Présente ...

Présentation des groupes de l'Euro 2016

Le groupe A

France, Roumanie, Albanie et Suisse.




Équipe de France


Coach : Didier Deschamps

Le premier à...

faire voler un drone au-dessus du stade


C'est l'une des peurs des autorités françaises à l'aube de cet Euro 2016. Un dispositif a même été prévu pour empêcher cette plaie de perturber la compétition. Pourtant, le drone sera bel et bien présent cet été en France. Habitués à l'engin volant depuis le survol d'un stade lors d'un Serbie-Albanie chaotique qui donnerait des malaises aux dirigeants français, les coéquipiers de Lorik Cana ont une bonne tête de coupables quand les spectateurs présents au stade Vélodrome aperçoivent un OVNI dans le ciel de Marseille. Abattu par le Raid, le drone s'abat sur la pelouse. Il est marqué « France 3 » . Convoqué par la police, un homme donne son explication : « Il fallait bien moderniser l'émission. La rose des vents était dans les tribunes. » Sacré Sylvain Augier...


Le 11 type

Lloris(Capitaine)

Sagna, Koscielny, Mangala, Évra

Kanté, Matuidi, Pogba

Payet, Giroud, Griezmann.

La carte postale


« Cher Mamad',

Nous voilà à Clairefontaine. Sans toi. Ta chambre a été prise par André-Pierre Gignac, il a trouvé ta réserve sucrée sous le lit. Autant te dire qu’il s’est délecté. Ce midi, à la cantine, on t’a rendu hommage avec un steak cramé. Apparemment, c’est une spécialité de chez toi. Bon, une fois le goût de cendre digéré, ce n’est pas si mal. Très pratique pour caler les portes entre deux parties de ping-pong en tout cas. Dans le grand salon, on est un peu emmerdés niveau musique, t’avais 160 Go de folie dans ton iPod, et là, on se retrouve avec la playlist « années 80 » de Koscielny, l’intégrale Francis Cabrel de Jallet et Francky Vincent en live a cappella de Toto Martial. C’est moins fun. Et encore, on a demandé à Blaise de nous éviter son « Charo » , on se respecte. Pareil, on regarde quoi, le soir, dans les chambres ? Sans ton disque dur externe 2TO, on est à poil. Décidément, dans la vie de groupe, ton absence est difficile à gérer. Didier Deschamps a bien tenté une approche sur les réseaux sociaux, mais son Nokia 3210 galère avec Snapchat. Bref, tu l’as compris, depuis que tu as merdé avec ton brûleur de graisse pour rentrer tes petites fesses dans ton jean trop petit, on s’ennuie ferme au château. On dirait la Star Academy sans Jean-Pascal. C’est mort.

Bon, je te laisse, Paulo vient de ramener une chicha de dingue. Gravée à son nom. C’est ringard, mais tous les autres trouvent ça classe et je n’ai pas envie de faire le capitaine rabat-joie.

Hugo

PS : Ne balance pas aux autres que je t’ai écrit, c’est juste que ça me déprime de me retrouver avec Mangala et Rami. »

Pourquoi ils vont...

donner de l’amour aux gens


1998, la France aime tout le monde : les blancs, les blacks, les beurs. 2000, c’est presque pareil. En 2006, on s’aime aussi. Depuis, on se regarde bizarrement. Encore plus depuis janvier 2015. Charlie Hebdo, Bataclan, mariage pour tous, loi du travail, le FN, on se fout sur la gueule semaine après semaine. Seule la bande à Didier Deschamps peut remettre l’église au milieu du Stade de France. Un mois de bonheur, à y croire, à gagner des matchs, à chanter l’hymne national, à ressortir le drapeau, à s’habiller en bleu, à se peindre les joues, à boire des bières et manger des pizzas ensemble. L’Euro, au-delà d’être un tournoi de football et une formidable raison de ne pas faire l’amour pendant un mois, c’est aussi le moment de tous s’aimer. Lloris, Pogba, Griezmann, Évra, Matuidi, ils sont tous en mission. Donner du kiff au peuple français. Casser des gueules sur le pré pour que le pays s’aime de nouveau. On est cons, nous, les Français. Un match de football gagné, et tout va mieux. Comme quoi, le bonheur, c’est simple comme une ficelle de Dimitri Payet.


L'inexpertise

Philippe Etchebest

Chef de l’établissement Le quatrième mur à Bordeaux et taulier culinaire sur M6 avec Top Chef, Cauchemar en cuisine ou encore Objectif Top Chef.

