1. // Euro 2016
  2. // Finale
  3. // Portugal-France

Fernando Santos, l’homme qui a mis tout le monde d’accord

Critiqué pour son jeu défensif par la presse française, Fernando Santos a réussi son premier pari : redonner l’espoir au peuple portugais de remporter son premier trophée après la finale perdue de 2004. Arrivé en sélection par la petite porte, il en repartira peut-être comme une légende.

Modififié
À l’heure où la langue de bois est plus que jamais de rigueur, il y a un discours durant cet Euro qui fait du bien. Celui d’un sélectionneur à la gueule de baron et aux bijoux de famille en titane. Pas celui de Didier Deschamps, vous l’aurez bien compris, mais celui de son adversaire de ce dimanche soir, Fernando Santos. Sans fanfaronner façon Mourinho, « l’ingénieur » a le même aplomb quand il parle en public et n’a jamais peur de dire ce qu’il pense et surtout ce qu’il ambitionne : « Les personnes pensent que je suis fou, mais je veux aller en finale et la gagner. » On est alors en 2015, le Portugal vient d’obtenir son billet pour l’Euro tranquillement, mais sans réellement briller. Bis repetita il y a 3 semaines, lorsqu’après un match nul déconcertant contre l’Autriche, il répète alors cette même ambition : « Je ne retournerai au Portugal que le 11 et je serai reçu en fête. » Et là encore, beaucoup le prenaient pour un fou. « C’était déjà le même en début de carrière. Un très bon coach et une excellente personne, se remémore Pedro Borreicho, ancien joueur d’Estoril, là où Santos a fait ses premières armes dans le début des années 90. Sa force réside dans sa capacité à créer des groupes très unis. Il transmet énormément de confiance à ses joueurs en leur donnant un maximum de liberté et de responsabilités. »

Pat’ et le bout du chemin

De has been à héros


Arrivé en 2014 à la tête de sélection, sa nomination avait pas mal surpris le grand public. Après le fiasco brésilien de la Selecção de Paulo Bento, les supporters espéraient plutôt voir Jorge Jesus, Villas-Boas, voire même ce bon vieux José. Il faut dire que la dernière pige de Santos avec un grand club portugais, Benfica, n’a vraiment pas marqué les esprits. De quoi réduire drastiquement son crédit acquis à Porto où il avait gagné cinq titres entre 1998 et 2001. Et ce n’est pas son retour en Grèce, malgré son bon parcours en tant que sélectionneur, qui changeait quoi que ce soit. Au final, seuls ses confrères semblaient se réjouir de la nouvelle : « Celui qui a choisi Fernando Santos est à féliciter. C’est une option de premier choix, c’est l’homme qu’il faut pour diriger la sélection » , claironnait alors Manuel Machado, coach du Nacional Madère. Paulo Fonseca, alors coach de Paços Ferreira, partageait la même euphorie : « C’est un choix unanime parmi les techniciens portugais, et naturellement, je me joins à eux. » Depuis, les Lusitaniens ont revu leur jugement. En même temps, difficile de trouver quelque chose à redire, quand un coach aligne 13 parties sans défaite en matchs officiels depuis sa prise de fonction en septembre 2014.

Depuis qu’il a pris les rênes de la Selecção, le Portugal ne pratique certes pas un jeu spectaculaire, mais il a eu le mérite de remporter tous ses matchs de qualification permettant ainsi au Portugal de se qualifier directement à l'Euro sans passer par les barrages, fait rare sur les dernières années. Alors oui, Santos a gagné son premier match officiel par deux buts d’écart contre le pays de Galles lors de la demi-finale de l’Euro 2016, mais « l’ingénieur » est pragmatique et veut gagner quels que soient le score et la manière. On est loin du Portugal champagne de 2006 avec Figo, Deco, Ronaldo, Pauleta et consorts, mais les supporters portugais ont tous adhéré au projet de Santos au fur et à mesure que les victoires s’empilaient. La presse portugaise, contrairement à ses collègues français, ne critique pas non plus le jeu pratiqué par la Selecção.

