Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 13 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 19e journée
  3. // Marseille/Saint-Étienne
  4. // Les notes

Fanni, le colosse de Rod

Une vraie victoire collective. Voilà ce qu’ont offert les joueurs de l’OM à leurs supporters en guise de cadeau de Noël. Symbole de cette victoire du courage et de la solidité, Rod Fanni, très important derrière et passeur décisif pour André Ayew, a été excellent. Côté stéphanois, le match a été marqué par les innombrables approximations offensives.

Modififié
Olympique de Marseille

Mandanda (7) : Le vrai Mandanda. Celui qui en impose et celui qui permet à son équipe de souffler quand ça devient chaud. Présents dans les airs comme dans les pieds des Stéphanois, le portier international s’est même fendu d’une parade exceptionnelle sur un coup de tête d’Aubameyang. Bon, il y avait hors-jeu. Mais vu que le Gabonnais a passé son match en position de hors-jeu, ça ne compte pas.

Morel (6,5) : Jérémy Morel est un acteur médiocre, mais il a une qualité primordiale dans son job : il ne surjoue jamais. Alors quand son équipe ne tente pas un remake de Kubrick ou de Haneke, Jérémy est tout simplement bon. Super joueur de navet, l’ancien Lorientais a excellé dans la récupération, le combat physique, et n’a pas trop pêché dans le replacement. La prochaine fois, avec un centre réussi, on n’est pas loin du César du meilleur espoir.

Mendes (6,5) : Demain, c’est l’anniversaire de Souleymane Diawara. Mais ça, Lucas Mendes s’en bat les couilles. Fort d’une prestation très solide, en dépit de quelques errements à la relance, le Brésilien a offert au Sénégalais une place sur le banc de touche jusqu’à la fin de la saison. Les supporters marseillais le savent : ce sauvetage « pied en porte-manteau » dans la surface, avec Souley, ça faisait but de Gradel.

Nkoulou (6) : Alors oui, même quand il est comme ça, c'est-à-dire moyen +, Nicolas reste largement meilleur que tous ses partenaires. Sauf qu’un joueur de sa trempe ne peut pas se permettre la relance dans l’axe qu’il offre aux Stéphanois et ne peut pas se faire enrhumer par Gradel comme ça. +1 pour le « Ferme ta gueule » à Jordan Ayew en fin de partie.

Fanni (8) : Il y a des matchs comme ça, lors desquels on se souvient que Rod Fanni a été international. À l’aise offensivement depuis quelques semaines, l’ancien Rennais a excellé, au four comme au moulin. Passeur décisif parfait sur le seul but de match, le latéral droit de l’OM a également sauvé un but devant Aubameyang. Un match complet et impressionnant.

Kaboré (6) : Oublié le Charlie Show face à Lorient. Ce soir, Kaboré a fait ce qu’il savait faire. Et même un peu plus. Ouais, il a réussi deux transversales de plus de cinq mètres. Costaud à la récup’ et plus précis que d’habitude à la passe, le Burkinabé n’a pas pénalisé son équipe. Et ça, c’est une victoire.

Barton (6,5) : Romain Hamouma se souviendra longtemps du stop qu’il a pris dans le money time de la rencontre. Une intervention à l’image de la partie de l’Anglais : solide. Joueur ayant le plus gratté de ballons sur le terrain, Joey confirme sa bonne intégration dans le onze phocéen et a grandement participé à la victoire des siens. Il confirme aussi que, sur la Canebière comme ailleurs, le père Noël est une ordure.

Amalfitano (4,5) : Quelques combinaisons avec un excellent Fanni, mais surtout beaucoup, beaucoup de mauvais choix. Réputé bon passeur, Morgan a, en ce moment, la vista de Gilbert Montagné. L’auto-dérision en moins.

A. Ayew (7) : Beaucoup de types ont un frère débile. Mais combien se battent autant qu’André Ayew sur un terrain de football ? Très peu. Bagarreur acharné, de la première à la dernière minute, le Ghanéen a, en plus, gratté une infinité de ballon et marqué un superbe but. Enfin un vrai joueur de tête.

Valbuena (5) : Limite on aurait dit que Valbiche sentait que des vannes sur le Seigneur des Anneaux allaient lui tomber dessus. Du coup, il a fait le timide.

J. Ayew (5,5) : De l’activité et un premier pétage de plomb à la 89e minute. Un exploit, évidemment.

Gignac (non noté) : C’est les vacances pour Dédé. Et elles commencent par une visite à l’aéroport de Marseille.

Abdullah (non noté) : Abdallah.


AS Saint-Étienne

Ruffier (5,5) : Pas grand-chose à faire à part regarder cette merveille de tête d’Ayew. Celle-là, contre Paris, il la sortait.

Brison (5) : En face-à-face avec Amalfitano. Donc Brison futé.

Zouma (6) : Ok, ok, il est au marquage d’André Ayew sur le but. Ok, tout n’a pas été parfait. Mais on est quand même sur un roc. Et surtout, sur un mec bien plus adroit avec ses pieds que Bayal Sall.

Perrin (5) : Chômage technique. Saloperie de crise.

Clerc (6) : Le Ryan Gosling du pauvre a bien essayé d’offrir un caviar à Aubameyang. D’ailleurs, il a réussi à trouver le Gabonais en position réglementaire. Un exploit.

Lemoine (5) : Entre Kaboré et Barton. Soit pas en très bonne compagnie.

Clément (3,5) : Le fantôme du joueur qu’il était au début de l’année. Sa sortie a fait du bien.

Guilavogui (6) : Principale force du milieu à trois stéphanois, Josuha a gratté des ballons, s’est projeté vers l’avant, mais a un peu peiné à finir ses actions. Et puis s’en prendre à Valbuena, hein, c’est lâche.

Ghoulam (5,5) : Avec Gollum en star sur France 2, Ghoulam avait la pression. Repositionné en milieu gauche, l’international algérien a pris soin du précieux sur ses nombreux centres, mais ses partenaires n’avaient pas envie de se battre dans le Mordor de la surface marseillaise. Tant pis.

Gradel (6,5) : Ça fait un petit mois que l’on voit Max-Alain galérer. Ce soir, il a tenté de dynamiter la défense marseillaise tout seul. Ça a failli marcher.

Aubameyang (hors-jeu) : Pippo Inzaghi serait né hors-jeu. Pierre-Emerick y est mort.

Cohade (6) : Une belle entrée. On aurait aimé le voir plus tôt dans le match.

Hamouma (non noté) : Beaucoup trop de cernes. Les vacances vont faire du bien.

Par Swann Borsellino
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 13 heures Le drôle de penalty pour le Real Madrid en finale de Ligue des champions 1960 82
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Olive & Tom
Hier à 14:31 Joueurs et supporters de l'Atlético demandent à Griezmann de rester 20 Hier à 09:01 Parme est de retour en Serie A ! 48