1. //
  2. // 23e journée
  3. // FC Séville/FC Barcelone

FC Barcelone, c’est grave docteur ?

Pour la première fois absent de la tête de la Liga depuis plus de 50 journées, le Barça interroge. De par ses performances collectives, de par ses états de forme individuels en deçà des espérances... Pour autant, quelques facteurs laissent espérer un printemps plus réjouissant.

Modififié
0 24

Les motifs de préoccupation


Messi et son état de forme :

Messi aurait perdu « la folie et la passion de jouer » . À cette déclaration d’Ángel Cappa, ancien adjoint au Barça et au Real, Messi a répondu ce vendredi dans un entretien à la BBC être « très heureux de son état de forme » . La vérité du terrain se trouve au milieu de la poire. Car depuis son retour de blessure, Lionel Messi ne semble pas avoir retrouvé l’intégralité de ses capacités physiques. Pis, c’est son positionnement sur le pré qui interroge. En pointe ou décroché, la Pulga semble en dedans. Bien entendu, ses fulgurances restent. Mais elles sont moins tranchantes, moins spontanées. Bref, elles ne font plus, ou pas encore, la différence. Problème pour Tata Martino, Messi apte, impossible de le mettre sur le banc. Et ce, alors que durant son absence, le système barcelonais avait trouvé les solutions adéquates et une fluidité portée disparue depuis le printemps dernier.

Le binôme Xavi-Iniesta :

Autre casse-tête pour Tata Martino, la doublette Xavi-Iniesta. Inséparables durant de longues années, les frères siamois du milieu de terrain blaugrana doivent faire chambre commune avec Cesc Fàbregas, et lâcher un futon au jeune Sergi Roberto. Concernant Xavi, l’affaire est moins sensible que l’an dernier. À la rue en fin de saison dernière, le capitaine présentait une certaine exténuation physique et mentale. Depuis, ses séjours sur le banc lui permettent de souffler. Avec Iniesta, le dilemme est autre. Prolongé en fin d’année, l’enfant lune de la Mancha n’est plus indiscutable. Ses pépins physiques et un rôle moins décisif lui ont fait perdre du crédit au détriment du grandissant Cesc. Pour trouver une lueur d’espoir, il faut remonter quatre ans plus tôt. Également en année de Mondial, Andrés avait été moribond toute la saison durant, avant de prendre feu à l’approche du rendez-vous planétaire.

La défense passoire :

La plus grande inquiétude se situe un étage plus bas. Il y a de ça huit jours, face à Valence, le Barça a affiché toutes ses carences défensives actuelles (2-3). Bien entendu, une équipe attaque à onze et défend à onze, la faute n’en incombe pas seulement aux quatre défenseurs. Mais les failles entraperçues depuis bientôt plus d’un an prennent de l’ampleur. Désormais, même les dimensions du Camp Nou jouent en sa défaveur. Individuellement, Dani Alves, malgré un petit regain de forme, n’est plus le Speedy Gonzalez d’avant, Jordi Alba, après une longue blessure, n’a pas soigné ses maux de tête, et la charnière Piqué-Mascherano effraie de lenteur. Les seconds couteaux, eux, portent bien leur nom, à l’exception de Bartra, seul facteur d’espoir. L’été prochain, en plus de la relève de Víctor Valdés à assurer, le board catalan n’aura d’autre choix que de lâcher du biff sur un central de calibre international. Quitte à hypothéquer son nouveau joujou de stade.

Les motifs de satisfaction


Les sous-fifres offensifs ont la cote :

La prise de pouvoir des seconds couteaux est à corréler avec le cas Messi. Avec l’absence longue durée de sa Pulga, Tata Martino a dû partager les clés offensives. À ce petit jeu, Pedro et Alexis Sánchez ont assuré. Le Canarien, discuté alors qu’indiscutable, a retrouvé le chemin des filets. Et de quelle manière ! Avec déjà 16 buts au compteur, l’ailier supersonique a mis en exergue l’importance qui est la sienne dans le jeu catalan. Pour Alexis Sánchez, la mue est encore plus fulgurante. Un temps annoncé sur le départ, il a fait du but son ami. Plus que ses 15 réalisations – dont 13 en championnat – le Chilien, que ce soit en ailier ou en pointe, a retrouvé ce qui avait sa force à l’Udinese : de la spontanéité. Électrique, le Faudel sud-américain n’est plus sujet à débat. Seul hic, depuis le retour de Messi, les deux hommes semblent un tantinet moins à l’aise. Mais ont offert de sacrés gages de crédibilité.

