1. // Foot & Mondialisation
  2. // Rachats de clubs

Faut-il s'inquiéter des rachats de clubs par des investisseurs étrangers ?

Le football français n'a jamais eu autant d'investisseurs étrangers en simultané. Des Chinois qui détiennent 20% à Lyon, un oligarque russe qui possède l'AS Monaco, un État du Golfe qui fait son soft power à Paris, un milliardaire américain qui veut réveiller l'OM... Ou un proche du pouvoir azéri qui tombe en disgrâce et emmène le RC Lens dans sa chute. L'afflux d'investissements étrangers est-il dangereux pour la santé du foot français ?

Modififié
Paris, Monaco, Marseille, mais aussi Lens, Sochaux, pour citer des exemples plus « modestes » , Lyon ou Nice pour évoquer des investissements plutôt que des rachats complets... Les repreneurs et investisseurs étrangers n'ont jamais été aussi présents dans le football français. Mais si la perspective de voir arriver un mécène exotique soulève son lot de fantasmes, elle ne peut faire oublier quelques exemples désastreux : Index à Grenoble, Hafiz Mamadov à Lens... « Bon après, on pourrait citer Le Mans où il n'y avait que des Français et cela s'est aussi écroulé » souligne Luc Dayan, ancien dirigeant à Lille, Lens ou encore Strasbourg. « La différence majeure que je vois entre un propriétaire français et un étranger, c'est que le premier, surtout s'il a pignon sur rue, ne pourra pas quitter le club en le laissant à la dérive » . L'exemple qui lui vient à l'esprit ? « Le Crédit Agricole se serait contenté d'un dépôt de bilan pour n'importe quelle entreprise aussi déficitaire que le Racing Club de Lens, mais ils ont épongé les dettes tant que le club n'était pas repris. Alors que Mamadov de son côté, n'a plus donné signe de vie, ne répondant même pas aux offres de rachat. » Car contrairement à la banque française, l'homme d'affaires azéri n'avait aucun besoin de sauver la face en France, et surtout, très peu d'affect pour les Sang et Or. « Tout dépend donc du rapport que l'investisseur va entretenir avec le club qu'il achète, regardez à Lille le temps que prend Michel Seydoux pour céder le LOSC » rappelle Dayan, pour qui « l'affection peut se développer très vite dans le football. »

Colony Capital, investisseur sérieux pour échec total au PSG ?


Un amour qui permettrait de ne pas compter, comme l'annonçait Robert Louis-Dreyfus à la fin des années 90 à propos de ses largesses à l'OM ? Didier Poulmaire, qui conseille des clubs professionnel dans leur projet de vente, estime que « les investisseurs et acheteurs ne viennent pas pour perdre de l'argent » et que les clubs français pourraient avancer vers une profonde mutation grâce à ces nouveaux patrons. « Une professionnalisation des structures autour des clubs » , et une optimisation des modèles économiques. « Aujourd'hui, ce qui attire certains pseudo-investisseurs, c'est le décalage entre l'ampleur des flux financiers engendrés par le football et la faible structuration du milieu. » Mais même des hommes d'affaires avisés peuvent se planter dans cet univers particulier rappelle l'ancien conseiller personnel de Yoann Gourcuff : « Colony Capital, c'est l'un des plus gros fonds d'investissements dans l'immobilier, ce ne sont pas des plaisantins, mais ils se sont violemment cassés la figure au PSG, et ils ont bradé leur investissement de base finalement. » Parce qu'ils n'ont pas su appréhender la spécificité d'un secteur où « les propriétaires doivent faire avec l'association à la base du club, les supporters, les agents... toute une galaxie d'influences qui réduit leur marge de manœuvre et leur autorité. »

Les chaises musicales entre Lucas et Kingsley Coman


Il ne faut donc pas attendre d'un acheteur qu'il soit le sauveur à même de renflouer les caisses, reconstruire l'équipe et conquérir les plus beaux titres. Même à Paris, où QSI a permis au club de changer de dimension, certains supporters sont très critiques, comme James, supporter du PSG et membre de l'ADAJIS (Association de défense et d'assistance juridique des intérêts des supporters). « Les Qataris ont laissé perdurer la fracture née sous Colony Capital, le premier investisseur étranger dans notre histoire. Donc on a eu une situation difficile au début, et maintenant cela commence à aller mieux. Parce que le dialogue a repris avec les ultras, mais pas seulement. Ils se rendent compte désormais de l'importance d'une gestion globale du club, ils connaissent mieux l'environnement, l'aspect juridique aussi... » Raison de son mécontentement, un manque de considération pour l'histoire du club, ses anciens, ses valeurs. « Et puis ce logo qui ne veut absolument rien dire. Ils ne doivent pas imposer leur vision et nier notre culture, mais faire en sorte d'améliorer le club, pérenniser son fonctionnement. » Or, depuis 2011, la récente crise de résultats n'est pas le seul couac dû à une méconnaissance de l'environnement : « Kingsley Coman est dans ton centre de formation, et tu vas chercher Lucas pour 45 millions d'euros... Le plus dingue, c'est qu'ils ont fait ça alors que les scouts des plus gros clubs européens observaient déjà le joueur. En clair, ils avaient un tout bon sous le nez, et ils étaient les seuls à ne pas le voir. »

