France, milieux défavorisés ?

La France boîte sur toutes les lignes comme ça n'a jamais été le cas auparavant. La défense est en carton, l'attaque est en papier. Pirouette, noix de cajou. Bien que ravagé par les incertitudes, le milieu de terrain sera la clé de la réussite tricolore au Mondial. Et les candidats sont...

Modififié
0 0
Jérémy Toulalan

La progéria capillaire. On ne se lasse pas de prendre conscience chaque jour que le milieu de terrain lyonnais n'a que vingt-six ans et les cheveux poivre et sel depuis une éternité. Dans une autre vie, Jérémy Toulalan mériterait d'hériter du syndrome Peter Pan, rien que pour compenser ce destin de mec vieux avant l'âge avec lequel il doit cohabiter depuis sa naissance. Reste que Toul' fait partie des incontournables en Equipe de France. Mais l'effectif français est suffisamment bancal à l'heure actuelle pour que son ambassadeur de l'entrejeu le plus fiable ait de grandes chances d'être aligné en défense centrale.

Yoann Gourcuff

C'est la mode quand on est international français, alors Gourcuff s'y colle aussi : il est blessé. Lui, c'est les ischio-jambiers. Rien de dramatique, le jeune homme qui plait aux adolescentes et aux hommes qui aiment les hommes sera bien de la partie africaine. Avec un objectif assez simple : avaler le mythe Zidane en deux, trois passements de jambes et des buts sales, décisifs et illusoires.

Lassana Diarra

Depuis quelques mois, c'est "Lass désastre" : lombalgie, mise à l'écart pour choix tactique... Toutefois, il ne faut pas s'y tromper, s'il y a bien un joueur qui ne passera pas à côté de son Mondial, c'est lui. Les chicots sont affutés et rayent la pelouse. Pellegrini ne lui fait plus confiance à Madrid ? Rien à branler. La saison régulière ne sert à rien durant les années de Coupe du Monde. Place aux play-offs. Lassana Diarra, MVP en puissance.

Alou Diarra

Le mot sentinelle est moche mais sa définition a une certaine gueule : « Personne, soldat qui a la charge de faire le guet devant un lieu occupé par l'armée, de protéger un lieu public, etc. » . Alou “La Sentinelle” a un surnom affreux, mais s'il faut jouer avec un maillot kaki et une arme en bandoulière pour gagner le Mondial, le capitaine bordelais sera le premier à les enfiler.

Patrick Vieira

Comme chaque année depuis maintenant douze ans, Patrick Vieira aura 34 ans cet été. Mais ni son âge, ni son statut d'homme de verre ne doivent l'empêcher d'être au Cap le 11 juin à 20 h 30, prêt à se bagarrer avec l'Uruguay. En 2006, il était arrivé cramé et avait terminé en feu. Cette année, il est maigre, vieux, moche et mauvais. Les ennemis des ennemis des ennemis de mes ennemis étant mes amis, le sac d'os de Manchester City pourrait apporter un précieux coup de main. Alors Raymond, cap ou pas cap ?

Yohan Cabaye

Une surprise ? Si le Dogue parvient à racketter une place dans l'avion in extremis, ce sera avant tout parce qu'il réalise une saison de bonhomme. Ancien pilier de la sélection espoirs, il n'a pas encore eu sa chance chez les A, ce qui est d'ailleurs assez logique au regard de la concurrence. Ce qui le différencie des “autres”, c'est clairement son état de forme et sa courbe de progression. C'est bien simple : à 24 ans, Yohan Cabaye est (plutôt) milieu défensif, a frappé treize fois en championnat cette saison (même total que ses coéquipiers Gervinho et Frau, ndlr), ce qui fait de lui le deuxième meilleur buteur français du championnat derrière Gameiro. Ce qui en dit également long sur l'état des attaquants français, mais aussi sur la capacité de Cabaye à se transformer en killer. Et puis il faut avouer que sur ses 13 pions, 8 ont été inscrits sur péno. En Coupe du Monde, ça peut toujours servir.

Benoît Pedretti

Ce serait une belle revanche sur la vie. Il y a un bon paquet d'ex-futurs Zidane. Les ex-futurs Didier Deschamps sont beaucoup moins nombreux. En fait, il y a Sébastien Piocelle, Mathieu Berson et Benoît Pedretti. Suffisamment costaud pour redonner à Auxerre une dimension européenne, l'ancien Sochalien a retrouvé le sourire et prouvé qu'une deuxième chance dans la vie méritait d'être offerte aux victimes d'orthodontistes mal intentionnés.

Moussa Sissoko

Depuis presque un an, le Toulousain est presque toujours convoqué chez les Bleus. Cette saison, le TFC est presque en train de faire une saison de merde. C'est écrit : Moussa Sissoko trouvera presque ça injuste d'être gommé du calepin de Raymond à la dernière minute.

Samir Nasri et Abou Diaby

Parce qu'Arsenal s'est naturellement transformé en sous-club européen, on accorde plus de crédit à des mecs de Toulouse ou de Nice qu'aux Gunners. C'est injuste mais c'est comme ça, les enfants d'Arsène n'en seront peut-être pas...

Benoît Cheyrou

Appelé contre l'Espagne début mars, l'ancien homme fort de l'OM n'était pas entré en jeu. Depuis que Marseille est devenu un club qui gagne des trophées, Cheyrou a disparu des plans de Deschamps. Les esthètes l'aiment, les mecs qui veulent des résultats le snobent. Nique les esthètes ! Next !

Claude Makelele

La rumeur fashion. Claude MC a la classe depuis que les gens ont scotché leurs pupilles sur son palmarès après la victoire du PSG en Coupe de France. Le truc qui cloche, c'est que Claude Makelele est plus proche de ses 55 ans que de ses 18 ans. Vous pouvez vérifier.

Sur le rétroprojecteur de Raymond, les Malouda, Govou, Ribéry, Kakuta et compagnie apparaissent comme “attaquants”. Voilà pourquoi leurs noms ne sont pas mentionnés ici.

A lire :

- Les Gardiens


- Les Défenseurs

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
L'Equipe-Type du Dimanche
0 0