En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 15 Résultats Classements Options

Felipe change de nom

Pendant que Sofiane Feghouli se fait rebaptiser "Feghonli" par le club d'Almeria, un autre joueur a décidé lui-même de changer de patronyme.



Il s'agit de Felipe, l'ancien joueur de la Fiorentina, arrivé depuis quelques jours à Cesena. Changement d'équipe, et changement de nom : sur son nouveau maillot, floqué 5, apparaîtra le nom de Dal Bello. Le défenseur italo-brésilien s'explique. « Je ne veux plus être appelé Felipe, mais Dal Bello, en hommage à mon arrière grand-père originaire de Padoue. Je fais ceci car je veux tourner la page et récupérer le temps perdu après une année difficile à Florence » a-t-il déclaré.



Après d'intenses recherches généalogiques (sa page Wikipedia), il s'avère que l'arrière-grand père en question s'appelait Dalbelo, et non Dal Bello. Soit le joueur a choisi de changer également l'orthographe par pur soucis d'esthétisme, soit il s'est planté, et dans ce cas-là, ce n'est pas glorieux. Au moins, Feghouli, lui, n'y est pour rien.




EM
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


il y a 50 minutes Pronostic PSG OM : 10€ offerts sans dépôt et 1260€ à gagner il y a 7 heures Euro Millions spécial : 174 Millions d'€ + 25 Millionnaires garantis !
il y a 7 heures Un joueur équatorien se défend avec le poteau de corner 11 il y a 9 heures Football Recall, ép. 7: PSG - OM, Guardiola, la forme des joueurs
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 17:06 Henry calme le jeu après ses propos sur Neymar 88 Hier à 12:16 Ranieri ne dirait pas non à l'Italie 20 Hier à 08:27 267€ à gagner avec Shakhtar - Roma & CSKA Moscou 1 Hier à 07:44 BONUS ÉDITION LIMITÉE : 200€ offerts pour miser sur Séville - Manchester 1
À lire ensuite
Chivu s'en veut