1. //
  2. // Match amical
  3. // Brésil/Portugal

Felipe Scolari, une passion portugaise

Pompier de service d'un Brésil qu'il a remis sur le chemin de la victoire, Luis Felipe Scolari a aussi passé presque six ans à la tête de la sélection portugaise. Forcément, ce Brésil-Portugal à Boston ne peut pas être tout à fait un match comme un autre pour Felipao

Modififié
On ne dirait pas comme ça, mais Luis Felipe Scolari est un sentimental. À l'idée de retrouver son autre « Seleção » ce mardi à Boston en match amical, le sélectionneur brésilien avoue une certaine « saudade » . « À l'époque, je trouvais étrange de jouer contre mon pays, avoue celui qui a guidé les destinées du Portugal entre 2003 et 2008. Aujourd'hui, j'éprouve la même sensation avec ce match amical. Même si je ne me sens pas portugais, j'ai connu une relation extraordinaire avec ce pays. » Une relation qui remonte à plus de dix ans maintenant. Le 30 juin 2002, le Brésil retrouve le toit du football mondial et décroche sa cinquième étoile. Pourtant, pour un Brésilien – et pas le moindre – cette date marque aussi un recommencement. Luis Felipe Scolari sait que c'est son dernier match à la tête de cette Seleção. Son avenir passe de l'autre côté de l'Atlantique chez ce colon qui regarde son ancienne colonie avec un mélange d'envie et de jalousie. Le Portugal de Rui Costa et Figo sort d'un mondial asiatique raté, giflé par des Américains en mission et des Coréens sur-vitaminés. Surtout, cela fait des années que la génération dorée peine à tenir ses promesses (en dehors d'une demi-finale à l'Euro 2000). Mais avec Felipao, tout va changer.

Début 2003, l'ancien prof de sport à Montenegro, près de Porto Alegre prend la direction de l'équipe avec comme mission principale de préparer au mieux l'Euro à la maison l'année suivante. Et le moins qu'on puisse dire, c'est qu'il n'est pas du genre à commencer par se frotter à des petites équipes. Non, pour être champion d'Europe, le Portugal doit s'habituer, et le plus vite possible, à affronter les plus grands. Dès le mois de février, la Selecção part affronter l'Italie de Trapattoni, chez elle, à Gênes, pour une courte défaite 1-0. Pas grave, un mois plus tard, c'est carrément le Brésil qui se présente à Porto. Un défi parfait pour Felipao, architecte de l'équipe auriverde désormais coachée par le déjà champion du monde Carlos Alberto Parreira. Après un match très engagé, où les locaux ont toujours mené au score et où le bon Roberto Carlos a réussi à se faire expulser, les Portugais s'imposent 2-1 grâce un but en fin de match du « Brésilien » Deco.

Youtube

Avec une campagne de matchs amicaux plutôt réussie, et un groupe de sélectionnés très rapidement défini, Scolari se présente assez confiant à son Euro. Comme lorsqu'il dirigeait le Brésil, quand il avait refusé d'emmener Romario pour le mondial asiatique, le moustachu sélectionne avant tout un groupe qui tourne bien ensemble, plutôt que les meilleures individualités. Dès lors, il préfère Ricardo, le portier du Sporting, à Vitor Baia tout juste champion d'Europe avec Porto. Plus tard, il se justifie en expliquant avoir voulu refonder un groupe entièrement nouveau, pour briser l'engrenage de la défaite dans lequel végétait le Portugal d'alors. Toujours dans cette optique, il décide d'accorder sa confiance à une jeune promesse venue de Madère : un certain Cristiano Aveiro Ronaldo. Une confiance qui contribuera beaucoup au développement du futur Ballon d'or, et qui fondera une amitié encore vivace entre les deux hommes.

Le Portugal rate peut-être la dernière marche face à la Grèce, mais le pays a perdu quelques complexes en tapant l'Espagne, l'Angleterre et les Pays-Bas au passage. Nommé commandeur de l'Ordre de l'Infante D. Henrique – équivalent de la Légion d'honneur française – par le président Sampaio, Scolari a presque fait oublier son passeport brésilien. Les Portugais aiment ses coups de gueules, lui qui se place au-dessus des querelles entre Porto, Benfica et le Sporting. L'histoire d'amour est en marche, le Brésilien marie même son fils à une Portugaise.

