Ferguson : « J'étais sans pitié »

Modififié
0 12
En tant qu'entraîneur, Sir Alex Ferguson aura porté avec brio les couleurs de Manchester United, en remportant pas moins de 49 trophées avec les Red Devils. Mais l'année dernière, Sir Alex a dit au revoir à son club de cœur. Aujourd'hui, l'heure est venue de connaître la recette du succès du manager écossais.

Lors de la cérémonie des EY World Entrepreneur of the Year Awards hier soir, l'ancien coach mancunien a tenu à faire une déclaration concernant son état d'esprit à MU : « J'étais payé pour continuer à gagner. C'était mon travail, donc j'étais sans pitié. Je ne vais pas renier cela. Quand vous dirigez des hommes, il faut avoir une personnalité assez forte, et je pense avoir un caractère bien trempé. »

Avec un tel leadership, aucune place n'est donnée au doute : « Même dans les moments difficiles quand je suis arrivé au club, je savais que ce que je faisais était la bonne décision. »

David Moyes aurait préféré avoir la recette avant... AD
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Je vais être méchant mais... Bebe était une vraie bonne idée ?
Note : 4
C'est ce qui m'a toujours impressionné chez lui. Sa faculté à maintenir le navire à flot, quitte à changer d'équipage. Il a tej Beckham, Ruud, Tevez, Berbatov, Chicharito après les avoir choyés.
Ferguson ou l'incarnation même de: "le club est plus grand que tout"

Il avait complètement intégré le fait que les joueurs passent mais pas le club et ce qu'il représente...

Quand on voit le nombre de grand joueur qu'il a dégagé au risque que de mettre l'équipe en péril sans qu'il en soit grand chose, on ne peut avoir que de respect pour ce mec
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 12