Une fraîcheur printanière ?

Face à ces doutes hivernaux, le printemps pourrait réchauffer les cœurs barcelonais. Avec Tata à sa tête, le FCB goûte de nouveau au turn-over. Dès sa prise de fonction, l’entraîneur argentin avait annoncé la couleur en n’hésitant pas à sortir en plein match Messi ou en laissant sur le banc sa recrue estivale Neymar. Depuis, il n’a pas changé de méthode. Par la force des choses, Iniesta, Jordi Alba, Messi et Iniesta ont été laissés au repos forcé. Mais Tata n’a pas attendu leurs blessures pour faire tourner son effectif. Xavi n’avait pas connu aussi souvent banquette depuis l’avant Rijkaard, alors que les jeunes espoirs de la Masia ne sont plus utilisés par défaut. Ainsi, Bartra et Sergi Roberto ont eu leur chance. Avant les grandes échéances du printemps, cette fraîcheur espérée a de quoi donner du baume au cœur. Et laisser espérer une revanche après l’humiliation bavaroise.

Le retour de Neymar :

L’Espagne avait presque oublié que le sobriquet « Neymar » correspondait à un joueur de football et non à une bataille de gros sous. Loin des terrains – pour cause de blessure et de crise diplomatique – le Brésilien a pourtant assuré un train d’enfer cet hiver. Mis à l’épreuve avec l’absence de l’omnipotent Messi, le crack auriverde a rassuré son monde. Décisif (9 buts toutes compétitions confondues) et collectif (8 passes décisives en Liga), le Brésilien devrait d’ici une semaine retrouver les chemins des pelouses après une légère blessure. De bon augure avant le huitième de finale de C1 face à Manchester City et le marathon de Liga. Surtout, son retour re-dynamisera et apportera de la folie à un système barcelonais qui en manque cruellement. À 95 millions d’euros, 86 ou 57, il reste, de toute façon, une moins grosse arnaque que Gareth Bale et son montant officiel. De quoi rassurer la nébuleuse blaugrana.

Par Robin Delorme, en Espagne
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Même moi qui déteste Barcelone, les mecs ont été assez au top pour qu'on les laisse tranquilles plus de deux matches !

Il faut se méfier de l'eau qui dort!
j´aime bien la comparaison avec bale ^^
Freres siamois freres siamois... Leur style de jeu n'ont rien a voir. Iniesta est un perforateur, un violeur, plus nacho Vidal. Xavi, le maestro, plus John Holmes.
La défense, c'est simple. Mascherano est complètement à la rue et Piqué fait un bon match tous les 3 mois (et franchement, autant j'étais pas fan de son bashing à l'euro 2012, autant maintenant, il le mérite). Se reposer sur Bartra, c'est limite mais la meilleure solution.

J'vois que deux motifs d'espoir. Comme dit, le retour de Neymar. Là, le problème des derniers matchs, c'est un manque de réalisme hallucinant (contre la Real, c'était choquant). Neymar sait marquer.

Deuxième espoir, c'est la C1. Je réfléchissais devant le match de la Real. C'était un match chiant mais comment on peut demander au Barça de faire plus ? 99% des équipes contre qui ils jouent blindent (exceptions cette année, l'Ajax et Bilbao : deux matchs perdus d'ailleurs, et c'est ça qui est inquiétant) et prient. AUCUN autre club ne rencontre ce genre de tactique à chaque match. Aucun.

