Fanni se confie à propos de son retour à l'OM

Modififié
223 4
On the Rod again.

Après s’être quelque peu paumé du côté d'Al-Arabi au Qatar, puis à Charlton en Angleterre, Rod Fanni est de retour à Marseille pour ce qui pourrait bien constituer son dernier défi d'envergure avant la fin de sa carrière.

Le défenseur de trente-quatre ans a expliqué en conférence de presse comment il était parvenu à rejoindre l'OM cet été : « En fin de saison dernière, j’ai envoyé des messages de soutien à Franck (Passi), notamment pour la finale de Coupe de France. J’étais derrière l’équipe, je savais qu’elle vivait parfois des moments difficiles. Franck était au courant de mes difficultés contractuelles avec le Qatar. Il y a eu des impayés, des chances que je résilie. Il m’a dit qu’il serait content de me voir revenir. J’ai eu quelques contacts en France, des offres de l’étranger, qui auraient été plus intéressantes financièrement. Mais c’est un choix personnel, je connais le club, je suis né ici, et j’ai aussi des raisons familiales. C’est un tout. Je voulais aider le club, ça me faisait mal au cœur de suivre toutes ses difficultés à distance. Je veux redorer ce blason. »


Il est également revenu sur le rôle que l’entraîneur olympien compte le voir tenir au sein du vestiaire cette saison : « Il veut me voir encadrer, apporter de l’expérience. Un peu ce qu’on m’a demandé au Qatar et à Charlton. Si, avec les autres joueurs expérimentés, on peut créer une sorte de "milice", faire que ça se passe sérieusement dans le groupe, tant mieux. »

Avant enfin d'évoquer son futur positionnement sur le terrain : « La base de nos discussions (avec Passi, ndlr) portait sur le poste de défenseur central. Aujourd’hui, je me considère plus comme central, c’est là que j’ai le plus joué ces dernières saisons. »

Ajoutons que Rod, en homme polyvalent, peut aussi ambiancer le vestiaire si besoin. AC
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

La Verrati si je mens Niveau : Loisir
Ils ont plus beaucoup d'argent ? C'est pas grave je vais le prendre quand même !
Super-Pippo Niveau : CFA
Franchement, ses couilles.
LA VERATTI SI JE MENS ses grands pères qu'il dit résistants doivent se retourner dans leurs tombes en voyant leur petit fils jouer le COLLABO.
defense classique Niveau : DHR
c'est toujours mieux que Doria ou Rekiki
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
223 4