1. // FIFA
  2. // Présidence

FIFA : Bin Hammam renonce

Modififié
0 3
Le lien direct entre le football et Mohammed Bin Hammam est en train de se rompre. Lancé dans une guerre acharnée pour prouver sa non-participation à une affaire d'achat de voix avant l’élection présidentielle à la FIFA, l’ex dirigeant qatari a jeté l’éponge ce lundi. Le Tribunal Arbitral du Sport avait statué en sa faveur pour cause "d'absence de preuve", mais le dirigeant restait suspendu par la FIFA.

« Pour moi, la décision du TAS, la plus haute autorité indépendante en justice sportive, qui disait que ma radiation était injustifiée, me suffit. Cette décision est maintenant confirmée par une enquête de la chambre d'instruction de la Commission d'éthique de la Fifa qui n'a pas apporté de nouvelle preuve en dépit de dizaines de millions de dollars dépensés en procédure. Je ne veux plus passer ma vie à lutter contre de fausses accusations au lieu de me consacrer à ma famille et à mes affaires. Mais si de nouvelles accusations devaient apparaître, bien sûr, je me défendrais de la même façon que je l'ai fait dans le passé  » , explique-t-il dans un communiqué officiel relayé par la FIFA.

Mohammed Bin Hammam (63 ans) était président de la Confédération asiatique depuis 2002 et membre du comité exécutif de l'instance internationale de football.

PG
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Il est beaucoup plus beau avec une barbe
Tout de suite, de la corruption dans les instances internationales... Et pourquoi pas du racisme et du dopage dans le foot pendant qu'on y est.
Altaïr Ibn La'Ahad Niveau : DHR
"...au lieu de me consacrer à ma famille ..."

Oui: il faut bien que quelqu'un s'occupe de ses 17 épouses et ses 56 enfants...
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Alex Dupont viré d'Ajaccio
0 3