Fiorentina : le gros coup Mario Gómez

Les médias italiens en parlaient depuis quelques jours, le Bayern Munich l'a officialisé aujourd'hui : Mario Gómez est un nouveau joueur de la Fiorentina. À 28 ans, l'attaquant quitte l'Allemagne pour la première fois de sa carrière. Choix osé, mais excitant.

Modififié
22 65
Il a senti que l'on ne voulait plus forcément de lui. À 28 ans (presque : il les fêtera après-demain), Mario Gómez avait terminé son cycle au Bayern Munich. Un cycle qui s'est doucement achevé dans l'ombre d'un autre Mario, Mandžukić, mais qui s'est également ponctué de la meilleure des manières, avec un formidable triplé Coupe-championnat-Ligue des champions. Après 236 matchs et 138 buts inscrits en Bundesliga, Gómez a décidé qu'il était temps d'aller voir ailleurs. Et cet ailleurs, c'est l'Italie, c'est la Fiorentina. Ce matin, Karl-Heinz Rummenigge, après s'être entretenu avec Andrea Della Valle, a définitivement validé le transfert du joueur arrivé à Munich en 2009. «  C'était un désir de Mario de quitter le Bayern et d'aller à Florence, et nous l'avons respecté. Au nom du club, je lui souhaite bonne chance, et je lui souhaite beaucoup de succès à Florence » , a-t-il affirmé. Les contrats seront signés lors des prochains jours, mais l'annonce de Rummenigge rend le transfert déjà officiel. Gómez à la Fiorentina. Ça a de la gueule.

Un Mario en remplace un autre

Comment remplacer un grand dadais d'un mètre quatre-vingt-dix par un autre grand dadais d'un mètre quatre-vingt-dix ? C'est simple. Demandez-donc à la Fiorentina. Luca Toni se tire. Mario Gómez arrive. Même profil, même style de joueur (dans les grandes lignes, hein), mais avec huit ans de moins, ce qui est loin d'être négligeable. Car Luca Toni a beau continuer à planter quelques buts, son rendement n'a plus grand-chose à voir avec celui d'il y a quelques saisons. Avec Gómez, le club florentin s'assure un buteur fiable, qui a toujours marqué beaucoup de buts partout où il est passé. À Stuttgart, déjà, il s'était forgé une jolie réputation, et ce, dès la saison 2006-07, celle du titre, avec 14 pions en 25 apparitions. À partir de là, il devient un point fixe de l'équipe et enchaîne une autre saison à 19 buts, puis une troisième à 24. Suffisant pour séduire le Bayern Munich, qui l'enrôle lors de l'été 2009 pour 30 millions d'euros. Son arrivée est officialisée avant celle du nouveau coach, Louis van Gaal, qui déclarera lors de son arrivée que tout cet argent dépensé pour Gómez n'était pas nécessaire pour son projet. Sympa.

Du coup, la première saison à Munich est compliquée. Gómez a du mal à s'imposer et n'inscrit que 10 buts sur l'ensemble de la saison, le second plus petit total de sa carrière. Le Bayern est toutefois sacré champion d'Allemagne. Tout n'est pas perdu, donc. Mais la saison suivante, l'attaquant persiste et profite des nombreuses blessures de Robben, Olić et Klose pour s'imposer. Il claque des triplés par-ci, des buts décisifs par-là, et termine finalement l'année à 28 réalisations, ce qui, pour le coup, est le meilleur total de sa carrière. Désormais devenu une référence, il est toujours aussi prolifique avec Jupp Heynckes et en profite même pour claquer un petit quadruplé en Ligue des champions face au FC Bâle. La saison 2012/13 commence avec une convalescence, suite à une opération à la cheville. C'est là que Gómez perd sa place au profit de Mandžukić, arrivé de Wolfsburg. Très souvent sur le banc, Mario plante tout de même 11 pions lorsqu'il entre sur la pelouse, ainsi que 6 en Coupe d'Allemagne. Son dernier match avec le maillot bavarois est une sorte de jubilé : une finale de Coupe d'Allemagne disputée face à son ancien club, Stuttgart, au cours de laquelle il inscrit un doublé, offrant le fameux triplé au Bayern. Clap de fin. L'Italie l'attend.

