En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 9 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 5e journée
  3. // Monaco/Lorient

Féry-Gourcuff : Un mariage de raison qui capote

Après quatre ans d'une collaboration originale au sein du FC Lorient, Christian Gourcuff et Loïc Féry ne semblent plus sur la même longueur d'onde. Normal, pourrait-on dire, tant rien ne rapproche les deux hommes. Entre le vieux sage passionné (buté ?) et le businessman ambitieux, le divorce est-il inéluctable ?

Modififié

« Gourcuff, c'est un éducateur, pas un marchand de bestiaux (…), en agissant ainsi, le président Féry s'est découvert. Et finalement, c'est la vraie surprise de cette histoire... » Voilà le témoignage, un brin excessif, d'un supporter lorientais à la sortie de l'entraînement la semaine dernière. L'épisode Lemina a visiblement laissé des traces. Mais derrière ce constat amer se cache aussi le reflet d'une certaine partie de l'opinion vis-à-vis de Loïc Féry, le président du FC Lorient. Ben oui, le bonhomme, avant d'être le patron des Merlus, est aussi et surtout un homme de la finance. Cette finance tant décriée en cette période de profonde crise sociale et économique. « Il s'est découvert  » , dit ce supporter. Comprendre, le vrai visage du trader avide d'argent est enfin apparu aux yeux du monde lorsque, le 2 septembre au soir, Loïc Féry donnait son accord à l'OM pour le transfert du jeune espoir Mario Lemina (5 millions d'euros), pur produit de la formation bretonne. Mais celui pour qui la pilule n'est pas, mais alors pas du tout passée, c'est Christian Gourcuff. Le coach breton n'a pas traîné pour dégainer contre son président, fustigeant chez lui une politique en totale contradiction avec son discours ambitieux. « Je suis écœuré de la façon dont ça s'est fait. Il y a une politique avec laquelle je ne suis pas d’accord, c’est mon devoir de m’exprimer. Par rapport à la communication faite au club, je tombe des nues quand on me dit qu’il faut absolument vendre un joueur. Ce transfert est une erreur à tous points de vue : sur le plan sportif, sur le plan de l’image, sur le plan financier, enrage l'entraîneur charismatique des Merlus avant d'en rajouter une couche. Le football autrement (le slogan affiché par le club) a pris un coup. Un club de foot n’est pas qu’une entreprise financière. Il y a autre chose. À Lorient, on affichait la volonté d’être différents. On n’est pas différents. Ce transfert, c’est juste du business. Je veux que les gens sachent que je ne suis pas complice de cette décision. Je me désolidarise complètement. » Difficile d'être plus clair. Le divorce semble consommé entre les deux hommes et il est difficile de savoir de quoi sera fait l'avenir du FCL. Jusque-là pourtant, ce mariage de raison entre un ancien prof de maths au caractère bien trempé et un businessman de la City avait semblé trouver peu à peu son rythme de croisière.

