1. // Coupe du monde 2014 – Quart de finale – France/Allemagne

France/Allemagne 86 : le chant du cygne de Platini

25 juin à Guadalajara. Quatre jours après l'orgasmique qualification face au Brésil, les Bleus retrouvent l'Allemagne en demi-finale de Coupe du monde. Pour une revanche ? Dans l'esprit oui, c'était l'idée. Sauf que cette équipe et son leader Michel Platini en tête sont épuisés. En bout de course, c'est une nouvelle défaite et une forme différente de douleur que les Français doivent expérimenter. L'injustice a laissé place à la résignation.

Modififié
214 43
Au moment d'évoquer les souvenirs des confrontations passées entre France et Allemagne, vient immédiatement en tête Séville 82, avec l'éculé esprit de revanche. C'est oublier que la revanche a eu lieu – aurait dû avoir lieu – quatre ans plus tard, au même stade de la même compétition. C'était presque trop beau pour être vrai comme situation. D'autant qu'en 1986, l'équipe de France semble au sommet de son art. Deux ans avant, elle est sacrée championne d'Europe avec un festival de Platini. Michel Hidalgo avait annoncé avant la compétition son retrait, il cède sa place de sélectionneur la mort dans l'âme à Henri Michel, lequel n'a que de petites touches à apporter pour composer son 11, en s'appuyant sur un incontournable carré magique du milieu de terrain Tigana, Fernandez, Giresse, Platini, alignés ensemble dix-huit fois au total, pour quatorze victoires, trois nuls et une seule défaite lors du dernier match du quatuor, cette triste demi-finale face à la RFA à Guadalajara.

Un bloc défensif bien costaud


Mais avant de l'évoquer, rembobinons la cassette pour remettre les choses dans leur contexte. La France débute donc la compétition en position de vainqueur potentiel, mais met un peu de temps à s'adapter au lourd climat mexicain. Le premier tour est géré sans flamboyance : victoire 1-0 face au Canada (but de Papin), 1-1 face à l'URSS (Fernandez) et victoire 3-0 contre la Hongrie (Stopyra, Tigana, Rocheteau). Opposés en 8es à l'Italie championne du monde en titre, les Bleus montent en puissance et s'imposent brillamment 2-0 (Platini, Stopyra). Il apparaît que la grande force de cette équipe version Henri Michel est d'abord sa défense, préfigurant les Bleus de Jacquet en 1998. Bats est incontournable dans les buts, derrière une charnière composée de Bossis et Battiston, avec Amoros et Ayache en latéraux. Le carré magique du milieu de terrain impressionne évidemment, mais il paraît manquer parfois d'un peu de fluidité. Reste qu'en quart de finale, c'est le fameux récital face aux Brésiliens de Sócrates, l'égalisation de Platini, la prolongation, les tirs au but, le dernier de « petit bonhomme » Fernandez, etc. L'histoire est connue et la fête énorme en France en ce 21 juin, soir de la fête de la musique.

Bats façon Arconada


Sauf qu'après 120 minutes d'efforts physiques intenses et d'émotions fortes, les Bleus doivent tout de suite se tourner vers la demi-finale qui doit se disputer quatre jours plus tard dans ce même stade de Guadalajara. Il est là, le fameux rendez-vous de la revanche de 1982, car en face, c'est bien l'Allemagne de l'Ouest qui déboule, malgré un parcours chaotique et un jeu très moyen (une défaite en phase de poules, victoire 1-0 contre le Maroc en 8es, 0-0 et qualification aux tirs au but face au Mexique en quarts). Les observateurs sont nombreux à imaginer la victoire des Bleus contre la Mannschaft. Le carré magique est aligné au coup d'envoi devant un duo d'attaque composé de Yannick Stopyra et de Bruno Bellone, qui remplace Rocheteau par rapport au match face au Brésil. La France est un diesel et prend son temps pour installer son jeu. Elle n'en aura pas le temps. Dès la 9e minute, Battiston provoque une faute à l'entrée de la surface sur Rummenigge. C'est assez excentré, quatre joueurs sont dans le mur, Magath décale subtilement pour Brehme qui tire en force à ras de terre. Bats est sur la trajectoire, mais le ballon file sous lui, un peu façon Arconada deux ans avant, et rentre. Stupeur, ça fait 1-0 pour la RFA et le portier des Bleus est clairement fautif. Soli-solitude.

