En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 12 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Lyon-Nantes (3-2)

Fekir et Cornet retournent Nantes

Mené pendant quarante-cinq minutes par Nantes, l'OL l'emporte finalement 3-2 au Parc OL. Avec du caractère et une équipe remaniée en vue de la demi-finale retour de C3, mais sans réellement convaincre.

Modififié

Lyon 3-2 Nantes

Buts : Fekir (65e sp.), Cornet (70e, 80e) pour Lyon // Rongier (19e), Gillet (75e) pour Nantes


Il aura fallu un éclair pour faire basculer cette partie. Un éclair de Nabil Fekir, qui met les gaz, transperce la défense nantaise, et obtient un penalty qu'il se charge de transformer lui-même à la 65e. Mené pendant plus de quarante minutes, Lyon semblait se diriger vers une troisième défaite consécutive à domicile en Ligue 1, mais empoche finalement la victoire. Reste qu'une telle prestation jeudi prochain ne suffira pas pour réaliser la « remontadajax » en demi-finale retour de Ligue Europa, comme l'espère Jean-Michel Aulas. Un peu plus de cinq mois après la raclée reçue à La Beaujoire (0-6) au match aller, qui avait précipité le limogeage de René Girard et l’arrivée de Sérgio Conceição à la Jonelière, Nantes aura montré de son côté un visage volontaire et appliqué.

Une occasion, un but pour les Canaris


Mapou Yanga-Mbiwa blessé, Mouctar Diakhaby laissé au repos, le duo Nkoulou-Mammana occupe la charnière lyonnaise. En attaque, Corentin Tolisso est aussi à l’infirmerie, Bruno Génésio fait souffler Mathieu Valbuena sur le banc et titularise Rachid Ghezzal. Lequel offre un grand moment de technicité aux 30 000 spectateurs du Parc OL en glissant tout seul sur le ballon, mais se montre aussi en évidence aux abords de la surface, avant d’envelopper sa frappe hors cadre. Lyon ne concrétise pas sa bonne entame et se fait punir par la détermination nantaise. Un contrôle maladroit et un bel extèr' du gauche suffisent à Valentin Rongier pour tromper Anthony Lopes à la 19e. Jusque-là, le portier lyonnais n’avait pas encore touché le ballon. Les Lyonnais se cassent les dents sur le bloc adverse, et Nabil Fekir s’en remet à un coup franc juste avant la pause. C’est bloqué par le mur, comme une allégorie de la première période.


Penalty pour Lyon !


La soufflante de Bruno Génésio n'y change rien, au retour des vestiaires, les Lyonnais semblent toujours aussi impuissants face au 4-4-2 à la fois compact, mais très haut, de Sérgio Conceição. Jusqu'à l'heure de jeu. Comme prévu, Alexandre Lacazette, convalescent, cède sa place à Maxwel Cornet. C'est le moment choisi par Nabil Fekir pour dynamiter la partie et provoquer un penalty. Le même Fekir ouvre son pied gauche pour tromper le gardien nantais, Jean-Michel Aulas peut souffler. C'est le tournant du match tant les Lyonnais vont ensuite changer de visage. À la réception d'un corner, Maxwel Cornet donne l'avantage aux Gones une première fois de la tête. Puis une deuxième sur une passe de Memphis Depay, après l'égalisation de Guillaume Gillet d'une jolie tête plongeante. Comme à Angers, Lyon a souffert. Mais comme à Angers, Lyon s'en tire avec la victoire et renforce sa quatrième place, avec huit points d'avance et un match en plus sur l'OM.

  • Résultats et classement de Ligue 1
    Retrouvez tous les articles « Ligue 1 » ici

    Par Florian Lefèvre
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    il y a 3 heures L'entraînement extrême des gardiens du Dock Sud 16
    il y a 5 heures Le gouvernement italien veut intégrer les migrants par le foot 27 il y a 7 heures Tévez : « En Chine, j'étais en vacances » 76
    Partenaires
    Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
    Hier à 18:30 La Fondation Lionel Messi pas très utile selon les Football Leaks 40 dimanche 14 janvier Le low-kick fou de Tony Chapron 59
    À lire ensuite
    Toi filou Verratti