Gagnant-gagnant au FC Lorient

Mais cela a pris du temps. Car les deux hommes n'ont que peu de choses en commun. Christian Gourcuff n'est pas du genre à discourir des heures pour faire passer ses messages et, avec lui, il ne faut pas s'attendre à des trésors de diplomatie ni à de chaleureux échanges. C'est concis et clair. Point. « On n’a pas besoin de beaucoup se parler. On a peu de discussions qui durent plus de deux ou trois minutes. Quelques phrases suffisent » , confirme Arnaud Le Lan, qui l'a côtoyé pendant de nombreuses années. Ce côté un peu bourru (breton ?) et distant, Gourcuff l'assume parfaitement. «  Affirmer que je corresponds au cliché du Breton, franchement, ce n’est pas faux. Je me retrouve dans des personnalités comme celles de Kersauson ou de Tabarly. Pour l’approche, on est froids. Quand quelqu’un arrive, on prend des distances. Mais c’est pour mieux aller au fond des choses ensuite » , confie en toute franchise le père la déconne. À l'inverse, Loïc Féry aime parler, échanger, communiquer avec ses semblables. « S’entretenir avec Loïc Féry revient à écouter un hyperactif au débit de parole très rapide » , disait-on de lui dans un article des Échos. Et il n'y a pas que ça. Christian Gourcuff est ancien professeur de mathématiques, toujours soucieux d'inculquer ses valeurs de vie à la jeunesse, tant dans une salle de classe que sur un terrain. Loïc Féry est un professionnel de la finance dont le métier est de faire de l'argent. Quand Gourcuff incarne à merveille l'image d'une certaine simplicité, son autre à la tête du club se trimballe parfois en jet privé pour effectuer le trajet entre son domicile en Angleterre et son lieu de travail à Lorient. Et même si Féry n'aime pas donner une image « bling-bling » de lui-même, lui qui est issu de la classe moyenne et d'une famille plutôt orientée à gauche, le constat est là. Un abîme sépare les deux personnages et tout porte à croire que cette union est vouée à l'échec. Alors, à son arrivée à la tête du FC Lorient, à l'intersaison 2009, Féry a vite compris à qui il avait affaire : « La première fois que je l’ai rencontré en mai, il était pour le moins réservé à mon égard. Il m’a dit qu’il jugerait sur pièce. Puis, j’ai senti qu’il était possible de communiquer avec lui. De toute façon, je préfère quelqu’un de distant comme lui que d’autres qui tapent dans le dos des gens deux heures après les avoir rencontrés. » Une méfiance à l'égard d'un jeune loup extérieur au football confirmée par l'intéressé : « J’étais en recul au début. Ça l’a peut-être même crispé. Il avait le profil trader. J’étais en réserve. » Et puis finalement, les deux hommes ont fini par s'apprivoiser. « Ça n'a jamais été le grand amour, mais ils avaient des relations de travail cordiales » , confirment un journaliste de Ouest-France. Gourcuff, qui était en froid avec l'ancien président Alain Le Roch, a perçu ce changement de direction comme quelque chose de positif dont il fallait profiter. En réalité, les deux hommes ont vite compris l'intérêt qu'ils avaient à collaborer ensemble. Féry avait autant besoin de Gourcuff, garant des valeurs lorientaises et apprécié de tous, que Gourcuff avait besoin de Féry pour lui fournir les moyens de ses ambitions.

Lorsque Féry débarque à Lorient, il lui est indispensable de s'appuyer sur le personnage emblématique du club. Car pour les locaux, voir arriver un jeune golden-boy de la finance en costume trois pièces, qui de surcroît n'a aucun lien avec la Bretagne et n'y passe même pas trois jours par semaine, ça peut effrayer. Oui mais voilà, Féry l'a joué fine. Sa priorité était donc de prolonger Gourcuff, coûte que coûte. Sa chance, surtout, c'est d'avoir su profiter de l'état du club breton. Car si tout allait relativement bien sur le plan sportif, « le reste n'était qu'un champ de ruines » , nous confie la presse locale. Féry a montré patte blanche et a permis à Lorient de se développer, peut-être même au-delà de ce qu'imaginait alors Gourcuff : une pelouse synthétique dont il rêvait tant, des travaux au stade du Moustoir et, surtout, un centre d'entraînement et de formation flambant neuf, digne d'un club professionnel ambitieux. Sur le terrain, le club morbihannais poursuit également sa progression. Christian Gourcuff est parvenu, à travers une philosophie de jeu basée exclusivement sur le collectif, à inscrire durablement son club dans le paysage de la Ligue 1. Au quotidien, les deux hommes travaillent plutôt sereinement. Il faut dire que Loïc Féry n'est pas non plus omniprésent au Moustoir. Dans la semaine, l'ex-trader passe le plus clair de son temps à Londres, à la City pour gérer sa société de gestion de fortune. Les tâches quotidiennes sont déléguées au directeur général, Serge Aréguian, un proche de Gourcuff. Malgré cela, le coach breton n'hésite pas à hausser le ton lorsque cela lui semble indispensable au bien de « l'institution FCL  » . Alors, quand il a fallu pousser une gueulante contre Féry la semaine dernière, l'entraîneur des Merlus n'y est pas allé par quatre chemins.

