En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 18 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Östersunds FK

Fouad Bachirou : « On a joué au Uno toute la journée »

Quand on évoque Östersund, on pense généralement à un 20/20 de Martin Fourcade en biathlon. Pourtant, le club de football de cette ville suédoise a réussi l’exploit d’éliminer Galatasaray en tour préliminaire de Ligue Europa. Comme quoi, Fouad Bachirou et ses partenaires savent, eux aussi, tirer dans le mille.

Modififié
Fouad, vous avez éliminé Galatasaray lors du deuxième tour préliminaire de la Ligue Europa. Au moment du tirage au sort, l’ambiance était comment ?
Je n’étais pas avec l’équipe. J’étais encore en vacances, car j’avais bénéficié de quelques jours supplémentaires vu que j’étais allé en sélection (avec les Comores, ndlr). Quand j’ai vu qu’on avait tiré Galatasaray, je me suis dit tout de suite « quelle chance » (ironique), qu’on n’avait pas de cul. Les autres joueurs déjeunaient quand ils ont appris la nouvelle. Ce n’était pas diffusé à la télé, mais ils étaient tous sur leurs téléphones. Et, du point de vue des sentiments, c’était plus ou moins partagé.

Du coup, vous avez dû en parler tout le temps entre vous ?
Bizarrement, quand je suis revenu de vacances, on n’y pensait pas du tout, à ce match. Ça m’a même surpris. Il y avait deux semaines à attendre et on avait deux matchs de championnat. Je n’ai même pas pensé du tout que je pouvais me blesser. En ville, en revanche, c’était une autre folie. On nous souhaitait souvent bonne chance. Mais pas pour le match de championnat du week-end. À chaque fois, c’était pour le match face à Galatasaray.

Quel sentiment prédominait, l’excitation ou le stress ?
On avait zéro stress. On est plus tendu en championnat. Là, c’était que du kiff, c’était l’occasion de s’évaluer, de voir où on en était. Ça nous permettait aussi de rencontrer Wesley Sneijder ! C’était vraiment de lui dont on parlait. C’est un mec qui a fait finale de Ligue des champions, finale de Coupe du monde. Même les parents des joueurs le connaissaient (rires). Malheureusement pour nous, il a quitté le club juste avant de nous affronter.

La causerie avant le match aller, c’était comment ?
Le coach a annoncé l’équipe le matin, comme d’habitude. Pendant la causerie, le maître-mot, c’était de prendre du plaisir, de montrer ce qu’on savait faire et de jouer comme d’habitude. On est connus pour déployer un beau football, donc il a insisté sur nos valeurs.

Le jour du match, tu as fait quoi ?
Tout le monde avait ramené ses proches pour cette rencontre. Moi, j’avais négocié sept places. J’avais la chance d’avoir ma famille et mes meilleurs potes pour cette rencontre. J’avais donc du monde à la maison le jour de la rencontre. On a joué au Uno toute la journée, du coup. Ça m’a fait du bien et ça m’a permis de ne pas du tout penser au match, d’être détendu. J’étais vraiment décontracté.

« Là, c’était que du kiff, c’était l’occasion de s’évaluer, de voir où on en était. Ça nous permettait aussi de rencontrer Wesley Sneijder ! C’était vraiment de lui dont on parlait. »

Vous avez donc reçu au match aller. L’ambiance au stade, c’était comment ?
On n’a pas pu réaliser le record d’affluence du club, car nos fans sont toujours debout derrière l’un des buts. En Ligue Europa, ce n’est pas possible d’avoir des gens debout. Du coup, la tribune est restée fermée. Mais il y avait pas mal de supporters de Galatasaray. En Suède, il y a une très grosse communauté turque. Du coup, pendant l’échauffement, il y avait un bruit énorme. Notre physio, qui est une femme, a même été choquée. Je me souviens aussi que les fans turcs avaient des chants pour chaque joueur et que ces derniers venaient les saluer un à un.

Tes coéquipiers étaient tendus au moment du match ?
Dans le vestiaire, tout le monde était concentré, chacun était dans sa bulle. Moi, je m’occupais de la musique, comme d’habitude, mais je ne sais plus vraiment ce que j’ai mis ce jour-là. En tout cas, ce n’était pas genre Gladiator (rires).

