Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 11 Résultats Classements Options
  1. // Euro U19
  2. // Finale
  3. // France-Italie

Finale U19 : les six pépites à surveiller

Ce dimanche soir, Français et Italiens vont en découdre dans la WIRSOL Rhein-Neckar Arena. L’objectif ? Un titre de champion d’Europe U19, et le signe de belles promesses à venir. Qui sont les joueurs capables de faire basculer le match ? Présentation.

Modififié

Jean-Kevin Augustin, attaque capitale


Pour l’instant unique doublure d’Edinson Cavani au PSG, le numéro 9 réalise un mois de juillet incroyable. Cinq buts et une passe décisive en quatre matchs. Si les Bleuets sont aujourd’hui en finale, ils le lui doivent bien. Le gamin né en 1997 sort d’une saison déjà passée dans la boucle professionnelle avec une dizaine d’apparitions pour le club de la capitale. Le joueur passé par le Football olympique plaisirois et l’ACBB possède un arsenal offensif très intéressant pour son âge.


Pied droit, pied gauche, physique, sens du but, le natif des Yvelines travaille son jeu de tête, son point faible, pour devenir un tueur. C’est un diamant à polir que l’on a récupéré du côté du Camp des Loges. Il y a sept ans déjà. Élu Titi d’or, meilleur jeune par ses pairs du PSG, en 2014, l’attaquant a profité de l’UEFA Youth League pour donner un aperçu de son talent au niveau continental. En Allemagne, depuis le début du mois, il le confirme.


Kylian Mbappé, révélation du tournoi ?


On ne l’attendait pas forcément à ce niveau, mais avec les mêmes stats que son compère d’attaque, force est de reconnaître que le joueur de l’AS Monaco a tout d’un grand. Sous les couleurs asémistes, il est resté discret en Ligue 1, avec seulement un but en fin de match face à Troyes cet hiver. Mais un but qui le fait entrer dans l’histoire. C’est désormais le plus jeune buteur du club devant… Thierry Henry. Rien que ça. Mais si dans le groupe pro, le Bleuet est loin d’être une star, cela fait quelque temps que ses performances en équipes de jeunes sont pleines de promesses. Sa polyvalence sur le front de l’attaque est un atout pour n’importe quel entraîneur. Ailier gauche de métier, il peut dépanner sur le côté opposé ou sur le front de l’attaque. Avec une mère ancienne professionnelle en handball et un père formateur à Bondy, son premier club, le frère adoptif de Jirès Kembo-Ekoko avait quelques prédispositions. En mai dernier, il remportait la Coupe Gambardella. Suffisant pour connaître la recette d’une victoire en finale d’un Euro ?



Issa Diop, l’homme de l’ombre


Dans le secteur défensif de Ludovic Batelli, c’est lui l’homme fort. Issa Diop sort d’un exercice intéressant sous le maillot de Toulouse et confirme avec l’équipe nationale. Le défenseur central a déjà tout connu sous les couleurs du Téfécé : homme du match pour sa première titularisation, buteur, carton rouge ( à deux reprises) et même hernie discale. Et tout ça, avant même d’avoir signé professionnel.


Ce n’est que le 30 juin dernier que le Toulousain de naissance a mis le stylo sur le papier. Lui aussi avait des prédispositions. Son grand-père, Lybasse Diop, a été pro chez le voisin bordelais dans les seventies… Le beau bébé (1m94-90kg) sait faire parler son physique dans l’axe de la défense. Sa taille apporte également un plus sur les coups de pied arrêtés. Du tout bon !


Federico Dimarco, la polyvalence à gauche


Les Italiens ne sont pas à plaindre du point de vue des joueurs talentueux. Federico Dimarco sera le principal atout de la Squadra Azzurra. Latéral gauche ou milieu gauche, le joueur prêté par l’Inter à Empoli peut occuper tous les postes sur ce côté. Ses qualités offensives font de lui un danger permanent. C’est bien simple, pendant cet Euro, l’Italien a mis 80% des buts de sa sélection. 4/5. Qui dit mieux ? Le petit gaucher est un pur produit du centre de formation nerazzurri. Chouchouté, mais pas pour autant surprotégé, il a été envoyé s’aguerrir en Serie B en janvier. 15 matchs avec Ascoli plus tard, il est prêt pour goûter aux joutes de la Serie A. Titulaire au sein de l’équipe U17 à l’Euro et au Mondial 2013, c’est un habitué de ce genre de rendez-vous qui se dressera sur la route des Bleuets à Sinsheim. Il faudra particulièrement se méfier de ses coups de pied arrêtés, bien plus offensifs que son visage juvénile.



Filippo Romagna, meneur d’hommes


Capitaine de la sélection, le défenseur central occupe les mêmes responsabilités au sein de la Primavera de la Juventus Turin. Le défenseur central formé entre Rimini et la Vieille Dame est solide. Athlétique, il est doué d’une intelligence du jeu en avance sur son âge. Jeu aérien, tacles, l’Italien sait faire parler son sens du placement et est difficile à prendre à revers.


Sa vision de jeu lui permet de se défendre dans un rôle de sentinelle. Allegri et Conte ont déjà exprimé publiquement tout le bien qu’ils pensaient de leur poulain. En espérant qu’il ne leur donne pas raison ce soir.


Nicolo Barella, futur Pirlo ?


U15, U16, U17, U18, U19, Nicolo Barella est un habitué des sélections de jeunes. Le milieu de terrain est connu depuis plusieurs années de l’autre côté des Alpes. Élu meilleur milieu de terrain de la classe 97 en 2014 puis 2015, il a confirmé lors de son entrée dans le monde professionnel. Formé à Cagliari avec lequel il est encore sous contrat, le droitier reste sur une saison quasi pleine en deuxième division, notamment grâce à la faveur d’un prêt de six mois à Como. Meneur de jeu, ou numéro 6, le spécialiste des coups de pied arrêtés a une excellente vision de jeu et ne lâche jamais rien. Et il peut se vanter d’un titre : celui de Serie B acquis avec Cagliari cette saison. Absent lors du premier match de ce championnat d’Europe, le n°4 est revenu dans le onze et ne compte pas en sortir.



Par Nicolas Kohlhuber
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 14:36 Euro Millions : 138 millions d'€ + 1 millionnaire garanti
Hier à 16:58 Neymar lance son propre jeu de foot 72 Hier à 14:14 La statue de Falcao 29 Hier à 14:13 Un Ballon d'or créé pour les femmes 44
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Podcast Football Recall Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 10:52 Zlatan aide le LA Galaxy à stopper sa mauvaise série 5