Florentino Pérez, le coach surfeur

Depuis cette semaine, Zinédine Zidane est le nouveau coach du Real Madrid, après le départ de Rafael Benítez. Si le club n'a jamais été du genre à garder longtemps ses entraîneurs, la tendance s'est confirmée de plus en plus depuis une quinzaine d'années et l'arrivée d'un homme : Florentino Pérez, la machine à broyer les techniciens.

Modififié
« Je suis désolé pour Benítez, mais son licenciement n'a rien de surprenant. C'est toujours difficile d'entraîner des grandes équipes. Mais c'est encore plus compliqué d'entraîner le Real Madrid, vue la manière dont le club est géré. » Presque six ans après, Manuel Pellegrini garde toujours en travers de la gorge son éviction de la Maison Blanche. À la fin de la saison, avec un parcours à 96 points et 102 buts, le Chilien est remercié et remplacé par José Mourinho. Des coachs comme lui qui ont été virés comme des malpropres, bons ou mauvais résultats, il y en a à la pelle. Qu'ils soient espagnols, chiliens, allemands, italiens, portugais, brésiliens, argentins, hollandais ou gallois. En vingt ans, le Real Madrid a changé vingt fois d'entraîneur. Neuf sont restés moins d'un an. Une instabilité chronique qui n'étonne plus personne. « C'est le contexte du club qui veut ça » , trouve-t-on comme explication toute faite. Pourtant, dans son histoire, le Real a changé 61 fois d'entraîneur et le Barça 59 fois. C'est depuis la fin des années 80, et surtout depuis l'arrivée de Florentino Pérez en 2000, que le club a enclenché la broyeuse. Le président actuel de la Casa Blanca en a cramé onze à lui tout seul (entre 2000 et 2006, et depuis 2009).

Florentino le dictateur


Comme le disait justement Manuel Pellegrini, il est difficile pour un entraîneur de s'installer sur la durée au Real s'il ne s'écrase pas devant le tout-puissant Florentino. « Je savais qu'on allait me virer du Real un mois après mon arrivée. C'était dû aux différends que j'entretenais avec le président » , expliquait le technicien chilien il y a peu. En 2009, il avait été recruté par Florentino Pérez, après les refus de Wenger et Ancelotti. Et le président merengue lui a toujours fait sentir qu'il n'était qu'un choix par défaut. Alors qu'il compte bâtir son équipe autour du percutant Robben et du malin Sneijder, Pérez brade les deux Hollandais sans prévenir pour enrôler Cristiano Ronaldo, Kaká, Benzema, Xabi Alonso et Álvaro Arbeloa. Tout un groupe à rebâtir, sans avoir son mot à dire. Car cette année-là, c'est le retour de Florentino aux commandes du club après trois ans d'absence. Et il compte bien reprendre ses bonnes vieilles habitudes et montrer qui est le patron.


Comme en 2000, son unique objectif est de redresser les finances et l'image du club en recrutant des stars mondiales à prix d'or, pour booster la vente de produits marketing. Refaire le coup des Galactiques, qui avait pourtant déjà échoué. Et quiconque se mettra en travers de son projet sera écarté. « C’est quand même l’un des rares clubs au monde où l’entraîneur ne choisit pas les joueurs qu’il désire » , s'exaspérait Carlos Queiroz, quelque temps après son éviction, en 2004. Et en effet, le Portugais en a vu de belles pendant son court passage sur le banc du Real. À peine arrivé, Florentino dégage Makelele à Chelsea au dernier moment sans le remplacer, car pas assez sexy. C'est tout l'équilibre de l'équipe qui s'effondre sans que Queiroz ne puisse rien y faire. Ensuite, il demande le recrutement de Ronaldinho. Le président lui répond qu'il est « trop laid » et enrôle le sourire de David Beckham.

L'emprise du marketing et de l'image


Du coup, avec de telles contraintes, Carlos Queiroz s'est forcément cassé la gueule. Après des bons débuts, la fin de saison a été beaucoup plus compliquée. Éliminés par Monaco en C1, défaits en finale de Coupe du Roi par Saragosse, les Galactiques terminent à une bien terne quatrième place. Du coup, le limogeage du Portugais ne fait pas scandale. Mais même quand les coachs parviennent à obtenir de bons résultats malgré les bâtons que posent la direction dans leurs roues, ce n'est pas gage de sécurité. Dernièrement, Carlo Ancelotti, qui a ramené la Décima tant attendue, a pu en faire l'amer constat. Qu'il se rassure, il est loin d'être le premier. Fabio Capello, vainqueur de la Liga après quatre ans de disette, avait été viré en 2007, car il développait un jeu « pas assez spectaculaire » .


