En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 11 Résultats Classements Options
  1. // FIFA
  2. // Élections présidentielles

FIFA : Bin Hamman toujours dans le collimateur

Modififié
Accusé en 2011 d'avoir acheté des voix en vu de l'élection présidentielle de la FIFA, Mohammed Bin Hamman n'est pas sorti d'affaire.

D'abord radié à vie par l'instance internationale pour ses agissements présumés, l'ex-dirigeant de la Confédération asiatique avait vu le Tribunal arbitral du sport lever cette radiation, faute de « preuve directe » pouvant attester de sa culpabilité. Ragaillardi par ce scénario favorable, le Qatari veut être lavé de tout soupçon. Il a donc demandé que toutes les charges soient abandonnées. Loupé.

Premièrement, le président de la chambre de jugement de la FIFA, Hans-Joachim Eckert, a prolongé de 45 jours la suspension provisoire de Bin Hamman. Mais en plus, le TAS refuse d'oublier : « Pour le cas où de nouvelles preuves concernant la présente affaire seraient découvertes, il serait possible d'ouvrir à nouveau ce dossier et d'établir si M. Bin Hamman a violé ou non le code d'éthique de la FIFA » , précise un communiqué.


Ses casseroles collent toujours aux basques de Mohammed.
PG
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 19:11 Pronostic PSG OM : 10€ offerts sans dépôt et 1260€ à gagner Hier à 12:38 Euro Millions spécial : 174 Millions d'€ + 25 Millionnaires garantis !
il y a 5 heures Génésio : « On est capables de faire des grandes choses » 22
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 12:17 Un joueur équatorien se défend avec le poteau de corner 15 Hier à 10:05 Football Recall, ép. 7: PSG - OM, Guardiola, la forme des joueurs mercredi 21 février Henry calme le jeu après ses propos sur Neymar 92