Fiasco 2010 : Une histoire « française »

La cata, donc. Pire que ça : le Big Bang... Il faudra plusieurs chapitres pour revenir sur ce fiasco bien français, en fait. Première partie faite de considérations générales sur un aveuglement national d'où pas grand monde ne sort indemne.

0 1
D'abord on vous confirme que le la crise qu'a connue l'équipe de France avec la grève de l'entraînement en point culminant est unique dans l'histoire du foot de sélection. De mémoire d'éléphant, on n'avait jamais vu ça à l'occasion d'une grande compétition. Oubliez la menace de grève des Togolais au Mondial allemand de 2006 : les sempiternelles histoires de primes barbotées par les dirigeants, ça pèse pas lourd au regard du Big-bang qui vient de pulvériser l'équipe de France, pourtant grand pays de foot, qu'on le veuille ou non. Ben, oui ! Une coupe du monde 1998, une finale perdue 2006, deux troisièmes places en 1958 et 1986, deux Euros 1984 et 2000, trois Coupes des Confédérations 1984-2001-2003, une médaille d'or aux JO 1984, records éternels de Just Fontaine avec 13 pions en 1958 et de Platoche avec 9 buts à l'Euro 84... Un palmarès comme ça, ça vous parle ? Regardez ceux des Pays-Bas, de l'Espagne, de l'Angleterre, voire la Russie : c'est nettement moins glamour. Alors oui, la France appartient quand même au « gratin » , au « Gotha » ...

D'ailleurs il est là le paradoxe du foot français : capable de tutoyer les sommets pour aussitôt après sombrer dans les bas-fonds : absente du Mundial 70 pour cause d'élimination (une défaite humiliante 1-0 à dom contre la petite Norvège amateur) et du Mondial 74. Cata éliminatoire au Mondiale 90 et Mondial US 94 (remember Kostadinov), avec entre les deux un Euro 92 immonde. Avec le Mondial asiatique de 2002, on avait cru au pire du pire. Perdu ! On vient de faire péter le conomètre en Afsud. Alors, Marseillaise !... Et champagne ! Parce qu'on a fait aussi bien qu'en 2002 : deux défaites et un nul. Sauf qu'en 2002, c'était encore plus la honte : zéro buts marqués. Comme quoi, on peut progresser dans la médiocrité comptable. Moralité : avec les Bleus, tout peut arriver, le pire comme le meilleur. Pour dans quatre ans, on peut prévoir une finale en coupe du Monde 2014, ou alors voir les Bleus déclarer forfait la veille du début de la compète pour des raisons trop connes. En philosophie politique, on appelle ça le « génie français » , ou la faculté bien de chez nous d'alterner les catastrophes nationales et la gloire mondiale. Voir par exemple comment la France a remboursé en un temps record la dette de guerre imposée par la Prusse en 1871, 5 milliards de francs or (une montagne, à l'époque). Bismarck n'en revenait pas de voir un pays exsangue et vaincu capable de se remettre à flot aussi vite après le désastre de Sedan. On pourrait citer d'autres exemples plus contemporains, mais là on n'a pas le temps...

Au fait, c'est quoi un désastre ? C'est d'abord une plantade générale... Voici un aperçu des réactions après le tirage au sort de ce funeste Mondial 2010, les 4 et 5 décembre 2009. Sur RMC, le bon Gilbert Bribois s'était exclamé : «  Messieurs, c'est le jaaaackpot ! Le jackpot ! » ... L'Equipe avait titré en gros : « Ca, c'est du pot » , avec ce commentaire : «  L'Equipe de France a été gâtée par le sort hier soir au Cap. Elle affrontera l'Afrique du Sud, le Mexique et l'Uruguay » . Et sofoot.com ?... Hum... Le titre : «  Tirage : La chaaaaaaaaaaaaance ! » ... Et puis le chapô : «  Incroyable ! Les Bleus ont tiré l'un des groupes le plus fastoche : Afrique du Sud, Uruguay et Mexique ! Quand on pense au groupe G, avec Brésil, Côte d'Ivoire, Portugal et Corée du Nord... C'était écrit : le Groupe A et la Grippe A ! Tout est synchrone pour la France ! Et Raymond Domenech a toujours la BARAKA ! ! ! ! » . Bien évidemment, on n'en pensait pas un mot : on nous a forcés à écrire ces lignes... Et vous, c'était quoi votre réaction à l'annonce de ce tirage au sort ?

