1. //
  2. // 31e journée
  3. // Fiorentina/Hellas Vérone

Fiorentina/Hellas : le LucaTonico

L'affrontement entre la Fiorentina et le Hellas Verona, programmé ce lundi soir, sera surtout l'occasion de voir à l'œuvre l'immense Luca Toni qui a marqué l'histoire des deux clubs, avec 56 buts d'un côté et déjà 37 de l'autre. Avec quelques pépites à déguster en cadeau. Top 10.

3 5
  • Fiorentina 1-1 Roma

    2 avril 2006

    Après une saison 2004/2005 à 20 buts avec Palerme, le grand Luca débarque à la Fiorentina pour 10 millions d'euros. Avec l'objectif de définitivement s'imposer, à 28 ans déjà. Ce qui s'avère une formalité puisqu'il réalise la meilleure saison de sa carrière en décrochant le Soulier d'or européen avec 31 buts en Serie A dont quelques bijoux. Face à la Roma en avril par exemple, au cours d'un match alors crucial pour la qualification en Ligue des champions. Bien servi par Luis Jiménez, à la limite du hors-jeu, Toni fusille Doni pour ouvrir le score dès la 2e minute du jeu. Une bonne minasse des familles.

    Youtube

  • Juventus 1-1 Fiorentina

    9 avril 2006

    Une semaine plus tard, la Fiorentina se déplace sur la pelouse de la Juventus, qui file tranquillement vers le Scudetto, avec neuf points d'avance à six journées de la fin. Intenable, l'attaquant florentin met une première fois à mal la défense bianconera, en début de match, en se procurant un penalty entre Thuram et Zebina. La tentative de Jiménez est toutefois stoppée par Abbiati. Toni trouve finalement la faille en seconde période sur un superbe service de Fiore. Son 27e but de la saison à ce moment, qui lui permet d'effacer des tablettes de la Viola Hamrin et Batistuta au niveau des buts sur une saison. De quoi partir l'esprit tranquille pour le Mondial en Allemagne.

    Youtube

  • Fiorentina 2-3 Inter

    9 septembre 2006

    Désormais champion du monde, Toni a choisi de rester fidèle à la Fiorentina malgré l'éclatement du Calciopoli et les 15 points de pénalité en début de championnat. La saison démarre d'ailleurs sur les chapeaux de roues avec la réception de l'Inter, futur champion, dès la première journée. Menée 3 à 0, la Viola se rebelle grâce à son formidable buteur auteur d'un doublé sur deux têtes dont il a le secret. Qu'importe si la défaite est au bout, la Fiorentina a démontré son cœur et finira le championnat à la sixième place.

    Youtube

  • Fiorentina 3-0 Catania

    1er octobre 2006

    Une performance à laquelle Luca n'est bien sûr pas étranger, malgré un mois de disette après sa performance contre l'Inter. La fin du jeûne n'est d'ailleurs pas signé de n'importe quelle manière. Face à Catania, Toni manque pendant longtemps de réussite avant de laisser éclater toute sa rage. Un missile barre rentrante plus tard, les doutes sont dissipés et il peut délivrer une nouvelle saison de haute volée avec 16 buts en 29 matchs disputés. Pour s'envoler une nouvelle fois vers l'Allemagne, avec le sentiment du devoir accompli.

    Youtube

  • Fiorentina 2-0 Lazio

    23 octobre 2012

    Un peu plus de cinq ans plus tard, Luca retrouve sa Fiorentina. Le président Andrea Della Valle lui tend effectivement la main pour le sortir d'une période très difficile, surtout au plan personnel – sa compagne a accouché d'un enfant mort né. En Toscane, Toni retrouve la joie de jouer avec un rôle de joker de luxe en soutien de Ljajić et Jovetić. Un costume qu'il porte à merveille face à la Lazio, une de ses victimes favorites avec 9 buts en 18 matchs. Sur un magnifique enchaînement en pivot, Luca entérine effectivement la victoire de la Viola. Bentornato.

