Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

Falcao, entre envie et réalité

Passer du statut d'idole nationale à celui d'ancien goleador en quête de confiance, Radamel Falcao connaît cette sensation.

Aujourd'hui en prêt à Manchester United, El Tigre ne rugit plus comme avant, et ce, depuis sa blessure de six longs mois la saison dernière. Finalement forfait pour la Coupe du monde au Brésil, le Colombien a décidé de revenir sur ses transferts successifs dans le magazine espagnol Libero.

Sur son passage de deux ans à l'Atlético Madrid, celui qui aura marqué 70 buts en deux saisons avec les Matelassiers savait que l'aventure allait être courte et intense. « Je savais que rester ici serait compliqué, de par le projet sportif et surtout les difficultés économiques que le club rencontrait. On parlait toujours de me vendre à la fin de la saison, donc au fur et à mesure, je m'en suis rendu compte. Après quatre mois, je savais déjà que je ne resterais pas longtemps… »

Cet été, son transfert express chez les Red Devils a suscité l'étonnement de la part des experts, s'interrogeant sur l'opinion de Falcao dans cette opération. L'intéressé répond de façon tranchée : « Un joueur n'est pas maître de son destin. Parfois, cela me fait sourire quand les gens me demandent pourquoi je n'ai pas été dans ce club ou pourquoi je ne suis pas resté dans un autre, comme si le footballeur pouvait décider où il allait travailler. Je demanderais bien à certains journalistes : "Et toi, pourquoi tu ne travailles pas à CNN ou chez ESPN ?" C'est la même chose dans le football. Peu de fois, tu as la possibilité de signer dans un club ou un autre. J'ai vécu beaucoup de situations où je n'ai pas pu vivre ce que je voulais… Je veux aller à un endroit et au final, je dois partir ailleurs. »


Coucou, le Real Madrid. AD
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Tsugi Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
mardi 17 juillet Usain Bolt pourrait jouer en Australie 17