Youtube

Mais l'équipe est expérimentée et croit pouvoir rapidement égaliser. Sur une percée de Tigana, l'arbitre italien Luigi Agnolin siffle faute de Ditmar Jakobs. Platini laisse le soin à Giresse de le tirer et se dirige en marchant vers la surface. Soudain, il change de trajectoire et fonce côté droit, Giresse a compris l'appel et lui adresse le ballon d'une louche, reprise instantanée. Schumacher détourne d'une manchette, Bossis a suivi, il est seul pour reprendre pied gauche… au-dessus ! Seul, face au but, aux 5,50m. Passé ce gros coup de chaud, les Allemands vont parvenir tant bien que mal à gérer l'avantage au score. En toute fin de match, nouveau loupé de Bossis monté en position d'avant-centre : il ne parvient pas à reprendre comme il faut un ballon qui traînait dans la surface, alors qu'il se trouvait en situation idéale non loin du point de pénalty. Dans la foulée, Schumacher lance superbement à la main la contre-attaque vers Allofs, qui voit l'appel de Völler, entré en jeu à la place de Rummenigge. Sans défense, Bats doit sortir de sa surface, mais ce filou de Rudi est plus rapide et le devance, pour marquer le 2-0 dans le but vide.

Dernier match en Bleu de Giresse


Le match se termine dans la confusion, sans remise en jeu, avec un Jakobs chambreur qui vient chauffer quelques Bleus. L'Allemagne est en finale. L'Équipe titrera un « Adios muchachos » . C'est le dernier match international d'Alain Giresse, qui approche les 34 ans. C'est aussi l'un des derniers de Platini, qui traînera son vieux corps fatigué encore une saison avant de raccrocher les crampons. « Pendant cette Coupe du monde, de toute façon, je n'étais pas dans mon état normal : j'étais blessé, j'étais sous produits. Je joue, mais je suis blessé depuis le début de la compétition. C'est l'histoire de cette Coupe du monde : tout le monde était en pleine forme dans l'équipe, au top du top. Tout le monde sauf Alain Giresse et moi » , expliquait-il récemment dans un entretien accordé au Monde. Obligé de composer avec une tendinite et de jouer sous infiltration, il n'a pas été en mesure de hisser son équipe en finale de Coupe du monde. Encore une fois, c'est la déception. Deux ans après le sacre européen, c'est le retour de la résignation et de la France qui perd. Fin amère d'une génération dorée.

Youtube

Youtube


Par Régis Delanoë
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

LaGrenouille Niveau : DHR
J'espère que cet article ne va pas porter la poisse à l'EdF !!

Si les bleus parviennent à vaincre les teutons, je les vois bien accéder à la finale.. Puis battus par les belges, chauvinisme oblige ^^
HarveyKeitel Niveau : DHR
Arf les débuts en Coupe du monde de Rudi Völler avec sa vilaine moustache et sa nuque longue
Milan Acier Niveau : Loisir
Rudi le renard des surfaces par excellence. Un renard malin comme un singe.
demon_john2905 Niveau : District
J'ai 30 ans et c'est la première fois que je vois ces images... tout le monde parle de 82 et ce match de 86 est toujours présenté comme "les bleus étaient fagitués, y a pas eu de match".
Sauf qu'à regarder les images ils ont bouffé la feuille, notamment bossis et stopyra, et la faute de main de Bats c'est la 1ere fois que j'en entends parler ! sur le coup ca coûte aussi chère que l'attentat de schumacher en 82 !
Bref, on se rend compte qu'il y a une memoire tres selective chez les journalistes qui ont vecu cette époque et qui nous la relatent depuis 30 ans.
et marrant le geste de platini sur le dernier arret de schumi qui a envie de lui savater la tete...