Qui pour le soutenir ?

En tout cas, c'est une bonne nouvelle pour la Serie A, que cette arrivée de Mario Gómez en Italie. La Botte va perdre Cavani, partant vers le PSG, mais va ainsi récupérer immédiatement un buteur de renommée internationale « en échange » . Surtout, c'est la confirmation que la Fiorentina veut réellement se construire une équipe très solide pour la saison prochaine. Déjà la saison dernière, la formation viola a fait forte impression, en passant à deux doigts de la qualification en Ligue des champions. Ce sera finalement l'Europa League, compétition que Gómez n'a disputé qu'une seule fois, lors de la saison 2008-09 (10 matchs, 8 buts, propre). L'expérience du buteur allemand va évidemment servir la cause florentine, qui entend bien aller jouer les trouble-fête dans la lutte pour le titre, en plus de disputer à fond l'Europe. Lors de la saison qui vient de s'écouler, Montella avait trouvé un système bien efficace, soit avec Toni en pointe, soit sans véritable avant-centre, Ljajić et Jovetić occupant les postes offensifs. Avec Gómez, le coach florentin va pouvoir s'appuyer sur un vrai pilier offensif et imaginer un système tournant autour de lui. Il faudra désormais savoir qui le soutiendra, puisque Ljajić et Jovetić sont potentiellement sur le départ. Gómez, lui, est sur l'arrivée. Une arrivée qui va ravir les supporters florentins, et qui, parallèlement, est une jolie réponse aux arrivées de Tévez et Llorente à la Juve. Toujours bien d'avoir une pensée pour l'ennemi.

Eric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Thibdakar Niveau : DHR
Ah tiens monaco a laissé passer un joueur, marrant...
Il ne leur a pas fait une Berbatov
Joli coup, joli coup.... Je suis quand même étonné que Mario Gomez ne soit pas parti dans un club d'une plus grande envergure, avec tout le respect que je dois au club florentin. City, Arsenal, Real Madrid, nombreux sont les grands clubs qui cherchent un attaquant de classe mondiale, et c'est le cas de l'Allemand. Maintenant, si on me dit qu'il a été séduit par le discours des dirigeants et que derrière il enchaîne une saison de ouf permettant à la Fio de finir en LdC et de gagner l'Europa League, je dis chapeau !!
Un allemand en Serie A, c'est moi ou c'est un événement ?
"permettant à la Fio de finir en LdC et de gagner l'Europa League"

J'allais dire un truc mais on me signale dans l'oreillette que monsieur Ovrebo a pris sa retraite.
Bon, alors oui, l'Europa League c'est très jouable pour la Fiore.
Note : 7
Message posté par Ale10
Un allemand en Serie A, c'est moi ou c'est un événement ?


Klose n'est pas polonais.

Sinon, Rummenigge, Bierhoff...
Joli article, excitante année en perspective pour la Fio'
Par contre, sans vouloir faire mon grammar nazi, il me semble qu'on dit "grand dadais", et "Luca Toni a beau continuER", mais rien de grave, problème de relecture sans doute.
Scheiße ! j'ai oublié Klose
cavibomba Niveau : DHR
Ca c'est bon signe: Gomez arrive a la Fio ca veut dire que Jovetic va se tirer chez les bianconeri! :)
Nerazzurro Niveau : CFA2
Message posté par Re_David


Klose n'est pas polonais.

Sinon, Rummenigge, Bierhoff...



Klinsmann, Matthaus, Brehme...

Très gros coup de la Fiorentina, Gomez, c'est 20 buts assuré.
Et puis, la Viola ça a quand même plus de gueule que beaucoup d'autres clubs.
Un duo avec Rossi ça semble prometteur !
gars tout zoo Niveau : District
après le mondiale, c'était la hype d'avoir du teuton sous la main (ouh là je viens d'écrire un truc bizarre)
le trio cité plus haut klinsmann-matthaus-brehme pour l'inter, la juve avec kohler et reuter, la roma avec voller)

