FC Internazionale Milano, le football pour tous

Il est porté dans les stades, sur les terrains le dimanche, dans la cour de recré, dans la rue. Le maillot de foot est le signe de ralliement de tout supporter. Et chaque maillot a son histoire. Cette semaine, place à la tunique du FC Internazionale Milano.

Modififié
À l'Inter, on a toujours aimé cultiver une différence. Une différence nécessaire dès la création du club pour se dissocier de l'autre club à rayures de la ville, le grand et éternel rival, l'AC Milan. Une différence qui passe bien évidemment par les choix de couleurs et de motifs sur les maillots. Une différence qui s'exprime aussi par un nom qui véhicule une certaine idée du football. Une différence qui a caractérisé le club tout au long de son histoire en Italie. Aujourd'hui, comme depuis toujours, porter le maillot bleu et noir, c'est représenter un des plus grands clubs de la botte. Alors, mieux vaut être certain d'avoir les épaules pour endosser une telle tunique.

Histoire d'un maillot


L'histoire du FC Internazionale Milano est indissociable de celle de l'AC Milan. Tout simplement parce qu'à l'origine, les deux clubs n'en formaient qu'un seul : le Milan Cricket and Football Club. En 1908, quelques membres de ce grand club multisports – 43 pour être précis – remettent en cause deux de ses grands principes. Premièrement, ils souhaitent créer un club 100% dédié au football. Deuxièmement, ils ne comprennent pas que le club restreigne l'accès aux seuls joueurs italiens et voudraient créer un club ouvert à tous, même aux étrangers. C'est dans le Ristorante Orologio que naît, le 9 mars 1908, le Football Club Internazionale Milano.


Les fondateurs décident du nom en conséquence de leurs revendications. Tout le monde pourra jouer dans ce nouveau club, qu'importe sa nationalité. Les premiers maillots sont rayés verticalement, comme ceux du Milan Cricket and Football Club, mais les couleurs changent (pour éviter la confusion). On choisit alors le bleu, le noir et l'or comme couleurs principales. Un troisième club de la ville, le Milanese US, jouait déjà avec des rayures verticales noires et blanches. Oui, à Milan en 1908, on aimait la rayure. Symbole de la volonté d'internationaliser le football italien, le premier capitaine de cette nouvelle équipe est suisse. Il s'appelle Hernst Manktl.

Des titres et la pression du fascisme


Deux ans seulement après la création du club, en 1910, le club s'illustre en remportant son premier championnat.
Avec l'arrivée de Benito Mussolini au pouvoir, l'Inter est visée par plusieurs restrictions. Elle se traîne effectivement une sale réputation auprès du régime fasciste, et la mention « Internazionale » ne plaît pas vraiment au Duce. »
Beaucoup de joueurs de l'équipe sont suisses. L'un des fondateurs du club, Giorgio Muggiani, est aussi un peintre futuriste renommé. C'est grâce à son imagination que le logo actuel du club voit le jour. La Première Guerre mondiale passée, le football reprend ses droits. En 1920, les Nerazzurri remportent un deuxième titre de champions après une victoire finale sur Livourne (3-2). La suite des années 1920 est moins glorieuse pour l'Inter. À Milan, on commence à distinguer les riches supporters de l'Inter des fans plus modestes de l'autre club de la ville.


Avec l'arrivée de Benito Mussolini au pouvoir, l'Inter est visée par plusieurs restrictions. Elle se traîne effectivement une sale réputation auprès du régime fasciste, et la mention « Internazionale » ne plaît pas vraiment au Duce. Résultat, le club est obligé, en 1929, de fusionner avec le Milanese Unione Sportiva pour former un nouveau club, l'Ambrosiana Inter. Le nom est une référence directe au saint patron de la ville, Saint Ambroise. Les maillots à rayures, tout comme les couleurs historiques du club, sont abandonnés. Ils sont remplacés par des tuniques blanches arborant la croix rouge présente sur le drapeau et les armoiries de la ville. Le changement est radical. Un an plus tard, le club change de nom et devient l'Associazione Sportiva Ambrosiana. Le bleu et le noir font leur retour sur les maillots, et la croix de la ville est reléguée sur le blason. C'est donc bien avec ses couleurs historiques que le club remporte un nouveau titre de champion en 1930. Un an plus tard, sous la pression toujours plus importante des supporters, le nom évolue à nouveau, et le club devient l'Associazione Sportiva Ambrosiania-Inter.