« Le jour où QSI quittera le PSG... » Luc Dayan


La faute à une confiance aveugle accordée aux employés par les propriétaires qataris, et à un mépris de ce qui avait pu être développé avec succès avant le changement de main. « Le centre de formation dont le club se targue, il n'a pas attendu le Qatar pour être efficace, cela date de la présidence de Francis Graille, mais au moins ils ont désormais le mérite de l'utiliser. » Dans son viseur, un « Leonardo gentil, qui a réussi quelques coups, mais n'a rien laissé de pérenne » . Si ce n'est « un super jardinier » . James se plaint également de la nouvelle politique tarifaire et de la répartition « compliquée » des places « qui peut te faire passer l'envie d'aller au Parc » . Malgré tout, il a confiance en l'avenir car son PSG n'est pas le plus à plaindre parmi les écuries passées sous pavillon étranger. Mais Luc Dayan estime que « le jour où QSI quittera le PSG, ce sera un cas d'école car l'entité sera en danger de mort si elle n'est pas extrêmement bien structurée. » D'où une préférence dans son cas, pour les systèmes de multi-actionnariat où le club n'est pas dépendant de la bonne santé financière d'un seul mécène. Une vision partagée par Didier Poulmaire, qui dans son cas, propose une prise de parts progressives « pouvant aller jusqu'à 49% dans un premier temps, mais qui permet d'accompagner un nouvel investisseur, de lui donner le temps de connaître son environnement. » Mais surtout, avant d'attendre l'arrivée du Père Noël pour renflouer les caisses et l'effectif, le conseiller de Franck Mc Court prône un travail dans le sens inverse : « plutôt que de réfléchir à trouver le bon investisseur étranger, il faut réfléchir à un projet cohérent. Si le projet du club est bon, les bons investisseurs se pencheront dessus, français ou étrangers. »



Tous propos recueillis par Nicolas Jucha
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article

On reste un peu sur notre faim avec cet article, qui est bien au demeurant.
Une vision des investissements à Nice par exemple ou de la vision à priori différente du futur que devrait prôner Mc Court aurait été intéressante. Là on a une fois de plus l'impression que l'on ne retient que le PSG. Un parallèle avec les investisseurs dans les autres championnats aurait aussi été intéressant.
Bref un sujet qui devrait plus s'approcher d'une lecture longue que d'une brève.
sandro l'obèse Niveau : Ballon d'or
Note : -1
Surtout que l'investissement de QSI au PSG n'a certainement pas pour but une quelconque rentabilité, ni même un équilibre financier. Ce qui est un cas tout à fait particulier dans la galaxie des "investisseurs".
Ce commentaire a été modifié.
"On est dans effet dans un but uniquement altruistre : offrir au merveilleux public du bouillant Parc des Princes l'armada qu'il mérite depuis si longtemps (depuis le départ du Great Captain Vincent Guérin). Pour l'instant, le contrat est plus que rempli, avec, grâce notamment à Laurent Blanc et au Mister Ancelotti, une moisson de titres à faire pâlir le Celtic Glasgow, et un jeu basé sur le collectif et la circulation du ballon qui permet enfin aux pelouses françaises de découvrir les joies du #vraifootball. Merci donc au Président Sarkozy d'avoir oeuvré dans l'ombre (et avec une modestie qui l'honore) pour développer l'ensemble du foot hexagonal autour d'un modèle pérenne de locomotive."
Pourquoi il a -5 lui ? Pourquoi tant de haine ?
sandro l'obèse Niveau : Ballon d'or
Note : 1
Bof, c'est la valeur absolue qui compte.
4 réponses à ce commentaire.
De toute facon sans investisseurs etrangers on ne pourra pas longtemps faire illusion dans le "top 5 des grands championnats", a moins que le top 5 finisse en top 10 ou 15.
Par contre leur laisser carte blanche c'est la mort du foot et ca n'amenera pas plus de monde au stade.
Ce commentaire a été modifié.
J'ai souvent dans certains cas du mal à cerner cette expression: "la mort du foot". Je ne sais pas pour vous mais mon rêve de toujours c'est de voir le maximum de grands joueurs composant l'ossature du plus grand nombre d'équipes possibles au sein d'un même championnat pour des rencontres épiques à chaque journée. Si l'arrivée des investisseurs étrangers me garantit un alléchant Lorient-Angers, moi j'ai rien contre. Je pense qu'on commence à s’inquiéter un peu de tout sauf de l'essentiel. Modeste point de vue.
Pour expliquer un peu mon point de vue, la mort du foot (ou du sport en general), c'est quand le business prend le dessus. Donc le moment ou on parlera plus de la coupe de cheveux de tel ou tel joueur que la tactique de l'equipe championne.
C'est deja d'actualite, ce sont les dizaines d'articles sur "Zlatan" (a ma connaissance il a un nom de famille) basees sur des punchlines calibrees par des responsables marketing au lieu de parler de jeu.
C'est ce que je disais mon cher @modrobily. On s'inquiète (s'attarde) sur tout sauf de l'essentiel. Reconnaissons que malgré tout,les articles où on parle des performances des équipes, des joueurs, les aptitudes de tel entraineur... restent ultra majoritaires. Et puis toutes ces petites choses que tu évoques (coupes de cheveux, grosses bagnoles) contribuent à agrémenter l'actualité de foot, c'est un peu comme la cerise sur un gâteau. On peut s'en passer, mais on aime bien qu'elle soit là, bien visible.
J'espere vraiment que tu as raison, mais quand on voit que les emissions de foot a la tele montrent plus d'images de vestiaires et de couloirs du stade que des matches en eux-memes...
On va dire que je m'inquiete pour rien alors :-)
Je sors un peu du sujet mais ce qui m'attriste le plus et "tue" à petit feu le foot que j'ai aimé, c'est l'aseptisation de plus en plus poussée et la perte d'identité de pratiquement tous les clubs aujourd'hui. La venue d'investisseurs étrangers et l'argent roi y poussent, même si il y a bcp d'autres facteurs.

