1. //
  2. //
  3. // AS Roma-Bologne

Faune et Florenzi

À 25 ans à peine, il est déjà l’âme de la Roma. Spectaculaire et charismatique, les tifosi aimeraient le voir rester toute sa vie au club. Mais le talent du bonhomme fait forcément parler de lui à l'étranger. Et pas sûr que l'Euro n'arrange quoi que ce soit à cette situation. Portrait du nouveau capitaine par intermittence de la Roma.

Modififié
1k 47
Une moustache, des rouflaquettes et une moumoute bouclée... La végétation faciale d’Alessandro Florenzi, c’est indéniable, le rend sympathique. Mais pas que. C’est avant tout son attitude sur le terrain qui fait de lui l’un des chouchous de l’Olimpico. À le voir comme ça, on se demande vraiment qui pourrait bien détester ce mec. Il donne sans compter. Toujours. Sa joie de vivre, sa bonne humeur, son amour pour le foot, le maillot, sa ville, sont communicatifs. Et puis, c’est un loup insatiable, couplé d'un caméléon polyvalent. Rares sont les matchs qu’il termine le maillot sec. À tel point que des journalistes ne sont pas loin de transformer cette vertu en défaut en septembre 2012. Après un match contre l’Inter, on lui demande pourquoi il court autant. Ce à quoi il répond, en toute humilité : « Nous sommes payés pour courir, et je n'y vois aucun problème à le faire. Il y a des gens qui font beaucoup plus que nous et gagnent beaucoup moins. » Ça vous donne une idée de l’homme qu’il est. Et pourquoi les tifosi voient déjà en lui un pilier de leur relation au club.

Vol au dessus de l’Olimpico


Le ballon est comme suspendu en l’air. Florenzi y a mis tout son cœur, comme d’habitude, mais n’y croit pas plus que les autres : « Je ne m'étais pas rendu compte d'où j'étais. Je ne pouvais pas la donner à Edin Džeko et j'ai pensé : "Au pire, elle finira en sortie de but". » Dans les travées de l’Olimpico, on entend même le râle des tifosi. Mais le ballon poursuit son petit bonhomme de chemin en direction des cages adverses. Ter Stegen est avancé. La probabilité et l’angle pour qu’il soit lobé sont faibles. Quasi nuls. Et pourtant, son poteau finit par trembler. Tout comme ses filets. Il n’en revient pas. Les tifosi sont fous. Gerard Piqué, incrédule : « C’est à 100% une inspiration géniale de Florenzi. J’avoue que moi-même je n’y croyais pas, c’est l’un des plus beaux buts que j’ai pris avec le Barça. » Ça, c’est donc le fameux lob qu’il a inscrit en début de saison contre le Barça. Le geste, l’égalisation inespérée face au favori pour la C1, qui l’a révélé au monde entier..


Mais en Serie A, ça fait déjà quelques années que le petit italien fait la fierté de la Louve. Un pur produit du centre de formation romain. Alessandro a grandi dans un quartier du Sud-Ouest de Rome. Son oncle raconte souvent à la presse le jour où il a compris que le petit deviendrait un grand : « À l'âge de quatre ans, habillé avec le maillot de la Roma, le ballon sous le bras, je l'ai vu descendre les escaliers de la maison. Je lui ai demandé : "Où tu vas comme ça ? Jouer au foot ? " Ce à quoi il m’a répondu : "Non tonton, je vais travailler". » Décrit par tout son entourage comme poli, bien éduqué, talentueux, fidèle et amoureux de la Roma, Alessandro fait donc toutes ses classes dans son club de cœur. Et en 2011, il entre pour la première fois en équipe première. C’était le 22 mai exactement, contre la Sampdoria, à la 86e, il prend la place d’un certain Francesco Totti. Bref, tout pour devenir une légende.