Avec ce nom, le club glane à nouveau de nombreux titres : un championnat en 1938, une Coupe d'Italie en 1939 et un nouveau titre en 1940. En 1945, le club retrouve enfin son nom d'origine. Les résultats des années suivantes sont mitigés, et il faut attendre les années 1950 pour que l'Inter renoue avec le chemin des titres et du succès. Mais qu'importe : pour la première fois depuis longtemps, le club joue avec son nom et son maillot. C'est à partir de 1955 que l'histoire de la Grande Inter va prendre forme. Avec l'arrivée au club de l'entraîneur franco-argentin Helenio Herrera (ex-Barça) et la mise en place d'un système en 5-3-2 qui révolutionne le catenaccio, l'Inter s'apprête à dominer le football italien et européen. Un titre de champion en 1963, deux coupes d'Europe des clubs champions en 1964 et 1965, couplés avec deux Coupes intercontinentales et un nouveau titre de champion en 1965. En 1966, le club atteint son dixième titre et gagne le droit de border sur ses tuniques bleu et noir une précieuse étoile.

Maillot mythique


Le maillot mythique de l'Internazionale, il faut aller le chercher dans cette période incroyable. Difficile de choisir parmi toutes ces tuniques chargées d'histoire. Pourtant, celle de la saison 1963-1964 est peut-être la plus importante. Cette saison a une saveur particulière. Il faut dire qu'en finale de Coupe d'Europe pour la première fois, les joueurs de l'Inter parviennent tout de même à écraser le Real Madrid (3-1). Le maillot est magnifique : les rayures verticales sont assez larges, le col est rond et noir, le short est noir, lui aussi, et les chaussettes le sont presque intégralement. Seule une bande bleue se dessine à leur sommet. Petite touche classe : l'immense bouclier encadrant le drapeau italien brodé sur le cœur. Le maillot de la saison 1964-1965 est lui aussi sobre, mais tout à fait différent. Les tuniques sont blanches, et les rayures sont horizontales. C'est un choix à faire, un choix compliqué, certes, mais un choix quand même.

Maillots extérieurs et autres maillots collectors


Bien souvent, le blanc est choisi comme couleur pour représenter le club lors de ses déplacements. Seulement, on ne s'est pas privé de quelques petites fantaisies du côté de l'Inter, comme partout ailleurs. Ainsi, on a rajouté un dragon sur le maillot (saison 2010/2011), ou on a essayé le rouge, le jaune fluo ou le bleu vif sur les troisièmes jeux de maillots. En 1995/1996, à l'extérieur, on a même tenté un maillot déstructuré pas vraiment réussi. Non, vraiment, la plupart du temps, la simplicité est gage de réussite. Mais encore une fois, avec les maillots, tout reste subjectif.


Le maillot du centenaire ne diffère pas vraiment des autres maillots, si ce n'est par la mention qui entoure le blason du club. Comme d'habitude, elle fait mention des dates de création et de l'anniversaire. Au dos, on retrouve la croix de la ville, souvenir de ce qu'a dû subir le club pendant deux décennies. À l'extérieur cette saison-là, les joueurs arboraient d'ailleurs des maillots blancs à croix rouge.

Ils se sont inspirés du maillot du FC Internazionale Milano


Le sujet a déjà été évoqué sur So Foot, mais l'Inter a inspiré de nombreux clubs, dont le petit club des amateurs de Chambly, qui ont réalisé un beau parcours cette saison en Coupe de France. Au-delà du logo, très similaire à celui de l'Inter, les maillots sont eux aussi rayés, généralement en noir et bleu.



Par Gabriel Cnudde
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article

Sans doute le combo maillot-logo le plus classe d'Europe
ça va faire mal quand il va falloir se séparer de Pirelli :'(
KillerCroc Niveau : CFA
Note : 2
Alyssale Milano, je lui boufferai bien le cul.
Alain Térieur Niveau : Loisir
Joli article mais malheureusement avec quelques imprécisions :
1) en 2010-2011, sur le maillot extérieur ne figure pas un dragon, mais un serpent/une vipère (biscione) symbole du club.

