En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 12 Résultats Classements Options

Florentino Pérez : « Comment peut-on mettre 8h à vérifier un contrat ? »

Modififié
Ça ne s'arrête plus. Après le transfert raté de David de Gea au Real Madrid, le président merengue y est allé de son grain de sel.

Dans un entretien accordé à la Cadena SER, Florentino Pérez affirme que Manchester United et sa direction ont trop tardé à renvoyer les documents nécessaires à la signature de l'international espagnol :

« Nous l'avons déjà expliqué. Ils nous ont dit qu'on pouvait négocier, nous l'avons fait. À 13h30, nous avions préparé les contrats pour les envoyer. Il leur a fallu huit heures pour nous les retourner. Je ne pense pas que c'est de la mauvaise volonté de leur part, ils devaient avoir beaucoup de travail, mais à partir de là, il nous restait très peu de temps. Je ne veux blâmer personne dans cette histoire, mais je ne comprends pas comment on peut mettre huit heures à vérifier un contrat, insiste le président. Je pense qu'ils manquent d'expérience dans ce domaine. Alors oui, ils ont fait appel, mais je pense que c'était pour faire bien » , avant de conclure qu' « un compromis était acté entre le Real et De Gea, puisque le club avait prévu d'en faire le remplaçant d'Iker Casillas » .


Le board des Red Devils appréciera. BA
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 5 heures L'entraînement extrême des gardiens du Dock Sud 18 il y a 7 heures Le gouvernement italien veut intégrer les migrants par le foot 29 il y a 9 heures Tévez : « En Chine, j'étais en vacances » 79
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 18:30 La Fondation Lionel Messi pas très utile selon les Football Leaks 40 dimanche 14 janvier Le low-kick fou de Tony Chapron 166