« La gastronomie française est un marqueur fort de l’identité française, on aime la bouffe, c’est une évidence. Quand vous êtes un touriste étranger, que vous débarquez pour un mois en France, vous avez de quoi faire. Chaque pays d’Europe a un plat signature, une identité culinaire propre. En France, on a l’avantage d’avoir une diversité incroyable. Au-delà de la richesse des produits - sans parler des vins, du champagne –, vous avez une différence de table en fonction de la région dans laquelle vous vous trouvez.

La France a des façades maritimes, des montagnes, c’est parfait pour proposer des produits variés, on est très loin du mono-produit. Et le vin… Impossible de manger sans un bon vin, c’est intimement lié à un repas en France. L’avantage pour un touriste étranger amené à passer un mois en France, c’est qu’en fonction d’où aura lieu le match de football de son équipe, le plat traditionnel sera différent. Que ce soit à Nice, Lyon, Bordeaux ou Lille, il ne mangera pas la même chose. C’est inestimable.

Notre notion de terroir est unique, il faut la préserver, comme notre diversité. Si j’ai un conseil à donner aux étrangers qui vont découvrir nos tables durant l’Euro, afin de bien comprendre la cuisine française, il faut essayer un bœuf bourguignon et une blanquette de veau. Et puis nos desserts… une île flottante, c’est un passage obligatoire. J’adore les îles flottantes. Pendant un mois, les touristes vont avoir de quoi faire.
 »


Promis, c'est pas du Photoshop

Les 23

Gardiens: Costil, Lloris, Mandanda

Défenseurs: Digne, Évra, Jallet, Koscielny, Mangala, Umtiti, Sagna, Rami

Milieux: Cabaye, Schneiderlin, Kanté, Matuidi, Pogba, Sissoko

Attaquants: Coman, Gignac, Giroud, Griezmann, Martial, Payet

Sélectionneur : Didier Deschamps

3 bonnes raisons de les supporter


  • Ludivine Sagna.

  • Le pied gauche d’Antoine Griezmann.

  • Le style capillaire de Paul Pogba.
  • 3 bonnes raisons de les détester


  • No Ben Arfa, no party.

  • Vous êtes Éric Cantona

  • Le style capillaire de Paul Pogba.
  • Le portrait français


    S’ils étaient :

  • un chanteur français : Maître Gims.
    Le type qui s’invite partout, surtout là où on ne l’attend pas. De Skyrock à NRJ en passant par le lever de rideau de la Coupe de la Ligue et le tapis rouge du Festival de Cannes. Impossible de ne pas tomber sur celui qui porte des lunettes de soleil hiver comme été. Il a commencé sa vie façon bad boys avant de comprendre que plaire aux adolescents remplissait plus facilement le compte en banque que le casier judiciaire. Avec lui, le jean blanc a retrouvé l’allant des soirées d’Eddy Barclay. Un mec qui fait des clips dans des arènes de corrida a forcément tout compris à l’ADN franchouillarde de l’Hexagone. Français comme jamais.


  • un plat français : les pâtes carbonara « à la française » .
    Le Français part du principe qu’il a inventé la gastronomie de A à Z. Alors, sûrs de ce fait, on remixe tout à notre propre sauce, quitte à en inventer une pour les plats traditionnels des voisins. Surtout quand ils sont frontaliers. L’Italie nous fait payer les couverts et le pain au restaurant. Pas grave, on invente une sauce carbonara maison, histoire de les faire criser. Faire chier les gens, une spécialité française. Surtout après un bon repas.


  • un film français : Un ticket pour l’espace.
    Le film cocorico par excellence : un duo de copains qui plaît (Kad et Olivier), un monstre du cinéma (André Dussolier), une tête à claques (Guillaume Canet), des répliques débiles – « Je veux voir ma femme et mon fils ma bataille » – et l’incroyable constat que le cinéma français ne sait pas s’arrêter après un succès même quand tout laisse présager d'un incident industriel. Normal, entre Les Tuche et Camping l'humour gras fonctionne constamment dans les salles obscures. Entre nous, on aime rire de tout. Surtout quand c'est limite :
    « Ah ouais quand même !
    – Quoi ?
    – C'est plus gros que je pensais, la Corse...
    – C'est l'Afrique... »


