Stars d'Amérique du Sud

Par Thomas Goubin

Forlan décolle, Juninho au top

Ils ont brillé en Europe, et une fois trentenaires, ont choisi l'Amérique latine. Ils s'appellent Ronaldinho, Forlan, Trezeguet, ou Seedorf. Voici notre compte-rendu hebdomadaire consacré à ces vedettes américaines.

Note
3 votes
3 votes pour une note moyenne de 5/5
Cliquez sur une étoile pour donner la note

Juninho
Juninho
Après sept journées au pain sec, Diego Forlan s'est enfin offert un copieux repas. L'Uruguayen a profité de la réception de Flamengo (4-1) pour inscrire son premier but sous les couleurs de l'Internacional (28e minute), en renard des surface. Dans un style tout aussi opportuniste, l'ex de l'Inter a rattrapé les occasions perdues depuis son arrivée à Porto Alegre en doublant la mise en seconde période. Vagner Love avait ouvert la marque pour les visiteurs, Leandro Damiao baissera le rideau en inscrivant le quatrième but des siens. Le réveil de Diego Forlan n'a pas seulement été accueilli avec soulagement dans le camp colorado, mais aussi en Uruguay, alors que la Celeste s'apprête à défier la Colombie de Radamel Falcao. Le match aura lieu vendredi à Barranquilla.

Internacional – Flamengo (4-1)

Après le terme des matches aller, le Brasileiro a mis les bouchées doubles cette dernière semaine. Deux journées ont été disputées. Un calendrier resserré parfaitement négocié par le Fluminense de Fred et Deco, qui a subtilisé sa place de leader à l'Atletico Mineiro de Ronaldinho, à la faveur d'un goal-average plus avantageux. Dimanche, le Ballon d'Or 2005 a quitté furieux la pelouse d'un Pacaembu copieusement garni, après une défaite concédée face aux Corinthians (1-0). L'objet de son courroux: un but injustement refusé aux siens en fin de match, qui aurait été synonyme d'égalisation.

Des nouvelles de Fred et Juninho

Contrarié, Ronaldinho reste toutefois une référence du Brasileiro. Selon l'excellent Placar, le roi du flip-flap est le deuxième meilleur joueur de la saison après 21 journées. Un classement mené par l'ex Lyonnais, Juninho. Ce week-end, le référentiel tireur de coup-franc s'est distingué en signant une parfaite ouverture en profondeur qui allait permettre au Vasco de Gama, quatrième du classement, de prendre le large face à Portuguesa (2-0). Un autre ex Lyonnais apparaît dans la partie haute de ce classement. En l'occurrence, ce bon vieux Fred, classé au neuvième rang, et deuxième du classement réservé aux attaquants, derrière Luis Fabiano. Enfin, signalons que Clarence Seedorf était forfait ce week-end pour accueillir Coritiba, ce qui n'a pas empêché les Blanc et Noir de l'emporter (2-0). Le Hollandais était en revanche présent lors de la correction reçue en milieu de semaine face au Sao Paulo FC (4-0).

Vasco – Portuguesa

Un Heinze bien saignant

En Argentine, River Plate et David Trezeguet connaissent un début de championnat délicat. Les Millonarios, qui occupent un médiocre neuvième rang, ont concédé le nul face à Colon (1-1) ce week-end, et le champion du monde 98 n'a toujours pas ouvert son compteur buts. « J'ai vu du mieux dans la prestation de David, a toutefois tenu à rassurer Matias Almeyda, il s'est montré plus mobile. Il faut juste bien l'entourer. » Dimanche prochain, River accueillera le Newell's Old Boy du revenant et toujours aussi saignant Gabriel Heinze. Un adversaire qui semble disposer de la recette pour prolonger la diète du buteur français. Après cinq journées, les Lépreux, vainqueurs d'Estudiantes (1-0), sont les seuls pensionnaires de l'élite à n'avoir jamais vu leurs filets trembler. Un hermétisme sur lequel ils font leur beurre. Quatre petits buts inscrits leur suffisent à occuper le troisième rang d'un classement toujours dominé par Boca. Qui a dit catenaccio ?

Par Thomas Goubin


 





Votre compte sur SOFOOT.com

7 réactions ;
Poster un commentaire

  • Message posté par LugdunumFan le 04/09/2012 à 09:21
      Note : 1 

    Un très grand joueur à la mentalité irréprochable qui donne toujours tout sur le terrain, Juni à jamais dans le coeur des supporters lyonnais.

  • Message posté par TheCoon le 04/09/2012 à 09:37
      Note : 3  /

    Juninho what else?

  • Message posté par hmiller le 04/09/2012 à 10:57
      

    LugdunumFan c'est beau ce que tu dis, j'ai failli verser une larme.

  • Message posté par redsnoopy333 le 04/09/2012 à 11:02
      Note : 1 

    Encore aujourd'hui, il ferait du bien au milieu, quitte à dépanner 30 min par match...

  • Message posté par passionvert le 04/09/2012 à 13:17
      

    River à une "médiocre" 9è place ?! Même si c'est un club historique du pays cela reste un promu et je trouve donc cette place tout à fait correct !

  • Message posté par dafoin le 04/09/2012 à 13:43
      Note : 1 

    Merci Puel de t'être débarrasser comme tu l'a fait d'un super joueur qui au dernière nouvelle touche 2000 EUR par mois (donc pas d'histoire d'argent) ... A jamais dans nos coeurs de supporteur Lyonnais

  • Message posté par vainvain38 le 04/09/2012 à 20:11
      

    Extraordinaire ce Juninho.
    Un grand amoureux du football et du jeu collectif.
    Sans oublié n immense charisme et un talent toujours présent.
    Vivement qu'il devienne entraîneur de l'OL.Je suis sûr qu'il aurait même toujours sa place de titulaire à l'OL sur les gros matchs.
    Tant pis pour l'OL, tant mieux pour Vasco, son autre grand amour.


7 réactions :
Poster un commentaire