Tweets, embrouilles et gros sous

Si jusque-là tout semblait aller pour le mieux dans le meilleur des mondes entre le prof et le trésorier, le ciel s'est sérieusement assombri en Bretagne ces derniers mois. À l'origine de ce changement d'ambiance, la vente de Mario Lemina à Marseille le 2 septembre dernier. Après avoir déjà cédé M'Vuemba et Romao à l'OM lors des derniers instants du mercato (septembre 2012 et janvier 2013), « le cas Lemina, c'est la goutte d'eau pour Gourcuff » , confirme le journaliste lorientais. « J'ai eu Mario (Lemina) à 18 heures au téléphone et il était hors de question qu'il parte, son avenir était à Lorient. Et à 19 heures, on lui avait retourné la tête et il partait » , a expliqué Christian Gourcuff au micro de RTL. Mais surtout, Christian Gourcuff, formateur reconnu dans le paysage français, ne comprend pas le décalage entre le nouveau discours ambitieux de son président, les valeurs affichées par le club lorientais, et la politique actuelle en matière de transfert. En effet, quel signal le président Féry envoie-t-il aux gamins et aux parents qui vont être amenés à collaborer avec le club ? À l'heure où le tout nouveau centre de vie du FCL, censé impulser une nouvelle étape dans la formation du club, sort de terre, Féry décide de vendre le jeune espoir qui incarnait le mieux la bonne politique de formation des Merlus. De plus, la question de l'opération financière pourrait, elle aussi, laisser perplexe.

Pour le moment, l'aigreur du coach breton semble être partagée par beaucoup. Le maire de Lorient déclarait il y a peu qu'il comprenait « la frustration de Gourcuff  » . Du côté des sponsors, le constat est sensiblement le même. « Je comprends la réaction de Gourcuff, il a pris la décision de Féry comme un désaveu. Si désormais, le but du FCL est de faire de l'argent, on rentre dans un autre modèle » , explique ainsi Jean-Pierre Bardon, directeur général de La Trinitaine (principal sponsor maillot). De son côté, Loïc Féry reste persuadé d'avoir agi dans les règles et pour le bien de son club. « Je n'aurais jamais pris la décision de transférer Mario si j'avais le sentiment de mettre en péril le club sportivement.  » S'il est trop tôt pour dire lequel des deux a raison, il est certain que les relations entre Féry et Gourcuff viennent d'atteindre un seuil critique. Car si le Breton a la tête dure, son homologue lorrain sait aussi donner des coups. « J'ai été extrêmement choqué par ses propos. Il a porté atteinte à l'institution FC Lorient  » , n'hésitait-il pas à déclarer après la sortie médiatique de son coach. Pas sûr que balancer ça dans la gueule de celui qui incarne le club depuis plus de 25 ans n'arrange la situation... D'autant que depuis toujours, Christian Gourcuff n'a jamais vraiment goûté aux méthodes modernes de communication de son président, Twittos devant l'éternel. Finalement, la première rencontre entre les deux hommes depuis le début de l'affaire a eu lieu mercredi dernier à Lorient. Si les choses n'ont pas empiré, chacun reste sur ses positions. Ils se sont simplement accordés sur leur désaccord. Le couple finira bien la saison côte à côte, mais rien ne laisse penser que leur collaboration ira au-delà.