Personnellement je suis tombé amoureux de l'AJA gamin (bizarre je sais^^) pas pour des raisons régionales, mais pour son identité : la formation, Guy Roux, le 4-3-3, le côté club de campagne opposé aux gros clubs, le statut d'association et bcp d'autre choses..
Un club c'est bien plus que du football, ça a (ou avait) une dimension politique, sociale, sociétale, une identité par son public, par son jeu, par les hommes en place depuis longtemps. C'est ce que j'essaie d'expliquer quand j'en ai l'occasion à ceux qui ne comprennent pas qu'on soit "supporter".
Dans mon idéal footballistique, ça devrait être du style "Dis-moi qui tu supportes, je te dirais qui tu es". Le club que tu aimes devrait en dire long sur toi, un peu comme une femme.

Or aujourd'hui, quel club français ou anglais se démarque vraiment par autre chose que son histoire et son emplacement géographique ? Certains par leurs publics (Liverpool, Lens, Sté..) mais ça aussi a tendance à disparaître (ne serait-ce que par le prix des places).

Bref j'en ai fini de ma minute réac, y'a plein de raisons à tout ça mais ça me fait de la peine.
M.Manatane Niveau : CFA
Comme depuis deux mois, je n'ai pas pu te mettre un +1 pour endiguer ceux qui t'enfoncent: je suis parfaitement d'accord avec toi, la notion d'identité (et je précise dès maintenant qu'elle porte uniquement sur le jeu !) reste importante à mes yeux. L'AJA qui bat désormais pavillon chinois, cela choque car c'est la fin d'une certaine idée du football, dans laquelle la 165ème ville de France parvient à se hisser aux portes d'une finale européenne (93, les larmes de Stéphane Mahé...). La succession de PSG/ Barça en C1, ça a tendance à me laisser froid tant ça n'a que peu d'âme...
6 réponses à ce commentaire.
c'est juste triste de voir que les nouveaux presidents du "nouveau monde" ne voit les clubs comme un petit caprice pour impressioner les copains, ça ressemble à une crise de la cinquantaine/...

en vrai c'est une facette du soft power et de geopolitique
Sidney ★ Niveau : CFA
Note : -7
Le soft power ça date pas d'aujourd'hui

Les grands clubs européens servaient déjà tous de vitrine à de grandes familles d'industriels ou du milieu des affaires. Pas à des Etats, donc, mais l'idée d'institutions sportives comme vecteurs d'influence était déjà là
1 réponse à ce commentaire.
Note : -7
Article maquillé pour cracher sur QSI.

C'est dommage l'intro annonçait quelque chose d’intéressant, je pensais qu'on allait avoir un paragraphe détaillé sur chaque club détenu par des fonds étrangers.

Au final l'article ne répond pas à la question poser dans le titre et il ne traite que du PSG. Dommage, comme dis au dessus on reste sur notre faim, ça aurait demandé plus de profondeur.
D'un autre cote, le PSG est le seul club pour lequel on a un minimum de recul. Il est trop tot pour parler de Marseille, donc les exemples de Lyon ou Nice ou les investisseurs sont minoritaires sont encore plus difficiles a juger pour l'instant.
Note : -9
Je pense qu'on a assez de recul pour parler de Monaco par exemple. Mais même s'il est encore tôt pour les autres clubs, l'article aurait pu faire un recap sur les situations actuelles de chaque club et les perspectives à venir.

L'article commence avec "Paris, Monaco, Marseille, mais aussi Lens, Sochaux, pour citer des exemples plus « modestes » , Lyon ou Nice "

Et au final il ne traite que du PSG.