  • une ville française : Chatte, dans l’Isère. Rien à voir avec le tirage des groupes, évidemment.
    Petite bourgade de l'Isère, moins de 3000 habitants et le McDonald's du coin classé numéro 3 sur TripAdvisor, derrière le leader Les Apages qui jouit d'une bonne cote de popularité à en juger les derniers commentaires gastronomiques. Dans le coin, on se dit que le camping doit bien marcher et permettre de profiter de la nature et des balades. Un moyen de passer ses vacances à moindre frais et de pouvoir s'adonner au péché mignon des Français en vacances, à savoir chanter haut et fort, si possible des chansons paillardes en dessous de la ceinture. À Chatte, on doit faire un tabac avec du Francky Vincent : « Toi qui voulais, toi qui voulais, toi qui voulais toucher, toucher la chatte à la voisine. » La suite ? Concours de T-shirts mouillés, élection de Miss Camping, soirée mousse, karaoké et frites à volonté. PS: Ne jamais oublier son rouleau de papier toilette dans la tente.


    Paul Pogba le félin
  • La charade


    Mon premier compose 50% des paroles de la chanson phare de la Coupe du monde 1998.
    Mon deuxième vient avant « farte » dans Brice de Nice.
    Mon troisième est une interjection enfantine.
    Mon quatrième est une chaîne alimentaire hard-discount.
    Mon cinquième est une divinité égyptienne.

    Mon tout a vraiment passé une saison pourrie.
    Voir la réponse.

    Par Mathieu Faure




    Albanie


    Coach: Gianni De Biasi

    Le 11 type

    Berisha

    Agolli, Djimsiti, Cana, Hysaj

    Memushaj, Xhaka, Basha, Lenjani, Roshi

    Cikalleshi.

    La carte postale


    « Cher Bernard Cazeneuve,

    Nous venons tout juste d’arriver en France, et pour le moment, tout se passe dans le calme et la discrétion. Promis. Je vous écris, car je sais à quel point vous devez être inquiet pour ce mois de juin et je tenais à vous rassurer. Bien sûr, nous avons souvent fait parler de nous, et pas toujours pour de bonnes raisons - la fameuse histoire du drone, nos supporters un peu bruyants, ce cliché de la mafia qui nous colle à la peau et notre langue parfois un peu brutale -, mais tout ça, c’est du passé. Et dans le fond, nous ne sommes pas méchants. C’est juste que nous sommes très heureux de participer à votre Euro et nous le manifestons à notre manière. En groupe, en sautant et avec des fumigènes. Mais rassurez-vous. Nous ne passerons pas de nuit debout, et je veillerai, en tant que capitaine d’équipe, à ce que mes coéquipiers goûtent à votre patrimoine sans remous. D’ailleurs, la plupart de mes collègues se sont très bien intégrés en Suisse, en Allemagne ou en Italie, et je suis certain qu’ils sauront en faire de même dans votre pays. De toute manière, nous ne vous dérangerons pas longtemps et puis, à côté des Anglais ou des Russes, on devrait passer inaperçus.

    Au revoir. Lamtumirë comme on dit chez nous. Vous voyez, c’est très doux.

    Lorik Cana »

    Pourquoi ils vont...

    ne pas prendre de buts


    Parce que l’Albanie est une jeune nation, enfermée pendant de longues années dans la dictature, et que leur Italien d’entraîneur, Gianni de Biasi, est un maître du catenaccio. Durant les éliminatoires, l'Albanie s'est montrée ultra solide derrière, seulement cinq buts encaissés en huit rencontres. Plutôt propre. Et comme on a pu le voir en amical, ils préféreront vendre père, mère et enfants plutôt que prendre un but à l'Euro.


    L'inexpertise

    Xavier Raufer

    Spécialiste de la mafia albanaise, entre autres.

    «  Moi, le foot me fait bailler ! Donc ce sont mes amis qui m’en parlent. Mais, c’est vrai que pendant la dictature, le foot (le sport en général), c’était le seul truc pour lequel on foutait la paix aux Albanais. Ils ne sont pas loin de l’Italie. Donc même s’ils ne connaissaient pas la langue, en bidouillant la télé, ils arrivaient à suivre la Serie A. C’était l’un de leurs seuls espaces de liberté. Aujourd’hui, si vous cherchez un Albanais pendant un match, il est soit chez lui devant sa télé, soit au bar devant la télé. Après, ce sont tous des gens fiables, courageux et ils bossent beaucoup. Le problème, c’est qu’ils bossent aussi bien dans n’importe quel boulot que dans le crime. Leur mafia est enracinée, vieille de plusieurs siècles, durable et sophistiquée. Leur fonctionnement est très proche de la mafia italienne.

