Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 46 Résultats Classements Options

Forlan heureux d’avoir marquer

Six mois. C’est le temps qu’a dû attendre Diego Forlan avant de scorer son deuxième but avec l’Inter Milan.

Une attente interminable pour un buteur de cette trempe, qui a pris fin dimanche soir, contre Catane. Une libération pour l’attaquant uruguayen. « Un but libérateur ? Oui, un peu. Je n’ai pas pu en profiter à fond, car nous étions encore menés d’un but et il fallait aller très vite pour essayer d’égaliser » a-t-il assuré aux micros de Mediaset.

Jamais, au cours de sa carrière, Forlan n’avait marqué si peu de buts en une saison. Le blondinet essaie d’expliquer ses doutes et ses sensations retrouvées. « Pour un avant-centre, marquer, c’est toujours le plus beau moment. Ce but est arrivé après beaucoup de temps, dans cette année rendue difficile par ma blessure et par les mauvais résultats de l’équipe  » a-t-il développé.


Prochaine étape : marquer un but et permettre à l’Inter de retrouver un succès qui manque depuis le 22 janvier. Marseille est prévenu.
EM
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.