Bien avant lui, et c'est peut-être le pire choix qu'a fait Florentino Pérez, c'est Vicente del Bosque qui était foutu à la porte. « Pas assez moderne » , disait la direction. Celui qui restait sur deux Liga et deux Ligues des champions ne collaient plus à l'image glamour que le président voulait donner au club. Dans le même esprit, ce n'est pas pour rien que Rafael Benítez a été contraint à un régime cet été. Manifestement, ça n'a pas suffi. En plus d'être ultra-exigeant et ultra-impatient avec ses entraîneurs, Florentino Pérez crée bien souvent un climat délétère au sein même de son vestiaire, en surprotégeant les joueurs stars qu'il a payé à prix d'or. Pas question de mettre sur le banc les vitrines du club à l'étranger, sous peine d'être sanctionné plutôt lourdement. Zinédine Zidane aura-t-il le droit de mettre Cristiano Ronaldo de côté en cas de manque de forme du Portugais ? En tout cas, Mariano Garcia Remon, durée de vie de trois ans, n'aurait pas dû faire de même avec l'autre Ronaldo en 2005. « J'ai mis Ronaldo sur le banc, une fois. Ça m'a coûté mon poste » , déclarait-il dans son livre.

Quand le vestiaire s'en mêle


Lorsque Florentino ne se charge pas lui-même de foutre le boxon, ce sont les stars pleines d'ego qui s'en occupent. En 1998, Guus Hiddink arrive pour remplacer José Antonio Camacho, en place depuis 22 jours et qui n'a pas dirigé un seul match (il a démissionné après un conflit avec les dirigeants). Sa promesse : «  moins de Ferrari et plus de cojones » . La réaction de Roberto Carlos dans la presse, pleine de défiance : « Quand on tape du poing sur la table, soit on se casse la main, soit on casse la table. Il ne se passe rien d'autre. » Résultat, le Hollandais est remercié au bout de sept mois, n'ayant jamais réussi à gérer un vestiaire qui se déchirait lui-même. Après tout, mieux vaut licencier un entraîneur que huit joueurs. Une situation qui rappelle celle d'un certain José Mourinho. Même si le Portugais est resté bien plus longtemps en poste que ses prédécesseurs, malgré des résultats pas toujours au rendez-vous, c'est la déliquescence du vestiaire et l'apparition des clans qui ont coûté sa tête. Et même s'il a sa part de responsabilité, les prises de position de Florentino Pérez n'ont sûrement pas aidé. En bref, même si Zizou connaît très bien la maison, il risque d'avoir du pain sur la planche pour sauver sa tête.


Par Kevin Charnay
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

US Pantoufle Niveau : District
Comment un club géré d'une tel manière peut il encore avoir une si grosse attractivité chez les entraîneurs !
Pas pour défendre Pérez, mais Pellegrini se fait surtout dégager à cause de la défaite en huitième de C1 contre l'OL.
Et un OL très loin de ses meilleures années.
Moi je dis , si Le CriCri commence a plutôt faire des passes-dé.
comme nouvel objectif, Sous la houlette du Z, Tout le monde en profitera La BenzJaiUnAmiSurLyonQuiRegleTesEnuits, le BaleContrôleATroisMètres. Le ZLeCommunicantDeChezPublicis.
read my mind Niveau : National
Message posté par US Pantoufle
Comment un club géré d'une tel manière peut il encore avoir une si grosse attractivité chez les entraîneurs !


IL existe ce club l'us pantoufle?

Si oui peut- on jouer en chaussonsou faut il une dérogation?

Merci d'avance pour ta réponse.
M.Manatane Niveau : CFA
Note : -1
Ce club a une tradition d'élégance, tout ce que Perez a travaillé à torpiller.
Le limogeage d'Ancelotti reste la décision la plus débile du football mondial de ces dix dernières années.
Carpet crawler Niveau : DHR
Message posté par Two-Face
Pas pour défendre Pérez, mais Pellegrini se fait surtout dégager à cause de la défaite en huitième de C1 contre l'OL.
Et un OL très loin de ses meilleures années.


C'était dans la continuité des années précédentes mais il fait une bonne saison en Liga, en tout cas.
Bien mieux que celles de Ancelotti avec un Real bien plus aguerri.
US Pantoufle Niveau : District
Message posté par read my mind
IL existe ce club l'us pantoufle?