Portugais par alliance

Deux années de football Joga bonito et de succès plus tard, la bande à Scolari débarque en gros outsider pour le mondial allemand. Sur 20 matchs disputés, l'équipe ne s'est incliné qu'une fois, contre l'Irlande. Scolari, qui se base toujours sur le même noyau de joueurs, arrive à intégrer progressivement les espoirs à fort potentiel, comme João Moutinho ou Hélder Postiga. Quarante ans après la génération Eusébio, elle se hisse dans le dernier carré et ne s'incline qu'en demi-finale face à la France, après un match très équilibré et une chute suspecte de Thierry Henry. Avec ses 10 millions d'habitants seulement, le pays appartient désormais au clan des équipes qui comptent. Un peu avant l'Espagne, elle met en avant des joueurs plus techniques et rapides que les formations du Nord de l'Europe. Car Felipao n'est pas des grands théoriciens du football européen. Non, l'homme propose un management couillu et tient surtout du général en campagne. Il n'a pas construit son Portugal sur une idée, mais sur l'observation des forces en présence. Autrement dit, Scolari a façonné l'équipe pour des joueurs comme Figo – et plus tard comme Ronaldo. Il favorise donc un jeu rapide, direct, mais balle au sol, loin de la réputation de tripoteur qui colle au joueur lusitanien.

Le système Scolari est alors à son apogée, et si le coach reste en place, les résultats commencent à décliner. Malgré une troisième qualification consécutive pour une grande compétition internationale – l'Euro 2008 – l'équipe est de moins en moins flamboyante, et commence à essuyer plus de défaites. La faute, sans doute, à un noyau dur qui n'a pas été renouvelé, ou plutôt qui, avec un vivier national limité, n'a pas pu le faire. Si la force de Scolari a été de souder rapidement un groupe, il a plus de mal à le garder aussi performant sur le long terme. Alors que, quatre ans plus tôt, ils avaient incarné le renouveau du football européen, les Portugais se font cette fois sortir par la nouvelle hype : l'Allemagne de Low. Plus rapides, plus offensifs, plus jeunes, les Teutons semblent avoir repris l'innovation du Brésilien, et l'avoir adapté et optimisé pour leur propre football. Cette fois, Scolari a compris, il a fait son temps. Il part pour le Chelsea d'Abramovitch avec l'absence de résultat que l'on connaît. Cinq ans plus tard, Sclolari a prouvé lors de la dernière Coupe des confédérations qu'il était un grand sélectionneur à défaut d'un entraîneur de club marquant. Mais ça, les Portugais le savent depuis un moment.

par Philippe Colo
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

« A l’époque je trouvais étranger de joueur contre mon pays, avoue celui qui a guidé les destinée du Portugal entre 2003 et 2008.

Moi pas trop comprendre ta phrase Colo...
"A l’époque je trouvais étranger de joueur contre mon pays, avoue celui qui a guidé les destinée du Portugal entre 2003 et 2008".

A l'époque je me trouvais étranger à cette façon d'écrire sans se relire et en faisant des fautes, avoue celui qui a lu cet article entre 9h22 et 9h23.
Mehmet Scholl Niveau : CFA
[citer]le moustachu sélectionne avant tout un groupe qui tourne bien ensemble, plutôt que les meilleures individualités[/citer]

