Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 17 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Lyon-Metz (2-0)

Fekir pose l’OL sur le podium

Emmené par un Nabil Fekir une nouvelle fois étincelant, l’Olympique lyonnais s’est imposé face à Metz, 2-0, grimpant ainsi sur le podium de la Ligue 1. Une belle opération, quoi.

Modififié

Olympique lyonnais 2-0 FC Metz

Buts : Fekir (6e, 20e) pour l'OL

Nabil. Trois consommes et deux voyelles. De l’amour et du talent. Et face à Metz, ce dimanche après-midi, cela s’est concrétisé par deux coups de patte bien sentis. Deux buts en moins de vingt minutes. Histoire de plier l’affaire au plus vite. Histoire de se rendre les choses plus faciles, la vie plus agréable. Et qu’est-ce qu’elle devient agréable d’ailleurs, cette vie, quand on observe Nabil s’amuser sur un bout de terrain. Avec déjà neuf buts au compteur alors que le mois de novembre n’a toujours pas pointé le bout de son nez, Nabilon porte son équipe comme un vulgaire sac à dos. Il la porte même tellement bien qu’il l’a hissée sur la troisième marche du podium. Fascinant. Alors, on ne va pas se mentir, Didier, tu sais ce qu’il te reste à faire maintenant...

N.A.B.I.L F.E.K.I.R


En alignant une défense à cinq lascars, José Pinot met les choses au clair d’entrée : lui et ses hommes sont venus à Lyon pour défendre et, pourquoi pas, repartir avec un petit match nul, histoire de refiler à Frédéric Hantz les clés d'un camion le moins abîmé possible. Malheureusement pour celui qui assure l'intérim sur le banc messin depuis le limogeage de Philippe Hinschberger, ses plans sont vite contrecarrés, la faute à un homme : Nabil Fekir. Après seulement six minutes de jeu, le capitaine lyonnais trouve un relais avec Marçal et s’avance tranquillement dans la surface adverse avant d’envoyer une praline victorieuse. Six minutes de jeu et voilà donc l’OL qui vire déjà en tête. Avant de même faire le break moins d’un quart d’heure plus tard. Grâce à qui ? Bah Nabil Fekir, en fait. Who else ? Cette fois, l’action part du côté droit, et c’est Tete, magnifiquement lancé par Tousart, qui centre à destination de Fekir, dont la reprise du gauche fait une nouvelle fois mouche. Sans particulièrement briller, les Lyonnais se mettent donc tranquillement sur le chemin de la victoire. Pépère. Pour les Messins, en revanche, cette rencontre dominicale devient de plus en plus compliquée.

Un OL aux deux visages


Libérés par leurs deux buts d’avance, les Lyonnais commencent sereinement le second acte. Mieux, les hommes de Génésio sont même à deux doigts de porter un coup fatal aux Lorrains, mais la demi-volée de Mariano, à la réception d’un splendide service de Tete, vient cabosser le montant gauche de Kawashima. Conscients d’avoir échappé au pire, les Messins relèvent la tête et filent vers l’avant. Dossevi est même tout près de réduire l’écart, mais sa frappe à ras de terre est repoussée sur sa ligne par Jérémy Morel, venu suppléer un Anthony Lopes battu sur ce coup-là. La fin de match est sans intérêt, les Lyonnais se mettant, comme souvent cette saison, à refuser le jeu. Sûrement persuadés d’avoir acquis leur victoire, les Gones laissent leurs adversaires faire le jeu, sans vraiment se faire peur pour autant. D'ailleurs, cette baisse de régime reste sans conséquence, puisque l’OL valide tout de même son succès par deux buts d’écart. Une victoire précieuse qui permet à l’équipe de Nabil Fekir de monter sur le podium. Une belle opération, à n’en pas douter.

Lyon (4-2-3-1) : Lopes - Tete, Marcelo, Morel, Marçal - Aouar (Maolida, 77e), Tousart - B. Traoré (Ndombele, 67e), Fekir (c), Depay (Cornet, 67e) - Mariano.
Entraîneur : Bruno Génésio.


Metz (5-3-2) : Kawashima - Assou-ekoto, Niakhaté, Phillips, Rivierez (Nguette 80e), Balliu - Cafu (Thill, 63e), Cohade (c), Poblete - Roux (Fernandez, 63e), Dossevi.
Entraîneur : José Pinot.

  • Résultats et classement de Ligue 1
    Retrouvez tous les articles « Ligue 1 » ici

    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    il y a 5 heures Un Ukrainien refuse de faire face au drapeau russe 6
    Partenaires
    Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Podcast Football Recall
    Hier à 17:45 Leeds enchaîne 18