Si oui peut- on jouer en chaussonsou faut il une dérogation?

Merci d'avance pour ta réponse.


Malheureusement non ! Mais j'ai bon espoir que cela arrive un jour! Je verrai bien un club tous équipé de super pantoufle emmené par tonton Ancelloti faire sa loi en L1 !
LePapeMilanais Niveau : District
Ce mec est un tocard absolu. Virer Ancelotti car il avait remplacé Bale, c'est chaud.
F.Perez dirige le club comme il dirige ses entreprises, il pense plus à développer la marque Real dans le monde entier que de remplir la salle des vitrines. Ses caprices en achetant à prix exorbitant le dernier joueur à la mode n'aide pas les entraîneurs en place.

Il serait temps je pense de renommer un directeur sportif (avec de vrais pouvoirs) et de laisser un peu plus de l'attitude et de temps à construire un vrai projet sportif. Mais cela semble utopique.
Message posté par macdermot
F.Perez dirige le club comme il dirige ses entreprises, il pense plus à développer la marque Real dans le monde entier que de remplir la salle des vitrines. Ses caprices en achetant à prix exorbitant le dernier joueur à la mode n'aide pas les entraîneurs en place.

Il serait temps je pense de renommer un directeur sportif (avec de vrais pouvoirs) et de laisser un peu plus de l'attitude et de temps à construire un vrai projet sportif. Mais cela semble utopique.


Plus de latitude*.
U'Marranzanu Niveau : CFA
Message posté par US Pantoufle
Malheureusement non ! Mais j'ai bon espoir que cela arrive un jour! Je verrai bien un club tous équipé de super pantoufle emmené par tonton Ancelloti faire sa loi en L1 !


En Pantofola d'oro évidemment !

Blague à part j'ai peur que si Zidane s'en sort malgré la pression de Florentino, ce dernier en profite pour baser sa campagne de réélection dessus. Et ce sera reparti pour un tour de gestion sportive improbable au nom de la puissance marketing.
Les élections ont lieu cet été il me semble, non ?
Il est évident que le problème n°1 du Real c'est son président.

Une vraie enquête journalistique consisterait à analyser les raisons qui font l'omnipotence de Florentino. Pourquoi le club ne parvient-il pas pas à s'en débarrasser?

Comment a-t-il fait pour virer Caldéron et revenir? Et pourquoi l'a-t-on laissé faire?

Qui est ce type, à la fin?
Message posté par M.Manatane
Ce club a une tradition d'élégance, tout ce que Perez a travaillé à torpiller.
Le limogeage d'Ancelotti reste la décision la plus débile du football mondial de ces dix dernières années.


Le Brésil a reprit Dunga après le mondial 2014, c'est pas mal aussi!
Et Chelsea qui avait prolongé Mourinho jusqu'en 2019!
Et l'intégral des recrutements de liverpool ces 10 dernières années!
Enfin bon, il y a match
En même temps, je trouve amusant le fait que Florentino - très certainement un des présidents les plus mégalos de l'histoire du Real - soit à son poste au moment où son club affronte la concurrence du meilleur Barça de l'histoire.

Y'a une justice, en somme.
Dance Crasher Niveau : CFA
Florentino n'a pas acheté CR, donc le dernier paragraphe n'a rien à faire là : Ramon Calderon ne se lasse pourtant pas de raconter l'histoire. Y compris pour le manque de résultat de Mourinho : y'a qu'à les reprendre ses résultats et les comparer aux 8 dernières années + fin de contrat. Et ce même si ces deux cas semblaient bien partis pour illustrer le propos...
Message posté par M.Manatane
Ce club a une tradition d'élégance, tout ce que Perez a travaillé à torpiller.
Le limogeage d'Ancelotti reste la décision la plus débile du football mondial de ces dix dernières années.


En France on a gardé Domenech après l'Euro 2008 quand même...
Dickie_Moses Niveau : District
Le limogeage de Del Bosque est et restera le plus grand scandale de Pérez.
"[...] Ensuite, il demande le recrutement de Ronaldinho. Le président lui répond qu'il est « trop laid » et enrôle le sourire de David Beckham."

