1. // Interview Culture
  2. // Musique

Fat Freddy's Drop : « C'est parfois difficile de supporter son équipe nationale, non ? »

La Nouvelle-Zélande, c’est l’équipe de quasi-amateurs qui a dû faire en 2010 le bonheur de plus d’un parieur sur le web. Il s’agit aussi de la patrie de Fat Freddy's Drop, formation mélangeant soul, jazz et reggae, le tout sur fond de prod léchée et perfs scéniques. Suffisamment pour apparaître sur le radar de la sono mondiale et provoquer le buzz auprès des amateurs de hype des antipodes. Et le plus incroyable, un de ses membres apprécie le football, dans une des rares nations où le rugby a semble-t-il définitivement pris l’ascendant sur le ballon rond. Petite discussion avec leur saxophoniste Scott Towers, aka Chopper Reedz, autour des All Whites, de Liverpool et même de Platini.

Modififié
62 8
Comment en arrive-t-on à aimer le foot quand on grandit en Nouvelle-Zélande, le Brésil du rugby ?
J'ai joué en ligue de rugby et aussi en « touch rugby » . Mais j'ai « dévié » , si j’ose dire, vers le soccer. En 1982, la Nouvelle-Zélande s'était qualifiée en phase finale de la Coupe du monde de football, et cela pour la première fois de son histoire. Ce sport a enfin réussi à acquérir un peu d'importance chez nous, du moins pendant les quelques années qui ont suivi. Quand j'avais 10 ans, j'ai même pu rencontrer Steve Sumner, le capitaine des All Whites quand il se sont rendus en Espagne où il a marqué un de nos rares buts. Il était alors mon héros... avec Kenny Dalglish à la même époque. J'ai joué ensuite milieu de terrain au niveau régional jusqu'à ce que ma jambe soit salement cassée durant un tournoi. J'ai un fils de 6 ans qui commence à vouloir se mettre au sport. Je réfléchis à devenir coach dans son école. Ce serait plutôt fun, même si un peu frustrant.

Comment définirais-tu désormais la place du soccer dans la société néo-zélandaise ?
On a pu ressentir ces derniers temps un léger frémissement et une petite augmentation du public suivant le foot. C’est peut-être dû au fait que les Wellington Phoenix ont intégré l'Australian Premier League. Cependant, je ne vois pas chez nous de public type. Je suppose que les gens qui aiment le soccer proviennent de toutes les composantes de la société néo-zélandaise.

Tu supportes une équipe « à domicile » ?
Personnellement, je me soucie assez peu de notre championnat. Je préfère de loin l'English Premiership – pour la passion des fans, plutôt que la qualité du jeu - et bien sur la Champions League. Ensuite, je suis un grand supporter de Liverpool depuis toujours et j'essaie vraiment de regarder leurs matchs aussi souvent que je le peux. J'ai même été les voir à Anfield quelques fois, un immense plaisir à chaque fois. L'Angleterre et la Hollande sont des mystères à mes yeux. Ces deux pays n'arrivent jamais à libérer en sélection nationale l'incroyable potentiel que possèdent leurs individualités. On dirait qu'ils ne parviennent pas à être totalement une équipe.

Au fait, existe-t-il aussi une rivalité avec l'Australie dans le foot ?
Franchement, ni la Nouvelle-Zélande ni l'Australie ne s'avèrent suffisamment bonnes dans ce sport pour qu'il existe le moindre enjeu. Il faudrait donc vraiment le vouloir pour inventer une rivalité entre les deux pays.

Ce serait donc miraculeux que la Nouvelle-Zélande obtienne une place en novembre prochain pour le Mondial au Brésil ?
Nous nous sommes déjà qualifiés pour la dernière Coupe du monde en Afrique du sud, c’était pas mal. On s'en sort plutôt bien dans les qualifications pour le moment. Toutefois, pour y arriver, nous devons battre en barrage le troisième de la zone CONCACAF (Amérique du Nord et centrale) qui pourrait très bien s'avérer être le Mexique. Une grande nation de football. Et franchement, nos chances se révèlent d’un coup vraiment très minces. On ne sait jamais, cela dit...

Vous serez bientôt en concert à Paris, tu connais un peu le foot français ?
Comme tout le monde, j’adorais Michel Platini comme joueur. Et Zinedine Zidane, bien sûr. Je pense qu'il fut le meilleur de sa génération. Mais qu'est-ce qui s'est passé en Afrique du Sud ? Vos gars ont juste explosé en vol, non ? Un peu comme les All Blacks lors de plusieurs Coupes du monde de rugby. C'est parfois difficile de supporter son équipe nationale, non ?

Propos recueillis par Nicolas Kssis-Martov

Fat Freddy's drop - Blackbird - (The Drop)

Le 18 octobre au Zénith de Paris
Le 26 octobre au Bikini à Toulouse

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

nononoway Niveau : CFA
Vu en concert à Bruxelles cette semaine, groupe au top ! Ambiance de dingue.
Putain Fat Freddy !!!! Alors là chapeau SoFoot de sortir une itw de mon groupe vénéré.
Par contre c'est Blackbird de l'album du même nom... Fallait bien que je fasse mon malin.
The Drop c'est le nom de leur label !
Putain oui je suis con. (Par contre c'était écrit Blackbyrd avant correction)
EstebanSanchodelaVega Niveau : DHR
Je connaissais pas, c'est bien cool comme groupe ! merci sofoot
CuoreRossonero Niveau : District
Je doute pas un instant que le groupe soit cool et l'article intéressant, mais pour ma part je me suis arrêté à "soccer"....
En tout cas je ne peux que conseiller de les écouter et surtout d'aller les voir en concert... Un de mes groupes préférés.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
62 8