Voila ce que DD n'arrive pas à comprendre selon moi.
Lorenzaccio Niveau : DHR
Carrement.
Mais pour comprendre ça il faut accepter l'idée que certains joueurs, malgré leur talent, leur palmares et leur prestige tire l'équipe vers le bas par incompatibilité tactique (Raul 2008) ou mauvais esprit (Romario 2002). Ca n'arrivera pas en France tant qu'aucun sélectionneur n'aura les couilles* d'affronter les egos de starlettes, la presse et l'opinion publique pour dire "la meilleure équipe n'est pas forcement la liste des meilleurs joueurs, rappelez-vous Jacquet avec Cantonna et Ginola".
Jean-Bonbeur Niveau : CFA2
La situation du Portugal en 2003 est tellement comparable à celle de la france depuis des années. Sauf qu'en France aucun changement profond n'est fait pour reconstruire en équipe.
On ne se contente que du bricolage pour essayer d'avoir des résultats à court terme, alors qu'il faudrait avoir une vision à long terme avec un vrai projet de jeu...
Il me semble que c'est Reynald Denoueix qui avait dit "un joueur a un prix, un autre joueur a un autre prix, mais la relation entre 2 joueurs n'a aucun prix." Parfois 2 joueurs bons fonctionneront à merveille ensemble, bien qu'ils ne soient pas individuellement des génies, alors que 2 très grands joueurs n'arriveront pas à jouer ensemble.
Hier à 17:48 Le bilan de la saison est en kiosque ! Hier à 17:23 Pamela Anderson et Adil Rami en couple ? 101 Hier à 16:47 Un petit bijou en MLS 3 Hier à 13:36 Trejo de retour au Rayo 17
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 13:23 Oscar suspendu huit matchs 24 Hier à 11:38 Canal + autorisé à se rapprocher de beIN Sports 43 Hier à 10:40 Zlatan vers Los Angeles ? 37 Hier à 10:28 Parme va passer sous pavillon chinois 35 Hier à 09:11 La panenka d'Alessandrini 17
mercredi 21 juin L'accueil bouillant pour Ménez à Antalyaspor 36 mercredi 21 juin F. Hollande fait la promo d'un tournoi de sixte 26 mercredi 21 juin Walter Samuel va devenir entraîneur-adjoint en Suisse 10 mercredi 21 juin La volée monstrueuse de Bruma 27 mercredi 21 juin Un festival pyrotechnique depuis un immeuble en Coupe d'Algérie 22 mercredi 21 juin Paul Le Guen en route pour Bursaspor 28 mercredi 21 juin Boca Juniors champion grâce à San lorenzo 7 mardi 20 juin Un nouveau rebondissement dans l'affaire de la sextape 79 mardi 20 juin Le rap Depay 25 mardi 20 juin Girard déplore l'arrivée des techniciens étrangers 200 mardi 20 juin Dumas bientôt sélectionneur de la Guinée équatoriale ? 11 lundi 19 juin De la bière à vie pour séduire Cristiano Ronaldo ? 47 lundi 19 juin Infantino se félicite de l'arbitrage vidéo 28 lundi 19 juin Premier match de l'histoire sur le Kilimandjaro 13 lundi 19 juin Les rencontres du premier et du deuxième tours de C1 30 lundi 19 juin La Côte d'Ivoire rend un dernier hommage à Cheick Tioté 2 dimanche 18 juin Le retourné savoureux de Lorenzo Pellegrini 23 dimanche 18 juin Les buts de Cédric et Moreno 1 dimanche 18 juin Quand Oscar provoque une échauffourée sur le terrain 32 dimanche 18 juin L'égalisation de Chicharito contre le Portugal 8 dimanche 18 juin Quaresma ouvre le score face au Mexique 2 dimanche 18 juin L'entraîneur de Huesca met un « front » à son joueur 6 dimanche 18 juin Higuaín annonce à tort le départ de Dani Alves 22 dimanche 18 juin Michy Batshuayi en moonwalk à LA 12 dimanche 18 juin Asensio claque trois buts monstrueux en un match 27 samedi 17 juin Un entraîneur viré pour avoir gagné 25-0 55 samedi 17 juin Parme remonte en Serie B 20 samedi 17 juin L'International Board propose de nouvelles règles de jeu 54 samedi 17 juin L'UEFA lance un guide de prononciation des noms des joueurs 26 vendredi 16 juin Carabao Cup : Charlton hérite de... deux adversaires 10 vendredi 16 juin Ronaldinho lance son hand spinner 68 vendredi 16 juin Un joueur recruté par deux clubs différents 7 vendredi 16 juin Trezeguet claque une volée sous la barre 51 vendredi 16 juin Découvrez BRUT SPORT sur Facebook ! 10 vendredi 16 juin Un club de D9 anglaise sauvé par le crowdfunding 4 jeudi 15 juin Un système de play-offs en Ligue 2 23 jeudi 15 juin Vers la fin des matchs rejoués en Cup ? 