1. //
  2. // Quarts
  3. // Allemagne-Italie

Faites place, v'la Kimmich !

L'an dernier, Joshua Kimmich régnait sur le milieu de terrain du RB Leipzig, en 2. Bundesliga. Au Bayern, il s'est retrouvé à jouer défenseur central. Et aujourd'hui, voilà qu'il a été promu latéral par Joachim Löw. Une situation qui ne semble guère l'importuner, bien au contraire.

Modififié
163 6
104 ballons touchés (deuxième meilleur total après Toni Kroos, 145), neuf centres, quatre occasions créées (dont la tête de Müller sur le poteau). S'il y a bien un joueur qui a fait l'unanimité après le match contre l'Irlande du Nord, c'est bien Joshua Kimmich. Même Benedikt Höwedes, à qui le numéro 21 a chipé le couloir droit, y est allé de son compliment sur Facebook : « Joshua a super bien joué. Le coach a pris la bonne décision en l'alignant. Nous nous sommes montrés plus dangereux devant » . Et si le défenseur de Schalke 04 n'est pas déçu d'avoir dû laisser sa place, c'est qu'il sait qu'au fond, c'est pour le bien de tous. « Nous devons tous nous concentrer sur notre grand objectif et mettre nos egos de côté. C'est donc normal que d'autres joueurs aient du temps de jeu » .

« Une décision suicidaire »


Joshua Kimmich ne jouera peut-être pas toutes les rencontres à venir de l'Allemagne, mais il a au moins montré une chose : il est capable de s'adapter partout. En même temps, il en a toujours été ainsi au cours de sa carrière. Repéré à l'âge de 12 ans par Stuttgart alors qu'il taquine le cuir du côté du VfB Bösingen, Joshua s'engage avec le VfB en 2007. « Il portait déjà son équipe à l'époque » , racontait dans Bild il y a quelques semaines Markus Rüdt, le scout qui l'a découvert. « Joshua avait déjà cet enthousiasme. C'était un joueur formidable qui était visionnaire et qui prenait vraiment du plaisir. » Visionnaire, le club souabe ne le sera pas. En 2013, alors qu'il est encore en U19, Joshua Kimmich est bazardé au RB Leipzig pour 500 000 euros sans avoir eu le temps de prouver ce qu'il valait vraiment. Tant pis. Dans l'est de l'Allemagne, Kimmich s'impose assez rapidement dans l'entrejeu du RB, et fait partie des grands artisans de la remontée en 2. Bundesliga. Le jeune homme confirme la saison d'après, à tel point qu'il attire le regard du Bayern Munich. Stuttgart, qui a une possibilité de le faire revenir, le rachète... avant de le revendre directement au Bayern pour 8 millions. « Une décision suicidaire » , selon Alexander Zorniger, le coach du VfB au début de la saison 2015-2016. Et au vu du parcours du champion 2007 (relégué en 2. Bundesliga), force est de constater qu'il a sans doute raison.

Nouveau club, nouveau poste


Le petit Kimmich se retrouve donc chez le grand Rekordmeister. Au milieu des stars du Bayern, il ne se démonte pas pour autant, et fait ce qu'on attend de lui. Lors de la première partie de saison, il entre souvent pour soulager Xabi Alonso (quand il ne joue pas carrément à sa place) ou bien pour apporter plus de fluidité au milieu. Et lorsqu'à l'orée de la Rückrunde, le FCB se retrouve en galère de défenseurs centraux, Pep Guardiola n'hésite pas à le faire reculer plutôt que de faire jouer un central de métier (Serdar Taşçı). Une fois de plus, Kimmich s'adapte, et brille devant Neuer malgré sa petite taille (1,76m). Guardiola se découvre un amour paternel pour le jeune homme, l'Allemagne veut voir à l'Euro l'une des sensations de la saison. Il faut dire que Kimmich a bien travaillé. Et si l'on y regarde de plus près, on se rend compte qu'il n'était pas sur le terrain lors des deux défaites du Bayern Munich cette saison, à Gladbach (2-1) et à domicile face à Mayence (1-2)...