La réussite du 1-0


Et pour réussir à convaincre les joueurs de spectacle que sont Ronaldo, Quaresma ou Nani qu’il faut surtout bien défendre avant d’attaquer, un respect et une confiance absolue au coach sont nécessaires. Fernando Santos a donc réussi à inculquer ses idées à ses joueurs comme le montrent tous leurs passages derrière les micros, comme celui où Nani déclare : « Nous avons un objectif et pour l’atteindre, s’il faut oublier de bien jouer, nous le ferons. » Cette communion entre les joueurs et leur sélectionneur n’étonne pas Éric Rabesandratana qui a côtoyé Santos une saison à l’AEK Athènes en 2001-2002 : « Même s’il est assez fermé quand il est sur le banc, dans l’intimité d’un vestiaire, il communique plus. C’est un entraîneur qui aime ses joueurs, il fait un peu bourru comme ça, mais c’est quelqu’un d’attachant et de passionné. Et puis même s’il râle, il fait énormément confiance à ses joueurs. »

Son arrivée à la tête du Portugal a permis aussi à de nombreux jeunes d’avoir l’opportunité de jouer avec la Selecção comme João Mario, Renato Sanches ou encore Raphaël Guerreiro, trois joueurs qui seront probablement titulaire ce dimanche en finale. Il a aussi fait confiance à des joueurs plus expérimentés qui ne faisaient pas partie des plans de son prédécesseur Paulo Bento comme Ricardo Carvalho ou Ricardo Quaresma. Cette confiance accordée aux jeunes tout en se servant de l’expérience des plus anciens a permis au Portugal de remporter des victoires importantes comme contre l’Argentine ou l’Italie en amical. Certes sur un énième 1 à 0, mais le Portugal s’en accommodera bien si le score se répète contre leur bête noire française, ce dimanche soir, en finale de l’Euro 2016.



Par Alexandre De Castro et Steven Oliveira
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Note : -2
Article assez dithyrambique tout de même.

Cette énorme action Croate loupée pendant la prolongation doit les éliminer assez logiquement à ce moment de la compétition.

La Hongrie avant ne passe pas loin aussi mais Cristiano sauve le Portugal miraculeusement.

Je me rappelle qu'à ce moment là, que ce soit la presse portugaise ou les supporters, personne ne la ramenait sur les qualités de leur coach.

Bien au contraire.

Même contre la Pologne, hormis être satisfait de la victoire, peu fantasmait sur lui.

Il l'a très bien compris par ailleurs, en revendiquant et assumant la laideur supposée du jeu portugais. Et en insistant sur ce fait. Ce qui est presque un comble.

Il se dit qu'ils sont d'ailleurs très remontés qu'on puisse penser qu'ils pratiquent un football sans saveur.

On connait ce levier de motivation, "vous êtes détestés, prouvez leur que vous valez mieux, ils vous prennent pour des merdes".

Par contre il porte bien son nom.

Il a réussi à fédérer son groupe. Comme la France, le Portugal aura su forcer son destin et sa réussite avec une abnégation et solidarité à toutes épreuves.

Deux équipes qui auront parfaitement exploités le contexte du tournoi pour gagner en confiance et arriver sûr de leurs forces pour la finale.

J'ai quand même l'impression qu'ils se soient fait éliminer en 1/8 ou qu'ils gagnent la finale, qu'on sache déjà ce qu'apporte ce coach.

C'est quasi miraculeux cette finale. A chaque match ils méritent de sortir. Tout comme à chaque match ils méritent de passer. Leurs adversaires n'ont pas été meilleurs qu'eux.

Ils sont à la fois prenables et redoutables. Dangereux.
Message posté par sox75
Article assez dithyrambique tout de même.

Cette énorme action Croate loupée pendant la prolongation doit les éliminer assez logiquement à ce moment de la compétition.

La Hongrie avant ne passe pas loin aussi mais Cristiano sauve le Portugal miraculeusement.

Je me rappelle qu'à ce moment là, que ce soit la presse portugaise ou les supporters, personne ne la ramenait sur les qualités de leur coach.

Bien au contraire.

Même contre la Pologne, hormis être satisfait de la victoire, peu fantasmait sur lui.

