analyse est franchement legere, entre mauvais constats et enfoncage de portes ouvertes.

Heureusement que son interview est sauvee par sa derniere punchline.
 //  16:27  //  Supporter des Pays-Bas
Note : -1
Message posté par holden
La dernière réponse est excellente.


Et violente.
Buster-qui-donne Niveau : DHR
"J'ai vu une France plutôt arrogante"... (?) Non mais à quoi il fait allusion ? On passe notre temps à s'autoflageller. On a plutôt raison d'ailleurs. Mais de l'arrogance, hier soir et depuis le début du tournoi, non, je ne vois vraiment pas. On a au contraire les jambes qui tremblent au moment d'affronter la terrible Roumanie, on célèbre notre but contre l'Albanie comme si on avait gagné la coupe du monde...

A moins qu'il nous trouve arrogant de jouer avec Cabaye, Sissoko et Gignac. Le cas échéant, Kubilay ferait un peu dans le mépris.
En tout cas, sympa de la part de Kubilay de citer son coéquipier à Bologne, Lajos Detari.

Dans les années 80, ce mec était considéré comme le futur Platini pour sa propension à marquer énormément de buts en tant que milieu-meneur, notamment sur coup franc. Il finira 3 fois meilleur buteur du championnat hongrois. Puis il fera une très belle saison 1987-88 à l'Eintracht Francfort, marquant même le seul but vainqueur (un coup franc bien sûr) en finale de coupe d'allemagne face à Bochum. Derrière il signe un transfert record (derrière Maradona et Gullit à l'époque) à l'Olympiakos présidé alors par le crapuleux Georges Koskotas (condamné dans la même période pour détournement de 200 millions de dollars à la banque de Crète). Malgré un bon bilan comptable, il ne remportera qu'une coupe de Grèce, trop peu pour un tel investissement. A 27 ans, épuisé mentalement, il commencera à cachetonner en Italie, en Autriche et en Suisse jusqu'à la fin de sa carrière en 2000.
Regardez ce coup franc mgnifique de Detari en 1987 face à la Pologne:
https://www.youtube.com/watch?v=f08ong1llXQ
Message posté par ZizouGabor
Regardez ce coup franc mgnifique de Detari en 1987 face à la Pologne:
https://www.youtube.com/watch?v=f08ong1llXQ


Merci
lajos detari...
paie ta madeleine
J'aimais bien cette époque quand même..

les mecs mettaient des buts de tueurs dans des angles improbables et ils se contentent de lever gentiment le poing genre "fin de réunion CGT"

Ca change des vieux buts de raccroc célébrés avec force pirouettes et autres Dab..
 //  12:22  //  Supporter de Lyon
"Il nous manque un joueur capable d'aller au but tout seul et de marquer."

T'es mignon, t'en connais beaucoup des joueurs comme ça ? Et surtout face aux défenses bien organisées de nos jours ? Il est marrant lui. ce joueur là, il manque à tout le monde lorsque tu regardes le tournoi.

Sinon, l'humilité de l'Albanie. il me fait rire. Comment veux tu que l'Albanie soit autrement que humble. C'est l'Albanie, c'est leur première phase finale, leur joueur star est complètement cramé. Pas trop compliqué l'humilité dans ce cas là.

Je crois surtout que le gars n'a pas grand avenir dans le football moderne, il est complètement à la rue.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
129 14