1. // Billet d'humeur
  2. // Bilan des clubs français en coupes d'Europe

France, niveau C3 !

C1 critique à domicile : deux défaites (Lille, Montpellier) pour une victoire (PSG). C3 plus souriante avec deux victoires at home (OL, Bordeaux) et un bon nul à l’extérieur (OM). La France est à sa place.

Modififié
0 15
Commençons par nos trois meilleurs clubs : l’AS Benz, l’US Ribéry et le FC Lloris. Le premier a certes marqué un but important contre Man-City (celui du 2-2 qui ramène le Real dans la rencontre). Mais Karim était remplaçant, entré seulement à la 73e minute. Un bilan qui devient positif au vu de la presta' décevante de Higuaín, son concurrent. Ribéry, incertain avant la rencontre, a réalisé une très bonne première mi-temps contre Valence (2-1), mais il a dû sortir à la pause. Bilan très correct, dans la dynamique de son début de saison avec les Bleus. Enfin, Hugo flambait sa première titularisation en C3 avec les Spurs contre la Lazio (0-0 à dom'). Pas trop de boulot… Mais heureusement sauvé par sa barre ! Si Gonzalez avait fait mouche, Hugo aurait été très mal. En cas de défaite, sa cote en Angleterre aurait suivi celle de F. Hollande, ici. On le rappelle : Villas-Boas ne voulait pas de Lloris… Benzema, Ribéry, Lloris : nos trois as à l’international déclinent le profil tout juste correct des six clubs français engagés en C1 et C3.

La France joue !

Dans ce bilan paradoxal énormément plombé par cette défaite vraiment inattendue de Lille contre le Bate Borisov (1-3), on retiendra quand même que les clubs français ont joué, essayé, tenté. Donc, déjà, merci à nos six coaches qui avaient déjà annoncé la couleur (offensive !) avant de débuter leur campagne européenne. La France jouera donc bien l’Europa League. Mention spéciale à Baup, Garde et Gillot qui ont quasiment aligné leur équipe type. On est loin des Rennes-B alignées par Antonetti… L’OM, l’OL et Bordeaux ont même maintenu une intensité de jeu pendant presque 90 minutes, sans faire impasse en vue de la fameuse journée de L1 du week-end approchant. Marseille a été admirable (2-2 à Fenerbahçe, mené 0-2) : cette équipe ne compte pas ses efforts en craignant le fameux contrecoup d’un départ L1-C3 trop engagé. On gagne d’abord, on comptera ensuite ! Mention spéciale à Valbuena, p’tite boule de feu et buteur du 1-2. On redoutait un effectif marseillais trop juste, mais avec Diawara bientôt sur le retour et, hier soir, les débuts encourageants de Barton et le come-back en douceur de Rémy, plus le « regain » d’Amalfitano, tous les espoirs sont permis. Plus facile pour Lyon (2-1 contre Sparta Prague) et Bordeaux (4-0 contre un FC Bruges faiblard) qui confirment leur bonne entame en championnat de France.

En C1, on mettra de côté le PSG, machine à jouer qui se transforme peu à peu en machine de guerre (4-1 mastoc contre Dynamo Kiev). Pas d’enflammade : comme annoncé, ce Dynamo était vraiment trop faible en défense. Constat intéressant : les attaquants (Ibra), les milieux (Pastore) et les défenseurs (T. Silva et Alex) ont marqué. Petit bémol, les trois buts sur coups de pied arrêtés plus que sur des actions de jeu. Mais, bon : vu le nombre d’occases, la tendance est plutôt bonne. Il est encore un peu tôt pour ranger ce PSG dans la catégorie des « nouveaux cracks européens » , mais Paris a bien envoyé un message fort aux gros du continent. Montpellier a joué, tenté, essayé, mais a beaucoup raté (voir plus loin). Meilleur match des Héraultais contre Arsenal (1-2) depuis le début de saison, eux qui pouvaient récolter un bon 2-2, mais qui ont logiquement péché par manque d’expérience européenne : deux buts en 2 minutes, cash ! Bienvenue en Ligue des champions ! Enfin, Lille… Machine détraquée, offensives désordonnées, ligne d’équilibre déstabilisée. Même avec la meilleure volonté du monde de faire du jeu, le Losc ne sait plus contrôler ses rencontres. L’une des forces de Lille, a minima, c’était justement de bonifier au moins ses temps forts. Même pas !

S.O.S buteurs…

Versant moins reluisant de cet esprit offensif des clubs français : l’inefficacité coupable des attaquants de pointe. S. Camara (Montpellier), De Melo et Roux (Lille), Diabaté (Bordeaux) n’ont pas été à la hauteur. Rémy (OM) a payé son manque de jeu et Gomis a trop gâché (voir plus bas). On met de côté le PSG : même sans Zlatan (pas extra, au passage, contre Kiev), on croit pouvoir s’en remettre à quelques autres individualités comme Pastore, Ménez ou Nene pour conclure (voire Gameiro ou Hoarau, en fin de matchs ?). Mieux ! La puissance collective qui se dégage de ce Paris autorise à croire que d’autres buteurs occasionnels (milieux defs ou défenseurs) pourraient planter, eux aussi… Voilà pour Paris. Le reste est moins cool. Lyon, d’abord : le déchet ahurissant de Gomis pour un seul but marqué (celui du 1-0) interpelle pour un attaquant « international » . Idem pour Lisandro, buteur lui aussi (2-0), mais auteur de ratés indignes de son statut. Résultat : ouverture du score tardive, gros efforts pour se mettre à peine à l’abri et fin de match crispante quand Prague est revenu à 2-1. Côté marseillais, on verra plus tard pour Gignac (entré seulement à la 63e). Gouffran, un but, a juste sauvé l’honneur des attaquants girondins.

