1. // CDM 2018
  2. // Qualifs
  3. // France-Suède

Fekir, une histoire du temps

Une éclaircie fin septembre et tout semblait définitivement trop simple. Depuis un mois, les performances alternatives de Nabil Fekir inquiètent au moins autant que son attitude nonchalante. Malgré tout, il est aujourd’hui le seul Lyonnais appelé en équipe de France avec pour caution son potentiel. Car tout ce qui lui arrive n’est que logique et rien n’est surprenant.

Modififié
877 19
Les semaines passent, le discours reste. Bruno Génésio sait que son groupe n’est plus le même et qu’il ne reste finalement plus grand-chose de l’équipe qui a terminé deuxième au bout d’une seconde partie de saison presque parfaite il y a quelques mois. On savait cet OL friable, techniquement brillant mais mentalement fragile. C’est l’histoire de chaque effectif sans leader fort et dont la faculté à exploser rapidement est latente. Ce n’est maintenant plus une surprise, mais bien l’état actuel d’un Lyon septième de Ligue 1, vainqueur de seulement six de ses douze rencontres de championnat et dont les récentes performances douchent toute forme d’optimisme.


Malouda : « Concernant Knysna, il y a plusieurs vérités »

Plus que jamais, Génésio le sait et n’hésite pas à parler du « moment le plus difficile depuis le début de [sa] mission » . Sa dernière colère après la victoire sans âme contre Bastia au Parc OL samedi dernier révèle beaucoup de choses et avait des cibles déguisées : « Sur le contenu, l’état d’esprit, le comportement, c’est inacceptable. On a même bafoué le football. (...) On est une équipe immature. (...) J’ai presque honte d’avoir gagné le match. » Le coup de sang de Génésio n’avait pas de nom, pas de visage, mais visait – surtout – Nabil Fekir, pour qui le coach de l’OL a accepté de bousculer ses plans pour le placer dans les meilleures conditions possibles. Au fond, que retenir de son début de saison ? Une brève éclaircie fin septembre, un doublé contre Montpellier (5-1), une performance brûlante contre Saint-Étienne (2-0), mais aussi son rouge reçu contre Nice. Sinon, une tendance à plonger dans l’individualisme et une tête souvent basse. Très basse, par impuissance.

Youtube

La caution potentiel


Alors, on lui tombe dessus. Certains, même, ne savent pas comment justifier sa présence dans la liste de Didier Deschamps pour les matchs contre la Suède et la Côte d’Ivoire. Sauf que le staff des Bleus l’estime comme peu et tout le monde sait le potentiel que détient Fekir entre ses pieds. S’il a un temps de retard sur Gameiro ou Griezmann, le seul joueur de l’OL présent dans le groupe peut apporter sur une fin de match par une inspiration, un geste, son œil différent. Et il le sait : « On ne peut pas dire que je suis un cadre, je n’ai encore rien prouvé en équipe de France. À moi de m’imposer dans ce groupe, pour pouvoir devenir quelqu’un d’important. (...) Didier Deschamps a été très important oui, je parle beaucoup avec lui. Il me conseille beaucoup, à moi de lui rendre cette confiance. »


Tout simplement, car Fekir a un profil différent, mais a besoin d’être accompagné. Cette situation est paradoxale tant, dans un système à deux attaquants avec Lacazette, il n’a jamais vraiment réussi à installer une relation parfaite dans un duo. Fekir joue à côté de Lacazette, mais ne joue pas avec, son retour à l’efficacité semble pourtant au prix de l’échange entre deux mecs qui ne sont pas particulièrement proches dans la vie.

La situation d’échec et la rançon


Depuis plusieurs semaines, Nabil Fekir est en situation d’échec. Dans cette situation, il devrait simplifier son jeu, mais ce n’est pas son style. Il n’avance qu’à l’instinct, il a construit sa réputation d’espoir comme ça et son football est comme ça. Sauf que son statut a aujourd’hui changé, Bruno Génésio n’hésite pas à le sortir d’un match, car Fekir est moins décisif, moins percutant et aussi plus frileux dans les duels, forcément. Logique, pour un joueur qui s'est fait les croisés il y a si peu de temps. Certains ne s’en relèvent jamais. Alors, voilà pourquoi il faut aujourd’hui parler avec prudence du cas Fekir.