Donc, je me dis que, peut-être, en C1, les équipes joueront différemment. Honnêtement, c'est la seule chance du Barça. Ils ont pas la force des années 2008-2012 pour réussir à percer des bus et résister aux contres. Ça peut faire comme l'euro 2012, avec un peu de chance. Dégueulasse tout le tournoi et dès qu'ils tombent contre une équipe qui ouvre un peu le jeu (l'Italie), bah bizarrement, ça remarche.
Je l'attendais depuis un moment cet article…je pense sincèrement que ça ne sent pas trop bon pour eux cette année, quand on voit le niveau de jeu de City, du Bayern ou même du Real depuis quelques semaines.
Supporter de Barcelone depuis trois décennies, je vois plus cette saison (et probablement la prochaine) comme une saison de transition. Le chantier principal reste la défense, car le Barca a toujours été fort quand il possédait une grande défense.
D'ici là, j'attends avec inquiétude les confrontations avec City et le classico contre le Real…
Je l'attendais depuis un moment cet article…je pense sincèrement que ça ne sent pas trop bon pour eux cette année, quand on voit le niveau de jeu de City, du Bayern ou même du Real depuis quelques semaines.
Supporter de Barcelone depuis trois décennies, je vois plus cette saison (et probablement la prochaine) comme une saison de transition. Le chantier principal reste la défense, car le Barca a toujours été fort quand il possédait une grande défense.
D'ici là, j'attends avec inquiétude les confrontations avec City et le classico contre le Real…
Je l'attendais depuis un moment cet article…je pense sincèrement que ça ne sent pas trop bon pour eux cette année, quand on voit le niveau de jeu de City, du Bayern ou même du Real depuis quelques semaines.
Supporter de Barcelone depuis trois décennies, je vois plus cette saison (et probablement la prochaine) comme une saison de transition. Le chantier principal reste la défense, car le Barca a toujours été fort quand il possédait une grande défense.
D'ici là, j'attends avec inquiétude les confrontations avec City et le classico contre le Real…
@Juda, tes références m'ont régalé. Je suis mort de rire
Faudrait peut être regarder les matchs à So Foot et pas seulement les statistiques, car depuis le retour de Messi c'est lui le meneur des offensives du Barca, d'ailleurs vous aviez fait un article il y a peu sur une probable "mue" de Messi en tant que meneur de jeu, article auquel beaucoup avaient répondu qu'il jouait ainsi avec l'Argentine depuis 2 ans. Faudrait voir à rester cohérent entre vos différents articles.

Bref, en ce moment Messi marque moins mais fait beaucoup plus marquer et participe beaucoup à la construction du jeu (pour plusieurs raisons mais c'est pas l'objet du message). Dire qu'il est en dedans c'est ne pas avoir vu ses dernières prestations ...
aswinning_11 Niveau : Ligue 2
C'est une blague ou quoi ? Le barca est dans le top de la liga avec une bonne différence de buts, certes pas comme les années précédentes, mais de là à dire qu'ils doivent se remettre en question... Quid de MU, et même toutes les équipes top qui sont en transit (nouveau coach, etc)? Moi je dis, on verra en CL qd y aura des matchs intéressants, qd les espagnols affronteront de vrais défenses... Tout peut arriver.
En même temps Mascherano ça fait 3 saisons qu'il est défenseur central "pour dépanner". C'est bien beau de lui tirer dessus mais à son poste, récuperateur, c'était un monstre. Le Barça aurait pu recruter un vrai défenseur de métier, depuis le temps.
Ca fait des mois que je le dis et que je me ramasse des pluies de -1. Le Barça doit vendre Messi.

Sans lui, l'équipe joue mieux. C'est tout bête.

Et puis, le club récupérera beaucoup de sous pour son stade.
tireur.de.corneur Niveau : Loisir
Message posté par juda
Freres siamois freres siamois... Leur style de jeu n'ont rien a voir. Iniesta est un perforateur, un violeur, plus nacho Vidal. Xavi, le maestro, plus John Holmes.


T'as dû te mettre une caisse hier soir toi...
maxouille Niveau : CFA2
parlons plutôt de la défaite de l'Athletico contre almeria non?....
kameliniesta Niveau : District
Moi je reste persuadé que malgré les contre performances et les critiques, cette equipe est la meilleure si elle retrouve son jeu.
Je pense qu un grand chantier s annonce en defense pour le prochain mercato.
Message posté par yamine
Je l'attendais depuis un moment cet article…je pense sincèrement que ça ne sent pas trop bon pour eux cette année, quand on voit le niveau de jeu de City, du Bayern ou même du Real depuis quelques semaines.
Supporter de Barcelone depuis trois décennies, je vois plus cette saison (et probablement la prochaine) comme une saison de transition. Le chantier principal reste la défense, car le Barca a toujours été fort quand il possédait une grande défense.
D'ici là, j'attends avec inquiétude les confrontations avec City et le classico contre le Real…


