Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 12 Résultats Classements Options

FIFAGate : 170 000 euros pour que Messi joue en amical

Modififié
« Money, it's a crime. Share it fairly, but don't take a slice of my pie. »

Interrogé depuis trois jours au tribunal de Brooklyn à New-York, l’ancien dirigeant argentin Alejandro Burzaco a dévoilé un nouveau scandale dans le cadre du FIFAGate. D’après le journal argentin La Nacion, Burzaco aurait avoué avoir payé Lionel Messi, et certains de ses partenaires de l’Albiceleste, pour qu’ils jouent des matchs amicaux.

Si Burzaco a précisé que la somme déboursée par la Fédération argentine (AFA) serait d’environ 170 000 euros, il n’a, en revanche, pas encore laissé filtrer les noms des joueurs impliqués. La Nacion croit savoir que l’argent aurait été donné directement à Messi, qui devait se charger de redistribuer les gains à ses compatriotes.


Par ailleurs, Burzaco a confirmé avoir payé un certain nombre de footballeurs et politiciens argentins. L’actuel président de la République argentine, Mauricio Macri, et son prédécesseur, Christina Kirchner, ne feraient pas partie des corrompus. LG
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 10:09 Zlatan confirme qu'il reste en MLS 16