Son retour en équipe de France est, en cela, probablement prématuré, mais Deschamps souhaite entretenir sa logique de groupe avec un joueur sur qui il compte à l’avenir. Revenir d’une telle blessure nécessite de la patience et avant de retrouver la totalité de ses sensations, il faut accepter cette attente. Interrogé le week-end dernier, Bruno Génésio reconnaissait « le contrecoup de son retour rapide et performant après sa deuxième opération au genou » . Pour l’OL, son absence avait été terrible, son retour semble un espoir, mais aussi un casse-tête. Un souci tactique, humain et sportif. Entre des performances critiquées, une attente énorme et un isolement fréquent. La rançon des joueurs à part, simplement.



Par Maxime Brigand
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Cafu cremes Niveau : CFA2
" il est aujourd'hui le seul lyonnais appelé en Edf avec pour caution son potentiel".

J'adore Deschamps et son travail mais vu le début de saison de Fekir et son retour à la compétition après une grave blessure, le laisser à Lyon bosser physiquement me paraissait plus adapté et préférable pour le joueur. Parce que la caution potentiel si il se répète elle n'existera plus.
TheGoatKeeper Niveau : National
Sans oublier qu'il s'est fait les croises a sa premiere selection...

Entierement d'accord avec toi - meme si c'est surement bon pour sa confiance...l'avenir nous le dira, mais laissons a Nabillon un peu de temps encore.
1 réponse à ce commentaire.
cHris wAddle Niveau : CFA2
Le parcours de Fékir me fait de plus en plus penser à celui d'Alessandrini avec 6 mois on fire, une grosse blessure, et une difficulté pour retrouver ses performances passées. Je suis d'accord avec Cafu. Je ne sais pas pourquoi Deschamp le sélectionne aujourd'hui. Qu'il se repose, dégonfle son boulard et réaprenne à jouer au foot simplement et avec ses partenaires, et il pourra à nouveau prétendre à l'EDF. Mais là je trouve que ce n'est pas lui rendre service que de le sélectionner!
Des milieux offensifs/ailiers qui ont fait des passages éclairs en EDF y'en a un tas, entre les Alessandrini, Ntep, Cabella.. Mais Fekir, je trouve qu'il a quelque chose en + que ces mecs là, il est au-dessus, comme un Ousmane Dembélé.
Cafu cremes Niveau : CFA2
Je vois ce que tu veux dire et c'est pas faux mais la comparaison avec Alessandrini tu pousses un peu.

On fire ou pas Alessandrini peut s'entraîner 20 ans il aura jamais la première touche de Fekir et à peu près tout le reste^^.

N'Tep je vois pas pourquoi il est considéré comme un tout droit, c'est l'un des rares ailiers en France avec du ballon et un peu de cerveau.
ThomasDandy Niveau : Ligue 2
D'accord avec toi, sauf pour Ntep ^_^
3 réponses à ce commentaire.
Ce que disent Cafu et Chris est intéressant mais moi je suis de ceux qui pensent que c'est une bonne chose qu'il soit encore appelé malgré son début de saison moyen. Actuellement Fékir n'est pas au mieux, que ce soit physiquement et moralement. Cependant Deschamps l'appelle quand même en EDF (ce qui n'est pas rien compte-tenu de la concurrence énorme en attaque). Il prouve sa confiance à Fékir qui est un joueur qui marche à l'affect.

Je pense que c'est une bonne stratégie de le "fidéliser" dans l'équipe car, quand il retrouvera son niveau exceptionnel qu'il avait avant sa blessure, là il rendre la pareil à Deschamps.