    Je ne sais pas ce qu’ils peuvent faire à l’Euro, mais pour vous prouver à quel point ils sont loyaux, j’ai une petite anecdote : les chauffeurs des grands capos à New-York sont des personnes vraiment très importantes dans la hiérarchie. Ils savent tout, et s’ils balancent, ils peuvent tuer le système. Et généralement, ce sont toujours des personnes de confiance, des cousins, des Italiens. Et vous savez de quelle nationalité est le premier étranger à avoir été chauffeur d’un capo ? Non ? Albanais ! Zer Mustafa venait du nord de l’Albanie et il conduisait Salvatore LoCascio. Bon, ça n’a rien à voir avec le foot, mais ça peut vous donner une idée de qui ils sont humainement.
     »

    Les 23

    Gardiens : Etrit Berisha (Lazio Rome), Alban Hoxha (FK Partizani), Orges Shehi (KF Skënderbeu).

    Défenseurs : Arlind Ajeti (Frosinone), Naser Aliji (FC Bâle), Mergim Mavraj (FC Cologne), Lorik Cana (FC Nantes), Elseid Hysaj (Napoli), Ansi Agolli (Qarabağ), Frédéric Veseli (FC Lugano)

    Milieux : Ledian Memushaj (Delfino Pescara), Ergys Kaçe (PAOK Salonique), Andi Lila (Janina), Migjen Basha (Côme), Odise Roshi (Rijeka), Burim Kukeli (FC Zurich), Ermir Lenjani (FC Nantes), Taulant Xhaka (FC Bâle), Amir Abrashi (Fribourg)

    Attaquants : Bekim Balaj (Rijeka), Sokol Cikalleshi (Başakşehir), Armando Sadiku (FC Vaduz), Shkëlzen Gashi (Colorado Rapids)

    Sélectionneur : Gianni De Biasi

    3 bonnes raisons de les supporter


  • C’est leur première participation à une compétition internationale.

  • Il vaut mieux ne pas se mettre leurs supporters à dos.

  • Ils sont passés maître dans le pilotage de drones.
  • 3 bonnes raisons de les détester


  • C’est l’une des plus petites équipes l’Euro et s’ils passent les poules, on aura le droit au sujet « petit poucet » sur tous les JT.

  • Ils n’ont que deux joueurs passés par la Ligue 1.

  • On ne sait jamais comment prononcer leurs noms de famille.
  • Le portrait français


    S’ils étaient :

  • un chanteur français : JoeyStarr..
    On ne comprend pas toujours ce qu’il(s) chante(nt), capable(s) de mettre une gifle pour pas grand-chose, mais attachant.


  • un plat français : Lapin à la moutarde..
    Lapin à la moutarde. Rustre, primaire, mais imposant.


  • un film français : Kirikou et la sorcière.
    Pas grand, mais vaillant


  • une ville française : Marseille..
    Mafia – Albanie. Un joli raccourci.


    Lorik Cana
  • La charade


    Mon premier fait partie des fonctions d'une imprimante.
    Mon second est une expression née de la Première Guerre mondiale.
    Mon troisième fait rire et donne faim.
    Mon quatrième est une île française.

    Mon tout marche sur le pays depuis six saisons.
    Voir la réponse.

    Par Ugo Bocchi

    Roumanie


    Coach: Anghel Iordanescu

    Le 11 type

    Tătăruşanu

    Raț, Chiricheș, Grigore, Filip

    Pintilii, Hoban, Maxim, Stanciu

    Keserü, Stancu

    La carte postale


    « Douce France,

    Nantes où j’ai d’abord trouvé résidence,
    À Angers de belles réjouissances,
    Bastia et ses ports de plaisance,
    Ces clubs sont restés dans mon cœur.