et pour rester dans le theme
http://www.lequipe.fr/Football/Actualit … and/479235
redsnoopy333 Niveau : District
JE suis d'accord, y'a quand même plusieurs occasions très très franches d'égaliser, l'équipe n'était pas plus cramée que l'Allemagne (qui sortait donc de TAB également, je l'ignorais), et à peu de choses prêts, l'histoire aurait été très différente.

Damn, quelle belle équipe putain.
roctovirso Niveau : CFA2
Je n'ai pas lu l'article, désolé, mais j'espère vraiment qu'on va les lisser les schleus, comme un mûr, à la chaux dure.

(Ceux qui disent jamais deux sans trois sont des nases)
Pascal Pierre Niveau : Loisir
Bon désolé d'avance de lancer ce cri du cœur, mais revoir les images de ce match, qui a provoqué mes premières larmes du ballon rond, me rend dubitatif de l'attitude de pas mal de personnes sur ce forum.


J'ai vraiment l'impression que ce ne sont pas les joueurs qui sont restés dans le bus en 2014 mais les soit-disant supporters/connaisseurs de foot.

A un moment, c'est chouette de se la raconter tactique, connaissance historique du foot, mais pour un événement qui arrive tous les 4 ans, laissez-donc faire les mecs payés pour ça et retrouvez juste un peu de ferveur.

Soit les mecs sur sofoot sont trop jeunes, mais après avoir connu les années 90's après les beaux tournois de 82-84-86, on ne peut pas avoir ce détachement aujourd'hui.

Faut même ce souvenir de la fin d'année 2013, où l'on aurait pas mis une cahouette sur cette équipe de France qui ne procurait aucune sensation.

Putain, merde, quand est-ce que vous allez quitter votre camisole et un peu soutenir cette équipe de France ?

A la fin, vous reprochez tout et n'importe quoi :
- Matuidi ? Oui, il a taclé durement sur un joueur (mais rappelez vous de Zidane par exemple contre le saoudien : même geste, même intention de faire mal ?)Et alors ? s'il vous claque un doublé contre Neuer, on s'en branlera si le nigérian a une fracture ou une simple entorse ou même s'il est accueilli dans son pays comme homme faible puis envoyé aux côtés des lycéennes à subir le joug des islamistes.

- Lloris ? On a été en demies avec Ettori, Bats qui n'avait pas plus d'expérience européenne. Barthez a pu enchaîner les saisons en clubs plus que moyennes et être au rendez-vous quand il fallait avec l'équipe de France

- Pogba pas au top. Nasri vous manque ? Le problème vient de vous sur ce coup-là.

- Evra/Digne ? Encore des gens qui pensent au rouquin de Valence ?

Alors, juste, sortez vous les doigts du cul. On rencontre l'Allemagne. L'Allemagne bordel !!!!
Tout ce qu'a pu représenter cette équipe de foot pour nous ? La trahison, la violence d'un Schumacher, Battiston en civière, l'Allemagne de 86 qui nous accueille totalement épuisés d'avoir éliminé les brésiliens. 12 années à se reconstruire de ces traumatismes, à en créer un nouveau avec des bulgares.

Alors, sans doute qu'on a toujours pas les meilleures individualités à chaque poste comme en 2000; mais un collectif est né, des mecs cools, travailleurs et pas si dégueulasses que ça, se retrouvent vendredi pour un match de malade.

Et ça vous donne pas envie de vous lâcher un petit peu ? De quitter votre vision étriquée de consultant bénévole qui doit trouver à redire ?



C'est notre finale à nous vendredi !