Dans le camp d’en face, il y avait deux Français, Bafétimbi Gomis et Lionel Carole. Tu as pu discuter avec eux ?
Je n’ai pas parlé à Lionel Carole. En revanche, avec Gomis, on a échangé un peu. On s’est donné les infos de base. Il m’a demandé depuis combien de temps j’étais là et pourquoi il faisait aussi froid. C’est censé être l’été ici et il faisait neuf degrés. J’ai vu Belhanda également, mais à la fin de la rencontre. Je l’ai croisé en sortant du stade. Il m’a dit qu’il était trop juste pour la rencontre en raison d’une béquille qu’il avait reçue quelques jours avant. C’est du haut niveau. Il m’a fait une belle impression. En revanche, au fur et à mesure du match, on le sentait frustré. Mais ça reste un joueur de grande qualité. Il était bien énervé au coup de sifflet final. Un de mes coéquipiers est allé dans le vestiaire adverse à la fin du match et lui a demandé son maillot. Mais il a dit qu’il devait le garder.

As-tu trouvé les joueurs de Galatasaray moins frais physiquement ?
Je ne les ai pas trouvés en difficulté. Allez, peut-être en fin de deuxième période, mais pas plus que ça. Nous, on a très bien commencé le match, on remportait nos duels et la confiance est montée tout de suite. Les onze joueurs étaient tous au niveau. On a aussi gagné le match tactiquement. Notre coach (Graham Potter, ndlr) est connu pour ça. Les points forts et les points faibles adverses, on les connaissait bien.

« Je n'ai pas trop regardé les journaux le lendemain. J’ai juste vu que j’avais eu cinq étoiles dans un quotidien. C’est pas mal du tout (rires). »

Tu réalises la passe décisive sur le premier but et tu es à la récupération du ballon sur le deuxième. C’est toi l’homme du match ?
Je suis effectivement sur les deux buts (gêné), je n'ai pas trop regardé les journaux le lendemain. J’ai juste vu que j’avais eu cinq étoiles dans un quotidien. C’est pas mal du tout (rires). Sinon, j’ai joué au même poste que d’habitude. On évolue généralement avec deux six, un qui est plus devant la défense et un qui se projette un peu plus. Moi, c’est plus ça. On me reproche souvent de ne pas être assez décisif. C’est un point qu’il faut que j’améliore.


Une victoire 2-0 face à Galatasaray, on imagine un vestiaire en folie à la fin de la rencontre...
Certains joueurs ont voulu célébrer. Le coach nous a calmés et a dit qu’il fallait penser au match suivant. Mais à l’intérieur, il devait bouillir lui aussi (rires). D’ailleurs, on a joué une équipe de Stockholm quelques jours après, Djurgården. Il y a eu neuf changements, j’étais suspendu, et on a réussi à gagner 2-1. C’était un super résultat.

Le voyage en Turquie s’est bien passé ensuite ?
Oui, nickel ! On était en première classe. Mais maintenant que j’y repense, j’ai une petite anecdote. Avant le départ, je dis à tout le monde de prendre ses crampons en cabines et pas dans les valises. On va monter dans l’avion et un steward demande au coach et à son adjoint qui sont les gardiens. Notre entraîneur lui dit qui c’est et lui avoue même qui va être titulaire. Le steward commence à se marrer. Je regarde le coach et je lui dis en rigolant : « T’es naïf, ils vont l’empoisonner. » À l’arrivée en Turquie, il manquait une seule valise... celle du gardien titulaire (rires). Et d’ailleurs, je crois qu’il l’attend encore. Ils ont dû la bloquer à Istanbul, la valise. C’est le charme du football.

Une fois en Turquie, comment était l’ambiance ?
Déjà, que ce soit sur Twitter ou Instagram, on a reçu des millions de messages (sic). Tous les jours, on recevait des trucs du genre : « Welcome to Hell » . Dès qu’on est arrivés pour la reconnaissance du terrain, il y a eu une grosse bronca. Il y avait déjà du monde dans les tribunes près de deux heures avant le match. Ça a beaucoup sifflé. Mais on s’est dit que ça avait l’air magnifique.

« On va monter dans l’avion et un steward demande au coach et à son adjoint qui sont les gardiens. Notre entraîneur lui dit qui c’est et lui avoue même qui va être titulaire. (...) À l’arrivée en Turquie, il manquait une seule valise... celle du gardien titulaire. »

Et pendant le match ?
Les vingt premières minutes ont été très dures pour nous. Les joueurs de Galatasaray étaient très agressifs sur le ballon. Nous, on était venus dans l’idée de jouer, de garder le ballon, mais c’était impossible. On s’est fait rentrer dedans. C’était différent du match aller, car là, on avait quelque chose à perdre. L’ambiance, c’était une folie. Mais on savait que le public pouvait se retourner contre eux. Et on se retrouve à mener au score grâce à un penalty... Lionel Carole sort à un moment et il se fait huer comme pas possible. C’était moche à voir. Dès qu’on avait une attaque, ils nous encourageaient. À la fin du match, le public nous a applaudis. On a reçu une ovation et on a même fait un tour d’honneur. Pendant la rencontre, j’ai vu des spectateurs brûler leur carte d’abonnement. Et j’en ai même trouvé une sur le terrain.

