En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 8e de finale aller
  3. // Milan/Barcelone (2-0)
  4. // Notes

Faites un vœu : Mexès a bouffé Messi !

Le meilleur Milan AC de la saison a battu le pire Barça de l’année. L’arrière-garde rossonera, à l’instar de Mexès, a été impeccable, tout comme le capitaine, Ambrosini. Le Barça a déçu. Seul Iniesta a surnagé. Messi ? Fàbregas ? Dani Alves ? Pas vus...

Modififié
Milan AC


Abbiati (non noté) : Le portier qui joue depuis toujours n’a strictement rien eu à faire ce soir. Pas une seule parade. Une frayeur sur la frappe lointaine d’Iniesta. Et c’est tout. Voilà, voilà.

Abate (6) : Très bon match du latéral qui semble venu tout droit des années 40. Les seules situations (un peu) dangereuses du Barça sont toutefois arrivées sur son côté. Mais croyez-nous : ça, il s’en tape.

Mexès (8,5) : Mesdames et messieurs : Philippe Mexès. Le défenseur français vient de réaliser son meilleur match avec le maillot du Milan AC. Il a été impérial face à Messi et Pedro, a gagné tous ses duels, et ce, malgré le fait qu’il ait reçu un carton jaune après 30 minutes. Ce Mexès-là en équipe de France, on en veut bien ! Mais seulement celui-là, hein.

Zapata (7,5) : Énorme match aussi de l’ancien de l’Udinese. D’ailleurs, on a bien eu l’impression de revoir le Zapata de l’époque frioulane, ce soir. Quoi ? Une passe décisive de la main ? Pas vu, pas pris.

Constant (7) : Quelle prestation ! Il avait en face de lui un certain Dani Alves. Mais l’ancien de Châteauroux ne s’est pas laissé impressionner et a été impeccable, autant sur le plan défensif qu’en phase offensive. On aime bien se moquer de lui, mais là, on ne peut pas se moquer de grand-chose. Promis.

Ambrosini (8) : Nesta, Inzaghi, Gattuso, Zambrotta, Seedorf et tous les autres vieux de la vieille peuvent être fiers. Le capitaine a réalisé un match énorme, a couru et s’est battu sur tous les ballons. Peut-être la dernière fois de sa carrière qu’on le verra à ce niveau-là. Mais il a choisi le bon match.

Montolivo (6,5) : Gad Elmaleh a été très bon en première période, avec des ouvertures superbes, un peu moins en seconde. Peut-être parce qu’il n’avait pas bien révisé tous ses sketches.

Muntari (6) : Sincèrement, sa première période mérite un 3. Il a tout raté, et aurait pu ruiner tout le boulot de ses coéquipiers. Puis, en seconde, il est monté petit à petit en puissance, jusqu’à ce but magnifique du pied gauche. Un but qui lui vaut la moyenne, au moins.

Pazzini (6) : Il a beaucoup couru, a bougé partout, est allé sur les ailes, dans l’axe, à gauche, à droite. Mais de tout ça, on retiendra surtout qu’il est sorti du terrain avec un petit œuf de pigeon sur le crâne. Et qu’on ne comprend toujours pas comment le corps humain peut créer un tel phénomène.

Boateng (7) : On a retrouvé KPB ! Très en dessous depuis le début de la saison, Prince a eu besoin de voir le maillot (affreux) des Catalans pour renaître. Au-delà du but, il a mordu les chaussettes d’Iniesta pendant toute la rencontre, ce qui n’est pas donné à tout le monde. Ça mériterait bien un moonwalk, tiens.

El Shaarawy (6) : Pas son meilleur match. Le Pharaon a fait beaucoup de mauvais choix, peut-être impressionné par l’évènement. Il a toutefois fait beaucoup d’efforts, et a finalement servi le ballon du 2-0 à Muntari. Une passe qui lui vaut la moyenne, au moins.

REMPLAÇANTS : L’entrée de Niang a fait beaucoup de bien au Milan AC, c’est l’ancien de Caen qui initie l’action du deuxième but. On ne peut pas en dire autant de Bakaye Traoré, qui a pris un jaune au bout de trois minutes et a tenté une frappe de 40 mètres.