2) il aurait été utile d'expliquer la raison pour laquelle le bleu, le noir et le doré ont été choisies comme couleurs, en référence à la nuit étoilée de la création du Club :
"nascerà qui, al ristorante "l'orologio", ritrovo di artisti e sarà per sempre una squadra di grande talento. Questa notte splendida darà i colori al nostro stemma: il nero e l'azzurro sullo sfondo d'oro delle stelle. Si chiamerà Internazionale, perchè noi siamo fratelli del mondo"
Message posté par Galtieri
ça va faire mal quand il va falloir se séparer de Pirelli :'(


Respire, le partenariat avec Pirelli a été prolongé de trois ans !

Me concernant, j'ai toujours adoré le combo noir et bleu. Je trouve que ces deux couleurs sont particulièrement classes ensemble. C'est en grande partie à cause de ça que j'ai commencé à supporter ce club. Puis ce sponsor Pirelli, c'est la cerise sur la gâteau, l'intégration est parfaite. <3

En toute objectivité, un des plus beaux maillots du monde. :D
CharlesEchalotte Niveau : National
Note : 1
Merci pour l'article, pour ceux qui ne connaissaient pas la noble histoire de ce club
Message posté par KillerCroc
Alyssale Milano, je lui boufferai bien le cul.


@KillerCroc
C'est l'intervention la plus pertinente du site.
Alyssale. Je sais pas si c'est volontaire mais très bien trouvé.
Que dire de plus sur l'Inter. Rien.
Garde des SO Niveau : District
Message posté par KillerCroc
Alyssale Milano, je lui boufferai bien le cul.


"Bien", on peut en débattre mais volontiers, oui !
Précision sur la précision: il s'agit en fait d'une couleuvre... ;-)
onlythetruth Niveau : DHR
Je ne suis pas un fan de l'inter mais je reconnais volontier que ce maillot blanc avec la croix rouge est superbe. Il me semble de mémoire qu'un groupe de musulman avait porté plainte contre ce maillot car il rappellait le temps des croisades.
Alain Proviste Niveau : Ligue 1
Je viens de mater la compo de l'Inter pour la finale de C1 64 face au Real, y avait vraiment du lourd à tous les postes : Burgnich, Facchetti, Mazzola, Luis Suarez, Jair, Corso... Putain d'équipe !
Hier à 09:24 202€ à gagner avec le Real Madrid & l'OM mercredi 16 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1
Hier à 13:48 Nantes, la mascotte et le plagiat 25
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 11:48 Brian Fernández arrive à Metz 4
jeudi 17 août Valdés lance sa société de production 8 jeudi 17 août Zlatan à l'affiche d'un jeu vidéo 13 mercredi 16 août Un match arrêté par des jets d'œufs 11 mercredi 16 août Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 31 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 33 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 53 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23 vendredi 28 juillet Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 23 vendredi 28 juillet Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 20 vendredi 28 juillet Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 8 vendredi 28 juillet Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 27 vendredi 28 juillet Ángel María Villar démissionne de ses postes à la FIFA et l'UEFA 25 vendredi 28 juillet Brandão retrouve Anigo en Grèce 15 jeudi 27 juillet Le triplé de Valère Germain 20 jeudi 27 juillet La boulette de la gardienne portugaise 29 jeudi 27 juillet Bob Bradley va revenir en MLS à Los Angeles FC 2 jeudi 27 juillet Leroy Sané se tatoue son portrait dans le dos 103 mercredi 26 juillet Le Dynamo Kiev et Astana rigolent, Ludogorets et le Celtic font la moue 30 mercredi 26 juillet Les supporters niçois déjà bouillants 2 mercredi 26 juillet Un joueur quitte son club à cause de la croix catholique sur l'écusson 139 mercredi 26 juillet Siniša Mihajlović enquille les lucarnes à l'entraînement 22 mercredi 26 juillet Les fans de San Lorenzo reprennent Despacito (via Brut Sport)
À lire ensuite
Profession magnétiseur