À ce moment là il fallait intituler l'article "QSI : quel bilan?".

Là je trouve que l'article ouvre une problématique très intéressante mais répond complètement à côté.
Sidney ★ Niveau : CFA
Note : -5
Monaco c'est un cas très particulier

Ce n'est pas une capitale/métropole, pas de grand stade... donc forcément moins de rayonnement que le PSG sis à Paris avec son Parc des Princes et des revenus liés à la billetterie limités.

Je suis curieux de voir comment ils vont évoluer
Sauf que Monaco a l'avantage d'etre un paradis fiscal, donc ca doit vite etre rentable, surtout que les salaires n'ont pas de charges supplementaires.
4 réponses à ce commentaire.
Sidney ★ Niveau : CFA
Note : -8
Le statut "étranger" d'un investisseur n'importe pas vraiment, ce qui compte c'est ce qu'il fait du club après le rachat

QSI a entièrement bâti en très peu de temps une équipe performante et talentueuse à l'effectif stable. Les revenus de billetterie ont considérablement augmenté, de même que les dotations/primes de la LFP et de l'UEFA et les revenus liés aux droits TV et aux sponsoring. Les ventes de produits dérivés sont en constante progression. Le club a une exposition mondiale

Il s'est doté d'infrastructures de haut niveau et le centre de formation est au cœur d'un projet sportif très ambitieux.

En résumé le succès est total

Autre investisseur étranger, autre club: Robert-Louis Dreyfus et l'OM. Des millions et des millions dépensés. Quelques succès sportifs par-ci par-là. Mais une irrégularité au plus haut niveau et une instabilité du staff technique et de l'organigramme. Un potentiel marketing sous-exploité. Un centre de formation indigent. L'actionnaire a possédé le club pendant une très longue période et ne l'a pas réellement fait progresser.
GLOBULES ROUGES ET BLANCS Niveau : CFA2
Mouai le succès est total je n'irai pas juque là

Paris a un déficit structurel de 100M d'euros chaque saison qui correspond peu ou prou ( comme par hasard ) au contrat passé avec l'office touristique du Quatar donc malgré une hausse des revenus ( billetterie, droit TV sponsoring) le club est encore et toujours en déficit...
Je ne parle même pas du fait qu'a la base les Quataris sont là pour la ligue des champions.

De toutes façons en France il est quand même très difficile de s'en sortir financièrement parlant avec un club de foot, et je ne pense que les investisseurs étrangers aient plus la science infuse que les autres pour savoir comment gagner de l'argent avec un club pro
Note : -12
Paris était bénéficiaire sur le dernier exercice à hauteur d'environ 10M€.

Même si bien entendu le contrat de 100M€ passé avec QTA y est pour beaucoup.

Je pense qu'il est quasi-impossible pour un club en L1 de dégager des bénéfices de manière régulière et certaines. Encore moins pour un club qui n'est pas propriétaire de son stade.
Sidney ★ Niveau : CFA
Note : -4
"Je ne parle même pas du fait qu'a la base les Quataris sont là pour la ligue des champions".

La Ligue des Champions c'est pas une fin, juste un moyen. Le Qatar a acheté ce club avec l'objectif d'en faire une marque rentable pour diversifier ses revenus en vue de l'épuisement futur de ses ressources en hydrocarbures.

Par conséquent leur projet avec le PSG peut être considéré comme un succès: le club a déjà une image de marque mondiale et génère des revenus conséquents avec une marge de progression très importante sans même avoir encore remporté la C1, et malgré un projet qui n'en est qu'à ses débuts.
Sidney ★ Niveau : CFA
Note : -10
Tiens et puis tant qu'on parle de la famille Louis-Dreyfus à la tête de l'OM, hop:

http://www.lequipe.fr/Football/Article/ … mld/725225

Encore une grosse pomme de pin dans notre cul
4 réponses à ce commentaire.
C'est dommage l'article ne fait que rapporter des propos d'une évidence sans nom sur un sujet que je trouve n'être qu'une conséquence d'un mauvais fonctionnement.

On peut résumer à :

- un club structuré apporte moins de risque et une opportunité de développement.
- un club avec les désidératas d'un investisseurs unique peut être un vrai danger.

Oui et bien ? On apprend quoi de nouveau ?


En Angleterre les repreneurs riches sont une vraie option évidemment car il y'a dans les grands clubs Anglais et même les plus petits une vraie structuration mise en place, un centre de formation, un staff souvent bien formé, qui concours à l'atteinte des objectifs fixés avec des indicateurs mis en place pour veiller aux écarts d'objectifs.

En France cette idée d'objectif est souvent limité, c'est un aspect du football Français de ne pas voir la performance comme un objectif, un indicateur mais comme une variable, un aléatoire, un peu comme dans le semi-pro.

C'est plus un article sur la structuration des clubs Francais qu'il faudrait pondre, sur la professionnalisation de son Football. La question de l'investissement en découle évidemment, quand tu n'as pas les cannes pour soutenir cette pluie de fric, tu tombe vite sous le poids des billets.
Je me suis étouffé à "vrai centre de formation " pour les clubs anglais.