Caméléon insatiable


Mais pour s’aguerrir, il doit d’abord faire ses preuves en prêt à Crotone. Chose promise, chose due. En seulement une saison, 2011-2012, il inscrit onze buts et en offre deux. Il est logiquement élu meilleur jeune de Serie B et attise du même coup la curiosité d’autres clubs de Serie A. Mais Zeman refuse et le rappelle en équipe première sans attendre. Il sent quelque chose de particulier en lui. Quant à Alessandro, il n'évoque même pas la possibilité de quitter la capitale. Lui, il se plait à la maison. Et ça se voit. Alessandro Florenzi n’hésite jamais à aller remercier les tifosi, à aller signer des autographes, à répondre à des interviews. Et toujours avec le sourire. C'est donc en toute logique que dès la saison 2012-2013, il dépasse la barre des trente matchs avec la Roma. C’est aussi à ce moment-là qu’il se voit honorer de sa première sélection, contre la France le 14 novembre 2012. À 21 ans, Florenzi représente déjà l'avenir de l'Italie, il faut donc le chouchouter. Pour son talent. Pour son dévouement sur le terrain. Mais aussi pour ce qu'il représente. Alessandro, c'est l'Italie comme on l'aime. Il est jeune, vigoureux, attachant. Il est notamment capable d’aller embrasser sa grand-mère, après avoir marqué contre Cagliari le 21 septembre 2014.


Il s’affiche également sans souci lors de son mariage avec sa compagne, et donc aujourd’hui, sa femme.


Plus les années passent et plus Alessandro devient donc indispensable au club. Il joue, court énormément et marque une flopée de grosse frappes, toutes aussi pures et esthétiques les unes que les autres. Aujourd'hui, il en est par exemple à 43 rencontres disputées, pour 9 buts et 3 passes décisives en tant que latéral droit. Autant dire, que ça ne passe pas inaperçu en Europe. On parle d'un intérêt de Chelsea et du Barça pour lui. Rien que ça.

Youtube

En fait les seuls défauts du garçon, ce sont ses qualités : sa polyvalence et son aisance à de nombreux postes. Premièrement, si son contrat court jusqu'en 2019, son nom circule en bonne place dans les dossiers chauds du mercato. Tel son mentor, Francesco Totti, qu'il remplace en tant que capitaine par intermittence, résistera-t-il à la tentation des grands clubs européens ? Deuxièmement, Zeman le faisait jouer dans un milieu à trois, Garcia l'a replacé latéral droit et a également bouché les trous avec lui, aujourd'hui, Spalletti a l'air de l'aimer plutôt en tant que latéral offensif... Pouvoir et savoir jouer à cinq postes différents lui assure quasiment toujours une place dans le groupe des 23 de la Squadra Azzurra, mais sera-t-il titulaire ? C'est une autre histoire.

Par Ugo Bocchi, propos recueillis par Il Romanista et Mediaset
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

KillerCroc Niveau : CFA
m'est avis qu'il a rien à envier à un Abate, après peut être est-il un peu juste face à Darmian, vrai spécialiste du poste. Mais c'est un joueur sensationnel, je l'adore. Mais si il se fixe pas à un poste il aura du mal à être titulaire avec la Nazionale.
josip-illicite Niveau : DHR
Message posté par KillerCroc
m'est avis qu'il a rien à envier à un Abate, après peut être est-il un peu juste face à Darmian, vrai spécialiste du poste. Mais c'est un joueur sensationnel, je l'adore. Mais si il se fixe pas à un poste il aura du mal à être titulaire avec la Nazionale.


Abate est à des années lumières devant Florenzi, défensivement parlant. Après, offensivement, Florenzi est effectivement au dessus.
Et vue la forme de Darmian actuellement, la place de back droit titulaire à l'Euro devrait se jouer entre Abate et Florenzi.