19 jeudi 15 juin Le but de fou marqué par le Chicago Fire en US Open Cup 5 jeudi 15 juin Cissé pourrait retrouver les terrains 13 jeudi 15 juin Mbappé et Dembélé : jeunes les plus chers selon le CIES 38 jeudi 15 juin Un club chinois annonce son nouvel entraîneur par un poème 18 jeudi 15 juin La campagne de Monaco avec Henry et Mbappé 54 jeudi 15 juin Quand un défenseur argentin joue avec des aiguilles 19 jeudi 15 juin Reynet, l'iguane et Higuaín 20 mercredi 14 juin Torres joue les mannequins pour Van der Wiel 37 mercredi 14 juin La police dubaïote offre un tour de voiture à Benzema 42 mardi 13 juin Le but d'Ousmane Dembélé qui offre la victoire aux Bleus 2 mardi 13 juin Les trois buts de la première mi-temps mardi 13 juin L'entrée frissonnante des joueurs sur le son d'Oasis 16 mardi 13 juin Usain Bolt devient footballeur... dans PES 38 mardi 13 juin Berizzo officiellement présenté à Séville 5 mardi 13 juin Le Brésil ouvre le score après 10 secondes 7 mardi 13 juin Le bijou d'Insigne avec l'Italie 28 mardi 13 juin Derniers jours : 300€ offerts remboursés en CASH pour parier ! mardi 13 juin Un mort dans une bagarre entre supporters à Cali 10 mardi 13 juin Pronostic France Angleterre : jusqu'à 390€ à gagner sur le match amical des Bleus lundi 12 juin La merveille de Bradley contre le Mexique 11 lundi 12 juin Figo plante un coup franc contre la Roma 17 dimanche 11 juin Pep Guardiola soutient le référendum d'indépendance en Catalogne 58 dimanche 11 juin Des matchs de Premier League à 11h30 ? 28 dimanche 11 juin Infantino n'est pas inquiet pour le Mondial au Qatar 11 dimanche 11 juin Drogba réussit ses débuts avec Phoenix 8 samedi 10 juin Capello en Chine 16 samedi 10 juin Roger Schmidt va signer en Chine 1 samedi 10 juin L'explosion de la télé suédoise 26 vendredi 9 juin L'ouverture du score magnifique de Giroud 13 vendredi 9 juin L'agent de Verratti tacle encore le PSG 77 vendredi 9 juin Le coup franc juninhesque de Guerrero 12 vendredi 9 juin Un footballeur ghanéen en prison pour violences conjugales 8 vendredi 9 juin Tu sais que tu es un Mercatix quand... 15 jeudi 8 juin Benevento décroche sa promotion en Serie A 19 jeudi 8 juin Kurzawa à fond pour les Warriors 48 jeudi 8 juin Un fan de Split en colle une à l'ancien président du Dinamo Zagreb 15 jeudi 8 juin Pronostic Suède France : jusqu'à 445€ à gagner sur le match des Bleus jeudi 8 juin La finale de la C1 2019 se jouera à Madrid ou à Bakou 36 jeudi 8 juin L'ES Sétif sacrée championne d'Algérie 10 jeudi 8 juin Marcelo remet son tatouage à jour 13 jeudi 8 juin Mauro Cetto prend sa retraite 16 mercredi 7 juin Un club tchétchène prend le nom du père du président 20 mercredi 7 juin Un fan de Sheffield en phase terminale grimpe l'Everest 13 mercredi 7 juin Un club américain sponsorisé par un site porno 25 mercredi 7 juin Alexis Sánchez en vieillard pour la Coupe des confédérations 6 mercredi 7 juin L'acte héroïque d'un supporter de Millwall au moment des attentats de Londres 44 mercredi 7 juin Voilà pourquoi Ben Arfa s'entraîne à la plage... mercredi 7 juin Vers des play-offs en Ligue 2 ? 55 mercredi 7 juin Beckham va pouvoir construire son stade de MLS 10 mercredi 7 juin SO FOOT #147 - En kiosque vendredi !! mardi 6 juin Bundesliga : Lewandowski meilleur joueur, Dembélé meilleur espoir 19 mardi 6 juin Le président de la Fédé tchèque démissionne depuis sa prison 2 mardi 6 juin Emery et Zubizarreta vont se rencontrer pour l'Euro 2020 11 mardi 6 juin L'OM vire un jeune de son centre de formation 51 mardi 6 juin La nouvelle vidéo de Ben Arfa 42 lundi 5 juin Quand des caravanes font irruption pendant un match à Angers 12 lundi 5 juin Karim Benzema égale Raymon Kopa, mais... lundi 5 juin La situation diplomatique du Qatar inquiète la FIFA 44 lundi 5 juin Qui est Ederson Moraes, le 2e gardien le plus cher du monde ? lundi 5 juin Quand Nike et CR7 font de la pub pour Adidas 31 lundi 5 juin Boca Juniors file vers le titre 7 lundi 5 juin Gérone monte en Liga 16 dimanche 4 juin Finale Serie B : Carpi accroché par Benevento 8 dimanche 4 juin Mondial 2030 : l'UEFA pousse l'Angleterre à se présenter 11 dimanche 4 juin Suivre SO FOOT sur les réseaux sociaux 1 samedi 3 juin Combien le Real Madrid a dépensé pour gagner la Ligue des champions samedi 3 juin Asensio clôt le débat 3 samedi 3 juin Casemiro et Cristiano mettent le Real en orbite 1 samedi 3 juin Le sublime retourné de Mandžukić pour l'égalisation 5 samedi 3 juin CR7 ouvre le bal 1 samedi 3 juin Le tifo des supporters turinois lors de l'entrée des joueurs 2 samedi 3 juin Les anciens de la Juve à fond derrière les Bianconeri samedi 3 juin Del Piero débarque à Cardiff en roi 2 samedi 3 juin Des ultras parisiens taquinent une hôtesse de l'air 17 samedi 3 juin Buffon pourrait détrôner Maldini ce soir 20