Ferguson y croit

0 3
Sir Alex le sait. Le 28 mai 2011, une grande partie de la planète football sera derrière son Manchester United. Anglais, Madrilènes ou simples détracteurs du Barça, nombreux seront les anti-catalans à être derrière les Red Devils.

Conscient de l'engouement autour de son club, Sir Alex Ferguson mesure également la qualité de son adversaire en finale. Pour le manager écossais, ça ne fait aucun doute : son club est outsider. Un statut qui ne pousse pas l'entraîneur mancunien au pessimisme. Fergie y croit et l'a fait savoir dans les colonnes du Guardian : « Il n'y a aucun mal à accepter les challenges. Peu importe qui vous avez en face, vous devez faire face. Nous avons montré de belles capacités de résistances cette saison. Et à la maison, nous sommes en pleine forme. Je pense que nous sommes prêts » . Oui, à Wembley, c'est comme à la maison. Une donnée qui n'empêche pas Sir Alex de s'inquiéter un peu : « Je sais que nous allons jouer contre une équipe exceptionnelle. Mais je pense que nous sommes capables de créer l'exploit » .

Qui a parlé d'exploit ?



SB
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Exploit, je sais pas.

Mais ça la foutrait mal de perdre une seconde fois en finale face au même adversaire. Et ce, à Wembley.

Mais Ferguson a raison d'y croire. Selon moi, Manchester est favori. L'équipe est en meilleure forme que celle du Barça qui est assez poussive depuis quelques mois.

Rooney est dans sa bonne demi-saison. Ce gars est un génie six mois dans l'année. C'est pas mal. Mais moins bien que Messi qui est increvable et insatiable depuis deux ou trois saisons complètes.

Ca va être indécis jusqu'au bout, comme toutes les finales de la saison jusqu'à présent (Copa del Rey, coupe de la Ligue, de France et Cup).
Je vois bien Pep opter pour une formation moins offensive qu'à l'accoutumée, avec des latéraux qui ne monte pas pour ne pas offrir d'espace en contre.
C'est l'arbitre qui decidera... comme toujours avec le FC UEFA.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Quand le fair-play rapporte
0 3