Il l'a très bien compris par ailleurs, en revendiquant et assumant la laideur supposée du jeu portugais. Et en insistant sur ce fait. Ce qui est presque un comble.

Il se dit qu'ils sont d'ailleurs très remontés qu'on puisse penser qu'ils pratiquent un football sans saveur.

On connait ce levier de motivation, "vous êtes détestés, prouvez leur que vous valez mieux, ils vous prennent pour des merdes".

Par contre il porte bien son nom.

Il a réussi à fédérer son groupe. Comme la France, le Portugal aura su forcer son destin et sa réussite avec une abnégation et solidarité à toutes épreuves.

Deux équipes qui auront parfaitement exploités le contexte du tournoi pour gagner en confiance et arriver sûr de leurs forces pour la finale.

J'ai quand même l'impression qu'ils se soient fait éliminer en 1/8 ou qu'ils gagnent la finale, qu'on sache déjà ce qu'apporte ce coach.

C'est quasi miraculeux cette finale. A chaque match ils méritent de sortir. Tout comme à chaque match ils méritent de passer. Leurs adversaires n'ont pas été meilleurs qu'eux.

Ils sont à la fois prenables et redoutables. Dangereux.


Ce que tu dis est plutôt vrai, par contre en poule y'a quand même énormément de mal chance, pour les portugais, avec l'Islande qui marque sur leur seule occasion due à une erreur individuelle de Veirinha, contre l'Autriche, c'est multidue d'occas + poteaux + péno raté et contre la Hongrie y'a 2 buts sur les 3 qui sont des frappes déviées !

Ça ne remet pas en compte le fait que c'était laborieux pour mais c'est surtout en attaque qu'était le soucis.