Par Aymeric Le Gall
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:39 115 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions ! il y a 31 minutes Michel Mézy offre ses maillots pour sauver un club amateur 1
il y a 2 heures Le joli loupé de Kokorin en Russie 3 il y a 3 heures L'étrange statue indienne de Maradona 7 Hier à 15:12 Heinze retrouve un banc en Argentine 7 Hier à 14:40 Le lob du milieu de terrain de Ronaldinho lors d'un match de charité 6
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 09:25 Un supporter mexicain détruit sa télé après un penalty manqué 6 Hier à 09:01 Les Tigres sacrés pour la troisième fois de suite 4 samedi 9 décembre CR7 présente son Ballon d'or au Bernabéu 5 samedi 9 décembre Denílson fait le show dans un match de gala au Brésil 5 samedi 9 décembre 427€ à gagner avec OM & Manchester United - Manchester City samedi 9 décembre Jean-Marc Furlan debriefe son match en chanson 2 samedi 9 décembre Mavinga : « Les choix d'argent pour aller dans une ville de merde, ça ne m'intéresse pas » 20 vendredi 8 décembre Le maire de New York a proclamé « Andrea Pirlo Day » le 6 décembre 2017 14 vendredi 8 décembre Les supporters du MK Dons aident Hyde United à réparer sa pelouse 7 vendredi 8 décembre Changement d'horaire pour la Premier League en 2019 16 vendredi 8 décembre Rai nouveau directeur sportif de São Paulo 3 jeudi 7 décembre Le vrai Ballon d'Or est... jeudi 7 décembre Le vrai 2e du Ballon d'Or est... jeudi 7 décembre Le vrai 3e du Ballon d’or est... jeudi 7 décembre 380€ à gagner avec Rennes & Real Madrid - FC Séville jeudi 7 décembre Un hommage à Johnny dans les stades de France 19 jeudi 7 décembre François Ruffin en maillot de foot à l'Assemblée nationale 29 jeudi 7 décembre Leonardo quitte Antalyaspor 25 jeudi 7 décembre Independiente prend une petite option sur la Sudamericana 9 mercredi 6 décembre Rami chante du Johnny en conférence de presse 11 mercredi 6 décembre 106 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 1 mercredi 6 décembre Drogba intègre la direction d'un club ivoirien 6 mercredi 6 décembre DERNIER JOUR : Un pari gratuit de 10€ + 100€ de CASH offerts chez Winamax mardi 5 décembre Un député propose de rencontrer ses électeurs autour d'un FIFA 23 mardi 5 décembre Un joueur paraguayen visé par un mandat d'arrêt international 26 mardi 5 décembre La FFF fait un don de 10 000 euros pour les Rohingyas 29 mardi 5 décembre Combien ça coûte de supporter les Bleus en Russie ? (via Brut Sport) mardi 5 décembre 619€ à gagner avec Liverpool, Séville, Porto & Shakhtar - Man City 1 lundi 4 décembre La technique infaillible de Ryan Bertrand pour gratter du temps 14 lundi 4 décembre Chapecoense retrouve la Copa Libertadores 8 dimanche 3 décembre Momo Sissoko signe au Mexique 6 dimanche 3 décembre Les Tigres encore en finale samedi 2 décembre Pascal Nouma en roue libre à la télé avant le derby d'Istanbul 9 samedi 2 décembre Un club de 8e division en 32e de Coupe de France 13 samedi 2 décembre Raquel Garrido taille la « Ligue 1 Castorama » 72 vendredi 1er décembre Tirage au sort censuré en Iran ? 35 vendredi 1er décembre Yann Lachuer nouveau coach de Créteil 7 vendredi 1er décembre Flamengo rejoint Independiente en finale de la Copa Sudamericana 3 vendredi 1er décembre Shandong Luneng : c'est fini pour Felix Magath 3 vendredi 1er décembre Seattle rejoint Toronto en finale de MLS 1 jeudi 30 novembre Bayal Sall a été forcé d'aller à l'Antwerp 19 jeudi 30 novembre 962€ à gagner avec Valence, Fiorentina & Istanbul BB 1 jeudi 30 novembre "Les synthétiques ont causé 200 cancers aux USA" (via Brut Sport) jeudi 30 novembre Hitler sur un tifo dans un derby soudanais 58 jeudi 30 novembre Un défenseur de Lanus envisage la retraite à 24 ans 34 jeudi 30 novembre Toronto est en finale de MLS 2 jeudi 30 novembre Messi et Cristiano Ronaldo dans Olive et Tom ? 