À part Marseille, aucun club français n'a à rougir de son centre, et le travail date très souvent d'avant l'arrivée d'investisseurs étrangers.
Ah j'en étais sur que quelqu’un allait relevé le centre de formation.

Bordel le football c'est un ensemble, en France dès qu'on a un truc plus que potable, ça y est faut oublier tout le reste. On est à la ramasse sur bien des points, la performance et la structuration d'un club c'est à tous les niveaux que ça se joue, c'est dommage de pointer seulement sur ça.
2 réponses à ce commentaire.
Note : -4
Monsieur Didier Poulmaire et ses 49% , avait t'il le championnat Allemand ( non cité ) dans un coin de sa tete comme point de référence ?

Nous avons un championnat laboratoire au dessus de nos tetes ( géographiquement parlant ) pour répondre au titre de cette article !
Le championnat Anglais .

Sous nos pieds , un autre modèle de gestion pour certains clubs mais qui ne concerne pas tout les clubs de l'élite !
Le championnat Espagnol et ses socios .
( ainsi que certains clubs Portugais )

_ Maintenant a chacun son opinion , conservatisme , capitaliste libéral , club traditionnel ..
Mais ont peut supposer que certains ( anciens ) supporters du PSG qui ne vont plus aux stades , la création du red bull Salzburg , ainsi que le FC United , sont des débuts de réponses intéressantes pour le pire .
Ou de bonnes choses ( la meilleur ) qui leurs soit arriver dans leurs vies de ( néo ) supporters (opportuniste ) de toujours avec l'arrivée de joueurs confirmés de très haut niveau ( enfin ils sont la .. un reve éveille )
ThomasDandy Niveau : Ligue 2
Note : -6
L'article est intéressant, j'imagine qu'il fera prochainement partie d'un dossier sur le site ou dans le mag !
Ce qu'on remarque, c'est qu'il y a un "envers du décors" à tout ce bel argent venu d'ailleurs.
D'un côté les cas évident, comme Lens, puis le PSG par exemple, qui, malgré sa bonne forme financière apparente a encore du travail pour que le club soit stable, avec ou sans lui, même s'il semble que ce soit sur la bonne voie.
On pourrait penser, à la lecture de l'article, qu'un certains nombre d'investisseurs pensent pouvoir profiter des nébuleuses désorganisées qui gravitent autour du club et marger dessus ?
Dans tous les cas, la L1 semble être le nouveau terrain de jeu de la bulle économique du foot, qui a beaucoup encore à offrir, même si certains signent laissent entrevoir une explosion prochaine.
GovouLegend Niveau : CFA
Même si je vomis le fait qu'un club de football serve de vitrine à un état (qui plus est le Qatar et sa coupe du monde achetée, et son équipe de Hand achetée, et ses scandales d'esclavage...) je pense que QSI a justement fait un sacré boulot de structuration du club.

Si cela est bien géré, le club aura quand même une réelle valeur au moment de sa revente et une structure suffisamment solide pour ne pas s'effondrer malgré la baisse des apports annuels. Les gros joueurs qui sont au PSG actuellement représentent quand même une valeur qui permettrait au PSG de s'équilibrer en cas de coup dur.
Sidney ★ Niveau : CFA
Note : -6
Je ne pense pas que leur projet soit une revente à terme du PSG

Ils comptent en faire une puissance sportive/marketing à la Manchester United (produits dérivés, droits TV, sponsoring) qui générera régulièrement des bénéfices. C'est bien plus rentable à long terme qu'une simple revente
Sidney ★ Niveau : CFA
Note : -10
En fait le Qatar se construit actuellement un patrimoine dont il pourra vivre dans le futur (médias, immobilier...)
2 réponses à ce commentaire.
"Ils ne doivent pas imposer leur vision et nier notre culture, mais faire en sorte d'améliorer le club, pérenniser son fonctionnement"

Ouais donc ce que tu veux c'est un mec qui allonge les ronds sans qu'ils donnent son avis, normal après tout, en tant que "ultras" le club t'appartient.

Sous prétexte que tu payes ton abonnement 150 balles par an (alors que tu coute quasiment 10k en amende fumigènes par match), que tu cases le stade et les bus à la moidre défaite de ton équipe, le club devrait écouter tes conseils et prendre ton avis en compte dans le recrutement et la facon de gérer un club ?

Ils m'ont toujours fascine ces "supporters"...
Ce commentaire a été modifié.
Les chinois et les russes, c'est beaucoup de blanchiment d'argent sale (casinos, putes, drogues, contrefaçons, rackets, etc.) et de magouilles (fraudes fiscales, bakchichs aux hommes politiques). On ferme les yeux parce qu'on a besoin d'argent et qu'il ne faut pas trop décrocher par rapport au reste de l'Europe. Mais imaginez un gros mouvement des fiscs européens pour contrôler l'origine des fonds, ça ferait un séisme de Lisbonne jusqu'à Almaty !
Note : -11
Et bien entendu, en France il n'y a absolument aucun de ces problèmes. Pas de magouilles avec des politiques pour faire passer un stade privé en intérêt public, pas de fraudes fiscales etc.