Mais bon, j'ai du mal avec le fait de considérer Florenzi comme un latéral droit. Je pense qu'il doit jouer plus haut, au milieu précisément.
Super-Pippo Niveau : CFA
Florenzi est un très bon joueur. Il est décisif partout même si je le trouve moins bon en défenseur droit (peu d'équipes n'ont pas des carences à ce poste donc il peut dépanner). Vraiment super joueur et mentalité.
Le successeur de Daniele et Francesco. Pas le même talent que les deux cités (même si plus haut sur le terrain, le petit Florenzi est capable de belle folie), mais le même attachement à la Roma.

En tout cas, j'adore ce joueur, et j'espère le voir terminer à la Roma, histoire perpétuer la tradition.
Message posté par KillerCroc
m'est avis qu'il a rien à envier à un Abate, après peut être est-il un peu juste face à Darmian, vrai spécialiste du poste. Mais c'est un joueur sensationnel, je l'adore. Mais si il se fixe pas à un poste il aura du mal à être titulaire avec la Nazionale.


Pour avoir observé à de nombreuses les 3 joueurs, j'ai le sentiment qu'il est bien au dessus des 2 autres que tu cites.

Abate est devenu bien trop fragile et inconstant, tandis que Darmian m'exaspère par son incapacité à faire un bon centre et à rester moyen dans tous les domaines.

Florenzi a quelques carences défensives, mais celles-ci sont largement gommées par sa capacité à enchaîner les efforts, à être intelligent tactiquement, à savoir planter des buts et délivrer des passes décisives...
Et j'oubliais le plus important : sa polyvalence. Il peut jouer latéral, ailier, milieu central...

Florenzi partira titulaire à droite dans le 3-5-2 ou 3-4-3 de Conte à l'euro, cela ne fait quasiment aucun doute.
roberto-larcos Niveau : Ligue 2
C est pas forcément la ou je le préfère mais il a un boulevard en arrière droit, que ce soit en equipe nationale ou dans un plus grand club que la Roma.

Il a de la gniaque, pas bête, capable de s adapter à différents systemes, bonne technique et ça lui arrive de planter.

Il doit encore progresser sur la lecture du jeu selon moi, la couverture defensive et modérer son apport offensif pour le rendre plus precieux.

Il compte beaucoup sur son abattage mais doit devenir plus efficace offensivement afin d être mieux placé en defense la plupart du temps.

Entre lui et Pjanic les caisses vont se remplir cet été et mon coeur va saigner.
En fait moi je le préfère en "piston" droit dans un 3-5-2, même s'il n'a pas tellement joué à ce poste. Mais selon moi c'est vraiment pour ce poste qu'il a le plus de qualité : Il a un gros coffre et est capable d'effectuer les allers retours durant 90 min. Le fait d'avoir un défenseur capable de le couvrir lui permet de moins avoir à se poser de question sur son positionnement, sur sa couverture... Et enfin, à ce poste il peut apporter ses qualités offensives de vitesse et percussion.

Bref, c'est un joueur que j'adore depuis 2/3 ans même s'il reste fautif sur certains buts parfois. Son problème en fait c'est qu'il est un peu trop brouillon pour jouer uniquement ailier et pas assez bon dans les duels pour jouer uniquement latéral défensif... Donc s'il joue comme un latéral il faut le voir plus comme un joueur offensif que défensif, et s'organiser de la sorte (avec pourquoi pas un milieu droit plus défensif à ses côtés)
maxlojuventino Niveau : Ligue 1
j'adore ce joueur, la Roma ne doit absolument pas le vendre et plutôt renforcer ses postes faibles (Défense centrale, arrière gauche et attaquant de pointe).
maxlojuventino Niveau : Ligue 1
j'adore ce joueur, la Roma ne doit absolument pas le vendre et plutôt renforcer ses postes faibles (Défense centrale, arrière gauche et attaquant de pointe).
Même s'il est régulièrement limite défensivement en tant défenseur droit ses qualités offensives et sa grinta en font un joueur pour moi bien loin d'un Abate. Qui est assez sérieux défensivement mais n'a aucun talent offensif, des pieds carrés.