Là, vous pouviez enfin laisser éclater votre joie dans le vestiaire...
Là, ça a fait du bruit ! On a explosé. Le coach, on ne l’a pas mis à l’eau, mais c’est parti dans tous les sens. Il s’est quand même mis à danser et à chanter.

Vidéo

Au prochain tour, vous affrontez Fola Esch. Attention à la décompression...
Ça va être complètement différent. Là, on part avec le statut de favori. Mais c’est bien de recevoir au match aller. C’est là où ça pourrait se jouer. Mais cette équipe, pour moi, c’est l’inconnu total. J’ai même envie de faire des recherches sur internet pour voir ce que c’est.

Ces tours préliminaires de Ligue Europa, c’est l’occasion de se montrer pour toi, non ?
Un match européen, c’est toujours une vitrine. C’est une chance. Je suis sous contrat jusqu’en 2018 et je reste ambitieux. J’aimerais bien avancer, même si je suis dans un club où je me sens bien. Il y a trois ans, on était en deuxième division. On a fait de belles choses. J’arrive à un âge où j’aimerais toucher un plus gros championnat pour me tester. J’ai toujours été fan de l’Italie et de l’AC Milan notamment. Même si Ronaldo le Brésilien m’a marqué, Kaká, Inzaghi, c’était la belle époque du Milan. J’ai souffert ces dernières années, mais là je sens que je vais reprendre du plaisir à suivre cette équipe.

Pour finir, tu peux nous le dire, à Östersund, c’est quand même d’abord le biathlon qui passionne les gens ?
Le ski et tout, c’est pas mal, mais c’est en train de changer (rires) ! Pour mon premier match avec cette équipe, il devait y avoir moins de 1000 spectateurs. Aujourd’hui, on est à 9000...



Propos recueillis par Tanguy Le Séviller
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Aucun commentaire sur cet article.