Pour une fois supportez votre équipe au lieu de constamment vous plaindre qu'il n'y a pas de culture foot en France !

Allez les Bleus ! Vengez Battiston ! Posez vos couilles sur ce match et ne regrettez rien !
LaPaillade91 Niveau : Loisir
J'avais déjà pensé que parmi tous les petits détails qui changent de cette 1ere golden génération à la 2e, il y a une différence entre Bossis et Lolo Blanc, notable pour un défenseur / libéro : le premier avait beaucoup d'atouts mais n'a jamais été un tueur dans la surface, le second était aussi réaliste qu'un bon attaquant (là où il avait débuté) et on connait tous la suite contre le Paraguay, et encore plus en 2000.
Message posté par demon_john2905
J'ai 30 ans et c'est la première fois que je vois ces images... tout le monde parle de 82 et ce match de 86 est toujours présenté comme "les bleus étaient fagitués, y a pas eu de match".
Sauf qu'à regarder les images ils ont bouffé la feuille, notamment bossis et stopyra, et la faute de main de Bats c'est la 1ere fois que j'en entends parler ! sur le coup ca coûte aussi chère que l'attentat de schumacher en 82 !
Bref, on se rend compte qu'il y a une memoire tres selective chez les journalistes qui ont vecu cette époque et qui nous la relatent depuis 30 ans.
et marrant le geste de platini sur le dernier arret de schumi qui a envie de lui savater la tete...

et pour rester dans le theme
http://www.lequipe.fr/Football/Actualit … and/479235


Mais tout pareil ! Même mon père qui a chialé devant le match ne me l'avait pas dit :)
*somagic* Niveau : CFA
Ce match contre cette Allemagne de demain me parait être l'inverse de celui de 86.
Même si j'aime notre milieu, je trouve celui de l'allemagne plus technique (mais à un niveau moindre si Lham joue arrière droit) que physique (même si shweini et kroos sont des beaux bébés.
Par contre, je trouve notre équipe de France vraiment prête. Si physiquement ils ne sont pas entamés, tactiquement ils ont assimilés le 4-3-3 parfaitement. je ne me souviens pas depuis justement 1986 (voire l'euro 2000 où l'équipe avait un équilibre parfait également) une équipe de France avec autant de maîtrise collective.
98 était différent. De supers joueurs mais une animation offensive très poussive.

Je pense que demain, depuis très longtemps, on peut regarder l'Allemagne en face.
Et ça ya 1 an c'était pas le cas.
Note : 11
Message posté par Pascal Pierre
Bon désolé d'avance de lancer ce cri du cœur, mais revoir les images de ce match, qui a provoqué mes premières larmes du ballon rond, me rend dubitatif de l'attitude de pas mal de personnes sur ce forum.


J'ai vraiment l'impression que ce ne sont pas les joueurs qui sont restés dans le bus en 2014 mais les soit-disant supporters/connaisseurs de foot.

A un moment, c'est chouette de se la raconter tactique, connaissance historique du foot, mais pour un événement qui arrive tous les 4 ans, laissez-donc faire les mecs payés pour ça et retrouvez juste un peu de ferveur.

Soit les mecs sur sofoot sont trop jeunes, mais après avoir connu les années 90's après les beaux tournois de 82-84-86, on ne peut pas avoir ce détachement aujourd'hui.

Faut même ce souvenir de la fin d'année 2013, où l'on aurait pas mis une cahouette sur cette équipe de France qui ne procurait aucune sensation.

Putain, merde, quand est-ce que vous allez quitter votre camisole et un peu soutenir cette équipe de France ?

A la fin, vous reprochez tout et n'importe quoi :
- Matuidi ? Oui, il a taclé durement sur un joueur (mais rappelez vous de Zidane par exemple contre le saoudien : même geste, même intention de faire mal ?)Et alors ? s'il vous claque un doublé contre Neuer, on s'en branlera si le nigérian a une fracture ou une simple entorse ou même s'il est accueilli dans son pays comme homme faible puis envoyé aux côtés des lycéennes à subir le joug des islamistes.

