1. //
  2. // 17e journée
  3. // Lazio/Sampdoria (3-0)

Felipe Anderson met la Samp' KO

Le Brésilien de la Lazio frappe un grand coup en ouverture de cette 17e journée de Serie A. Il permet à son club de marcher sur une Samp' méconnaissable. 3-0 : une bonne manière de commencer 2015, mais surtout une bonne opération dans la course à l'Europe.

Modififié
6 2

Lazio 3-0 Sampdoria

Buts : Parolo (38e), Felipe Anderson (41e), Djordjevic (66e) pour la Lazio

Du feu dans les jambes. C'est ce qui résume le mieux le match de Felipe Anderson. Visiblement, le Brésilien de la Lazio s'est fait chier pendant les fêtes et il n'avait qu'une hâte : retrouver les terrains. En première période, il a tout fait. C'est lui qui déborde et donne le premier but à Parolo. C'est aussi lui qui va déchirer le petit filet de Viviano quelques minutes plus tard. Un extérieur du pied droit monstrueux à 25 mètres des cages. Et en deuxième période, c'est encore lui qui va offrir le but du 3-0 à Djordjevic après un rush messiesque. En ce début d'année, la Lazio nous montre qu'elle est la première prétendante à cette troisième place européenne. Oui, c'est ça. Merci Felipe Anderson.

Le direct du droit de Felipe Anderson


Si les premières offensives sont pour la Samp' - Eder est d'ailleurs à deux doigts de se claquer dès les premières minutes de jeu en tentant le fameux contrôle porte-manteau dans la surface – on sent assez rapidement qu'ils ne sont pas dans leur assiette. Viviano le premier. Le gardien de la Samp' s'est pris pour Neuer tout le match, mais sans son adresse balle au pied. C'est d'ailleurs quelques minutes après sa première « presque » boulette que débute le Felipe Anderson Show. Pour se mettre en jambe, le Brésilien slalome une partie de la défense génoise avant de se faire rattraper illicitement. Avertissement. Ensuite, il met Cacciatore hors de portée sur le côté gauche et délivre à Parolo sa première passe décisive. Sanction. Et 1-0. Et enfin, trois minutes plus tard, il casse la cage de la Samp'. À 25 mètres des cages, il pousse le ballon devant lui comme dans PES 2006, et allume. Le ballon file tout droit dans le petit filet de Viviano. Punition. 2-0. La Samp' est à terre. Felipe Anderson, et la Lazio jubile.


Felipe Anderson, round 2


Mais Felipe Anderson n'est pas du genre à avoir des scrupules. En seconde période, celui qui avait déjà inscrit un doublé face à l'Inter juste avant la trêve n'hésite pas à appuyer là où ça fait mal ni à frapper son ennemi à terre. Regini, son vis-à-vis du soir, devrait d'ailleurs en faire pas mal de cauchemars cette nuit. Crochets à droite, crochets à gauche, frappes de mule, accélérations, feintes, arrêts, re-accélérations. Tout lui sourit. Peu après l'heure de jeu, il déborde une énième fois sur son côté droit, élimine deux adversaires en vitesse, voit Djordjevic seul au second poteau et se résout à ne plus torturer ses adversaires. Il lui donne le ballon et abat définitivement une Samp' complètement changée par ces vacances. Le premier (et seul) tir de la Sampdoria vers les cages de Marchetti aura lieu à la 68e minute. Tristesse. Massimo Ferrero en rigole en tribunes. Certainement jaune. Car il sait que la route vers l'Europe est encore longue même si ce soir, la Lazio a frappé très, très fort.

⇒ Résultats et classement de Serie A

Par Ugo Bocchi
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Milan_forza18 Niveau : CFA
Ben merde après le début de saison pourri des laziales 3ème merde !!! F.anderson est très bon !!
Jamais vu jouer mais sur FM ça fait quelques épisodes qu'il est annoncé très bon !
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
6 2