    Nous sommes nombreux à avoir évolué dans ta belle Ligue 1. Tu as même accueilli notre Viorel Moldovan lorsqu'elle s’appelait encore Division 1, c’est dire. Sans oublier l’un des précurseurs, László Bölöni à la fin des années 80. Lui, il a même décidé de rester chez toi, sur les bancs de touche. Il aura pas mal bourlingué, László, dans les quatre coins de ton Hexagone. De Nancy à Rennes en passant par Lens, voire Monaco, qui s’invite dans ta ligue domestique. Puis sont arrivés Tamas, Niculae, Nicolita, Grigore, Mutu. Moi, je ne me suis jamais lassé de toi. J’ai habité sur ton territoire de mes 17 à mes 28 ans tantôt en Ligue 1, tantôt en Ligue 2. C’est d’ailleurs avec grand plaisir que je reviens chez toi avec mes 22 copains cet été. En plus, le tirage au sort a voulu que nous affrontions ton équipe, en ouverture de ton Euro. Quelle fierté. Tu m’as tellement manqué depuis que je suis parti au Qatar et en Bulgarie, que j’aimerais bien rester plusieurs semaines entre tes frontières. Je sais bien qu’il sera difficile de prolonger notre séjour jusqu’en juillet, mais avec la Suisse et l’Albanie, je pense qu’il y a moyen de s’en sortir lors des poules. D’ailleurs, tu comptes bien quelques idiots parmi tes citoyens qui nous considèrent comme des voleurs de poules, non ? Allez, ce n’est pas le moment de se vexer. Même si en ne me faisant jouer ni à La Beaujoire, ni à Jean-Bouin, ni à Furiani, tu m’embêtes un peu.

    Caresses de la patte gauche,

    Claudiu Keserü »

    Pourquoi ils vont...

    accrocher les Bleus lors du match d’ouverture


    Le Stade de France est plein à craquer ce vendredi 10 juin 2016. L’Euro tant attendu s’apprête enfin à débuter. Après la performance de David Guetta, bien mieux accueilli que Maître Gims par le public dionysien lors de la cérémonie d’ouverture, les 22 acteurs de ce France – Roumanie débarquent sur la pelouse. Et ce que tout le peuple français craignait avant la rencontre se produit sur le pré. Malgré les tentatives répétées de Griezmann, Payet et Pogba, le bloc roumain tient bon. La meilleure défense des éliminatoires, avec seulement deux petits buts encaissés en dix matchs, arrache le nul 0-0 contre les Bleus. Même score donc qu’à l’Euro 2008 où aucune des deux équipes n’avait réussi à sortir de la poule par la suite. Et si tout ça finissait, deux rencontres plus tard, par une demande en mariage de Didier Deschamps au micro de Fred Calenge ? Quelqu’un a des nouvelles de Jean-Philippe Doux ?

    L'inexpertise

    Alexandre Petronic

    Le vampire de Secret Story 4.

    « Attention à cette équipe de Roumanie. Il ne faut pas oublier que c’est le pays d’origine de Dracula, donc ce qui est certain, c’est que cette équipe risque d’avoir du mordant. Après, de là à ce qu’elle réussisse à boire le sang des joueurs de l’équipe de France pour le premier match, je n’en suis pas certain. Eux, ce qui les intéresse avant tout, c’est de gagner la coupe, pas de boire une coupe de sang.

    Mais si Didier Deschamps veut mettre toutes les chances de son côté pour ce match, il faudra qu’il ait une gousse d’ail, un crucifix et un miroir près de lui sur le banc de touche. D’ailleurs, c’est bizarre que Luis Suárez ne soit pas roumain en fait…
     »



    Keseru, le plus français des Roumains

    Les 23

    Gardiens : Ciprian Tătăruşanu (Fiorentina), Costel Pantilimon (Watford), Silviu Lung (Astra Giurgiu)

    Défenseurs : Cristian Săpunaru (Pandurii Targu Jiu), Alexandru Mățel (Dinamo Zagreb), Vlad Chiricheș (Naples), Valerică Găman (Astra Giurgiu), Dragoș Grigore (Al-Sailiya), Cosmin Moți (Ludogorets Razgrad), Răzvan Raț (Rayo Vallecano), Steliano Filip (Dinamo Bucarest)

    Milieux : Mihai Pintilii (Steaua Bucarest), Ovidiu Hoban (Hapoël Beer Sheva), Andrei Prepeliță (Ludogorets Razgrad), Adrian Popa (Steaua Bucarest), Gabriel Torje (Osmanlispor), Alexandru Chipciu (Steaua Bucarest), Nicolae Stanciu (Steaua Bucarest), Lucian Sânmartean (Al Ittihad)

    Attaquants : Claudiu Keșerü (Ludogorets Razgrad), Bogdán Stancu (Gençlerbirliği), Florin Andone (Córdoba), Denis Alibec (Astra Giurgiu)

    Sélectionneur : Anghel Iordănescu

    3 bonnes raisons de les supporter


  • L’Euro ne sera pas retransmis chez eux à cause des dettes de la télé publique, ce qui les a déjà privés d’Eurovision.

  • Pour Hagi, Nastase, Triac et Mutu. Que des tarés.