Je finirai par dire que la tête sur le poteau de Perisic, doit autant éliminer les Portuguais, que le but de Quaresma élimine les Croate, vu que c'était les 2 seuls occasions de chaque équipe. Le Portugal passe car leur seule occaz il l'ont mise et qu'il fallait un gagnant.
C'est une approche.
Par contre,si tu regardes le parcours,il n'ont toujours pas perdu un match.
''13 parties sans défaite en matches officiels depuis sa prise de fonction en Septembre 2014.''
Ça ressemble plus à une continuationqu'a un phénomène nouveau,avec cette équipe.
Les deux équipes montent en puissance au bon moment,la motivation est en mode 'boost+3','Finale à Paris',etc.Tout est disposé pour que ce soit un match passionant!
Courage à la France!Bon Match!
Que le meilleur gagne (sans anti-jeu ni cinéma & avec un vrai arbitre).
Força Portugal!
V. Mistelroum Niveau : DHR
Je suis soulagé de savoir qu'Éric Rabesandratana va bien.
Hier à 17:48 Le bilan de la saison est en kiosque ! Hier à 17:23 Pamela Anderson et Adil Rami en couple ? 102 Hier à 16:47 Un petit bijou en MLS 3 Hier à 13:36 Trejo de retour au Rayo 17
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 13:23 Oscar suspendu huit matchs 25 Hier à 11:38 Canal + autorisé à se rapprocher de beIN Sports 43 Hier à 10:40 Zlatan vers Los Angeles ? 37 Hier à 10:28 Parme va passer sous pavillon chinois 35 Hier à 09:11 La panenka d'Alessandrini 17
mercredi 21 juin L'accueil bouillant pour Ménez à Antalyaspor 36 mercredi 21 juin F. Hollande fait la promo d'un tournoi de sixte 26 mercredi 21 juin Walter Samuel va devenir entraîneur-adjoint en Suisse 10 mercredi 21 juin La volée monstrueuse de Bruma 27 mercredi 21 juin Un festival pyrotechnique depuis un immeuble en Coupe d'Algérie 22 mercredi 21 juin Paul Le Guen en route pour Bursaspor 28 mercredi 21 juin Boca Juniors champion grâce à San lorenzo 7 mardi 20 juin Un nouveau rebondissement dans l'affaire de la sextape 79 mardi 20 juin Le rap Depay 25 mardi 20 juin Girard déplore l'arrivée des techniciens étrangers 200 mardi 20 juin Dumas bientôt sélectionneur de la Guinée équatoriale ? 11 lundi 19 juin De la bière à vie pour séduire Cristiano Ronaldo ? 47 lundi 19 juin Infantino se félicite de l'arbitrage vidéo 28 lundi 19 juin Premier match de l'histoire sur le Kilimandjaro 13 lundi 19 juin Les rencontres du premier et du deuxième tours de C1 30 lundi 19 juin La Côte d'Ivoire rend un dernier hommage à Cheick Tioté 2 dimanche 18 juin Le retourné savoureux de Lorenzo Pellegrini 23 dimanche 18 juin Les buts de Cédric et Moreno 1 dimanche 18 juin Quand Oscar provoque une échauffourée sur le terrain 32 dimanche 18 juin L'égalisation de Chicharito contre le Portugal 8 dimanche 18 juin Quaresma ouvre le score face au Mexique 2 dimanche 18 juin L'entraîneur de Huesca met un « front » à son joueur 6 dimanche 18 juin Higuaín annonce à tort le départ de Dani Alves 22 dimanche 18 juin Michy Batshuayi en moonwalk à LA 12 dimanche 18 juin Asensio claque trois buts monstrueux en un match 27 samedi 17 juin Un entraîneur viré pour avoir gagné 25-0 55 samedi 17 juin Parme remonte en Serie B 20 samedi 17 juin L'International Board propose de nouvelles règles de jeu 54 samedi 17 juin L'UEFA lance un guide de prononciation des noms des joueurs 26 vendredi 16 juin Carabao Cup : Charlton hérite de... deux adversaires 10 vendredi 16 juin Ronaldinho lance son hand spinner 68 vendredi 16 juin Un joueur recruté par deux clubs différents 7 vendredi 16 juin Trezeguet claque une volée sous la barre 51 vendredi 16 juin Découvrez BRUT SPORT sur Facebook ! 10 vendredi 16 juin Un club de D9 anglaise sauvé par le crowdfunding 4 jeudi 15 juin Un système de play-offs en Ligue 2 23 jeudi 15 juin Vers la fin des matchs rejoués en Cup ? 