C’est, bien sûr, le cas lillois qui déçoit et inquiète. En L1 et en C1, Lille marque peu et commence même à prendre l’eau derrière. La défaite contre l’équipe dite la plus faible du groupe F condamne presque les Dogues en C1. Mais rien n’est encore perdu : il y a encore match avec Valence pour la deuxième place et, si Lille était reversé en C3, le contingent tricolore (a priori déjà bien parti pour passer le premier tour) pourrait même augmenter ses chances de réussite. Mais quelle déception… Enfin, Montpellier paye son inexpérience européenne, une classique digestion manquée du titre, des velléités de départs mal éteintes (Belhanda et Mapou, très bon quand même mardi soir) et le départ de Giroud. Surtout, le départ de Giroud (buteur qui manque aujourd’hui) : on oublie souvent que, si Younès faisait briller Olivier, l’inverse était vrai ! D’où la reprise « moyenne » de Belhanda en ce début de saison. Pour Montpellier aussi, rien n’est perdu, y compris pour la deuxième place de ce Groupe B : Schalke et Olympiakos, c’est jouable. Le très bon Montpellier contre Arsenal, presqu’aussi fort que la saison dernière, peut encore passer. Faut juste marquer…


Chérif Ghemmour
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

charleseduardo Niveau : DHR
N'empeche le coeff uefa francais peut dire un grand merci à OL et OM pour ces dernieres années. Au tour de PSG de regaler.
bernardpivot Niveau : Loisir
Cet article est sincèrement le plus mal écrit jamais vu sur internet. Fautes d’orthographe et de syntaxe, style lourd et maladroit, tout y est. Les gars, juste une relecture s'il vous plait!
Ouais, c'est surtout le "Si Gonzalez avait fait mouche, Hugo aura été très mal" qui fait mal
A part Lille qui a clairement mangé la feuille mardi soir (dans la lignée du début de saison finalement), les autres ont vraiment fait plaisir à voir. Reste cette efficacité offensive, mais pour Gomis et Lisandro je ne me fais pas trop de souci, ça arrive de passer au travers ; par contre pour De Melo, Diabaté et Camara, ça paraît plus structurel. Et pour Roux, même s'il ne sera jamais Gomez, j'espère qu'il retrouvera à Lille ne serait-ce que la grinta qu'il avait à Brest.

Sinon pour la suite, comme disait l'autre, pourvu qu'ça dure !!
vu les buts lyonnais et du psg. Quand il s'agit de marquer, c'est quand même pas flamboyant. Bien aimé quand même le centre de Lacazette, la talonnade de Gomis, Lisandro qui se précipite en se disant "si j'y vais pas, il va sûrement encore la rater" et qui va célébrer sans même lui jeter un regard. J'imagine que c'est son habitude qui veut ça.
Note : 5
@bernard: le plus mal écrit jamais vu sur internet? sérieusement? tu veux dire depuis qu'internet existe et tout et tout?

ou alors t'es le mec-qui-exagère-le-plus jamais vu sur internet

en tout cas j'ai bien ri merci
Vous vous enflammez un peu sur nos clubs en C3 et leur certaine qualif pour le prochain tour. Ce n'était que le premier match sur 6. Attendez au moins la fin des matchs aller pour dire ça.
On va encore avoir la gueule de bois sinon.
Article intéressant mais franchement mal écrit. Un petit effort les gars s'il vous plaît, c'est votre style décalé qui fait votre originalité!

Chérif, tu es plutôt un hors-la-loi de l'écriture :)
@bernardpivot

comme dit tojiro, t'exageres un peu beaucoup quand meme. Certes ce n'est pas le mieux ecrit mais de la a dire le pire...
Que dire de ton pseudo? que c'est le plus improbable pseudo jamais vu sur un forum de foot depuis la creation d'internet?
JaphetNdoram Niveau : District
Moi j'aime l'article, c'est pas pompeux là.

Sinon, après le Mestres qui disait nimp sur l'OL, Sotouffe en remet une couche : aucun n'a vu le match en fait.

Car Licha et ses "ratés indignes de son statut" je vois pas. Il a été transparent pendant une heure comme contre ACA mais derrière il claque son but. Hier, il s'est juste offert une frappe avant. Pour le coup, il est en mode serial buteur mais on est en droit d'attendre de lui un tout autre rayonnement.

Dimanche, il sera dans l'axe pour sûr et là, qui sait...
@Loutcho Fais gaffe c'est peut etre le vrai Bernard pivot...
Je suis d accord sur le titre , la France est a sa place...
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 15