  • Le film Ils était une sacrée daube et qu’on leur doit quelques excuses.


  • 3 bonnes raisons de les détester


  • Vous avez failli mourir d’ennui lors du Roumanie-France de 2008.

  • Un peu plus tard la même année, Gourcuff est devenu le « Nouveau Zidane » après un but de 40 mètres et il ne s’en est jamais remis.

  • Tu t’es ruiné au poker à cause de Daniel Negreanu.

  • Le portrait français


    S’ils étaient :

  • une chanteuse française : Nicoletta.
    En hommage à Banel, ancien ailier de Nantes et Saint-Étienne et international roumain. « La musique, oui la musique, je le sais, sera la clé, de la qualif’, des huitièmes de finale. »

  • un film français : Série noire.
    Depuis leur huitième au Mondial 98 et leur quart à l’Euro 2000, les Roumains ne se sont qualifiés que pour une seule compétition internationale, l’Euro 2008 (élimination au premier tour). Dur dur de se remettre du départ à la retraite de Gheorghe Hagi.

  • une ville française : Aigues-Mortes.
    Une ville fortifiée par Saint Louis au XIIIe siècle, entourée de remparts sur lesquels viennent se fracasser les attaques adverses. Un solide bloc défensif à l’image de celui des Tricolorii, qui a causé bien des problèmes à l’Espagne de Vicente del Bosque en amical en mars dernier (0-0). Aigues-Mortes est par ailleurs située en Camargue, en pleines terres taurines françaises. Mais la Roumanie n’est pas en reste en matière de bête à cornes. En 2013, à Braila, dans l’est du pays, un taureau s’était échappé de son enclos avant de se retrouver en plein milieu des rues de la ville et de charger un policier faisant la circulation.

  • Un plat français : Une ratatouille.
    En hommage à Răzvan Raț, capitaine historique de la Roumanie avec 108 sélections au compteur. Le latéral gauche du Rayo Vallecano, blessé en novembre dernier et opéré à l’épaule, est revenu à la compétition début mai. Il semble en passe de gagner sa course contre la montre pour jouer l’Euro. Răzvan Raț > Rémy le Rat.


    Hagi, une légende roumaine
  • La charade


    Mon premier est la touche sur laquelle les élèves de série S appuient pour calculer un cosinus.
    Mon deuxième est composé des trois premières lettres d’un groupe de musique cher à Jean-Louis Aubert.
    Mon troisième est l’onomatopée d’un coup de pistolet.
    Mon quatrième est sélectionneur de l’équipe de France de volley-ball.
    Mon cinquième est un adjectif possessif.

    Mon tout est une éternelle doublure aussi bien en sélection qu’avec Manchester City par le passé ou Watford aujourd’hui.

    Voir la réponse.

    Par Maxime Feuillet




    Suisse


    Coach: Vladimir Petković

    Le 11 type

    Sommer

    Rodríguez, Djourou, Schär, Lichtsteiner (Capitaine)

    Xhaka, Džemaili, Berhami

    Shaqiri, Mehmedi, Seferović.


    La carte postale


    « Ah que coucou, la France.

    Si tu crois que depuis que j'ai quitté Gstaad pour la Californie, je n'ai perdu l'envie d'avoir envie, tu te trompes. Grâce aux millions encaissés suite à la vente de mon chalet, je vis pour le meilleur dans un pays où ils ont organisé une compétition pour mon anniversaire. Ils ont appelé ça « Copa Centenario » , apparemment, ils n'ont pas compris que je n'avais que 72 ans. En tout cas, ne t'inquiète pas, ici on va suivre l'Euro. D'ailleurs, ma petite Jade elle est d'accord avec Eric Cantona : elle ne comprend pas pourquoi il n'y a personne d'origine vietnamienne en équipe de France. Je ne te souhaite pas d'allumer le feu à la maison, j'ai l'impression que ce serait de mauvais goût en ce moment. Encore plus qu'un maillot avec deux étoiles. D'ailleurs, en parlant de mauvais goût, j'ai vu que David Guetta composait l'hymne de l'Euro, mais je ne t'en veux pas. J'ai suffisamment enfumé le FISC français pour te souhaiter que le meilleur.
    Et n'oublie pas : on est champion, on est tous ensemble, c'est le grand jeu.
    Rock&rollement.

