1. //
  2. // Amical
  3. // France-Écosse

Football, l'Écosse est ta mère

Ce soir, la France affronte rien de moins que la nation qui a mis au monde le football actuel. Et ce n'est pas l'Angleterre, mais bien l'Écosse, à une époque où les royaumes n'étaient pas encore unis.

57 3
Oubliez tout ce que vous avez appris. Non, les règles de Cambridge ne sont pas à l'origine du plus beau des jeux en 1848. Non, le football moderne ne nous a pas été offert par les Anglais un soir de 1863 à Londres, dans l'antre de la taverne des francs-maçons. Et non, cet Anglais aviné ne vous la fera pas, en dernier argument après l'élimination de ses Three Lions en huitièmes avec expulsion de Wayne Rooney à la 47e : l'Angleterre n'a pas inventé le football. L'Écosse, si. Et le plus fou, c'est qu'elle l'a partagé.

D'Aberdeen à Cambridge en passant par Rugby


La paternité du foot est aussi disputée que celle de Summer dans Les feux de l'amour. Il y a le cuju chinois, le mangai paraguayen, le calcio florentin ou encore le pok-ta-pok des Mayas. Les Anglais ont emporté la mise historique avec la légendaire réunion de 1863, lorsque les tenants des Cambridge rules repartent victorieux face à ceux de Rugby dans la bataille qui les oppose sur l'utilisation des mains. Le football moderne est né, il se jouera avec les pieds. Et il se sépare définitivement du mob football, ce jeu moyenâgeux où tous les coups étaient permis que les autorités ont tenté d'interdire, sans grand succès. L'écriture des règles consacre la version universitaire du foot, plus civilisée que le violent « football de masse » .


Mais, en 2010, la traduction d'un manuscrit de David Wedderburn rebat quelque peu les cartes. Dans Vocabula, le professeur d'Aberdeen retranscrit une partie jouée par ses élèves : « Choisissez votre côté. (…) Combien sont-ils dans l'autre équipe ? Coup d'envoi, pour que nous puissions commencer le match. Passez le ballon. (…) Si vous ne faites pas attention, ils vont vite marquer. » Soit un match codifié, entre deux équipes égales, où la technique l'emporte sur la puissance. Le texte est daté autour de 1630, plus de 200 ans avant la création de la Football Association à Londres. Et à une époque où le seul jeu de ballon en vogue était, croyait-on, le mob football barbare.

Une révolution sans en avoir l'air


« Ce livre est la première preuve que nous ayons eue d'un jeu avec des gardiens et des joueurs se passant le ballon pour marquer » , détaille Richard McBrearty, conservateur du musée du football écossais.
« Le plus vieux ballon du monde date de 1540 et il est retrouvé dans la chambre de Marie Stuart dans son château de Stirling. »Richard McBrearty
D'autres éléments viennent valider cette thèse. Le plus vieux ballon du monde date de 1540 et il est retrouvé dans la chambre de Marie Stuart dans son château de Stirling. Encore, en 1568, la reine d'Écosse déchue et emprisonnée à Carlisle assiste à un match. Sir Francis Knollys est l'émissaire de la reine Elizabeth I chargé de surveiller Queen Mary, il décrit une rencontre de deux heures entre deux équipes de dix joueurs, en utilisant uniquement les pieds et se jouant « avec très peu de fautes » . Ce qui n'empêche pas les règlements de comptes : quelques années plus tard, il faut une intervention royale pour éviter qu'un mauvais tacle ne se termine dans un duel « à outrance » , autrement dit à mort, entre le comte de Bothwell et le Grand Maréchal d'Écosse. On ne badine pas avec l'honneur sur les terrains dorés de la noblesse écossaise.


Fort de ces trouvailles, Richard McBrearty pourrait faire le paon. Mais l'historien est précis et il préfère nuancer : « La notion traditionnelle est qu’au XIXe siècle, le football moderne est né et que c’est presque une invention. Nous avons des preuves qui nous permettent de dire que c’est plutôt une évolution, que le jeu a évolué sur plusieurs siècles. » Sauf qu'entre Écossais et Anglais, le tacle n'est jamais bien loin. Alors Richie en rajoute une couche avec le sourire : « Dans les premières règles de la Football Association, il n'y a pas de gardiens et le jeu est plus fondé sur une structure du type rugby, avec un joueur soutenu par un groupe. C'est un jeu de dribbles, par opposition au jeu de passes qui est celui que nous retrouvons dans les documents historiques.  » Autrement dit, le football pratiqué en Écosse au XVIIe siècle est celui qui se rapproche le plus du jeu actuel. Mais il est aussi plus éloigné du kick and rush. Allez comprendre.



Par Eric Carpentier

Dans cet article

Article bienvenu dans la mesure où l'on ne rend généralement que bien peu justice au rôle majeur joué par l'Ecosse - l'on pourrait ajouter, par exemple, que le probable plus vieux club du continent fut fondé par des Ecossais..mais en l'espèce je ne vois guère que deux traditions parallèles d'un jeu cousin..
Comme souvent il y a sur ce point de nombreux articles bien plus complets (je ne dis pas ça pour dénigrer mais pour ceux qui voudraient approfondir) sur hat-trick.fr, en particulier sur le rôle des écossais dans la création du passing game
wallotexas Niveau : CFA
En France, c'était la Soule, je crois. En tout cas, Merci pour cet éclairage nouveau.

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
57 3