Plantade générale... Et le pire c'est que cet aveuglement continue aujourd'hui ! Alors que preuve a été faite que la France n'avait clairement pas le niveau pour passer en 8èmes, des observateurs avisés (Manu Petit, par exemple, mais il est loin d'être le seul) estiment que ce Groupe A était à la portée des Bleus et que c'est pitié que de se rendre compte que s'ils avaient fini premiers, ils auraient joué la « petite » Corée du Sud. On rêve... Quelque part, c'est bien le signe qu'on est encore dans Le grand n'importe quoi national. Parce que là encore beaucoup d'observateurs avisés, des professionnels de la profession (ex-joueurs internationaux, consultants, entraîneurs, journalistes) estiment aussi que ce groupe des 23 retenus par Raymond était composé de beaucoup de « grands joueurs jouant dans des grands clubs » . « Grands joueurs » , faut voir. « Beaucoup de grands joueurs » , on en doute. Et « les meilleurs clubs » , faut le dire vite : aucun « grand joueur français » n'a disputé la finale de la Ligue des Champions, cette année, contrairement aux années précédentes. Ribéry était suspendu ? C'est bien la preuve que, au moins « mentalement » , il n'y était pas. Ce qu'il nous a encore démontré en Afsud... Allons à l'essentiel : il va falloir revenir sur notre modèle de formation à la Française. Un très bon système mais qui produit des joueurs en déficit de technique individuelle, qui ne produit pas assez d'attaquants valables (on pense au manque d'avants-centres) et qui psychologiquement ne bétonne pas assez le mental (la rébellion paranoïaque insensée de dimanche après-midi atteste d'une perte totale du sens des réalités).

« Grands joueurs » , « grands clubs » ... Avec de telles considérations, le danger c'est l'avenir. Parce que croire aveuglément que Laurent Blanc va tout remettre d'équerre en trois semaines avec des «  grands joueurs qui jouent dans les meilleurs clubs » , c'est s'illusionner. Rappel du groupe de qualification pour l'Euro 2012 : Biélorussie, Bosnie-Herzégovine, Roumanie, Luxembourg, Albanie... Jackpot ?... Fastoche ?... Un peu de modestie. OK, c'est plus que jouable « sur le papier » . Sauf que notre « papier » , les Uruguayens, les Mexicains et les sud-Africains s'en sont torchés avec et qu'on a fini derniers du Groupe A. Derniers du Groupe A...Battu par l'Afrique du Sud (85ème nation mondial à la FIFA). Dans quelques années, on aura du mal à y croire. Et pourtant... Il va donc falloir repartir très vite (les éliminatoires débutent début septembre) et se qualifier pour cet Euro 2012. Mais se qualifier pour quoi faire ? Pour se faire sortir au premier tour comme en Suissautriche ? L'Euro c'est plus hard que la Coupe du Monde : on y chope toujours au moins deux cadors d'entrée (Italie, Pays-Bas et Roumanie en 2008). Comment un groupe France aussi meurtri, parce que psychologiquement il va y avoir de la casse, va-t-il rebondir de suite ? Certains Bleus de ce Mondial 2010 s'en remettront-ils ? Donc voilà : on va rester humbles ... et jouer les matchs les uns après les autres.

Une nouvelle aventure commence. Vraiment nouvelle parce qu'à partir de maintenant, il n'y aura plus d'anciens de France 98. Thierry Henry était le dernier d'une génération hyper talentueuse mais qui a souvent joué la compète de trop (Leboeuf, Liza, Djorkaeff, Desailly, Thuram, Pirès, voir Vieira en 2008). Hommage à Titi Henry pour tout ce qu'il apporté au foot français et aux Bleus. Dommage de n'avoir pas su assumer son rôle de leader pour empêcher au moins le Big-bang de l'équipe de France dans cette coupe du Monde française complètement folle.

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Alors personnellement, sans considérer être spécialiste ou plus avisé qu'un autre, mais juste en prenant un peu de recul (ce qui manque à beaucoup en ce moment et depuis plusieurs années !), lors du tirage au sort des groupes du mondial, c'était loin d'être la fleur au fusil, mais plutôt bel et bien ce qui s'est passé (au niveau du score). Le Mexique sans avoir de grand nom dans son équipe fait trembler de peur toute l'Amérique du Sud, du Brésil à l'Argentine et depuis pas mal de temps déjà ! et les résultats sont là ! L'Uruguay redore son blason depuis quelques mois avec des mecs comme Forlan et Muslera et une défense hyper costaud ! Et l'Afrique du Sud chez elle aurait de toute façon été compliquée à jouer. Donc au final, je ne voyais pas la France perdre contre L'Afrique du Sud (même hier matin...) mais contre le Mexique: oui ; et contre l'Uruguay, certainement pas gagner ! c'était facile à deviner, au vue des prestations de chaque équipe de ce groupes que le Mexique et l'Uruguay allait passer haut la main ! Et je prédis même un très beau parcours des Uruguayens (demi-finale) !!
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Bleus : Le jury a tranché
0 1