    Johnny H. »

    Pourquoi ils vont...

    faire kiffer les fans d’Arsenal


    Des mecs en rouge et blanc qui ont comme principal objectif de démonter l’équipe de Patrice Évra : pas de doute, la Suisse, c’est la deuxième team des supporters d’Arsenal cet été. Les fans des Gunners les plus nostalgiques auraient aimé se délecter d’une charnière Senderos-Djourou (Senderos a finalement été écarté), tandis que les plus curieux scruteront les performances de Granit Xhaka, qui viendra garnir le milieu de terrain londonien dès la saison prochaine. Arsène Wenger, lui, gardera probablement un œil attentif sur la pépite Breel Embolo, pas encore 20 ans, qui impressionne avec le FC Bâle.

    L'inexpertise

    Tom Wiesel

    Humoriste suisse.

    « Cette équipe de Suisse est à l’image du pays : solide, mais terne. Il n’y a pas vraiment de potentiel explosif. On ne prend pas beaucoup de but, mais on en marque pas beaucoup non plus. Notre capitaine, Gökhan Inler, n’est pas dans la liste et paie le fait de ne pas avoir joué de l’année. C’est quand même deux semaines particulières pour lui. Il gagne le titre avec Leicester, bon, sans jouer, et ensuite il apprend qu’il ne fera pas l’Euro. Je pense qu’il a fait son choix à Noël, genre : "Je reste à Leicester, je deviens champion d’Angleterre avec le pactole qui va avec et je reste sur le banc." Il a dû faire son choix comme ça. Peut-être que si c’était Ottmar Hitzfeld, il n’aurait pas eu les couilles de le laisser, mais Petković n'en a rien à foutre. Sinon, on a un peu l’équipe qui a des remplaçants dans les grands championnats. J’ai lu un article où Moubandje disait que la Suisse devait s’inspirer de Toulouse. Si on pouvait s’inspirer d’une équipe qui a fini plus haut au classement, ça serait cool quand même. Si c’est pour finir 17es à l’Euro, même pas besoin d’y aller »



    Xhaka punk

    Les 23

    Gardiens : Bürki (Dortmund), Hitz (Augsburg), Sommer (Mönchengladbach).

    Défenseurs : Djourou (Hambourg), Elvedi (Mönchengladbach), Lang (FC Bâle), Lichtsteiner (Juventus), Moubandje (Toulouse), Rodríguez (Wolfsburg), Schär (Hoffenheim), Von Bergen (Young Boys Berne)

    Milieux : Behrami (Watford), Džemaili (Genoa), Embolo (FC Bâle), G. Fernandes (Rennes), G. Xhaka (Mönchengladbach), Zakaria (Young Boys Berne)

    Attaquants : Derdiyok (Kasımpaşa), Frei (Mayence), Mehmedi (Bayer Leverkusen), Seferović (Eintracht Francfort), Shaqiri (Stoke City), Tarashaj (Grasshopper)

    Sélectionneur : Vladimir Petković

    3 bonnes raisons de les supporter


  • Si vous êtes Gunther Love et que Bürki est sur le banc.
  • Parce qu’à tout moment, Moubandje ressort un discours à la Pascal Dupraz.
  • Pour être neutre sans trop l’être.

  • 3 bonnes raisons de les détester


  • Juste pour la couverture de leur quotidien avant le France - Suisse de 2014.
  • Vous êtes lyonnais et vous avez encore du mal avec Haris Seferović.
  • Parce que vous ne voyez pas bien le match à cause des cuisses de Shaqiri.
  • Le portrait français


    S’ils étaient :

  • une chanteuse française : Natty, évidemment.

  • un plat français : Le coq au vin.
    Parce qu’apparemment, ils n’ont pas réussi à en manger à l’été 2014 malgrès des envies de plumer du coq.

  • un film français : L’Auberge espagnole.
    Parce que n’en déplaise à Stephan Lichtsteiner, la Nati est un bel exemple de melting pot et de mélange des langues.

  • Une ville française
    Quelque part dans le Béarn ou en Gascoigne, chez les Mousquetaires. Oui, la devise de la Suisse est : « Unus pro omnibus, Omnes pro uno. »

    La charade


    Mon premier est une boisson anisée très consommée dans le Sud de la France.
    Mon second est versée dans le premier.
    Mon troisième peut sortir de la bouche de ceux qui préfère la bière à mon premier.
    Mon quatrième est presque le prénom de Romaric.
    Mon cinquième est ce que pense Serge Aurier de Sirigu.

    Mon tout est un latéral chevelu suisse.
    Voir la réponse.