Tu a pas tout a fait tord , ni tout a fait raison !
Le foot est cyclique , le Barça ne domine plus ses adversaires comme auparavant en version tiki taka certes
Mais entre un Piqué pas rassurant , un Mascherano pas défenseur de métier et pourtant qui se débrouille très bien , un Valdes capable du pire et du meilleur , un Messi blessé , ainsi que Neymar !
Sans ces a cotés dans un bon jour ils sont capables de nous ressortir une super prestation comme d'antant , et nul doute que contre City ils seront présent .
Après voila il fallait recruter Luiz quand il était au Benfica , et non plus le désirer quand il est a Chelsea car ensuite pour le faire signer ...
Message posté par El Xeneize


Tu a pas tout a fait tord , ni tout a fait raison !
Le foot est cyclique , le Barça ne domine plus ses adversaires comme auparavant en version tiki taka certes
Mais entre un Piqué pas rassurant , un Mascherano pas défenseur de métier et pourtant qui se débrouille très bien , un Valdes capable du pire et du meilleur , un Messi blessé , ainsi que Neymar !
Sans ces a cotés dans un bon jour ils sont capables de nous ressortir une super prestation comme d'antant , et nul doute que contre City ils seront présent .
Après voila il fallait recruter Luiz quand il était au Benfica , et non plus le désirer quand il est a Chelsea car ensuite pour le faire signer ...



Au-delà de certaines phases de jeu admirables, on sent tout de même beaucoup de fébrilité dans cette équipe. Quelques unes de leurs récentes victoires, parfois sur un score large, auraient pu se terminer un peu moins bien sans certains faits de jeu particulièrement favorables (csc, erreurs arbitrage…).
Mais comme tu le dis, le foot est cyclique…..
On est d'accord sur la défense. Le problème ne date pas d'hier d'ailleurs. En 2009, le Barça "de les seis copes" avait les postes doublés en déf centrale: Piqué-Puyol + Milito-Márquez. Abidal pouvait même dépanner dans l'axe... Puis Milito a connu des pépins physiques, Márquez est parti, et les épisodes Chigrinskiy et Henrique ont été brefs... Finalement, le Barça a fait le choix de ne toujours pas recruter de déf central alors que c'est la priorité depuis au moins 3 ans. Puyol connaît de plus en plus de blessures, et son niveau a baissé; Piqué est irrégulier, Mascherano très bon mais son placement est parfois sujet à caution; Bartra débute en pro. Très léger pour un club qui veut tout gagner.
Deuxième élément: la tactique. Martino a eu l'intelligence de varier, le Barça est capable de jouer de façon un peu plus directe quand le besoin s'en fait ressentir. Mais qui dit jeu plus direct, dit aussi plus de risque de perdre la balle. Or le Barça ne sait toujours pas jouer sans ballon. La défense n'est pas assez solide pour ça.
Cela dit, comme dit plus haut, sur le plan offensif, le Barça est toujours performant. Messi a un peu peur de se blesser, on sent qu'il ne va pas toujours au bout de ses actions, mais il reste indispensable. Alexis et Pedro sont en feu, et avec le retour de Neymar et un Iniesta au top, ça peut fonctionner.
Message posté par yamine


Au-delà de certaines phases de jeu admirables, on sent tout de même beaucoup de fébrilité dans cette équipe. Quelques unes de leurs récentes victoires, parfois sur un score large, auraient pu se terminer un peu moins bien sans certains faits de jeu particulièrement favorables (csc, erreurs arbitrage…).
Mais comme tu le dis, le foot est cyclique…..


Entièrement d'accord avec toi la Yamine , on sent quand meme que c'est plus tirer par les cheveux , et le mot fébrilité dans ce cas est bien approprié !
Bon la en une ligne je me contredis un peu par rapport a mon message précédent lol , j'avoue qu'au fond de moi meme secrètement je tente d'etre optimiste , du faite d'avoir de l'affection pour l'équipe .. :)
Initesta, c'est tout.

Celui d'il y a quelques années, sur le plan collectif, était un des tout meilleurs, toutes époque confondu.
Le genre de gars qui fait bien jouer toute une equipe, sans jamais avoir de ballon d'or.
Il est en dessous depuis quelques temps, la mecanique du barca est plus heurtée.

Ca s'arrête là pour moi.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 24