42 jeudi 30 novembre Renato Sanches fait la passe à un sponsor 15 jeudi 30 novembre Jaap Stam inscrit les supporters de Reading sur la feuille de match 12 mercredi 29 novembre Un ramasseur de balle sauve un joueur en DH espagnole 13 mercredi 29 novembre Alexander Čeferin va donner 1% de son salaire à Common Goal 8 mercredi 29 novembre Villas-Boas va participer au Dakar 2018 15 mercredi 29 novembre Les horaires de la Ligue des champions changeront dès la saison prochaine 36 mercredi 29 novembre LE RÉCAP "CHAMPIONS LEAGUE" DE LA #SOFOOTLIGUE 15 mercredi 29 novembre Un guide de précaution pour les gays présents au Mondial 2018 36 mercredi 29 novembre Ce coup franc d’Ashley Young va vous rendre maboul 45 mercredi 29 novembre André Villas-Boas quitte Shanghai 29 mardi 28 novembre Un youtubeur devient sponsor maillot de Botafogo 19 mardi 28 novembre Roberto Carlos avoue que son coup franc improbable était dû au vent 58 mardi 28 novembre Mondial 2022 : Le Qatar présente le premier stade démontable 52 lundi 27 novembre Des T-shirts à l’effigie de Ratko Mladić en Serbie 62 lundi 27 novembre Géorgie : le Torpedo Koutaïssi arrache le titre au Dinamo Tbilissi 25 lundi 27 novembre 533€ à gagner avec Manchester City, Chelsea, Lyon & l'OM 1 lundi 27 novembre Le FK Željezničar peint ses ballons pour jouer dans la neige 7 lundi 27 novembre Énorme tifo lors du derby Bari-Foggia 20 lundi 27 novembre Les violences du Clásico tunisien laissent des traces 19 lundi 27 novembre Les supporters du Ponte Preta, relégué, envahissent le terrain 1 lundi 27 novembre Infantino « extrêmement ferme » contre le racisme au mondial 18 dimanche 26 novembre Quang Nam sacré champion du Viêt Nam 26 dimanche 26 novembre Un supporter file sa casquette au gardien 5 samedi 25 novembre Urawa Red Diamonds remporte la Ligue des champions asiatique 9 vendredi 24 novembre 390€ à gagner avec l'OM & la Real Sociedad vendredi 24 novembre Le tacle ridicule de Bonucci 50 vendredi 24 novembre Cantona déclare à nouveau son amour pour Pastore 67 jeudi 23 novembre OFFRE SPÉCIALE : 500€ de bonus offerts aux gros parieurs ! jeudi 23 novembre Mario Balotelli parodie Mario Kart 6 jeudi 23 novembre Le numéro 2 des ultras de Boca Juniors tué par balles 24 jeudi 23 novembre Craig Bellamy : « Le foot anglais est prêt à accepter l'homosexualité » 69 jeudi 23 novembre Steven Gerrard n'a pas une bonne mémoire, mais beaucoup de répondant 37 mercredi 22 novembre Un espion, des drones et des caméras cachées à la solde de Grêmio 9 mercredi 22 novembre Il marque un doublé, puis voit naître son enfant 21 mercredi 22 novembre 359€ à gagner avec Chelsea, Bayern & Juve - Barça mardi 21 novembre Pronostic Juve Barça : 365€ à gagner sur l'affiche de C1 ! 2 mardi 21 novembre Le capitaine de l'Atalanta reçoit un disque d’or 15 mardi 21 novembre Vincent Labrune veut lancer une nuit du football 35 mardi 21 novembre Tavecchio accusé de harcèlement sexuel 45 mardi 21 novembre Mexique : un assassinat lié au procès FIFA 19 lundi 20 novembre Galway United : vingt matchs en vingt-quatre heures 4 lundi 20 novembre Des associations d'ultras français s'unissent pour leur liberté 21 lundi 20 novembre Une pancarte « Wenger Out » lors d'une manifestation au Zimbabwe 27 lundi 20 novembre Il marque et adresse un doigt d'honneur à son coéquipier 15 lundi 20 novembre Ce but marqué en D8 anglaise va vous émouvoir 33 lundi 20 novembre Le merveilleux csc de Fankaty Dabo 16 dimanche 19 novembre Un supporter s'installe en tribune avec son scooter à Crotone 15 dimanche 19 novembre Le carton rouge complètement idiot de German Lux 18 dimanche 19 novembre Italie : « Ancelotti, Conte, Allegri, Ranieri et Mancini » ciblés par Tavecchio 29 dimanche 19 novembre Tapie : « C'est la plus belle cure de chimiothérapie » 9 dimanche 19 novembre Le raté de l'année signé Neal Maupay 13 samedi 18 novembre Orlando City donne 280 000 euros pour les victimes de l’ouragan Maria samedi 18 novembre Chris Coleman, du pays de Galles à Sunderland 3 vendredi 17 novembre 320€ à gagner avec Caen-Nice & Espanyol-Valence vendredi 17 novembre Une enquête du fisc espagnol menace le poste de Tebas 51 vendredi 17 novembre Le classement FIFA réformé après le mondial 39 vendredi 17 novembre Bebeto rejoint le parti politique de Romário au Brésil 8 vendredi 17 novembre Chapecoense assure son maintien 3 vendredi 17 novembre Deux éducateurs d'un club amateur écartés pour radicalisation 131 vendredi 17 novembre L’effigie d’un serial killer sur le drapeau d’un supporter 24 jeudi 16 novembre Parme passe sous pavillon chinois 41 jeudi 16 novembre Mondial 2022 : Le Qatar fixe un salaire minimum pour les travailleurs immigrés 24 jeudi 16 novembre Des spectateurs payés pour remplir les stades du Qatar 91 jeudi 16 novembre Corinthians sacré champion du Brésil 23 mercredi 15 novembre La boulette de Carragher lors d'un match amical 8 mercredi 15 novembre Les Danois arrosent un plateau TV avec de la bière 11 mercredi 15 novembre Valderrama fait de la prévention contre le cancer des testicules 14 mercredi 15 novembre Poursuivi pour corruption, un ancien dirigeant argentin se suicide 15 mardi 14 novembre Un jeune joueur suspendu par son club après un salut fasciste 47