Je pense que si Fékir n'aurait pas été convoqué, il aurait vécu ça comme un nouveau coup sur la tête et ce n'est jamais bon surtout quand tu joues à Lyon actuellement, avec un coach qui te vise dans les médias.
bestclicpeutsetrompermaispassurvalbuenaninkoulou Niveau : Loisir
Je suis plus de l'avis de @cafu cremes et @chris, on était tous là à raler parce que domenech donnait des passes droits à des mecs comme cabaye ou sissoko quelque soit leur performances.

Aujourd'hui sur son debut de saison et considerant qu'il était gravement blessé la saison dernière, il ne doit pas être appelé. Il doit continuer de travailler.

En plus actuellement, il n'a pas le comportement adéquat sur le terrain. Il est agressif, tire la gueule quand il sort et n'a rien fait, est très individualiste pour aucun résultat.

Il doit se ressaisir si possible car il reste toujours la possibilité qu'il ne retrouve jamais son niveau d'avant sa blessure.
Ce commentaire a été modifié.
Certes mais Fekir ne peut pas être comparer à Cabaye et Sissoko. Il est infiniment plus fort que ces deux joueurs. Concernant son comportement agressif, je pense que c'est lié à la situation tendue à Lyon. Et un passage en Equipe de France où tout va bien ne peut que lui faire du bien et le pousser à continuer à travailler pour y rester. Je fais confiance à Dédé pour lui rappeler qu'il n'a pas de statut privilégié et qu'il peut se faire prendre sa place dans la groupe à tout moment s'il n'est pas exemplaire.
Sissoko a débuté rapidement avant l'éviction de Raymond et Cabaye a carrément débuté après
Verratti-fozzi Niveau : District
J'ai pas forcément envie de relancer le débat sur Moussa, mais faut à mon sens arrêter de dire que c'est un joueur qui a sa place en EDF juste parceque c'est le soldat de Didier.

En finale de l'Euro, il a été un des seuls mecs sur le terrain à porter ses couilles, on a une équipe qui a toujours donner la part belle aux joueurs athlétiques, personnellement je trouve que Sissoko a toute sa place en Edf, il déçoit rarement. On peut pas systématiquement faire une comparaison performance en club = Edf, sissoko fait parti de ces joueurs qui a un niveau de jeu totalement différent en EDF, y'a pas de logique ou alors l'amour du maillot tout simplement.
bestclicpeutsetrompermaispassurvalbuenaninkoulou Niveau : Loisir
Deschamps c'est Domenech.
Non, jamais je ne te laisserai dire cela. Mon courroux de -1 te poursuivra dès que je peux, comme un TOC, quitte à te filer des +1 ailleurs pour la déconne. Mais DD est tout sauf RayDo, désolé. Déjà il est déjà marié donc en cas d élimination douloureuses on n'aura pas de déclaration débile.

Et il faut etre d une sacrée mauvaise foi pour nier que l'EDF n'a pas progressé depuis le début de son mandat. Or, RayDo a eu le meilleur au tout début, quand il avait encore qq papis de 98, puis petit à petit l'EDF s'est décomposée jusqu'à devenir une merde sans nom.
6 réponses à ce commentaire.
Cafu cremes Niveau : CFA2
Le concept de fidéliser ou montrer sa confiance est aussi bon comme tu le soulignes. Le contexte est peut être particulier autour de Fekir quand on se rappelle des circonstances lui ayant valu d'être convoqué en premier lieu.

Il s'était aussi blessé en Edf si ma mémoire est bonne.

Le premier truc qui me vient à l'esprit quand on parle de Fekir c'est Strootman. Tout le monde a voulu précipiter son retour au top et au final il a perdu deux ans et du changer son jeu.

Ce qui est possible pour un milieu de terrain mais bien plus compliqué pour un offensif vu le jeu en rupture/ changement d'appui et beaucoup de fautes subies dos au jeu. Le staff médical lyonnais ne brillant pas particulièrement, j'aurais fait prévaloir la prudence à son sujet.

