En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 4 Résultats Classements Options

Felipe Melo : « Si je n’étais pas footballeur, je serais un assassin »

Modififié
Connu pour ses interventions souvent dangereuses, Felipe Melo n’a pas vraiment surpris son monde par ses déclarations après la partie contre l’Udinese, samedi.

Le milieu de terrain de l’Inter a livré une interview qui aurait pu faire énormément de bruit, si les paroles ne venaient pas de lui. « Si je n’étais pas footballeur, je serais un assassin, parce que je vivais dans une des favelas les plus dangereuses, où tournaient drogues et armes. J’ai lâché cette vie pour aller travailler, suivre un rêve » , a-t-il révélé à Sky. Cependant, le Brésilien s’est par la suite rendu compte de ce qu’il avait dit et a décidé de clarifier les choses à travers son compte Facebook, en imputant la faute à sa mauvaise utilisation de la langue italienne.


« Je sais que certaines personnes ont dû être choquées après mes déclarations quant au fait que si je n’étais pas un joueur, je serais un assassin, mais je m’explique » , a écrit Melo, lundi. « J’ai accordé une interview à une poignée de journalistes italiens, en parlant en italien, et, à un moment, je ne trouvais plus les mots dans la langue. En réalité, je voulais dire que si je n’étais pas un joueur, j’aurais pu rester dans ce monde de criminels. Je n’aurais jamais le courage de tuer quelqu’un. Je ne serais jamais devenu un assassin. »



Ou peut-être qu’il a voulu dire : « Si je n’étais pas un assassin, je serais un footballeur. » GD
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 17:15 La double fracture de McCarthy 2 Hier à 16:45 Pablo Aimar va (re)faire ses adieux 5 Hier à 16:05 Un gardien espagnol marque de 60 mètres 6
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
samedi 20 janvier Coentrão casse le banc des remplaçants 9