Rien de tout ça ! À la limite quelques négligences, mais rien de condamnable.
Je parlais des investissements chinois et russes dans le foot européen !
caviardefootball Niveau : CFA2
et lui il parlait des investissements français et occidentaux en général dans le foot européen, puisqu'on a bien vu que raiola et mendes font tourner du billet
Note : -5
J'ai bien compris, d'où mon propos tinté d’ironie.

Je ne dis pas que ce que tu avances est faux, je sous-entend juste que ce n'est pas l'apanage des Russes ou des Chinois. Mais que nous, bon Français donneurs de leçons, étions également responsables de pratiques similaires.
j'ai quand meme du mal à voir pourquoi les ultras qui ne vont plus au parc des Princes est un problème.

Parce qu'on les entends plus chanter ? la moitié du temps c'était pour insulter l'adversaire, la ligue ou l'arbitre.

Parce qu'il n'y a plus de violence dans le stade ? C'est vrai que c'est dommage qu'on puisse aller au parc en famille sans s'inquiéter ...

J'ai pas mal de potes ultras qui ne vont plus au stade, ils se sont mis à la boxe ou autre du coup. Je suis pas sur que grand monde les regrettent au stade...
t'as oublié les investisseurs arabe qui viennent pour blanchir l'argent du shit des cites et des scooters volés, les investisseurs roumains pour blancher l'argent du lavage de pare brise au feu rouge....

Si j'ai d'autre clichés comme ça je repasse t'inquiètes.
Les investisseurs chinois pour blanchir l'argent des blanchisseries ? (bon, pas sur que ce soit encore d'actualite comme cliche)
T'as oublié les ricains dans ta liste .Et tous les autres ,aussi....
8 réponses à ce commentaire.
Cafu crème Niveau : Ligue 2
Note : -6
"Faut il s'inquiéter du rachat par des investisseurs étrangers ?"

D'une je ne vois pas pourquoi ce serait rassurant de voir les clubs rester dans des mains françaises, notre palmares ridicule en Europe sur les 60 dernières années atteste de nos manques.

De deux j'ai plutôt tendance à me dire que l'arrivée d'un actionnaire étranger va permettre d'importer chez nous des méthodes qui marchent ailleurs plutôt que de patauger dans la médiocrité.

Demandez aux Lensois si ils sont ravis de Martel etc...

Voila maintenant je peux lire l'article.
Ouiiiis Kita à Nantes, ça doit quoi ? Et Mammadov qui avait fait tant de promesses avant de disparaître...

Lire : http://sport24.lefigaro.fr/football/lig … ers-830341
1 réponse à ce commentaire.
Marty_Nick Niveau : DHR
Bien sûr qu'il faut s'en inquiéter d'ailleurs la Premier League est le meilleur championnat du monde grâce à l'engagement des joueurs et un magnifique fighting spirit !
Clive Bissel Niveau : DHR
En articulant la question des rachats à celle de l'évolution de la culture des clubs, l'article permet de mettre à mal l'une des croyances avec laquelle on a tous grandi: ne pas faire accéder les clubs français au statut de sociétés anonymes (cotées en bourse) protègerait l'esprit sportif.

Or, dans le cas français, l'absence de capitalisation boursière semble, dans un premier temps, faciliter les rachats autant que minimiser les contre-pouvoirs au sein des clubs.
Peut-être certains investisseurs rêvent-ils précisément de faire sauter, à terme, ce tabou et maximiser les profits par la création d'actions?

Le foot français est intéressant du point de vue des investisseurs car il permet la marche de progression que je viens d'exposer.
En outre, et contrairement à ce qui se passe dans les autres pays de football, les supporters français qui soutiennent le même club que leurs arrière (voire arrière-arrière) grands parents ne sont pas majoritaires. Faire venir des stars dans une équipe aujourd'hui, c'est convaincre au minimum des enfants de 8 ans d'acheter des maillots jusqu'à l'âge de 99 ans.

Si l'on ajoute à cela la fiscalité avantageuse dont bénéficient, en tant que gentilles associations sportives, les clubs français, les infrastructures souvent plus que correctes que possèdent déjà ceux-ci et le capital sympathie du pays à l'étranger, cela devient plus que génial!
C'est bien Tacopina qui a exposé hier son projet de tourisme footballistique à Venise?

Cela ne signifie pas que des clubs anglais ou italiens n'aient pas donné lieu à des cas particulièrement flagrants de reprise. Mais cela veut dire que le foot français est sans-doute encore plus juteux que tout ce que l'on peut encore imaginer.