    Youtube

  • Hellas 2-1 Milan

    24 août 2013

    Après 8 buts en 27 apparitions avec la Fiorentina, Toni se voit offrir une place dans le staff florentin. Seulement, il a encore trop à donner pour mettre un terme à sa carrière et trouve donc un point de chute à Vérone, en bon romantique. Bien lui en a pris. Dès son premier match en Serie A avec le Hellas, alors promu, il inscrit un doublé décisif. Contre le Milan et dans son style si caractéristique. Mieux, Toni ne finit qu'à deux longueurs du capocannoniere Ciro Immobile – 20 buts contre 22. C'est dans les vieux pots qu'on fait les meilleures confitures.

    Youtube

  • Udinese 1-2 Hellas

    14 décembre 2014

    Logiquement prolongé pour une saison supplémentaire, Toni attaque la saison plus timidement avant de retrouver son rythme de croisière. Face à son pote et autre esthète Antonio Di Natale, il s'offre un doux plaisir : son 300e but en carrière. Facile. Un but qui vaut d'ailleurs le détour avec une jolie feinte de frappe avant d'envoyer le ballon sous la barre. Toto aurait sans doute préféré que ce soit une blague pour cette fois.

    Youtube

  • Hellas 3-1 Parme

    11 janvier 2015

    Non content d'étoffer son total de buts en carrière, Toni continue d'élargir sa panoplie. Démonstration face à Parme – sa victime favorite avec 10 buts en 19 matchs - avec une magnifique déviation aérienne, quasiment en aile de pigeons. Non, Gabriel Paletta n'a pas perdu ses cheveux sur cette action, mais il aurait pu.

    Youtube

  • Milan 2-2 Hellas

    7 mars 2015

    Le Milan fait aussi partie de ceux qui ont le plus dégusté avec 9 buts encaissés en 17 confrontations. Là encore, Toni y met la manière avec une Panenka inspirée pour tromper Diego López. Un commentaire de l'intéressé ? « J'avais toujours rêvé de faire ce geste dans un grand stade. »

    Youtube

  • Hellas 3-3 Cesena

    4 avril 2015

    Avant de retrouver sa Fiorentina, ce lundi soir, Toni pointe à 15 buts en championnat cette saison, en 30 apparitions. Ce qui fait de lui le meilleur buteur italien de la saison, tous championnats confondus. À la fois magique et alarmant. On oserait presque penser à un appel d'Antonio Conte en Nazionale. Le doublé du Bomber face à Cesena, et surtout son magnifique second but, n'ont d'ailleurs pas dû passer inaperçu aux yeux du sélectionneur transalpin. Toni à l'Euro 2016 ? À l'impossible, personne n'est Toni.

    Youtube


    Par Eric Marinelli
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Géniale la légende de la photo en home !
    Je me rappelle que x et x joueurs avaient repris cette célébration toute moisie, à commencer par Niang qui n'arrivait quand même pas à m'énerver autant que les bandelettes de l'autre pintade de Maoulida !

    Cool en tout cas que Luca Toni ait retrouvé la vie au Hellas !
    J'avais jamais remarqué mais sur la photo il ressemble vachement à Michael Fassbender ce bougre de Toni
    LucaBrazzi Niveau : CFA
    Note : 3
    Sa célébration est une des meilleures a faire avec celle de Pauleta et celle de Trezeguet contre l'Italie (franchement qui a jamais révé de marquer un but en or en finale et d'enlever son maillot les larmes aux yeux)
    Le voilà le grand espoir que toute la squadra azzurra attend pour conduire son attaque. S'il arrive à progresser encore un peu du point de vue technique, nul doute qu'il devrait être le fer de lance de l'italie, lors du mondial russe. Un petit jeune à surveiller assurément.
    Le LucaTonico. Bordel, ça fait rêver.
    Partenaires
    Olive & Tom Logo FOOT.fr
    3 5