    Par Gad Messika et Swann Borsellino
  • Rédaction

    Ugo Bocchi, Maxime Feuillet, Gad Messika et Mathieu Faure


    Édition

    Swann Borsellino, Julien Mahieu, Ronan Boscher et Gilles François


    Design et coordination technique

    Gilles François et Aina « Andy » Randrianarijaona


    Secrétariat de rédaction

    Julie Canterranne et Cécile Kremer


    Crédits photo



    Réactions (14)

    Poster un message
    par soswiss il y a 3 moiss
    Ni intéressant, ni drôle.
    Quelle tristesse.
    par Bean JaptisteP il y a 3 moiss
    Purée t'en a pas marre de jouer la victime et le mec blasé sur chacun de tes posts ?

    Mis à part ça, merci Sofoot pour ces articles, que personnellement j'adore.
    par sox75 il y a 3 moiss
    Quel boulot, pour tous les groupes qui plus est !

    Un peu d'originalité et d'humour concernant cet euro et l'équipe de France, c'est cool.

    Chaque match sera difficile pour les Français et c'est bien ainsi.

    Ils n'ont pas le choix car dès qu'ils n'y mettent pas tout ce qu'ils ont çà craint.
    par Ligue3 il y a 3 moiss
    Bof ça va on a connu pire, au moins ils essayent des choses. Le plus important c'est de parier sur le fait que notre groupe est beaucoup plus difficile que ce que l'on veut bien en penser, vu ce qu'il reste de notre sélection bleue. Je voudrais bien que l'Albanie passe.

    Ps : le retour du système d'identification par logo de clubs c'est oui !
    par Stephan27 il y a 3 moiss
    Juste un détail Natty est un homme, agé de 13 ans à l'epoque.
    Si c'est une vanne c'est pas drole, sinon ben renseignez vous.
    par Demon Alburne il y a 3 moiss
    Merci pour la présentation des groupes !

    Et aussi pour avoir rappelé aux Suisses (j'en suis un qui était dégouté par ce que les médias ont écrit en 2014) que certains ont fait la même chose que ce qu'on reproche aux français...

    Le match Suisse - Albanie va être intéressant à suivre, car ce sera une sorte de "derby", vu le nombre de joueurs ayant été formé ou jouant encore en Suisse.
    par MetekoO il y a 3 moiss
    Je pense aussi que ce groupe est plus relevé qu'il n'y paraît. On a bien vu ce que ça avait donné l'Albanie en amical. Certes, un amical de fin de saison sous une chaleur étouffante. La Roumanie ces dernières années nous pose à chaque fois problème.
    Et la Suisse, en dehors du mondial, on a toujours ramé pour les taper. Ils ont une belle équipe qui a pris du galon et de la maturité depuis ce fameux Mondial.

    Bref, la grosse force de l'équipe de France va résider dans sa capacité à marquer n'importe quand. Mine de rien, même si la réussite n'y était pas, il y a eu un sacré nombre d'occasions contre le Cameroun. Derrière, sur les derniers matchs, c'est évident que la défense n'est pas rassurante pour un sou, mais bon il faudra bien faire avec !
    par Magiciendestenebres il y a 3 moiss
    Finir 1er est une obligation , apres on est pas à l'abri de se faire surprendre par la Suisse mais finir 2eme serait un échec ..
    par carafe il y a 3 moiss
    J'aime bien l'article mais alors le sponsoring...
    par volontaire 82 il y a 3 moiss
    Putain le frustré Suisse, ta meuf t'a largué ou quoi ?
    par Ichiban il y a 3 moiss
    La façon negative dont est décrite la France en debut d'article c'est donner de la bonne matière a réflexion a E. Petit en cas de victoire finale... Qui peut sauver la France de toute la m qu'elle vit en ce moment? Les bleus. Laisser passer svp (c'est déjà quasi fait jusqu'en demi remarquez)
    par Lichaltezio il y a 3 moiss
    Le commentaire sur Seferovic est tellement vrai... Cette frappe venue d'ailleurs quoi, complètement improbable
    par manutd77 il y a 3 moiss
    Le groupe le plus nul de cet Euro, que de petites équipes (bien sur la France y compris)!!!
    par KingMastre il y a 3 moiss
    Et voilà... En deux jours, je viens de lire tous les articles sur les 24 équipes... J'ai adoré l'ironie... Qu'est ce que je me suis marré...

    Merci à SoFoot pour ces deux jours de franche rigolade au point que ma dinde ma demandé si j'allais bien...