Enfin on peut tout relativiser, Martial a été appelé en Edf après 3 matchs et Kondogbia 1 donc Fekir hors de forme why not.

In Dede We Trust.
Verratti-fozzi Niveau : District
Il est indéniable que le mec a 100 fois plus de talent qu'un vulgaire Alessandrini ou Cabella, mais ça donne un peu l'impression d'un renvoi d'ascenseur de la part de Deschamps parcequ'il a bloqué Fékir en le selectionnant à l'époque où il y avait débat sur la bi-nationalité du joueur.

J'étais contre sa sélection sur ces deux matchs parceque ça reste un gamin, qui se comporte pas forcément bien en club en ce moment et qui plus est n'est pas du tout au point physiquement du fait de sa blessure. Didier pouvait lui expliquer qu'il le laissait à la maison pour cette fois, qu'il devait se retaper et être plus sérieux en club, ça aurait pas remis en cause sa "fidélisation" à l'EDF... Cette tendance à faire des ponts d'or à des jeunes qui ont tout à prouver en sélection me dépasse un peu, la seule bonne gestion dans ce domaine reste le cas Dembélé (qui a l'air d'avoir quand même bien plus la tête sur les épaules).

Quand on voit les perf' des Espoirs, ça ferait du bien de faire comprendre à ces mecs qu'ils sont pas promis à l'EDF si ils se donnent pas dans les catégories inférieures, peut être que ça mettrait du plomb dans la tête de certains bonhommes, on aurait moins de bouchon à certains postes en A et la France sera enfin plus ridicule en Espoir. Fékir, reste à la maison, recommence à briller à Lyon et ton temps viendra.
Il est peut être tout simplement à son vrai niveau.. il a marché sur l'eau pendant une saison mais c'est aussi arrivé à Florent Sinama-Pongolle de faire une année de folie !

Quoi qu'il en soit on espère tous qu'il reviendra à son niveau pré blessure mais c'est possible qu'il rentre dans le rang.

Pour moi les Lyonnais ont tort de lui faire de la place au dépens de Lacazette qui lui montre année après année qu'il est l'un des meilleurs de la ligue 1.
so-lyonnais Niveau : CFA2
Ce qu'a fait Fekir en 2014-2015, d'un point de vu technique et face à TOUTES les équipes de Ligue 1, aucun joueur (hors PSG) n'avait fait ça depuis Hazard.

La facilité technique qu'a Fekir, sa capacité à éliminer, dribbler, passer, et finir les actions. Je vois aucun joueur qui l'a en Ligue 1, hors PSG encore une fois.

Maintenant Fekir doit retrouver son physique, qui était monstrueux à l'époque, et se libérer mentalement.

Mais comparer Fekir à Alessandrini c'est absurde. Et je dis pas ça parce que je suis supporter lyonnais.
ThomasDandy Niveau : Ligue 2
Pour le moment faut surtout qu'il apprenne à donner le ballon, Nabil. Qu'il arrête de vouloir faire gagner l'équipe à lui tout seul.
Moi je trouve que les commentaires sur lui sont durs, ok il n'est plus aussi décisif, mais tu sens que dès qu'il prend le ballon y a un frisson, le coeur du supporter le plus froid se réchauffe, on retient notre souffle.
Ouais pour le moment ça tape la barre, oui il garde trop le ballon, mais bordel de mince à zut, ce joueur dégage quelque-chose, donne de l'émotion.

Dans 2/3 mois il revient et c'est sans doute pour ça que Deschamps l'a sélectionné. Il veut l'habituer au groupe parce qu'il sait qu'il va bientôt revenir le Nabil et quand il reviendra...
Le problème de Lyon c'est Fékir ou les problèmes lyonnais rejaillissent sur lui? Et mauvaise digestion de son nouveau statut etc...

Alors, l'oeuf ou la poule?

Perso qu'il soit dans le groupe France je me range plutot dans le groupe "soutien bienvenu", marque de confiance qui pourrait pt etre l'aider en club, sait-on jamais.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
877 19