19 jeudi 15 juin Le but de fou marqué par le Chicago Fire en US Open Cup 5 jeudi 15 juin Cissé pourrait retrouver les terrains 13 jeudi 15 juin Mbappé et Dembélé : jeunes les plus chers selon le CIES 38 jeudi 15 juin Un club chinois annonce son nouvel entraîneur par un poème 18 jeudi 15 juin La campagne de Monaco avec Henry et Mbappé 54 jeudi 15 juin Quand un défenseur argentin joue avec des aiguilles 19 jeudi 15 juin Reynet, l'iguane et Higuaín 20 mercredi 14 juin Torres joue les mannequins pour Van der Wiel 37 mercredi 14 juin La police dubaïote offre un tour de voiture à Benzema 42 mardi 13 juin Le but d'Ousmane Dembélé qui offre la victoire aux Bleus 2 mardi 13 juin Les trois buts de la première mi-temps mardi 13 juin L'entrée frissonnante des joueurs sur le son d'Oasis 16 mardi 13 juin Usain Bolt devient footballeur... dans PES 38 mardi 13 juin Berizzo officiellement présenté à Séville 5 mardi 13 juin Le Brésil ouvre le score après 10 secondes 7 mardi 13 juin Le bijou d'Insigne avec l'Italie 28 mardi 13 juin Derniers jours : 300€ offerts remboursés en CASH pour parier ! mardi 13 juin Un mort dans une bagarre entre supporters à Cali 10 mardi 13 juin Pronostic France Angleterre : jusqu'à 390€ à gagner sur le match amical des Bleus lundi 12 juin La merveille de Bradley contre le Mexique 11 lundi 12 juin Figo plante un coup franc contre la Roma 17 dimanche 11 juin Pep Guardiola soutient le référendum d'indépendance en Catalogne 58 dimanche 11 juin Des matchs de Premier League à 11h30 ? 28 dimanche 11 juin Infantino n'est pas inquiet pour le Mondial au Qatar 11 dimanche 11 juin Drogba réussit ses débuts avec Phoenix 8 samedi 10 juin Capello en Chine 16 samedi 10 juin Roger Schmidt va signer en Chine 1 samedi 10 juin L'explosion de la télé suédoise 26 vendredi 9 juin L'ouverture du score magnifique de Giroud 13 vendredi 9 juin L'agent de Verratti tacle encore le PSG 77 vendredi 9 juin Le coup franc juninhesque de Guerrero 12 vendredi 9 juin Un footballeur ghanéen en prison pour violences conjugales 8 vendredi 9 juin Tu sais que tu es un Mercatix quand... 15 jeudi 8 juin Benevento décroche sa promotion en Serie A 19 jeudi 8 juin Kurzawa à fond pour les Warriors 48 jeudi 8 juin Un fan de Split en colle une à l'ancien président du Dinamo Zagreb 15 jeudi 8 juin Pronostic Suède France : jusqu'à 445€ à gagner sur le match des Bleus jeudi 8 juin La finale de la C1 2019 se jouera à Madrid ou à Bakou 36 jeudi 8 juin L'ES Sétif sacrée championne d'Algérie 10 jeudi 8 juin Marcelo remet son tatouage à jour 13 jeudi 8 juin Mauro Cetto prend sa retraite 16 mercredi 7 juin Un club tchétchène prend le nom du père du président 20 mercredi 7 juin Un fan de Sheffield en phase terminale grimpe l'Everest 13 mercredi 7 juin Un club américain sponsorisé par un site porno 25 mercredi 7 juin Alexis Sánchez en vieillard pour la Coupe des confédérations 6 mercredi 7 juin L'acte héroïque d'un supporter de Millwall au moment des attentats de Londres 44 mercredi 7 juin Voilà pourquoi Ben Arfa s'entraîne à la plage... mercredi 7 juin Vers des play-offs en Ligue 2 ? 55 mercredi 7 juin Beckham va pouvoir construire son stade de MLS 10 mercredi 7 juin SO FOOT #147 - En kiosque vendredi !! mardi 6 juin Bundesliga : Lewandowski meilleur joueur, Dembélé meilleur espoir 19 mardi 6 juin Le président de la Fédé tchèque démissionne depuis sa prison 2 mardi 6 juin Emery et Zubizarreta vont se rencontrer pour l'Euro 2020 11 mardi 6 juin L'OM vire un jeune de son centre de formation 51 mardi 6 juin La nouvelle vidéo de Ben Arfa 42 lundi 5 juin Quand des caravanes font irruption pendant un match à Angers 12 lundi 5 juin Karim Benzema égale Raymon Kopa, mais... lundi 5 juin La situation diplomatique du Qatar inquiète la FIFA 44 lundi 5 juin Qui est Ederson Moraes, le 2e gardien le plus cher du monde ? lundi 5 juin Quand Nike et CR7 font de la pub pour Adidas 31 lundi 5 juin Boca Juniors file vers le titre 7 lundi 5 juin Gérone monte en Liga 16 dimanche 4 juin Finale Serie B : Carpi accroché par Benevento 8 dimanche 4 juin Mondial 2030 : l'UEFA pousse l'Angleterre à se présenter 11 dimanche 4 juin Suivre SO FOOT sur les réseaux sociaux 1 samedi 3 juin Combien le Real Madrid a dépensé pour gagner la Ligue des champions samedi 3 juin Asensio clôt le débat 3 samedi 3 juin Casemiro et Cristiano mettent le Real en orbite 1 samedi 3 juin Le sublime retourné de Mandžukić pour l'égalisation 5 samedi 3 juin CR7 ouvre le bal 1 samedi 3 juin Le tifo des supporters turinois lors de l'entrée des joueurs 2 samedi 3 juin Les anciens de la Juve à fond derrière les Bianconeri samedi 3 juin Del Piero débarque à Cardiff en roi 2 samedi 3 juin Des ultras parisiens taquinent une hôtesse de l'air 17 samedi 3 juin Buffon pourrait détrôner Maldini ce soir 20
Article suivant
Destination finale