Florenzi avec un peu de discipline serait indispensable à droite. Si en plus Conte joue 3-5-2 alors là, il y a même de débat possible, il n'aura aucun concurrent digne de ce nom.
Et bam, Bologne ouvre le score.
Un nouveau "air marquage" de Lucas Digne sur coup-franc.
roberto-larcos Niveau : Ligue 2
Putain!!! Digne je te hais, je te conchie....Je me fouette cul nu avec des orties si on lève l option d achat de ce mec.

Sur les 4 dernieres semaines il coûte autant de but minimum. Quel tocard.
Salah qui égalise, normal vu la domination de la Roma.

Bon ça serait mieux s'il était pas hors-jeu d'un poil de barbe.
roberto-larcos Niveau : Ligue 2
Recup aux 35m, jeu en triangle + hors jeu= combo parfait.
josip-illicite Niveau : DHR
Message posté par tottiOuj
Même s'il est régulièrement limite défensivement en tant défenseur droit ses qualités offensives et sa grinta en font un joueur pour moi bien loin d'un Abate. Qui est assez sérieux défensivement mais n'a aucun talent offensif, des pieds carrés.

Florenzi avec un peu de discipline serait indispensable à droite. Si en plus Conte joue 3-5-2 alors là, il y a même de débat possible, il n'aura aucun concurrent digne de ce nom.


Pas d'accord du tout.
Déjà, j'ai jamais trouvé Florenzi ahurissant non plus offensivement; bon, spontané, mais on parle pas là d'un Alves quoi.
Puis Abate est pas un pied carré non plus, faut pas déconner. Certes, c'est pas un virtuose, mais grâce à sa vitesse et sa puissance il est compliqué à arrêter.

Bref, en tant que latéral, je choisis sans hésiter Abate, mais en tant que milieu latéral, je prends Florenzi.
josip-illicite Niveau : DHR
Message posté par tottiOuj
Même s'il est régulièrement limite défensivement en tant défenseur droit ses qualités offensives et sa grinta en font un joueur pour moi bien loin d'un Abate. Qui est assez sérieux défensivement mais n'a aucun talent offensif, des pieds carrés.

Florenzi avec un peu de discipline serait indispensable à droite. Si en plus Conte joue 3-5-2 alors là, il y a même de débat possible, il n'aura aucun concurrent digne de ce nom.


Pas d'accord du tout.
Déjà, j'ai jamais trouvé Florenzi ahurissant non plus offensivement; bon, spontané, mais on parle pas là d'un Alves quoi.
Puis Abate est pas un pied carré non plus, faut pas déconner. Certes, c'est pas un virtuose, mais grâce à sa vitesse et sa puissance il est compliqué à arrêter.

Bref, en tant que latéral, je choisis sans hésiter Abate, mais en tant que milieu latéral, je prends Florenzi.
Super-Pippo Niveau : CFA
Dans un 3-5-2 ou 3-4-3 en milieu droit, il y a pas photo ça doit être lui. Dans une défense à 4, il y a débat dans une à 3, pas photo
Finito 1-1. Ca va être compliqué pour la Roma d'aller chercher le Napoli.

Dommage parcequ'ils ont eu un paquet d'occases ce soir.

Par contre, Pjanic est vraiment pas formidable. Dans le genre joueur de baballe, il ferait mieux de l'échanger avec Nasri...
roberto-larcos Niveau : Ligue 2
Il est dans la lignée de ses dernieres perfs malheureusement. Je me trompe sans doute mais je n ai pas le sentiment que le changement de coach lui a fait du bien...Bien mais sans plus.

El Sha et Falque vraiment pas bons.

Quand ton equipe fait 14 tirs, 5 cadres ça devient compliqué de gagner...Et c est pas la première fois. Fallait bien que le vent tourne un peu.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
1k 47