1. // Lybie

Fin de cavale pour Saadi Kadhafi ?

0 2
On l'avait presque oublié. Et bien voilà : Saadi Kadhafi, le fils "footballeur" de l'ancien chamane libyen Mouammar, est encore en vie. Mais pas à Tripoli.

Selon Brigi Rafini, le Premier ministre nigérien, l'ancien éphémère joueur de la Juve, de l'Udinese et de la Sampdoria ferait en effet partie de la trentaine d'anciens dignitaires du régime kadhafien réfugiés au Niger depuis le début du mois. Si l'on en croit ce que Rafini a déclaré à la radio publique de son pays, Saadi aurait été « intercepté » dimanche dans le nord du Niger par les Forces de défense et de sécurité nigériennes.

En attendant de savoir s'il sera remis aux rebelles, aux autorités internationales ou s'il se lancera dans une folle cavale façon Carlos, profitons de ce bulletin d'informations internationales pour rappeler que Saadi Kadhafi, avant de faire le chef de guerre aux côtés de son père, tenta une petite percée dans le football.

Ancien président de la fédération de football lybienne, capitaine de l'équipe nationale, et ex joueur d'Al-Alhy Tripoli (2000-2001), puis de Al-Ittihad Tripoli (2001-03), Sexy Saadi fut surtout un footballeur de Serie A italienne. C'était au milieu des années 2000. A l'époque, le Lybien avait porté successivement les maillots de Pérouse, de l'Udinese, et de la Sampdoria Gênes. Peu de minutes passées sur les terrains de Serie A au final (25 au total), mais un tir du gauche presque vainqueur contre Cagliari avec l'Udinese le 7 mai 2006, un contrôle positif à la nandrolone le 5 octobre 2004, et une facture impayée de 392 000 euros à l'Excelsior Palace Hôtel de Rapallo.

Le bon temps, en quelque sorte.

SR
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 2