1. //
  2. // 11e journée

Ferguson méritait mieux

Pour ce jour historique dans la vie d'Alex Ferguson, son équipe s'est contentée d'un tout petit succès sur Sunderland. Pour les festivités, on repassera.

Modififié
0 1
QPR / Man City : 2-3

Buteurs : Bothroyd (28’), Helguson (69’) pour les Rangers ; Dzeko (43’), Silva (52’), Touré (74’) pour les Citizens

Dans ce samedi pas très sexy en affiche, ce QPR/City pouvait être notre bouée de sauvetage. Et il a tenu ses promesses. Le Loftus Road était remonté comme un coucou pour faire péter une pile à un autre cador de la ligue, après s’être payé le scalp de Chelsea. Les Rangers ont plus que soutenu la comparaison pendant plus de 70 minutes. Ils ont déferlé sur le but de Joe Hart, qui a fait ce qu’il a pu lorsqu’il n’était pas aidé par son montant (tête de Bothroyd). Ils ont même eu ce brin de chance qui a vu Aguëro toucher lui-aussi le montant avant que Dzeko n’égalise, et qui a vu aussi le deuxième but d’Helguson accordé par l’arbitre malgré une position de hors-jeu. Oui, mais en face, même s’ils n’ont pas sorti la partie de leur vie, le talent intrinsèque des offensifs a permis à City de sortir du Loftus sain et sauf (encore une ballade technique de Silva sur le 2è pion). Il n’y a pas de logique dans le football de bas de tableau. C’est en jouant comme des cochons, dominés malgré une supériorité numérique, que les Rangers ont tapé Chelsea. C’est en livrant leur plus belle partie de ce début de saison qu’ils ont lâché, à onze contre onze, les points aux Citizens.

Aston Villa / Norwich : 3-2

Buteurs : Bent (30’, 62’), Agbonlahor (48’) pour les Villans ; Pilkington (25’), Morison (77’) pour les Canaries

L’avantage avec Norwich, c’est l’assurance d’un match ouvert, qu’elle soit à domicile ou en visite, comme cet après-midi à Villa Park. Et comme Aston Villa avait aussi envie de se la donner, on a accouche à Birmingham d’une rencontre plaisante, avec un doublé bien timé de Darren Bent, juste avant la sélection nationale, un coup-franc régal de Pilkington, qui est en train de se faire un petit nom en PL, des déhanchés d’Agbonlahor et une réduction du score à la 77’ des Canaries pour donner encore plus de pep’s à une rencontre qui n’en a jamais manqué.

Blackburn / Chelsea : 0-1

Buteur : Lampard (51’) pour les Blues

Pour la première fois depuis longtemps, Blackburn a perdu avec les honneurs. Et pour la première fois depuis très longtemps, Blackburn a réussi à improviser, offensivement tout au moins, suite à la sortie sur blessure de sa seule arme fatale, Christopher Samba, juste après la pause. Parce qu’en défense centrale, sans le meuble congolais, la doublette de fortune Givet-Hanley mit quelques minutes pour se régler. Un temps de latence utilisé à merveille par la tête de Lampard. Les Blues n’ont pas fait beaucoup plus, heureux et chanceux de voir une tête défensive d’Ivanovic sur corner s’écraser sur la transversale de Cech, qui a encore donné de sa personne cet après-midi (un nez amoché).

Arsenal / West Brom : 3-0

Buteurs : Van Persie (22’), Vermaelen (39’), Arteta (74’) pour les Gunners

Tout s’est bien passé pour Aaron Ramsey. La dernière fois qu’il avait vu marquer Vermaelen en Premier League, c’était en février 2010, un après-midi d’hiver où il avait laissé sur le terrain un bout de jambe tombé sous les crampons de Ryan Shawcross. Il n’a pas eu à serrer les dents aujourd’hui. Vermaelen a bien marqué mais le Gallois est resté entier, comme l’ensemble des Gunners, solides et inspirés face à des Baggies inoffensifs. En revanche, comme en février 2010, personne ne retiendra la réalisation du défenseur belge. Ben oui, Van Persie a encore éclaboussé la partie avec un cageot et deux galettes décisives. Arsenal est invaincu depuis sept rencontres maintenant.