Et que ce qui le rend juteux c'est justement ce qui nous a été présenté, pendant des années, comme sa principale défense contre le business: une mission de formation sportive, des supporters pas toujours puissants et organisés (cela dépend des clubs)et l'absence en bourse.
Note : -5
"ne pas faire accéder les clubs français au statut de sociétés anonymes (cotées en bourse) protègerait l'esprit sportif"

"Si l'on ajoute à cela la fiscalité avantageuse dont bénéficient, en tant que gentilles associations sportives"

Je ne pense pas que la fiscalité française soit avantageuse, de plus les clubs professionnels ne sont pas des associations.
La plupart des clubs pro en France sont des SASP (société anonyme sportive professionnelle).
Clive Bissel Niveau : DHR
Ouais, mais pas cotées en bourse. Et ça, dans les années 90 (et même 2000), pas mal d'analystes sportifs nous l'ont servi à toutes les sauces: une sorte d'"exception culturelle française" mais pour le football professionnel. Tu sais comment des journalistes peuvent s'emballer...

Pour ce qui est de la fiscalité, tu dois faire référence aux jérémiades de l'Union des clubs professionnels de football. Je ne comparais pas les clubs français aux autres clubs européens, les clubs français payent des (leurs) charges sociales et c'est bien. Je les comparais aux entreprises.

Ensuite, les clubs, même au plus haut niveau, touchent des subventions de l'Etat (ville, département, région, Ministère de la Jeunesse et des Sports). Et les subvention c'est net d'impôts.
Clive Bissel Niveau : DHR
Ce que j'essayais de dire -maladroitement- c'est qu'il s'est construit en France tout un discours visant à opposer le fonctionnement de nos clubs à celui des clubs des autres championnats européens. Et que l'un des arguments était cette question boursière.

J'ai oublié les guillemets à "gentilles etc...": j'ai voulu dire que quand il s'agit de mettre la main à la poche, l'Etat fait parfois semblant de les voir comme tels.
Note : -6
"Ouais, mais pas cotées en bourse."

L'OL est côté en bourse.

"une sorte d'"exception culturelle française""

Seul 22 clubs Européens sont côtés en bourses, et à part la Juve et Dortmund, aucun de ces 22 clubs ne sont des cadors.

http://www.lerevenu.com/bourse/foot-fau … -en-bourse

" les clubs, même au plus haut niveau, touchent des subventions de l'Etat"

Les subventions perçues par le club de football concerné ne doivent pas dépasser 30% de son budget dans une limite de 2,3 millions d’euros par saison. De plus, cette aide doit avoir un objectif d’intérêt général tel que la formation ou la prévention de la violence par exemple.

https://www.ecofoot.fr/montant-subventi … -francais/


Je ne dis pas que ce que tu avances n'a pas de sens, mais tu argumentes avec tellement d'erreurs que ça nuis à ton propos.
UnJourDeFoot Niveau : DHR
Il faut rectifier certaines choses :
Les Sociétés Anonymes ne sont pas toutes cotées en bourses (regarde autour de toi tu verras pas mal de SAS etc).

L'Olympique Lyonnais est coté en Bourse.

Je ne suis vraiment pas certain que les investisseurs potentiels voient en un club de L1 un futur club côté et vendre le flottant à prix d'or. Trop peu de clubs sont côtés (22 en 2015), et l'évolution du cours est inférieur à celui des autres indices. De plus, l'incertitude lié aux résultats sportifs les rendent moins attractifs pour les investisseurs.

Si tu compares les fiscalités il faut les comparer aux autres clubs Européens, pas aux entreprises françaises, ça n'a pas de sens sinon.

Dans le fonds tu as raison, le foot français a longtemps été protégé du foot business (directement ou indirectement), et il a aujourd'hui un fort potentiel : une économie moins impactée que l'Espagne / Portugal / Italie, un club (PSG) qui tire le championnat vers le haut, et des clubs au potentiel inexploité à ce jour en Europe (Lyon / Marseille etc).
Clive Bissel Niveau : DHR
Autant pour moi, je me fais vieux.

Le plafonnement des subventions auquel PauletaSusicGaucho fait référence date du début des années 2000.
Pour ce qui est de la cotation de l'OL, elle a été dans un premier temps refusée. C'est la Commission européenne qui a fait pression sur la France pour qu'elle se mette en conformité avec la législation européenne.

Heureusement pour moi, tout le monde a bien compris le fond de ma pensée. Celle d'un vieux?
6 réponses à ce commentaire.
UnJourDeFoot Niveau : DHR
Les investisseurs sont étrangers car les grandes fortunes et entreprises françaises n'ont pas la volonté d'investir dans le football Français tout simplement en reprenant les clubs cités dans l'article (cf Crédit Agricole avec RC LENS).
Il s'agit avant tout d'un gouffre financier, au départ tout du moins, et quand on voit l'argent investi par les Dreyfus et le résultat final, on peut comprendre qu'aucun repreneur soit français.
Sidney ★ Niveau : CFA
Note : -4
Les Dreyfus ont mal investi

Comment expliquer qu'au bout de tant d'années d'actionnariat le centre de formation soit aussi peu performant, et le club si peu stabilisé sportivement?
1 réponse à ce commentaire.
bestclic 2.0 Niveau : Loisir
Je dirais qu'il faut se méfier.