FC Barcelone


Valdés (non noté) : On ne peut pas lui reprocher grand-chose. Il ne peut rien faire sur les deux buts milanais, et n’aurait rien pu faire non plus sur la reprise de Boateng en première période. Parfois, il est pointé du doigt. Ce soir, c’est lui qui peut pointer du doigt sa défense.

Dani Alves (5) : On ne l’a quasiment pas vu. Il a été totalement bloqué par Kevin Constant (oui, oui), a bien tenté quelques centres. D’accord, mais pour qui ?

Piqué (4,5) : Bah ouais, forcément, lorsque l’on appelle son fils Milan, à un moment donné, on est puni par le destin. À part ça, on ne l’a pas senti très serein, ce soir.

Puyol (6) : Le meilleur de l’arrière-garde barcelonaise ce soir. Le capitaine a continué à jouer malgré un gros choc avec Pazzini, et s’est même procuré une occasion de la tête, sur corner. Le cœur et l’envie y étaient. Après, cela ne suffit pas toujours.


Jordi Alba (4,5) : Fatigué, le Jordi. Dur dur d’être un latéral qui court tout le temps. La dernière fois qu’il avait affronté Abate, c’était en finale de l’Euro. Comme quoi, en sept mois, les rapports de force peuvent s’inverser.

Xavi (5,5) : On ne peut pas toujours être un extraterrestre. Xavi est humain, lui aussi, et peut aussi faire des matchs moyens, où il n’est pas inspiré. Un joli coup franc, de peu au-dessus, une belle talonnade dans la surface, mais pas grand-chose d’autre. Or, de sa part, on attend plus. Forcément.

Busquets (5) : Il est loin le temps où il faisait expulser Thiago Motta avec une simulation. Là, il fait un tacle régulier sur Pazzini, se prend une grosse semelle en retour, et c’est lui qui prend un jaune. La roue tourne.

Fàbregas (2) : Cesc est un mec bien. Il a voulu être solidaire avec Tonton Arsène. Du coup, il n’a pas joué. Quoi ? Comment ça, il a joué ?

Iniesta (6,5) : Le meilleur Barcelonais. Quand il a le ballon dans les pieds, impossible de le lui prendre. Techniquement, c’est très fort. Il est aussi le seul à avoir osé une frappe de loin. Et tiens, coïncidence, cela a été la seule occasion barcelonaise du match. Étrange, non ?

Pedro (5) : Au moins, en première période, il a tenté. Tenté de bouger, tenté de faire des appels. Il aurait pu reprendre victorieusement un centre de Jordi Alba si Mexès n’était pas intervenu. Mais comme tous ses potes, il s’est heurté à l’arrière-garde milanaise. Et ça fait mal.

Messi (3,5) : On est partagé. D’un côté, on a envie de le vanner et de lui dire que, lorsqu’il a une vraie défense en face de lui, c’est plus dur de marquer des doublés et des triplés à la pelle. De l’autre... Bah, non... En fait, il n’a aucune excuse : il est quadruple Ballon d’or et il s’est fait annihiler par Mexès et Constant. Dur.

REMPLAÇANTS : Alexis Sánchez a obtenu un coup franc en une demi-heure. Et c’est tout. Mascherano, pour sa part, est entré en fin de rencontre. Et c’est tout.

Eric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:44 414€ à gagner avec Barça & Bayern Hier à 12:44 BONUS ÉDITION LIMITÉE : 200€ offerts pour miser sur Chelsea - Barcelone 1
Hier à 12:46 160 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions !
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 09:45 Le derby de Bahia se termine avec dix expulsés 14 Hier à 08:00 Un supporter met le feu tout seul en D8 anglaise 9
dimanche 18 février Tony Chapron est en arrêt maladie 47 dimanche 18 février Des supporters uruguayens créent un chant sur l'air de Bella Ciao 25 dimanche 18 février Un entraîneur espagnol s'énerve en conférence de presse 9