1. //
  2. // TFC/Sochaux

Faty : « J'aimerais rester mais... »

Samedi, Jacques Faty et Sochaux tenteront de faire chuter Toulouse. Le TFC, un club dans lequel l'international sénégalais se verrait bien. Un club plus ambitieux à ses yeux.

Modififié
0 4
Chaud le déplacement de samedi à Toulouse pour Sochaux ?


Toulouse est une très bonne équipe. Ils possèdent des joueurs très athlétiques. Sur ce plan-là, ils sont au-dessus de la moyenne. Au milieu de terrain, ils savent aussi jouer au ballon avec les Machado, Didot... C'est une équipe qui finira dans les sept, huit premiers...

A l'aller, ils ont gagné 3-1 à Bonnal. C'est une performance de gagner chez vous...


On se prend trois buts sur coup de pied arrêté. J'étais un peu dégoûté par rapport à ça. Ça nous a coupés dans notre lancée. Mais depuis, on a travaillé sur ce domaine.

Tu es en fin de contrat en juin prochain. Ton nom circule à Toulouse justement. Qu'en est-il ?


Je ne sais pas si c'est vrai ou pas mais vu que je suis bientôt en fin de contrat... pourquoi pas... Toulouse est un bon club.

Toulouse, ça t'inspire quoi ?


J'aime bien la ville, leur jeu... C'est un club régulier qui figure constamment dans la première partie de tableau. De ce que j'ai entendu sur lui, Casanova est un entraîneur intéressant.

T'as des potes dans la ville rose ?


Didot ! J'ai joué à Rennes avec lui pendant des années. On était très potes. Chacun a fait son chemin mais quand on se retrouve, on rigole bien. Demain, je le verrai et on en parlera de cette rumeur toulousaine...

Et ça chambre entre vous ?


L'an dernier, au Stadium, j'avais fait une erreur de concentration et derrière Gignac avait marqué. Étienne s'est bien foutu de ma gueule... (rires)

On a aussi évoqué un possible départ vers la Chine ou la Russie...


Ce sont des propositions réelles qui sont tombées ces dernières semaines. Le mercato s'achève fin mars dans ces pays. Mais Sochaux n'a pas souhaité me laisser partir, vu qu'on lutte pour notre maintien.

Ton souhait est-il de quitter le Doubs ?


J'aimerais rester mais je sens que le club ne fait pas le nécessaire pour me garder. Quand à deux mois et demi de l'échéance, on n'a toujours rien, ça veut dire ce que ça veut dire. Ça montre aussi l'ambition de ce club. Je ne suis pas le seul dans cette situation. Dramé, Tulasne, Maurice-Belay font aussi partie de ceux qui n'ont pas toujours pas été prolongés. Ça me rappelle ce qu'avait dit Dalmat lorsqu'il avait quitté Sochaux. Et c'est le sentiment que beaucoup de joueurs et le coach partagent.

Gillot... ?


Il le dit. Il aimerait avoir plus d'éléments et pouvoir faire jouer la concurrence. Mais ça bloque plus haut. Il n'a pas les pleins pouvoirs. On va dire qu'il y a eu des efforts des deux côtés. Le président a fait venir Borwn, Maïga et le coach a fait son boulot. Et il fait du très bon travail. Je l'admire pour ce qu'il réalise. Ça fait trois, quatre ans qu'il maintient le club avec des jeunes qui sont à peine à maturité.

Les Boudebouz, Martin dont on parle énormément. Tu les vois aller loin ?


S'ils continuent d'être bien encadrés comme c'est le cas aujourd'hui, ils pourront aller très loin. Il faut qu'ils restent humbles, comme ils sont à l'heure actuelle.

Tu as passé bon nombre d'années à Rennes, tu as aussi joué à l'OM. Lequel a tes faveurs pour le titre ?


J'espère que ça se jouera entre Rennes, Marseille et Lille. Lyon sera un peu juste. Comme j'ai fait sept ans à Rennes, je suis à fond derrière eux. Qu'ils fassent une Ligue des Champions, ce sera déjà bien.

Quel souvenir gardes-tu de ton passage à l'OM ?


J'ai connu beaucoup de blessures mais j'ai joué la C1, la compétition le plus prestigieuse. Jouer à Marseille, c'était un rêve pour moi et j'ai pu le réaliser. J'ai kiffé faire des classiques OM – PSG et PSG – OM ; bosser avec un coach comme Gerets, un des meilleurs en France.

Fan de l'OM, comme beaucoup au bled, donc...


Une grande partie de ma famille est sur Paris et dans ma famille pour beaucoup ils sont pour le PSG. Mon petit frère, Ricardo, supporte cette petite équipe (rires). Nul n'est parfait. Je ne peux pas dénigrer Paris. Ils ont une beau groupe, un bon entraîneur et puis il y a Nenê et Erding avec qui j'ai joué à Sochaux. Mais je ne les vois pas champions...

Il y a quelques semaines, tu as fait la une des fais divers avec ce flash en voiture à 201km/h. Où en est cette histoire ?


Je devais passer au tribunal mais avec la grève des magistrats, l'audience a été reportée. Elle devrait avoir lieu au mois d'avril. La justice fait son travail. Je suis dans l'attente.

Tu regrettes ce qui s'est passé ?


Bien sûr. Toute personne normalement constituée éprouve de la tristesse après ce genre d'incident. En plus, j'ai mis Charlie dedans (Jacques Faty avait demandé à Charlie Davies de se dénoncer à sa place). Tous les médias s'étaient déchaînés pendant une semaine.

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

"Ça montre aussi l'ambition de ce club. Je ne suis pas le seul dans cette situation. Dramé, Tulasne, Maurice-Belay font aussi partie de ceux qui n'ont pas toujours pas été prolongés." Tu m'étonnes ! Que des tocards !

Ouais mec, un joueur moyen niveau L1/L2 qui veut être augmenté juste parce-qu'il est en fin de contrat (et non pas parce-qu'il serait devenu meilleur par magie ou travail), bein non à Sochaux ils ne l'augmentent pas... manque d'ambition lol et sur-lol !!! Les mecs comme lui y'en a 10 an centre, en L2, dans des petits championnats... qui ne demandent qu'à venir en L1... Allez bonhomme, garde toi de donner des leçons aux dirigeants du club qui a le record de présence en L1, casse toi et va essayer de tuer des gens sur les routes d'une autre région.
Bien parlé Childebert, me dis pas que t'es du coin ?
Ben, on est 2 alors :-)
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 4