En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 4 Résultats Classements Options

Ferguson n'aurait pas lâché Welbeck

Modififié
Si Louis van Gaal n'a visiblement pas éprouvé de remords à l'heure de se séparer de Danny Welbeck, qu'il ne considérait pas être de la trempe d'un Van Persie ou d'un Rooney, tout le monde n'est pas de son avis.

Ancien adjoint de Sir Alex Ferguson et très proche du nouveau Gunner au cours de sa carrière mancunienne, René Meulensteen s'est exprimé sur TalkSport. À la question « Ferguson aurait-il vendu Welbeck ? » , le Néerlandais a répondu « Non, certainement pas ! » avant de donner des précisions. « Quand vous regardez l'histoire de Sir Alex Ferguson à Manchester United, vous verrez qu'on a toujours été enclins à faire éclore de jeunes joueurs et à leur donner leur chance. Les gens continuent à dire que Danny Welbeck ne marquait pas assez de buts, mais il faut aussi prendre en considération d'autres facteurs : qui jouait avec lui ? Qui jouait devant lui ? Et combien de matchs a-t-il réellement eu l'occasion de jouer dans sa position préférentielle ? Chaque joueur qui veut gagner en confiance a besoin de plusieurs matchs pour son bon positionnement et quand cela se produit, il devient capable de reproduire les mêmes performances en boucle. Malheureusement, ce n'est pas encore arrivé pour Danny. »

Ou comment donner en sous-main un petit conseil à Arsène Wenger, afin qu'il tire le maximum d'un joueur que Sir Alex a connu dès ses 8 ans.

AR
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 17:15 La double fracture de McCarthy 2 Hier à 16:45 Pablo Aimar va (re)faire ses adieux 5 Hier à 16:05 Un gardien espagnol marque de 60 mètres 6
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
samedi 20 janvier Coentrão casse le banc des remplaçants 9