Nan, l'italie a eu plus de mal avec les espagnols, jurisprudence mendieta...
Ou est ce qu'il prenne l'argent un club comme la Fio qui ne joue jamais la LdC, qui évolue dans un championnat en baisse d'attractivité (au niveau des droits télé)et dans un pays où le système fiscale n'est pas forcément beaucoup plus attractif que chez nous ?
Je parle du salaire qui doit être conséquent. Un club comme l'OM ne pourrait par exemple jamais se le permettre (malheureusement).
Giuseppe Rossi sera là aussi à la reprise ! Ca fait une sacrée attaque tout ça
Pepèrearnaud Niveau : CFA2
Message posté par gars tout zoo
après le mondiale, c'était la hype d'avoir du teuton sous la main (ouh là je viens d'écrire un truc bizarre)
le trio cité plus haut klinsmann-matthaus-brehme pour l'inter, la juve avec kohler et reuter, la roma avec voller)

Nan, l'italie a eu plus de mal avec les espagnols, jurisprudence mendieta...


Ouais bon, la jurisprudence Mendieta, De la Peña, Farinós et autres... je pense qu'elle est déjà obsolète. Cette saison, deuxième gros chapitre avec Joaquín.
Booyaka95 Niveau : CFA2
Autant Villa à l'Athleti je suis dubitatif, autant Gomez à la Viola, c'est un coup énorme, surtout vu le prix. Bravo aux dirigeants qui ont su le convaincre.
Paname City The Come-Back Niveau : Loisir
Message posté par Ale10
Un allemand en Serie A, c'est moi ou c'est un événement ?


Klose t'emmerde !
Nerazzurro Niveau : CFA2
Message posté par forza-OM
Ou est ce qu'il prenne l'argent un club comme la Fio qui ne joue jamais la LdC, qui évolue dans un championnat en baisse d'attractivité (au niveau des droits télé)et dans un pays où le système fiscale n'est pas forcément beaucoup plus attractif que chez nous ?
Je parle du salaire qui doit être conséquent. Un club comme l'OM ne pourrait par exemple jamais se le permettre (malheureusement).


Peut être parce que la Fiorentina est un grand club, ambitieux, qui développe un football offensif et chatoyant et que la Serie A est toujours l'un des plus grands championnats européen.
De plus, après dix ans en Allemagne, le joueur a sans doute envie de voir ailleurs, et des clubs qui peuvent se l'offrir, il n'y en a pas des masses. Et je pense que le Calcio lui ira comme un gant.
Et la Viola, c'est un vrai club, c'est pas Manchester City.
On ne parle pas de messi ou de ronaldo, là! Evoluer en serie A est loin d'être un déshonneur pour un joueur qui présente le profil d'un attaquant puissant et au rendement élevé en terme de buts inscrits, mais qui n'est quand même pas un top-player mondial! Il y a actuellement en italie des joueurs de plus grande envergure que lui...On croirait, lisant certains, influencés sans doute par le fait que l'on rabâche sans cesse que le calcio n'est plus ce qu'il était, ce qui est vrai, (mais lorsque on atteint un sommet, on ne peut que redescendre) que la serie A serait devenu un championnat de troisième catégorie, juste bon pour des joueurs de piètre envergure ou en fin de carrière!
maxlojuventino Niveau : Ligue 1
Note : 2
Message posté par forza-OM
Ou est ce qu'il prenne l'argent un club comme la Fio qui ne joue jamais la LdC, qui évolue dans un championnat en baisse d'attractivité (au niveau des droits télé)et dans un pays où le système fiscale n'est pas forcément beaucoup plus attractif que chez nous ?
Je parle du salaire qui doit être conséquent. Un club comme l'OM ne pourrait par exemple jamais se le permettre (malheureusement).


la Fio gère très bien son budget, excédentaire l'an dernier, malgré l'arrivée de nombreux joueurs de talent. et derrière les patrons sont multi milliardaires(les Della Valle), donc je pense que financièrement cette Fio a les reins solides... et puis c'est 50 000 spectateurs tous les 15 jours qui les soutiennent, c'est loin d'être un club de seconde zone... Surtout quand on regarde tous les grands joueurs qui sont passés par ce club(Baggio, Rui Costa, Batistuta, Toldo, Toni... pour ne citer que les plus connus)
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
22 65