On croirait une anecdote footballistique du Gorafi !
De toute façon, Ronaldinho ne serait jamais allé au Real Madrid, juste un an après avoir signé au Barça. Quoi que depuis l'affaire Figo ...
Hier à 16:29 Will Ferrell veut Chicharito au Los Angeles FC 17 Hier à 14:21 Lampard entraîneur d'Oxford United ? 2
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 10:32 Le superbe but d'Independiente 4 Hier à 08:40 Malouda va jouer la Gold Cup avec la Guyane 24 Hier à 08:35 Des matchs de C1 sur Facebook 11 mardi 27 juin Shrewsbury et le retour d'une tribune « debout » en Angleterre 15 mardi 27 juin Le monde du foot rend hommage à Stéphane Paille 20 mardi 27 juin Jorge Mendes mis en examen pour délit fiscal 43 mardi 27 juin Stéphane Paille est décédé 37
mardi 27 juin La Ligue des champions reprend ce soir ! 27 mardi 27 juin Lugano prolonge à São Paulo 5 mardi 27 juin Falcao s'essaye au baseball 3 mardi 27 juin Sow, Cabaye et Hazard actionnaires d'un futur club de D2 américaine 12 lundi 26 juin FIFA : Bild ouvre le rapport Garcia 67 lundi 26 juin Boca et le souvenir de la D2 7 lundi 26 juin Danny Newton, le nouveau Jamie Vardy ? (via BRUT SPORT) lundi 26 juin Le logo d'Oxford United à l'intérieur du maillot de Bristol City 7 lundi 26 juin Bagarre générale lors d'un match de charité 35 lundi 26 juin La simulation grotesque d'un défenseur de Bahia 10 dimanche 25 juin Sergio Ramos acrobate en vacances 4 dimanche 25 juin Pogba marque en dabant 60 dimanche 25 juin Le central de Kansas met une bicyclette 7 dimanche 25 juin Crivelli à Angers 14 samedi 24 juin City remporte le derby de New York 9 samedi 24 juin Le championnat d'Arabie saoudite s'ouvre aux étrangers 11 vendredi 23 juin La douceur de Bruma 11 vendredi 23 juin Les U21 anglais s'entraînent avec le Subbuteo 6 vendredi 23 juin Un crowdfunding pour une équipe de National 3 11 vendredi 23 juin Le FC Sochi prend une année sabbatique 16 jeudi 22 juin Le bilan de la saison est en kiosque ! jeudi 22 juin Pamela Anderson et Adil Rami en couple ? 121 jeudi 22 juin Un petit bijou en MLS 4 jeudi 22 juin Trejo de retour au Rayo 19 jeudi 22 juin Oscar suspendu huit matchs 27 jeudi 22 juin Canal + autorisé à se rapprocher de beIN Sports 43 jeudi 22 juin Zlatan vers Los Angeles ? 38 jeudi 22 juin Parme va passer sous pavillon chinois 35 jeudi 22 juin La panenka d'Alessandrini 19 mercredi 21 juin L'accueil bouillant pour Ménez à Antalyaspor 38 mercredi 21 juin F. Hollande fait la promo d'un tournoi de sixte 26 mercredi 21 juin Walter Samuel va devenir entraîneur-adjoint en Suisse 10 mercredi 21 juin La volée monstrueuse de Bruma 28 mercredi 21 juin Un festival pyrotechnique depuis un immeuble en Coupe d'Algérie 22 mercredi 21 juin Paul Le Guen en route pour Bursaspor 28 mercredi 21 juin Boca Juniors champion grâce à San lorenzo 7 mardi 20 juin Un nouveau rebondissement dans l'affaire de la sextape 79 mardi 20 juin Le rap Depay 25 mardi 20 juin Girard déplore l'arrivée des techniciens étrangers 201 mardi 20 juin Dumas bientôt sélectionneur de la Guinée équatoriale ? 11 lundi 19 juin De la bière à vie pour séduire Cristiano Ronaldo ? 48 lundi 19 juin Infantino se félicite de l'arbitrage vidéo 28 lundi 19 juin Premier match de l'histoire sur le Kilimandjaro 13 lundi 19 juin Les rencontres du premier et du deuxième tours de C1 30 lundi 19 juin La Côte d'Ivoire rend un dernier hommage à Cheick Tioté 2 dimanche 18 juin Le retourné savoureux de Lorenzo Pellegrini 23 dimanche 18 juin Les buts de Cédric et Moreno 1 dimanche 18 juin Quand Oscar provoque une échauffourée sur le terrain 32 dimanche 18 juin L'égalisation de Chicharito contre le Portugal 8 dimanche 18 juin Quaresma ouvre le score face au Mexique 2 dimanche 18 juin