Liverpool / Swansea : 0-0

Ce n’était pas un Liverpool candidat au titre, un costume de moins en moins crédible au fur et à mesure que les journées avancent. Ce n’était pas un Andy Carroll à 35 millions de livres (une tête sur la barre pour ajouter à son malheur). Ce n’était pas un Suarez des grands soirs. Ce n’était pas un Michael Vorm gauche dans la cage des Swans (deux arrêts décisifs). Ce n’était pas un Swansea frileux, qui, pour le peu de ballons en sa possession, a toujours réussi à toucher Reina. Tout ça donne à la fin un 0-0 qu’Anfield sanctionne par des applaudissements à l’endroit des Gallois, au coup de sifflet final. Histoire d’oublier que les hommes de Dalglish perdent de nouveaux points sur ses concurrents directs.

Manchester United / Sunderland : 1-0

Buteurs : Brown (45+1’, csc) pour les Red Devils

De toute façon, perdre ne faisait pas partie du scénario du jour pour Sir Alex Ferguson et l’anniversaire de ses 25 ans de règne à la tête de United. Depuis aujourd’hui, Fergie a gagné une tribune à son nom (pour un mec pas mort, ce n’est pas commun), sa statue (coming soon, août 2012) devant « sa » tribune et une haie d’honneur d’avant-match. Dès le coup d’envoi, ça sent bon. Connor Wickham, le petit gars de 18 ans à 10 millions, plante son genou dans l’herbe d’Old Trafford et repart après quelques secondes sur une civière, pas serein du tout. Fergie peut mâcher son Malabar tranquillement sur son siège Audi, d’autant qu’un ancien de la maison, Wes Brown met une tête ou une nuque ou une omoplate – c’est un peu confus – dans son propre but, juste avant la mi-temps. Le timing est parfait pour que Manchester envisage le contrôle toute la seconde période, ni bonne ni mauvaise, juste un peu chiante, et pas au niveau de la circonstance. Happy Birthday quand même.

Newcastle / Everton : 2-1

Buteurs : Heitinga (12’, csc) et R. Taylor (29’) pour les Magpies ; Rodwell (45+2’) pour les Toffees

Petite première partie de la 11ème journée de Premier League. Pas de rythme, si ce n’est celui imprimé timidement et maladroitement par Everton, condamné à une course poursuite après trois coups du sort en première période : un csc d’Heitinga, une volée aussi improbable qu’imparable de 25 mètres de R. Taylor et un poteau de Saha. Les Toffees n’étaient pas plus vernis en seconde mi-temps, l’arbitre Marriner oubliant de sanctionner un bel arrêt-manchette de Gosling, un ancien de la maison Everton, sur une frappe de Saha dans la surface. Cet après-midi, Newcastle semblait un peu cramé - le match de Stoke de lundi visiblement encore dans les pattes - avec pour seul brin d’imagination un arrosage automatique sur les têtes de Leon Best et Demba Ba. Marveaux aurait sans doute préféré un autre style de jeu pour fêter sa première titularisation. Il aurait aussi aimé s’éviter une sortie prématurée, touché à une cheville alors qu’un peu plus tôt Cabaye avait lui-aussi rejoint l’infirmerie, pour cause d’adducteurs siffleurs. Bref, les Magpies ont souffert, à passer la majorité des 45 dernières minutes dans leur propre camp, tenu par un impeccable Coloccini.

Résultats / Classements de Premier League

Par Ronan Boscher
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Une belle purge comme cadeau, Sir Alex a du apprécier.

Par contre, les commentaires de R.Lemerre un pur régal.

Prends ça dugachis.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 1