Si certains viennent avec de l'ambition d'autres viennent pour y magouiller, arnaquer, mentir le tout avec l'aval des supporters comme dans une ville du sud de la france dont le club est le seul à avoir remporté la ldc.

D'autres sont la pour effectuer une propagande pour faire paraître leur dictature pour le plus démocratique et le plus doux au monde.

Après sur un plan sportif forcément l'arnaqueur échouera et n'atteindra pas ses objectifs mensongers de titre européen.

Quant au propagandiste, la réussite sportive faisant partie de leur image il claquent du pognon sans compter donc la réussite vient malgré un nombre d'emplois fictifs et d'incompetents élevés au club (nasser et kluivert).
Note : -7
"En clair, ils avaient un tout bon sous le nez, et ils étaient les seuls à ne pas le voir."

Et y'en a pour croire ces fadaises? Le départ de Koman et l'arrivée de Lucas, ça fait beaucoup de pognon qui circule. Si Koman reste, rien ne se passe. Qui ça arrangerait, mis à part peut-être le joueur et le club (sportivement parlant, parce que ça n'arrange même pas les dirigeants)?
Quand vous voyez des trucs bizarres dans le foot, c'est juste une question de pognon.
Sidney ★ Niveau : CFA
Note : -6
@PauletaSusicGaucho

Y'a un bug ou quoi? Tes comms sont tous masqués sans raison
Note : -6
T'as l'autre trouduc de Barbylone qui est frustré de pas avoir eu son Action Man a Nöel qui passe ses nerfs sur SoFoot.

Et comme j'ai capté comment marchait le bug il veut me censurer.
Sidney ★ Niveau : CFA
Note : -6
C'est quoi cette histoire de bug, QSI-boy?
Note : -1
Tu cliques rapidement autant de fois que possible sur le trait vert ou la croix rouge. De là t'arrives facilement à mettre 5 ou 6 + ou - à chaque message.

Donc l'autre mono neurone de Barbylone mitraille de - tous les messages qu'il veut. Et de l'autre il s'est crée un autre compte avec lequel il s'auto plussoie.
Sidney ★ Niveau : CFA
Note : -5
Ha ha du coup la souris se transforme en kalach' des quartiers nord

Habile
omnisportdieng Niveau : District
juste pour essayer
5 réponses à ce commentaire.
C'est incroyable, 90% des commentaires sont notés en négatif. On dirait qu'il va falloir encore bosser, Sofoot, hein?
Tellement ridicule les votes des commentaires ...

Putin, comme c'était mieux à ce niveau là avant le nouveau site... Nostalgie.
vendredi 18 août 202€ à gagner avec le Real Madrid & l'OM il y a 2 heures L'hommage du Camp Nou aux victimes de l'attentat mercredi 16 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1
il y a 3 heures Kembo Ekoko à Bursaspor il y a 4 heures La bastos de Marcos Alonso 2 il y a 6 heures Il foire sa panenka à la 96e minute 21 il y a 9 heures La grosse mine de Bruno Fernandes avec le Sporting 4 il y a 10 heures Müller se blesse pour sept mois en célébrant son but 54
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
il y a 11 heures Alec Georgen régale sous les yeux d'Emery 6 il y a 11 heures Les pieds en l'air pour fêter le but de Jesé 7 il y a 12 heures La demi-volée de Gignac 10 il y a 13 heures Suspendu, Kaká regarde un match avec ses supporters 6 Hier à 19:18 Le bonbon de Malcom 11 Hier à 18:18 Le lob fou de Fekir 30
Hier à 13:53 Le cadeau de Cissé à l'un de ses coéquipiers 10 Hier à 11:59 Les ultras allemands répondent à la DFB 14 Hier à 10:07 Trezeguet bouscule Beşiktaş 23 vendredi 18 août Nantes, la mascotte et le plagiat 26 vendredi 18 août Brian Fernández arrive à Metz 9 jeudi 17 août Valdés lance sa société de production 8 jeudi 17 août Zlatan à l'affiche d'un jeu vidéo 15 mercredi 16 août Un match arrêté par des jets d'œufs 11 mercredi 16 août Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 31 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 34 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 54 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23 vendredi 28 juillet Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 23 vendredi 28 juillet Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 20 vendredi 28 juillet Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 8 vendredi 28 juillet Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 27 vendredi 28 juillet Ángel María Villar démissionne de ses postes à la FIFA et l'UEFA 25 vendredi 28 juillet Brandão retrouve Anigo en Grèce 15 jeudi 27 juillet Le triplé de Valère Germain 20 jeudi 27 juillet La boulette de la gardienne portugaise 29 jeudi 27 juillet Bob Bradley va revenir en MLS à Los Angeles FC 2