L'entraîneur de Huesca met un « front » à son joueur 6 dimanche 18 juin Higuaín annonce à tort le départ de Dani Alves 24 dimanche 18 juin Michy Batshuayi en moonwalk à LA 12 dimanche 18 juin Asensio claque trois buts monstrueux en un match 27 samedi 17 juin Un entraîneur viré pour avoir gagné 25-0 55 samedi 17 juin Parme remonte en Serie B 20 samedi 17 juin L'International Board propose de nouvelles règles de jeu 56 samedi 17 juin L'UEFA lance un guide de prononciation des noms des joueurs 27 vendredi 16 juin Carabao Cup : Charlton hérite de... deux adversaires 10 vendredi 16 juin Ronaldinho lance son hand spinner 68 vendredi 16 juin Un joueur recruté par deux clubs différents 7 vendredi 16 juin Trezeguet claque une volée sous la barre 51 vendredi 16 juin Découvrez BRUT SPORT sur Facebook ! 10 vendredi 16 juin Un club de D9 anglaise sauvé par le crowdfunding 4 jeudi 15 juin Un système de play-offs en Ligue 2 23 jeudi 15 juin Vers la fin des matchs rejoués en Cup ? 19 jeudi 15 juin Le but de fou marqué par le Chicago Fire en US Open Cup 5 jeudi 15 juin Cissé pourrait retrouver les terrains 13 jeudi 15 juin Mbappé et Dembélé : jeunes les plus chers selon le CIES 38 jeudi 15 juin Un club chinois annonce son nouvel entraîneur par un poème 18 jeudi 15 juin La campagne de Monaco avec Henry et Mbappé 54 jeudi 15 juin Quand un défenseur argentin joue avec des aiguilles 19 jeudi 15 juin Reynet, l'iguane et Higuaín 20 mercredi 14 juin Torres joue les mannequins pour Van der Wiel 37 mercredi 14 juin La police dubaïote offre un tour de voiture à Benzema 42 mardi 13 juin Le but d'Ousmane Dembélé qui offre la victoire aux Bleus 2 mardi 13 juin Les trois buts de la première mi-temps mardi 13 juin L'entrée frissonnante des joueurs sur le son d'Oasis 16 mardi 13 juin Usain Bolt devient footballeur... dans PES 38 mardi 13 juin Berizzo officiellement présenté à Séville 5 mardi 13 juin Le Brésil ouvre le score après 10 secondes 7 mardi 13 juin Le bijou d'Insigne avec l'Italie 28 mardi 13 juin Derniers jours : 300€ offerts remboursés en CASH pour parier ! mardi 13 juin Un mort dans une bagarre entre supporters à Cali 10 mardi 13 juin Pronostic France Angleterre : jusqu'à 390€ à gagner sur le match amical des Bleus lundi 12 juin La merveille de Bradley contre le Mexique 11 lundi 12 juin Figo plante un coup franc contre la Roma 17 dimanche 11 juin Pep Guardiola soutient le référendum d'indépendance en Catalogne 58 dimanche 11 juin Des matchs de Premier League à 11h30 ? 28 dimanche 11 juin Infantino n'est pas inquiet pour le Mondial au Qatar 11 dimanche 11 juin Drogba réussit ses débuts avec Phoenix 8 samedi 10 juin Capello en Chine 16 samedi 10 juin Roger Schmidt va signer en Chine 2 samedi 10 juin L'explosion de la télé suédoise 26 vendredi 9 juin L'ouverture du score magnifique de Giroud 13 vendredi 9 juin L'agent de Verratti tacle encore le PSG 77 vendredi 9 juin Le coup franc juninhesque de Guerrero 12 vendredi 9 juin Un footballeur ghanéen en prison pour violences conjugales 8 vendredi 9 juin Tu sais que tu es un Mercatix quand... 15 jeudi 8 juin Benevento décroche sa promotion en Serie A 19 jeudi 8 juin Kurzawa à fond pour les Warriors 48 jeudi 8 juin Un fan de Split en colle une à l'ancien président du Dinamo Zagreb 15 jeudi 8 juin Pronostic Suède France : jusqu'à 445€ à gagner sur le match des Bleus jeudi 8 juin La finale de la C1 2019 se jouera à Madrid ou à Bakou 36 jeudi 8 juin L'ES Sétif sacrée championne d'Algérie 10 jeudi 8 juin Marcelo remet son tatouage à jour 13 jeudi 8 juin Mauro Cetto prend sa retraite 16 mercredi 7 juin Un club tchétchène prend le nom du père du président 20 mercredi 7 juin Un fan de Sheffield en phase terminale grimpe l'Everest 13