Le bon petit élève


Aujourd'hui, voilà que Kimmich semble être devant dans la course pour le poste d'arrière droit en équipe nationale. Sa performance face à l'Irlande du Nord a séduit, son match face à la Slovaquie a été correct. Outre-Rhin (et ailleurs), la comparaison avec Philipp Lahm est de plus en plus prononcée. « C'est absurde, rétorquera le jeune homme de 21 ans en conférence de presse. Philipp est le meilleur latéral du monde. Je n'ai presque pas joué à ce poste alors que lui l'a fait pendant des années. » Évidemment, ce comparatif le réjouit, même s'il sait qu'il lui reste beaucoup de travail avant d'être un jour l'égal de l'ancien capitaine de la Mannschaft. Il faut dire qu'au même âge, Philipp Lahm (qui lui est passé par Stuttgart, en prêt) était plus complet, tout simplement plus fort. S'il a beaucoup apporté offensivement lors des deux derniers matchs de l'Euro, Kimmich n'a pas vraiment été sollicité défensivement. Au fond de lui, il sait qu'il lui reste beaucoup de choses à travailler si jamais il devait désormais faire carrière en tant qu'arrière droit. Histoire d'éviter de prendre des bouillons comme celui lors du match retour face à la Juventus, en huitièmes de finale retour de la Ligue des champions. En tout cas, une chose est certaine : si Kimmich doit s'adapter, il le fera. Il est suffisamment consciencieux pour ça. Après tout, on parle de quelqu'un qui a eu son bac avec 1,7 de moyenne (équivalent de la mention « bien » ) et qui souhaite poursuivre des études de gestion en parallèle de son activité de joueur.

Par Ali Farhat
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

 //  13:28  //  Amoureux de la Bolivie
Kimmich a vraiment été bon contre la Slovaquie en latéral droit.
Low est quand meme un sacré mec, à chaque fois il rame dans les amicaux, il t'essaye différents trucs (depuis Lahm il a essayé Rudy, Can, Howedes etc..) et sur les premiers matches il galère et bim ! derrière il te sort la bonne solution jusqu'à la fin du tournoi.
Eomer fils d'Eomund Niveau : CFA2
Message posté par ajde59
Kimmich a vraiment été bon contre la Slovaquie en latéral droit.
Low est quand meme un sacré mec, à chaque fois il rame dans les amicaux, il t'essaye différents trucs (depuis Lahm il a essayé Rudy, Can, Howedes etc..) et sur les premiers matches il galère et bim ! derrière il te sort la bonne solution jusqu'à la fin du tournoi.


C'est la toute la différence entre un grand coach qui fait des essais, tente des trucs quitte a perdre des amicaux mais au moins il a quelques pistes au cas ou il doit s'adapter très vite pendant une grande compétition et un Dédé qui te sort le même 11 a tous les matchs n'essaye que peu de monde (sauf blessure) et se contente de chatter aux tirage au sorts ^^
Jean-Michel Footix Niveau : District
"Après tout, on parle de quelqu'un qui a eu son bac avec 1,7 de moyenne"

Hum, ça fait peu quand même ...
Le système de notation est différent en Allemagne. Les notes vont de 1 à 6, 6 étant très mauvais et 1 très bien.
Heu, c'est sur le match aller du 8eme de final qu'il se troue complet. Qd le Bayern mene 2-0 et se fait rejoindre, les 2 buts sont pour lui. Il venait tt juste d'etre redescendu def central par Pep que je me souviens avoir insulté copieusement pour ce choix. 6 mois plus tard, je ferme ma gueule
Guardiola est un quand même un génie visionnaire il a cette faculté à transformer un simple joueur à joueur intelligent et multicarte
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
163 6