jeudi 21 septembre 288€ à gagner avec Barça, Man City & Lyon 2 jeudi 21 septembre 153 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 1
Hier à 16:16 Wayne Shaw suspendu deux mois pour avoir mangé une tarte 5
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 15:48 Le jeune fils de Donald Trump rejoint DC United 11 Hier à 14:42 Ronaldinho sait toujours y faire 3 Hier à 14:17 Quand les Ultramarines enflamment Bordeaux 1 Hier à 12:33 Le récap de la #SOFOOTLIGUE 2
vendredi 22 septembre Le Shanghai Shenhua accuse SFR Sport d’avoir déformé les propos de Tévez 8 vendredi 22 septembre Rolf Fringer agressé physiquement par Christian Constantin 33 vendredi 22 septembre Le but fou d'Enzo Pérez 13 vendredi 22 septembre Le magnifique loupé en D1 roumaine 2 jeudi 21 septembre L'UEFA crée « la Ligue des nations » 102 mercredi 20 septembre Quand les joueurs de Sankt-Pauli chassent des hooligans 5 mercredi 20 septembre Carlos Tévez chambre les footballeurs chinois 56 mercredi 20 septembre Énervé, il fait mine de se masturber 23 mercredi 20 septembre Čeferin espère plus de soutien politique 14 mercredi 20 septembre L'entraîneur d'Antalyaspor prend la porte 17 mercredi 20 septembre Neuchâtel : trois des quatre gardiens absents, un croupier gardera les cages 11 mercredi 20 septembre OFFRE SPÉCIALE - FIFA 18 à 46,99 € seulement ! mercredi 20 septembre La douceur de Slimani 10 mercredi 20 septembre Quand le sponsor de Burnley insulte ses propres joueurs 6 mercredi 20 septembre Paco Jémez était à Mexico lors du séisme 6 mardi 19 septembre Tianjin Quanjian ne veut plus d'Aubameyang 13 mardi 19 septembre Qui es-tu, UEFA League Nations ? 35 mardi 19 septembre Infantino pense que le fair-play financier est un grand succès 39 mardi 19 septembre Un joueur de Majorque sauvé en plein match 4 mardi 19 septembre Mbappé et Dembélé nommés pour le Golden Boy 2017 11 mardi 19 septembre Rafael Márquez reprend l'entraînement 6 mardi 19 septembre Bony chante à sa gloire lors de son bizutage 2 lundi 18 septembre Un joueur assassiné à l'entraînement 24 lundi 18 septembre 341€ à gagner avec l'AS Roma & le Milan AC lundi 18 septembre Lyon-Duchère : club recherche supporters 19 lundi 18 septembre 139 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions ! 1 lundi 18 septembre Un site de pari annonce un footballeur décédé comme possible coach de Birmingham 4 lundi 18 septembre Mâcon : il sauve son pote avec des ciseaux 21 dimanche 17 septembre Ligue 1 - 6e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Liga - 4e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Premier League - 5e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Serie A - 4e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Bundesliga - 4e journée - Résultas et Classements dimanche 17 septembre Rejoignez SoFoot.com sur Facebook ! dimanche 17 septembre Rejoignez SO FOOT sur Facebook ! dimanche 17 septembre Harry Redknapp remercié par Birmigham City 4 samedi 16 septembre Kurzawa offre son maillot sur le périphérique 18 vendredi 15 septembre 426€ à gagner avec le PSG, Milan AC & Juventus vendredi 15 septembre Un club allemand au tribunal pour défendre ses positions antinazies 25 vendredi 15 septembre Dernier jour : 110€ offerts chez Winamax au lieu de 100€ !!! 1 vendredi 15 septembre Dernier jour : 110€ offerts chez Winamax au lieu de 100€ !!! jeudi 14 septembre 130 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 4 jeudi 14 septembre Deux championnes du monde rejoignent la campagne de Juan Mata 3 jeudi 14 septembre Club América vient en aide aux victimes du tremblement de terre 2 jeudi 14 septembre Villas-Boas va faire l'objet d'une procédure disciplinaire 14 jeudi 14 septembre Vers une Liga Iberica en 2019 ? 29 jeudi 14 septembre Mondial 2018 : Les premiers billets sont en vente 15 jeudi 14 septembre FIFA : Infantino visé par une nouvelle plainte 9 mercredi 13 septembre Villas-Boas accuse son adversaire de sabotage 13 mercredi 13 septembre Tévez en surpoids 32 mercredi 13 septembre Eibar chambre Leganés 4 mercredi 13 septembre Ribéry énervé d'être remplacé 22 mardi 12 septembre 522€ à gagner avec Manchester City & Naples 1 mardi 12 septembre Barcelone, Chelsea et City dévoilent leur maillot third 36 lundi 11 septembre 255€ à gagner avec le PSG & Manchester United lundi 11 septembre C1/C3 : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 lundi 11 septembre Nouveau : 300€ offerts en CASH pour parier le cœur léger ! lundi 11 septembre Gignac et Kolodziejczak au secours des sinistrés mexicains 6 lundi 11 septembre Pourquoi faut-il succomber à l’offre Club VIP RueDesJoueurs 3 lundi 11 septembre Le magnifique coup franc de Veretout 7 dimanche 10 septembre Le but impossible de Diamanti 15 dimanche 10 septembre Huntelaar a de beaux restes 11 vendredi 8 septembre 768€ à gagner avec Lyon, Naples & Torino 1 jeudi 7 septembre Le club de Calais en voie de disparition 28 mercredi 6 septembre Čeferin pour un mercato plus court 7 mercredi 6 septembre LIVE : la conférence de présentation de Mbappé 34 mercredi 6 septembre Quand la télé péruvienne s'enflamme... 23 mardi 5 septembre Serge Aurier rend hommage au PSG 34 mardi 5 septembre Bibiana Steinhaus dans le grand bain dès ce week-end 13 mardi 5 septembre Un ticket Beckham-Ronaldo en MLS ? 15 mardi 5 septembre Dele Alli risque une suspension 32 lundi 4 septembre L'Allemagne déroule, l'Angleterre sur la voie royale 32 dimanche 3 septembre Mbappé titulaire avec les Bleus 20 dimanche 3 septembre Alessandrini régale encore Los Angeles 4 dimanche 3 septembre Quand Isco mystifie Verratti 21 samedi 2 septembre Augustin écarté du groupe France espoirs 22 samedi 2 septembre Une ligne d'appel pour les arbitres agressés 2 vendredi 1er septembre Le PSG se dit « surpris » par l'UEFA 89 vendredi 1er septembre L'UEFA ouvre une enquête sur le PSG 105 vendredi 1er septembre Le PSG envoie Guedes s'aguerrir à Valence 23
À lire ensuite
La fiche de Toulouse