En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 12 Résultats Classements Options
  1. // Mondial 2014
  2. // Éliminatoires
  3. // AmSud
  4. // Colombie/Paraguay (2-0)

Falcao griffe deux fois

Un nouveau doublé pour Radamel Falcao, cette fois avec la Colombie (2-0). Face au talent cafetero, le Paraguay a offert une belle résistance pendant une période, à Barranquilla, avant que l'attaquant de l'Atlético ne trouve la faille.

Modififié
Colombie - Paraguay : 2-0
Buts : Falcao (52e et 90e) pour la Colombie.

Et Falcao a surgi. Quand le stade jaune poussin de Barranquilla commençait à donner ses premiers signes d'anxiété, El Tigre a finalement déjoué l'âpre marquage paraguayen pour ouvrir la marque sur son classique : crochet droit et frappe du gauche enchaînée, expédiée dans la lucarne opposée. José Pekerman pouvait enfin souffler, lui qui avait terminé la première période furieux. Furieux de voir ses joueurs perdre du temps et de l'énergie à s'en prendre à un arbitre qui ne faisait pas jouer le coup franc qu'il venait de siffler en faveur des locaux. L'Argentin allait chercher Yepes sur la pelouse et le prenait par le biceps. Derrière la colère, l'intention était claire : Pekerman voulait profiter au maximum du repos pour réajuster une équipe perturbée par la rudesse et la discipline guarani.

Les deux victoires spectaculaires de la Colombie face à l'Uruguay et au Chili ont renforcé la confiance des hommes de José Pekerman. Effet moins favorable pour les Cafeteros, elles rendent « Le Paraguay est prévenu, avait-il déclaré jeudi, et il aura son plan. » Dans la chaleur étouffante de Barranquilla (30 degrés de torpeur), le plan des Guaranis se fait explicite dès le coup d'envoi : un bloc compact et placé haut pour réduire au maximum les espaces d'expression du talent de Falcao, Rodriguez et Gutiérrez. Pour exécuter sa stratégie, Gerardo Pelusso, le sélectionneur uruguayen de l'Albirroja, a choisi de rajeunir un groupe à bout de souffle (six joueurs de moins de 26 ans titulaires). Justo Villar, le héros de la Copa América se voit ainsi affecté au banc de touche, et Diego Barreto (Cerro Porteño) le remplace.

Le Cuadrado du cercle

En première période, le plan guarani fonctionne à merveille. Mis à part un jaillissement d'Aldo Leão Ramírez (Monarcas Morelia) dont la frappe sera repoussée par une jambe paraguayenne, la Colombie ne peut revendiquer de véritable occasion. Bien tenu en laisse par les virils Da Silva et Aguilar, Falcao ne parvient pas (encore) à se retourner. « J'ai bien aimé cette première période, a assuré Gerardo Pelusso en conférence de presse, il nous a juste manqué un but. » Ou un homme-but, celui dont dispose la Colombie. Le doublé de Falcao, puisqu'El Tigre libérera définitivement le stade Metropolitano en toute fin de match (88e), n'est toutefois pas le produit de son seul talent. Il doit beaucoup au changement opéré par Pekerman dès la mi-temps. Leão Ramírez sort et laisse sa place à l'excellent Cuadrado, un milieu plus offensif, et plus excentré. Déjà auteur d'une énorme entrée en jeu face au Chili début septembre, le joueur de la Fiorentina sera l'homme clé de la rencontre. Dans son couloir droit, chacune de ses prises de balle, déterminées et virevoltantes, fera tanguer le bloc guarani.

Dans un stade Metropolitano en fusion, la Colombie a confirmé sa montée en puissance. Lors des trois dernières rencontres, Falcao et consorts ont fait trembler par neuf fois les filets et n'ont encaissé qu'un petit but. Presque effrayant. Contrariée par le Paraguay en première période, la Colombie a confirmé qu'elle devient une sélection injouable dès qu'elle ouvre le score. Avec un James Rodríguez irrésistible sur chacune de ses prises de balle, l'ensemble cafetero s'est ainsi créé pas moins de cinq occasions franches, notamment via Teófilo Gutiérrez, avant de finalement doubler la mise. Falcao s'empare alors de la balle entre les deux centraux, avant de la piquer au-dessus du portier. Après ce troisième succès consécutif, la Colombie pointe au deuxième rang des éliminatoires. Vendredi soir, Barranquilla, cité réputée pour son carnaval, a fêté la victoire dans l'exubérance. Sur les terrasses, les Colombiennes faisaient onduler leurs formes prononcées au son de la cumbia ou de la salsa. Les hommes y allaient aussi de leur petit pas, entre deux bières. L'année prochaine, Radamel Falcao devrait avoir un char à son effigie lors du carnaval.

Les deux onze :

Colombie : David Ospina, Pablo Armero, Carlos Valdés, Mario Yepes, Juan Zúñiga, Juan Valencia, Aldo Ramírez, James Rodríguez, Macnelly Torres, Teófilo Gutiérrez, Radamel Falcao

Paraguay : Diego Barreto, Iván Piris, Paulo da Silva, Pablo Aguilar, Richard Ortíz, Víctor Ayala, Víctor Cáceres, Christian Riveros, Marcelo Estigarribia, José Núñez, Nelson Valdez

Colombie – Paraguay :

Vidéo


Par Thomas Goubin
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 18:30 La Fondation Lionel Messi pas très utile selon les Football Leaks 38
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
dimanche 14 janvier Le low-kick fou de Tony Chapron 165