- Lloris ? On a été en demies avec Ettori, Bats qui n'avait pas plus d'expérience européenne. Barthez a pu enchaîner les saisons en clubs plus que moyennes et être au rendez-vous quand il fallait avec l'équipe de France

- Pogba pas au top. Nasri vous manque ? Le problème vient de vous sur ce coup-là.

- Evra/Digne ? Encore des gens qui pensent au rouquin de Valence ?

Alors, juste, sortez vous les doigts du cul. On rencontre l'Allemagne. L'Allemagne bordel !!!!
Tout ce qu'a pu représenter cette équipe de foot pour nous ? La trahison, la violence d'un Schumacher, Battiston en civière, l'Allemagne de 86 qui nous accueille totalement épuisés d'avoir éliminé les brésiliens. 12 années à se reconstruire de ces traumatismes, à en créer un nouveau avec des bulgares.

Alors, sans doute qu'on a toujours pas les meilleures individualités à chaque poste comme en 2000; mais un collectif est né, des mecs cools, travailleurs et pas si dégueulasses que ça, se retrouvent vendredi pour un match de malade.

Et ça vous donne pas envie de vous lâcher un petit peu ? De quitter votre vision étriquée de consultant bénévole qui doit trouver à redire ?



C'est notre finale à nous vendredi !

Pour une fois supportez votre équipe au lieu de constamment vous plaindre qu'il n'y a pas de culture foot en France !

Allez les Bleus ! Vengez Battiston ! Posez vos couilles sur ce match et ne regrettez rien !


Je suis tellement d'accord ! On est envahi par une bande de putain de pisse froids qui nous emmerdent et nous empêchent de kiffer notre équipe qui fait pour l'instant un mondial de PORC.

Qui aurait imaginé qu'on serait là et sans même une demi sueur froide ?

Moi demain je mate le match avec mon père qui a été des deux défaites de 1982 et 1986 et on espère tous les deux avoir notre revanche !!!

Allez la France bordel !
McMilkshake Niveau : CFA2
Message posté par Pascal Pierre
C'est notre finale à nous vendredi !

Pour une fois supportez votre équipe au lieu de constamment vous plaindre qu'il n'y a pas de culture foot en France !

Allez les Bleus ! Vengez Battiston ! Posez vos couilles sur ce match et ne regrettez rien !


Je me suis connecté uniquement pour noter ton post, je comprend pas les critiques, quand on sait d'où l'on vient, on est en quarts de finale de CDM contre l'Allemagne merde, qu'est-ce qu'on veut de plus? Une demie? Le Ghana et les USA ont bien fait chier cette équipe (l'Algérie s'est contentée de défendre), on peut les battre si on joue dans le même état d'esprit que contre l'Ukraine, contre toutes attentes.
Note : 2
J'avais eu la chance de rencontrer Bats il y a quelques années et il m'avait parlé de ce match. Il m'avait dit qu'après avoir éliminé le Brésil en quart, les gars se disaient que c'était terminé, ils ne pourraient pas aller plus loin ! Ils avaient battu la meilleure équipe du monde, ils ne pourrait pas faire mieux.
(le tout dit avec des étoiles dans les yeux)
volontaire82 Niveau : Loisir
Je suis complètement d'accord avec toi Pascal Pierre ! Putain ça fait plaisir de voir encore des mecs soutenir ces Bleus à fond, j'avais presque perdu espoir en voyant les coms après le Nigeria

Sauf pour l'insulte envers Jeremy Mathieu, pas nécessaire cella là !!
LaPaillade91 Niveau : Loisir
Moi j'y crois à fond pour demain tout en sachant qu'on ne les battra pas en jouant le match parfait avec de belles actions bien construites. Comme déjà évoqué, y a eu 2 matchs où l'adversaire a été réduit à 10 + 2 matchs où on a "neutralisé" un joueur adverse, c'est pas anodin.

J'espère qu'on sera très disciplinés aussi bon que l'Algérie dans l'agressivité.

Si on perd, comme d'habitude je garderai mes humeurs pour les chauffeurs de taxi, de bus et les cyclistes.

Si on gagne, j'éviterai comme la peste les demeurés qui se gausseront d'avoir "enculé les bosch" ou toute autre attitude très respectueuse.
moi j'ai gardé plus de frustration de ce match là que celui de 82.
En 82 personne ne croyait que l'EDF avait la moindre chance face aux Allemands...alors cette demi finale, ce scénario c'était du bonus du bonheur de la tristesse tout à la fois, on savait plus trop où on habitait à la fin du match.

en 86, on arrive en quasi favori et on se fait n... en beauté car le coup franc sur Rummenigge qui amène le but, c'est en fait une simulation grossière. Rumenigge se laisse tomber comme une grosse bouse et l'arbitre se fait avoir. Derriére une Arconada de Bats qui avait tout arrêté contre le Brésil...puis 10 allemands en défense pour le reste du match. les boules
J'étais fout de rage après ce match, j'étais sur qu'on aurait pu le jouer 10 fois on l'aurait gagné au moins 8 fois.
28 ans d'attente pour effacer l'affront!! c'est long
allez les jeunes
Maître Kanter Niveau : DHR
et bien... pareil ! J'avais 5 ans en 1986, mon seul souvenir de cette CDM, et encore je l'ai reconstitué à poteriori, c'est mon père qui insulte Papin devant la télé (le JPP aurait salement bouffé la feuille devant le Canada avant de finir par planter en fin de match). Mais là, putain, Bossis, c'est pas possible de rater une occaz' pareille ! Defaite moins romantique qu'en 1982, mais sur le resumé, les Bleus avaient largement la place de passer s'ils avaient pas été aussi maladroits, ils ont dû avoir là aussi beaucoup de regrets
highway61 Niveau : DHR
Message posté par hmiller


Je suis tellement d'accord ! On est envahi par une bande de putain de pisse froids qui nous emmerdent et nous empêchent de kiffer notre équipe qui fait pour l'instant un mondial de PORC.

Qui aurait imaginé qu'on serait là et sans même une demi sueur froide ?

Moi demain je mate le match avec mon père qui a été des deux défaites de 1982 et 1986 et on espère tous les deux avoir notre revanche !!!

Allez la France bordel !


Oui mais encourager l'EDF n'empêche pas nécessairement d'être lucide sur les faiblesses/ratés de cette équipe.

On a l'impression sur ce forum qu'il n'y a pas de juste milieu entre d'un côté le fervent supporter et le "pisse-froid".

Désolé, mais moi c'est cette vision manichéenne de merde qui me gave !
Ehrmantraut Niveau : Loisir
Et le but refusé sur un hors-jeu imaginaire à Platini à 5'07", on en parle ?
L'effectif français en 86 était excellentissime.

Mais que dire de celui de l'Allemagne? Matthaus, Rummenigge, Brehme, Briegel, Voëller, etc...

Le petit plus, coté allemand, c'était un certain cynisme. Les gars savaient mieux gérer leurs efforts, faire des fautes quand il le fallait, saisir leur chance. Et avaient plus d'expérience du très haut niveau. A part Platini, tous les joueurs français évoluaient dans des clubs français, peu habitués aux derniers carrés européens.

Il est également dommage que Platini et Giresse n'aient pas été en pleine forme!

Il y a une certaine constance à travers les décennies. L'Allemagne d'aujourd'hui me semble aussi froide, calculatrice et efficace que celle d'hier malgré tout le blabla à propos de son pseudo-changement tactique. Et L'EdF me semble aussi "romantique" que celle d'hier.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
214 43